Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Irina Teodorescu [Roumanie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Irina Teodorescu [Roumanie]   Sam 28 Nov 2015 - 9:19

Irina Teodorescu





Irina Teodorescu est née à Bucarest en 1979 et vit en France depuis 1998.
Irina Teodorescu écrit en français.
Elle est aussi graphiste et illustratrice (mais je n'ai pas pu trouver d'images)

Elle  se dit "pêcheuse de rêves, écumeuse de bonne humeur".


2011 Treize, nouvelles , chez Emue
2014 La malédiction du bandit moustachu, chez Gaïa
2015 Les étrangères , chez Gaïa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Irina Teodorescu [Roumanie]   Sam 28 Nov 2015 - 9:22

La malédiction du bandit moustachu



La famille Marinescu est une famille roumaine richissime, (en tout cas jusqu'à l'avènement du communisme), marquée par une malédiction. Celle portée sur les aînés de chaque génération par le bandit moustachu, spolié et assassiné par l'arrière-arrière-arrière-grand-père pour établir cette fortune.

Irina Teodorescu raconte cette histoire qui dure un siècle, de génération en génération, mi-conte, mi-farce. C'est un récit tambour battant, loufoque et joyeux, où même les malheurs font sourire. Irina Teodorescu développe habilement un style qui a des accents d'oralité, exclamatif, incluant monologues et dialogues dans le texte sans retour à la ligne, et donne ainsi à toucher l'intime des personnages, racontés l'un après l'autre, dans de courts chapitres.

Humour et joyeuseté sont les maîtres mots de ce récit, jusqu'aux toutes dernières pages, où une émotion poignante étreint le lecteur, dans un contraste saisissant : malgré tout nos efforts à prendre la vie du bon côté, à ne pas se laisser emporter par la tourmente, c'est finalement, comme toujours, le chaos qui l'emporte. On a cru lire un livre plaisant et léger, et en trois pages, tout est retourné comme une crêpe, une belle crêpe pleine de douleur, on comprend enfin que tout cela n'était qu'un cri déchirant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Irina Teodorescu [Roumanie]   Sam 28 Nov 2015 - 10:13


Treize
Citation :
Présentation de l'éditeur
Treize personnages aux prises avec leur quotidien sont happés par le Hasard, ravis par l’amour, ou emportés par des petits riens. Treize révélations transformeront leur vie en destin. Une narration envoûtante, dense d’allusions et de coïncidences secrètes, placée sous le signe d’un chiffre magique.

Note du directeur de collection :

Treize est un exercice de pensée magique. Réincarnations, coups de foudre suivis de malheurs, visions mortifères : autant d’instants saisis sur le vif et transfigurés, qui s’enchaînent et se répondent. Dorota, Véra, Amar, Sanford, Antoanela... tous les personnages ont reçu leur destin en baptême. Leur nom veut tout dire : ils viennent d’ailleurs. De très loin ou de très près.

Leurs histoires sont inouïes et pourtant vraies. Comme ces clous qu’Amar plante peu à peu dans le cœur de son aimée, dont on ne sait s’ils sont réels ou métaphoriques.

Un mystère semblable parcourt chaque nouvelle et le recueil en entier. Correspondances et parallélismes régissent la narration. Ainsi, la présence ésotérique d’Oscar Wilde dans la première nouvelle illumine rétrospectivement la deuxième, où il est question d’un portrait surprenant...

Récits populaires et grande littérature européenne sont ainsi tissés dans un jeu de chassé-croisé. Et donnent lieu à des figures éthérées : contes modernes ou fables d’aujourd’hui. L’avant dernière nouvelle, Antoanela, ouvre une perspective autobiographique, et laisse entrevoir le passé tragique de la Roumanie.

Les citations sont omniprésentes dans une trame serrée d’allusions et de clins d’œil complices. Comme le cinéaste Sanford, hanté par Tarkovski, dont le regard devient l’œil d’une caméra en noir et blanc. Il faut bien en saisir la clef de ces récits, tendue gracieusement par l’auteur. Avant que les personnages eux-mêmes ne la dérobent pour ouvrir grand les portes de leurs cages en papier.

Comme je l’ai dit sur le fil de nos lectures du mois, j’ai découvert Irina Teodorescu avec ce recueil de nouvelles
et à cause de la couverture Cool.

Il n’y a dès à présent plus de secret: j’adore les nouvelles et je suis toujours partante quand il s’agit de faire connaissance avec un auteur via cette forme littéraire.

Mais il y a aussi les moments où je n’ai pas de mots pour parler d’une lecture. C’était le cas pour ce livre. Maintenant que le fil y est, je veux bien y poster quelques impressions (et surtout la présentation de l’éditeur en entier, qui fait un si bon travail, je n’ai presque plus besoin d’ajouter quoi que ce soit).

Faut dire qu’il faut vraiment aimer les nouvelles et plus encore les ‘micro-nouvelles’ – 96 pages pour 13 textes, on peut s’imaginer qu’il s’agit en effet que de très courts instantanés.

Mais j’ai bien aimé, surtout l’écriture et ainsi j’ai voulu continuer avec elle. Le livre présenté par Topocl se trouve dans ma PAL et va remonter d’un coup !



artiste: Sasufi, son site

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Irina Teodorescu [Roumanie]   Sam 28 Nov 2015 - 10:40

Après ces deux commentaires il ne me reste qu'à noter l'auteur qui par chance est à ma médiathèque (le bandit moustachu et les étrangères)

Topocl après t'avoir lu il semble donc que le titre et la couverture cache le sens du récit

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Irina Teodorescu [Roumanie]   Sam 28 Nov 2015 - 14:53

Le récit dans l'ensemble reste jovial et ludique malgré le déchirement qu'il réveèle au final.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Irina Teodorescu [Roumanie]   Sam 28 Nov 2015 - 15:12

Noté !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Irina Teodorescu [Roumanie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Irina Teodorescu [Roumanie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CIMETIERE SAPANTA ROUMANIE
» MASSACRE DES CHIENS DE ROUMANIE ET D'AILLEURS
» Photos d'Irina Shayk
» Ronaldo-Irina: escândalo das fotos
» Asterix aux Jeux Olympiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: