Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sonallah Ibrahim [Egypte]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Sonallah Ibrahim [Egypte]   Sam 12 Déc 2015 - 5:03



Sonallah Ibrahim (en arabe : صنع الله إبراهيم) est un écrivain égyptien né en 1937 dans une famille de la petite bourgeoisie cairote.

Dans les années 1950, il interrompt ses études universitaires pour se consacrer à la lutte politique au sein du particommuniste égyptien. Arrêté le 1er janvier 1959 avec quelques centaines d'autres militants, il ne sera libéré qu'en avril 1964.

C'est dans ces années de prison qu'il décide de devenir écrivain. Son premier roman, Cette odeur-là, censuré lors de sa première parution en 1966, l’impose d’emblée au sein de la nouvelle avant-garde des années 1960.

Après un séjour à Berlin-Est puis à Moscou, où il achève son deuxième roman (Etoile d'août, publié à Damas en1974), il rentre au Caire en 1974 et décide de se consacrer exclusivement à l'écriture.
Il a publié depuis sept autres romans, presque tous traduits en français, dont Les Années de Zeth (1992), satire féroce de la déliquescence politique, sociale et morale de l’Égypte de Moubarak.

En octobre 2003, choisi par un jury panarabe pour être le lauréat du Prix du Caire pour la création romanesque, décerné par le ministère égyptien de la Culture, il a refusé publiquement ce prix « octroyé par un gouvernement qui, à ses yeux, ne dispose d’aucune crédibilité pour ce faire ».

En 2004, il reçoit le prix Ibn Rushd pour la liberté de pensée.

Source : Wikipédia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Sonallah Ibrahim [Egypte]   Sam 12 Déc 2015 - 5:03


Cette odeur-là
Citation :
Présentation de l'éditeur
Inspiré de l'expérience de son auteur, qui passa plusieurs années dans un camp d'internement en Haute-Egypte, Cette odeur-là tente de rendre compte d'une douloureuse réconciliation avec la liberté. Evocation sans concession de l'enfermement et de ses suites, le texte va bien au-delà du témoignage : il signe l'acte de naissance d'un écrivain qu'il a révélé en le sauvant du désastre. Parce que ce bref récit empruntait les voies d'une nouvelle sensibilité arabe capable de remettre en question l'objet même de la littérature en y introduisant notamment la politique et le sexe, il fut censuré dès sa publication en 1966.

Une préface composée par Sonallah Ibrahim pour la première édition intégrale en langue arabe (1986), proposée ici en annexe, raconte l'histoire mouvementée de la publication de ce livre.

Pourquoi cet auteur ? J’ai découvert que Thomas Azuélos va publier début 2016 une adaptation du roman Le Comité. Puisque j’ai bien aimé ma rencontre avec l’œuvre de l’artiste, je voulais faire connaissance de l’auteur qu’il s’est choisi d’adapter.

Cette odeur-là est un texte court, soixante pages, mais il y a déjà tout pour en faire un bon début d’auteur.

Ce qu’on pourrait considérer comme une longue nouvelle est en fait le récit de ce narrateur qui essaie de retrouver non même pas sa vie d’avant, mais au moins « une » vie. Un peu de normalité, la possibilité de retrouver ses repères après cette absence. Absence dû à des années en prison, dont il ne parle pas. Ce sont des souvenirs d’avant ou sa vie journalière du présent qu’on retrouve sur ses pages.

L’interdiction de publication lors de la parution en 1966 est compréhensible si on s’y connait un peu avec les conditions en Egypte de ces années-là. Mais pour un lecteur d’aujourd’hui ce n’est plus saisissable.

Très belle première rencontre, j’attends avec impatience le livre de Thomas Azuélos.



La couverture m’a fait découvrir Damon Gandes

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sonallah Ibrahim [Egypte]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COUP D'ETAT OU REVOLUTION EN EGYPTE!!!!!!
» L'Expédition d'Egypte 1956
» La bataille du désert. (WW II)
» Le regard d'un animal à grandes oreilles
» Pyramide de Khéops ( Égypte.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: