Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 William Boyd

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeJeu 11 Juin 2009 - 23:56

Marie a écrit:
Ah non, Cannelle! Moi, j'aime beaucoup William Boyd!

On est au moins deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Juil 2009 - 16:30

Je viens de finir 'La Vie Aux Aguets' (Restless) et je l'ai dévoré, je ne le classerai pas dans les grands livres, mais c'est vraiment un bon roman, un de ceux qu'on a du mal à poser, une très bonne histoire d'espionnage à retardement. Bref, c'est le moment, je le recommanderai comme un livre de vacances...et même un peu plus. De quoi passer un très bon moment en tous les cas.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Juil 2009 - 21:35

Je l'ai depuis des mois dans ma PAL ! Suite à ton commentaire, je vais le mettre tout en haut, histoire de ne plus trop trainer sourire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Juil 2009 - 22:02

Je n'ai lu qu'un livre de Boyd il y a environ 10 ans, Armadillo et j'ai beaucoup aimé. Quelqu'un l'a lu ?
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Juil 2009 - 22:07

Nezumi a écrit:
Je n'ai lu qu'un livre de Boyd il y a environ 10 ans, Armadillo et j'ai beaucoup aimé. Quelqu'un l'a lu ?
jypeurien non, pas celui-là..
j'ai lu Any human heart, le recueil de nouvelles La femme sur la plage avec un chien et il y a des années un livre en allemand.. mais là il me faudrait vérifier comment celui là s'appelle en anglais/français.. Wink
Mais c'est en effet une bonne chose que ce fil est remonté.. il y a des auteurs que "j'oublie" - bien que j'en ai lu et aimé des livres d'eux..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Juil 2009 - 22:11

kenavo a écrit:
Nezumi a écrit:
Je n'ai lu qu'un livre de Boyd il y a environ 10 ans, Armadillo et j'ai beaucoup aimé. Quelqu'un l'a lu ?
jypeurien non, pas celui-là..

Hé bien je te le conseille! Wink
(et hop dans la PAL Nezumi)

J'ai trouvé super cette comédie un peu décalée, pleine de finesse et d'ironie.

Citation :
Un matin d'hiver, Lorimer Black, jeune, beau, sûr de lui - en apparence -, découvre l'homme avec lequel il avait rendez-vous pendu parmi les décombres de son usine. Tout va alors basculer dans la vie de Lorimer. Privé de son emploi, de ses amitiés, de ressources et de sommeil, l'ex-expert en sinistres auprès d'une compagnie d'assurances se retrouve désarmé dans une société cynique et malhonnête. Avec Londres en toile de fond, le septième roman de William Boyd est une anatomie comiquement révélatrice de la nature déconcertante de la vie contemporaine. A la fois ironique et émouvant, Armadillo explore des zones qui nous touchent tous : la quête vaine des certitudes, l'immense besoin de sécurité et la soif éternelle d'aimer quelqu'un d'un amour payé de retour...
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Juil 2009 - 22:25

Citation :
Je n'ai lu qu'un livre de Boyd il y a environ 10 ans, Armadillo et j'ai beaucoup aimé. Quelqu'un l'a lu ?
yes! Beaucoup aimé aussi!

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMar 14 Juil 2009 - 22:57

domreader a écrit:
Je viens de finir 'La Vie Aux Aguets' (Restless) et je l'ai dévoré, je ne le classerai pas dans les grands livres, mais c'est vraiment un bon roman, un de ceux qu'on a du mal à poser, une très bonne histoire d'espionnage à retardement. Bref, c'est le moment, je le recommanderai comme un livre de vacances...et même un peu plus. De quoi passer un très bon moment en tous les cas.

Je l'ai lu récemment et je suis tout à fait du même avis. Rien de très nouveau côté intrigue et style, mais un livre qui se lit d'une traite avec beaucoup de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMer 15 Juil 2009 - 9:22

Nezumi a écrit:
Je n'ai lu qu'un livre de Boyd il y a environ 10 ans, Armadillo et j'ai beaucoup aimé. Quelqu'un l'a lu ?

Oui je l'ai lu aussi et je l'avais bien aimé, j'avais attaqué Boyd avec Brazzaville Beach et celui-là m'avait vraiment donné envie de continuer.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeMer 15 Juil 2009 - 12:17

Merci de vos réponses Kena, Marie et Dom. J'ai noté les  Boyd dont vous avez parlé Wink...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: La vie aux aguets   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeSam 31 Oct 2009 - 6:06

La vie aux aguets

William Boyd - Page 2 Laviea10

Citation :
Pendant la canicule de l’été 1976, dans la campagne oxonienne, une jeune femme rend visite à sa mère, dont les propos la désarçonnent. Que penser en effet quand votre mère si anglaise, si digne, vous annonce tout de go qu’elle n’est pas Sally Gilmartin mais Eva Delectorskaya, une émigrée russe et une ex-espionne de haut vol ? Et pourtant Ruth Gilmartin doit s’y résoudre : tout est vrai. Depuis trente et quelques années, pour tenter de retrouver la sécurité, voire sauver sa peau, Sally-Eva a échafaudé avec soin le plus vraisemblable des mensonges. Au fil de la lecture du mémoire que lui remet sa mère, Ruth voit sa vie basculer. À qui se fier ? À personne justement, comme le voulait la règle numéro un du séduisant et mystérieux Lucas Romer qui a recruté Eva en 1939 pour les services secrets britanniques. Mais Ruth comprend. Si Eva se découvre maintenant, c’est qu’elle a besoin de l’aide de sa fille pour accomplir sa dernière mission : régler une fois pour toutes son compte à un passé qui, du Nouveau-Mexique à un petit village de l’Oxfordshire, s’acharne à vouloir rattraper une vie, déjà depuis longtemps, habitée par la peur.

Marie et d'autres m'avaient donné envie de lire ce roman, et grand bien m’en a fait. Quel bon roman d’espionnage que voilà : suspense, portraits intimistes, rythme bien mené, finesse et ton juste, faits historiques admirablement romancés, écriture fluide, un roman qu’on ne lâche plus dès les premières lignes et qui procure un très agréable moment de lecture, idéal pour se détendre sans être dénué d’intérêt dans la mesure où je ne connaissais pas les faits historiques évoqués (à savoir les manipulations diverses de l’opinion publique américaine par les services secrets britanniques – la BSC - dans les années 39-41 afin d’amener les Etats-Unis à rejoindre l’Angleterre dans le conflit européen en vue d’écourter la guerre et d’accélérer la victoire contre l’Allemagne nazie).

Autant j’avais été déçue à la lecture de son recueil de nouvelles paru en 2005 « La femme sur la plage avec un chien » (constituant de ce fait une très mauvaise entrée en matière dans l’œuvre de Boyd), autant je vous conseille « La vie aux aguets » du même auteur. Comme quoi, j'ai bien fait de ne pas rester sur ma première impression cheers
Revenir en haut Aller en bas
Livvy
Main aguerrie
Livvy

Messages : 530
Inscription le : 11/03/2010
Age : 40
Localisation : Belgique

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Mar 2010 - 17:48

J'ai découvert Boyd avec Brazzaville Plage à 15 ans et j'avais adoré. A tel point que j'avais choisi ce roman pour un travail au lycée. Amusant car j'ai écouté il y a quelques jours la K7 faite à l'époque, avec des "cris" de singes en arrière-fond (en réalité le squekee de notre chienne William Boyd - Page 2 732673 ).

J'ai, plus tard, lu Un anglais sous les tropiques, Les nouvelles confessions, L'après-midi bleu, Armadillo, La femme sur la plage avec un chien et, plus récemment, La vie aux aguets.

J'aime son style, son humour. Mais aucun ne m'a autant plus que Brazzaville Plage.
Concernant La vie aux aguets, le plus frais dans ma mémoire, j'ai apprécié sa façon de traiter l'espionnage, sujet qui ne me passionne guère (ou plus).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oliviabillington.com
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Avr 2010 - 16:06

William Boyd - Page 2 Arton17498-e5665

Orages ordinaires

Citation :
Par un pur hasard, Adam Kindred, jeune climatologue spécialiste des nuages, se retrouve dépouillé en quelques heures de tout ce qu’il tenait pour acquis : sa carrière, sa réputation, ses cartes de crédit, son passeport, son portable, et même ses vêtements, soit tous les signes extérieurs de son identité humaine. Une succession de terrifiantes coïncidences fait de lui l’auteur tout désigné d’un meurtre. Police et tueur à gages lancés à ses trousses, sa seule issue est d’entrer dans la clandestinité et de rejoindre la multitude de ces disparus qui hantent les grandes capitales mais demeurent indétectables sous les rayons inquisiteurs des radars sociaux.

Avec La vie aux aguets, les lecteurs fidèles de William Boyd avaient été pris à revers par sa volonté de s'attaquer à un genre ultra codifié : le roman d'espionnage, tout en se l'appropriant et en se jouant de ses clichés. Mission accomplie, et avec quel talent. Orages ordinaires appartient lui au genre thriller et Boyd a tenté de lui administrer le même traitement. Le résultat est juste un peu moins convaincant, la mécanique du polar prenant un peu le pas sur le supplément d'âme (et d'humour) qu'on est tenté d'attendre à chacune des livraisons de l'ecrivain britannique depuis Comme neige au soleil (25 ans déjà pour sa parution française). Mais ne faisons pas la fine bouche, la construction de ce roman est de la haute voltige, avec ses multiples intrigues -mais on ne perd jamais le nord- et sa description minutieuse d'un Londres inconnu, quelque part près de Chelsea, des quartiers plus proches du tiers monde que de la capitale branchée, avec la Tamise qui devient un personnage essentiel de ce roman des bas fonds. Si l'argument de départ fait penser à un Douglas Kennedy mal digéré, on est ensuite plutôt du côté de chez Dickens et, personne ne s'en plaindra. Au passage, Boyd épingle quelques dérives du monde moderne et, en particulier les agissements pour le moins sujets à caution de l'industrie pharmaceutique. Avec ses rebondissements, sa galerie de personnages hauts en couleur et, surtout, cette vision hallucinante d'une capitale qui ressemble par certains côtés à une ville du moyen-âge, William Boyd signe un nouveau roman qui, d'une façon ou d'une autre, a vocation à devenir un classique.


Dernière édition par traversay le Ven 16 Avr 2010 - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Invité
Invité



William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Avr 2010 - 16:19

J'avais beaucoup aimé La vie aux aguets, j'étais donc très tentée par son petit dernier. Et même s'il est moins bon, il semble tout de même de bonne facture bounce
Revenir en haut Aller en bas
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Avr 2010 - 16:27

sentinelle a écrit:
J'avais beaucoup aimé La vie aux aguets, j'étais donc très tentée par son petit dernier. Et même s'il est moins bon, il semble tout de même de bonne facture bounce

Oh yes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Contenu sponsorisé




William Boyd - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: William Boyd   William Boyd - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
William Boyd
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Rue William Turner
» Le Havre - Rue William-Cargill
» La famille Bruce.
» La Ligne verte
» Brad Pitt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés "ailleurs" qu'en Grande Bretagne-
Sauter vers: