Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Yu Miri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Yu Miri   Mer 9 Déc 2015 - 6:13



Née en 1968 au Japon, Yu Miri, cette mère célibataire célèbre en Asie pour ses essais autobiographiques, est également un auteur dramatique reconnu.
Poissons nageant contre les pierres, son premier roman, est paru dans la revue Shincho en 1994. Sulfureux, il a tout d'abord fait l'objet d'un procès qui a duré huit ans et qui opposa, pour la première fois au Japon et dans un débat public, les partisans du droit à la vie privée aux défenseurs de la liberté d'expression.
Ce n'est qu'en 2002 que ce roman fut réédité dans une version révisée. La traduction française publiée par Actes Sud en 2005 est issue de cette seconde version.
En 2015 parait son roman Sortie parc, gare d'Ueno.

Source : Editeur

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Yu Miri   Mer 9 Déc 2015 - 6:13


Sortie parc, gare d’Ueno
Citation :
Présentation de l'éditeur
Dans le parc d’Ueno, un homme âgé s’est installé. Après une vie de labeur passée loin des siens, il imaginait une retraite paisible, en famille.
Mais la vie en a décidé autrement. Après la mort de sa femme, il n’a pas la force de rester dans leur maison et préfère revenir se perdre dans l’anonymat de Tokyo. Sous les arbres, il se construit une cabane de bâches et de planches, affrontant ainsi le temps et les saisons. Posant son regard paisible sur les promeneurs, tendant l’oreille aux commentaires des visiteurs du musée attenant au jardin, aux chants des oiseaux comme aux mots insolites de ses compagnons de misère, le vieil homme vaque en silence aux abords de l’étang ou s’avance dans le hall de la gare, là où l’espace fourmille encore d’urgences et d’horaires, il se souvient.
Dans le parc d’Ueno, le vieillard écoute la beauté et la misère mêlées. Mais les opérations spéciales de nettoyage sont de plus en plus nombreuses en ces lieux, épreuves chaque fois plus traumatisantes pour les sans-logis car il leur faut fuir, sans délai déconstruire leurs baraquements, effacer toute trace de leur dérive.
Au passage de l’empereur, comme aux yeux du monde à l’approche des Jeux olympiques de 2020, il s’agit là de ne pas dénaturer l’image de Tokyo.

Voilà une de ces lectures dont je ressors enthousiaste, mais tellement… malheureusement il s’agit aussi d’une de ces lectures où il me manque les mots. Il y aurait tellement de choses à dire, mais j’ai toujours peur d’en relever trop et je n’ai pas envie de gâcher le plaisir d’autres lecteurs.
En tout cas ce mélange entre les scènes dans le parc d’Ueno avec les SDF et les souvenirs de cet homme, qui fait partie de ces ‘indésirables’, est tout à fait réussi.

J’ai appris bon nombre de choses des us et coutumes du Japon (je pense qu’on ne va jamais arriver à savoir toutes leurs fêtes et habitudes Wink ) mais surtout cette vie dans les régions pauvres tandis que Tokyo était en train de grandir et demandait de plus en plus de mains d’œuvres.

Et on se retrouve dans ce même « cercle vicieux » (ou plutôt dans le cercle des réincarnations, Yu Miri n’a pas parlé pour rien aussi du bouddhisme dans ce livre) : tout comme le narrateur en 1960 a délaissé sa famille pour se trouver du travail dans la capitale, les jeux olympiques de 2020 ont créés une demande d’emplois et une fois de plus, les pères vont quitter leur famille pour s’installer auprès de leur travail…

Il me faut aussi mentionner qu’il y a pas mal de morts sur ces quelques pages…

Cela fait quelques années (la sortie était en 2005) que j’ai lu son roman Poissons nageant contre les pierres et pour tout dire, il ne me reste que très peu en mémoire de cette lecture… mais je vais le reprendre parce que ce livre-ci est vraiment un coup de cœur.



La photo de la couverture est de Lars van der Goor

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Yu Miri   Mer 9 Déc 2015 - 8:40

Et bien, cela ne traîne pas avec toi, Kenavo. rire

Cela donne très envie en tous les cas. Merci.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 48
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Yu Miri   Mer 9 Déc 2015 - 17:41

kenavo a écrit:

Poissons nageant contre les pierres, son premier roman, est paru dans la revue Shincho en 1994. Sulfureux, il a tout d'abord fait l'objet d'un procès qui a duré huit ans et qui opposa, pour la première fois au Japon et dans un débat public, les partisans du droit à la vie privée aux défenseurs de la liberté d'expression.

Je suis très currieuse. Je note son nom.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Yu Miri   Mer 9 Déc 2015 - 20:38

tu en dis assez pour m'intriguer Kena !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Yu Miri   Mer 9 Déc 2015 - 20:46

Moi aussi ça me fait envie. J'ai vu qu'une de mes médiathèques l'a commandé, je le réserverai rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Yu Miri   Jeu 10 Déc 2015 - 6:11

je vous souhaite une bonne lecture Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Yu Miri   Jeu 17 Déc 2015 - 7:06


Poissons nageant contre les pierres
Citation :
Présentation de l’éditeur
Hiraka, une jeune dramaturge japonaise d'origine coréenne, est invitée en Corée pour présenter l'une de ses pièces en cours d'adaptation. L'opportunité est exceptionnelle pour une artiste appartenant à cette minorité et - non sans appréhension -, Hiraka accepte cette proposition. A Séoul, elle est accueillie par Rifa, une étudiante dont la singularité la touche immédiatement, mais cette amitié naissante sera interrompue par un affreux malentendu au sujet de l'exploitation médiatique de la pièce.
Pour la première fois de sa vie Hiraka se trouve violemment confrontée à sa double appartenance. Choquée et déçue par ses interlocuteurs professionnels, elle quitte le pays. De retour à Tokyo, la jeune femme retrouve les difficultés inhérentes à l'instabilité de sa famille, à la complexité de ses amours, et c'est dans ce climat d'incertitude et d'intense solitude qu'elle reçoit un appel téléphonique de Rifa lui annonçant son arrivée prochaine au japon...
Ce livre est un texte poétique fort et chaotique sur l'introspection identitaire, sur la place et la liberté de la femme au Japon, sur celles des minorités dans l'Asie urbaine d'aujourd'hui.

Titre du livre fait référence à l’exergue :
Nous sommes comme des poissons lâchés dans une mer de pierres. Nous continuons à nager malgré le sang qui coule de notre âme.

Après mon enchantement avec le dernier roman publié de Yu Miri, je voulais relire son premier roman, découvert il y a dix ans.

Après cette relecture je sais pourquoi je ne pouvais plus me rappeler de beaucoup de détails de cette histoire. Tout comme la narratrice ‘flotte’ un peu dans sa vie, le lecteur fait de même.

En tous cas je ne pouvais pas être tout à fait empathique avec Hiraka, tellement ses actions me restaient abstruses.

Ce n'est pas une lecture désagréable, mais je suis restée en dehors de cette vie, de ces actions...

Etant le premier roman de cette auteure, je peux dire que son évolution est très belle. Son dernier roman paru est certainement la preuve qu’elle valait un deuxième essai.



Photo de la couverture  Anne Parisot-Alt

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Yu Miri   Sam 5 Nov 2016 - 18:38

Sortie parc, gare d'Uneno

Un tout petit roman ou une longue nouvelle de 170 toutes petites pages. Yȗ Miri est un écrivain japonais d'origine coréenne. Nous sommes à Tokyo, dans le parc Ueno où se sont installés des SDF. Des gens qui n'ont pas eu de chances, qui souvent ont travaillé, ont eu des familles, puis des malheurs, qui sont trop vieux pour un travail régulier. Alors ils survivent comme ils peuvent, dans des tentes, des abris de fortune. Qu'il leur faut démonter à chaque venue d'illustres visiteurs, de la famille impériale.

Parmi tous ces vagabonds, nous suivons surtout un homme, et son destin. Il est venu chercher du travail dans la capitale, il a trimé des années loin de sa famille, au point que ses enfants sont des étrangers. Ils en prend conscience lorsque meurt son fils, juste à la fin de ses études, sans raison apparent. Et à la mort de sa femme, le seul être dont il se sentait un peu proche, il ne peut supporter sa maison, fuit et devient lui aussi un sans abri. Qui observe, en essayant de survivre.

Un beau livre, même si beaucoup de choses m'ont échappées, faute de connaître suffisamment la culture du pays. J'ai trouvé particulièrement passionnants les rites funéraires propres à la communauté religieuse du personnage principal, ainsi que tous les aspects historiques et sociologiques liés à ces travailleurs venus des campagnes pour construire un nouveau Japon, dans lequel ils n'ont pas leur place, comme ils n'ont plus leur place dans leur communauté d'origine et même leur propre famille.

Un auteur à suivre.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Yu Miri   Sam 5 Nov 2016 - 23:12

Merci pour ce commentaire, j'ai plusieurs Yu Miri en retard, je vais y retourner sous peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Yu Miri   Dim 6 Nov 2016 - 6:42

oh, voilà un commentaire qui fait plaisir, contente de te lire

Arabella a écrit:
Un auteur à suivre.
oui

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yu Miri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yu Miri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: