Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 repérages nouveautés 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
AuteurMessage
ArenSor
Main aguerrie


Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

MessageSujet: repérages nouveautés 2016   Mar 1 Déc 2015 - 18:51

Gallimard poursuit le publication d'oeuvres d'Henry James dans la Pléiade joie . Prévu en février "Portrait de femme et autres romans" (je ne sais pas lesquels.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive


Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   Mar 1 Déc 2015 - 19:21

Déjà 2016 ! :apeur:

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile


Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   Mar 1 Déc 2015 - 23:04

ArenSor a écrit:
Gallimard poursuit le publication d'oeuvres d'Henry James dans la Pléiade joie . Prévu en février "Portrait de femme et autres romans" (je ne sais pas lesquels.)

La présentation dit :

Citation :
« Lire Mr James », disait l’un de ses contemporains, « c’est faire l’expérience d’un plaisir spirituel léger et continu. C’est être intellectuellement émoustillé ». L’« éblouissante agilité mentale » de James transparaît dès Roderick Hudson (1875), qui relève déjà du « thème international ». Tout en se dégageant de « la grande ombre de Balzac », l’histoire tragique de la chute de Hudson, sculpteur américain emmené à Rome par un mécène devenu son ami, doit encore beaucoup au mode allégorique dont Hawthorne avait fait sa marque de fabrique. Les Européens (1878) plonge le lecteur dans une comédie humaine aiguisée par le tranchant de l’ironie : toujours sous le signe des échanges transatlantiques, deux Américains européanisés regagnent leur pays d’origine pour nouer des liens (intéressés) avec leurs cousins de Nouvelle-Angleterre. Les romans de James ne cessent de poser de manière complexe et ambiguë la question des rapports entre Europe et Amérique. Le thème international est au second plan dans Washington Square (1880) dont l’action se déroule majoritairement à New York, et qui offre déjà un portrait de femme paradoxal et poignant, celui d’une héroïne à l’avenir brisé par les atermoiements d’un chasseur de dot et la lucidité cruelle d’un père déterminé à l’en protéger. Mais l’exploration des parcours transatlantiques reprend avec Un portrait de femme (1881). Farouchement attachée à son indépendance, Isabel Archer quitte les Etats-Unis et fait son éducation sentimentale en Angleterre, puis en Italie. Salué à sa parution comme un chef-d’oeuvre, le livre déconcerta pourtant. Peu de critiques mesurèrent la complexité de ce « monument littéraire » érigé autour de la figure d’une « jeune fille affrontant sa destinée ». Chez James, les héroïnes éprises de liberté payent toujours leurs illusions au prix fort, celui du renoncement et de la douleur
On peut supposer que les romans mentionnés feront partie de ce volume (ou d'un autre ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Maline
Zen littéraire


Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: Histoire de la vie et aventures naturelles de l'homme pauvre du Toggenburg   Mer 9 Déc 2015 - 10:18

Histoire de la vie et aventures naturelles de l'homme pauvre du Toggenburg d'Ulrich Bräker (1735 - 1798), traduit en français par François Colson et à paraître le 18 janvier 2016.



L'éditeur, Les Belles Lettres, a écrit:
Ulrich Bräker, fils d'un simple agriculteur suisse, a découvert tardivement la lecture et l'écriture, en parallèle de son travail d’ouvrier agricole dans une nature peu généreuse. C’est à Lichtensteig qu’il accède véritablement à la lumière d’une sensibilité qu’il n’a alors de cesse de former, d’épanouir et de communiquer à ses contemporains.
Prenant la plume, il compose avec grande application, pour lui-même et son entourage, un Journal qui attirera l’attention du pasteur de la localité, puis la présente autobiographie qui intéressera un éditeur de Zurich. Le récit de ses bonheurs et de ses malheurs éclaire le siècle d’une lumière particulière : celle d’un acharnement face à l’adversité des situations et à l’hostilité rencontrée dans le milieu le plus immédiat où l’économie du salpêtre ou celle toute nouvelle du coton s’obstinent bien souvent à tromper l’ardeur des plus ingénieux.
Cette vallée de la Thur, ouverte sur le monde, enregistre ainsi par la main d’Ulrich Bräker les moindres tressaillements planétaires, transmis à travers le miroir d’une âme d’abord vouée à la méditation religieuse puis soucieuse en priorité du bien-être de l’humanité.
À soi-même son propre sujet, il manifeste ainsi une forme d’achèvement dans la conquête de soi face à un monde livré au désordre des passions et s’obstinant dans le refus de voir les intérêts de la communauté humaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   Mer 9 Déc 2015 - 15:18

Maline a écrit:
Histoire de la vie et aventures naturelles de l'homme pauvre du Toggenburg d'Ulrich Bräker (1735 - 1798), traduit en français par François Colson et à paraître le 18 janvier 2016.



L'éditeur, Les Belles Lettres, a écrit:
Ulrich Bräker, fils d'un simple agriculteur suisse, a découvert tardivement la lecture et l'écriture, en parallèle de son travail d’ouvrier agricole dans une nature peu généreuse. C’est à Lichtensteig qu’il accède véritablement à la lumière d’une sensibilité qu’il n’a alors de cesse de former, d’épanouir et de communiquer à ses contemporains.
Prenant la plume, il compose avec grande application, pour lui-même et son entourage, un Journal qui attirera l’attention du pasteur de la localité, puis la présente autobiographie qui intéressera un éditeur de Zurich. Le récit de ses bonheurs et de ses malheurs éclaire le siècle d’une lumière particulière : celle d’un acharnement face à l’adversité des situations et à l’hostilité rencontrée dans le milieu le plus immédiat où l’économie du salpêtre ou celle toute nouvelle du coton s’obstinent bien souvent à tromper l’ardeur des plus ingénieux.
Cette vallée de la Thur, ouverte sur le monde, enregistre ainsi par la main d’Ulrich Bräker les moindres tressaillements planétaires, transmis à travers le miroir d’une âme d’abord vouée à la méditation religieuse puis soucieuse en priorité du bien-être de l’humanité.
À soi-même son propre sujet, il manifeste ainsi une forme d’achèvement dans la conquête de soi face à un monde livré au désordre des passions et s’obstinant dans le refus de voir les intérêts de la communauté humaine
Merci pour le rappel, Maline ! Celui-là, ça fait des années que je veux le lire !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Pensées pour moi-même   Mer 9 Déc 2015 - 17:43



"Prends garde de jamais éprouver à l' égard des misanthropes ce qu' éprouvent les misanthropes à l' égard des autres hommes."

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   Mer 9 Déc 2015 - 17:53



Celles-là sont aussi magnifiques ! Mais ce n' est pas une nouveauté.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Méphistophélès
Main aguerrie


Messages : 407
Inscription le : 01/11/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   Mer 9 Déc 2015 - 21:50

Je le dis ici même si c'est un peu tôt (un rappel sera fait en temps voulu) : La collection d'Ibolya Virag chez La Baconnière publiera Monsieur Bovary de Zsigmond Moricz courant mars 2016 (le 22 selon amazon).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.megaphone-forum.com
Maline
Zen littéraire


Messages : 5239
Inscription le : 01/10/2009
Localisation : Entre la Spree et la Romandie

MessageSujet: L'arbre du pays Toraja   Ven 1 Jan 2016 - 12:59



L'arbre du pays Toraja de Philippe Claudel
(à paraître début janvier)
L'éditeur a écrit:
« Qu’est-ce que c’est les vivants ? À première vue, tout n’est qu’évidence. Être avec les vivants. Être dans la vie. Mais qu’est-ce que cela signifie, profondément, être vivant ? Quand je respire et marche, quand je mange, quand je rêve, suis- je pleinement vivant ? Quand je sens la chaleur douce d’Elena, suis-je davantage vivant ? Quel est le plus haut degré du vivant ? »
Un cinéaste au mitan de sa vie perd son meilleur ami et réfléchit sur la part que la mort occupe dans notre existence. Entre deux femmes magnifiques, entre le présent et le passé, dans la mémoire des visages aimés et la lumière des rencontres inattendues, L’Arbre du pays Toraja célèbre les promesses de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PassionBooks
Envolée postale


Messages : 133
Inscription le : 01/11/2015
Localisation : Europe

MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   Dim 3 Jan 2016 - 11:38

Roman d'une de mes auteurs du moment : Anna Todd, parution le 7 janvier 2016 Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://passionbooks.discutforum.com/
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Vera Cruz   Mer 6 Jan 2016 - 19:39



Olivier Rolin : Vera Cruz. - Verdier

Parution : janvier 2015

« J’avais prolongé mon séjour à Veracruz tant qu’elle avait été là – je l’aurais prolongé jusqu’à la fin du monde, s’il n’avait tenu qu’à moi. Maintenant qu’elle avait disparu, je le prolongeais dans l’espoir de la retrouver, ou au moins d’apprendre quelque chose sur les raisons de sa disparition.

Un jour, un pli me parvint à l’hôtel, expédié par la poste, ne comportant aucune indication de provenance, aucun mot d’accompagnement. Il contenait les quatre récits, brefs et terribles, qu’on va lire. »

L' Editeur

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Tous les vivants   Mer 6 Jan 2016 - 19:49


Jayne Anne Phillips : Tous les vivantsl. - L' Olivier[/i][/b]
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marc Amfreville.

"En 1931, à Park Ridge (Illinois), un certain Cornelius O. Pierson assassina une jeune veuve, Asta Eicher, et ses trois enfants. En enquêtant sur leur disparition, la police découvrit que Pierson n’était autre que Harry Powers, un serial killer qui recrutait ses victimes par le biais d’annonces matrimoniales. Cette affaire qui bouleversa l’Amérique inspira à Charles Laughton son admirable film, La Nuit du chasseur.
Tous les vivants est le « roman vrai » de cette histoire. Jayne Anne Phillips reconstitue avec minutie le déroulement de la tragédie, la traque du meurtrier et son arrestation. Mais c’est d’abord son extraordinaire imagination romanesque qui frappe à la lecture de ce livre. La voix de la petite Annabel, assassinée par Powers, se mêle à celle des vivants, qu’ils soient réels ou inventés de toutes pièces, comme Emily Thornhill, la journaliste qui mène les investigations.
Porté par un souffle puissant, Tous les vivants explore un territoire où se mêlent le réel et le surnaturel, l’innocence et la perversité, la beauté et l’horreur. C’est aussi une radiographie de l’Amérique profonde des années 30, de ses peurs et de ses espoirs, au lendemain de la « Grande Dépression » qui l’a dévastée."

L' Olivier

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   Jeu 7 Jan 2016 - 7:37

bix229 a écrit:


Olivier Rolin : Vera Cruz. - Verdier

Parution : janvier 2015

« J’avais prolongé mon séjour à Veracruz tant qu’elle avait été là – je l’aurais prolongé jusqu’à la fin du monde, s’il n’avait tenu qu’à moi. Maintenant qu’elle avait disparu, je le prolongeais dans l’espoir de la retrouver, ou au moins d’apprendre quelque chose sur les raisons de sa disparition.

Un jour, un pli me parvint à l’hôtel, expédié par la poste, ne comportant aucune indication de provenance, aucun mot d’accompagnement. Il contenait les quatre récits, brefs et terribles, qu’on va lire. »

L' Editeur

Devine... je l'avais repéré rire ! (mais merci de le signaler!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Envoyée spéciale   Jeu 7 Jan 2016 - 18:53


Jean Echenoz : Envoyée spéciale. – Éditions de Minuit.



"Tenter de résumer le dernier roman de Jean Echenoz c’est prendre un risque inutile. En effet, l’une des choses marquante de ce roman, c’est sa machinerie interne très bien huilée, qui nous fait nous demander, par moments, comment cela peut tenir debout. Cette architecture se construit d’une série de scènes qui nous raconte les relations des personnages entre eux et fait avancer l’intrigue. L’un des aspects qui rend ce texte savoureux, c’est cette façon qu’a le narrateur d’arbitrer, d’ordonner, d’agencer son histoire comme il lui plaira. Et tout lui semble permis. C’est cette liberté qui lui permet d’user de tous les possibles pour imaginer la suite de son histoire. Un affranchissement qui laisse penser par instant, que ce narrateur pourrait être lui-même manipulé par quelqu’un d’autre.

Envoyée Spéciale est une histoire un peu invraisemblable, en tout cas son cours semble souvent incertain. Les personnages sont confrontés soit à des situations exceptionnelles, soit à un quotidien monotone, et la plupart du temps ils semblent dans un état de passivité devant les événements qui leur tombent dessus. Leurs aventures sont extraordinaires.

Dans ce roman, il y a des zones troublantes, une indétermination des personnages, des informations plus ou moins incomplètes. Bref autant d’hypothèses qui rendent le lecteur entièrement captif et attentif aux informations, délivrées ou pas, par le narrateur. Chaque chapitre fait avancer le texte et offre un cadre nouveau à l’imagination romanesque, et l’on prête confiance au narrateur pour trouver une issue à cette histoire.

Et c’est un grand plaisir et un grand enthousiasme pour le lecteur de suivre cette machinerie romanesque. C’est même un immense plaisir et un immense enthousiasme que j’aimerais ne pas encore avoir eu, pour le redécouvrir tel qu’il vous est proposé par les Éditions de Minuit."

Librairie Ombre blanche

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque


Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: La poupée de Kafka   Jeu 7 Jan 2016 - 19:09


Fabrice COLIN : La Poupée de Kafka. - Actes Sud

"Au cours d’un séjour à Berlin, la jeune Julie Spieler, en quête d’une improbable réconciliation avec son père, Abel – séducteur impénitent, époux volage, menteur invétéré et professeur de littérature allemande à la Sorbonne –, débusque la récipiendaire putative de textes inédits de Kafka, écrivain qui fait l’objet d’une folle idolâtrie de la part de son inconséquent géniteur. La jeune fille entame alors de difficiles tentatives d’approche auprès de cette vieille dame particulièrement revêche qui porte en elle toute la mémoire d’un siècle traversé de guerres, d’exils et d’horreurs. L’été suivant, contre toute attente, ces trois personnages se retrouvent dans un chalet, face au mont Blanc, pour dénouer les noeuds et secrets obscurs dont chacun a tressé sa vie.
De Paris à Berlin en passant par Prague, sous l’éternel regard de l’iconique Kafka ou dans l’inquiétante ombre portée d’une impériale montagne, le roman fait se rencontrer les vivants et tous les spectres qui les hantent sur une scène où les protagonistes se débattent comme pour échapper au cruel sortilège qu’ils ont eux-mêmes concouru à forger.
Convoquant une structure narrative limpide où le réalisme le dispute aux images mouvantes et la gravité à un humour féroce, Fabrice Colin mène ici une superbe enquête romanesque sur les liens qui nous lient et nous délient au fil d’une libératrice traversée des apparences"

Actes Sud

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: repérages nouveautés 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
repérages nouveautés 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 17Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9 ... 17  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouveautés 2016
» Les nouveautés 2016 (salon babycool, Kind + Jugend de Cologne, communiqués de presse...)
» Repérages soldes!!!
» Repêchage LNH 2016
» Repêchage LNH 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: