Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Camillo Boito [Italie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Camillo Boito [Italie]   Sam 12 Déc 2015 - 9:44

Camillo Boito



Né le 30 octobre 1836 à Rome, mort le 28 juin 1914 à Milan,c' est un écrivain et architecte italien.

Fils de Silvestro Boito et frère aîné du célèbre écrivain et musicien Arrigo Boito, Camillo Boito a étudié en Allemagne et en Pologne, avant de revenir en Italie à Padoue et enfin à l'Académie de Venise sous la direction de Pietro Selvatico (1803-1880). En 1862, il épousa sa cousine Celestina, dont il se sépare peu après. En 1887, il épouse en secondes noces la comtesse Madonnina Malaspina dei marchesi di Portogruaro.

Écrivain du Scapigliatura, il est l'auteur de nouvelles (Histoires vaines (1876), Nouvelles histoires vaines (1883)), comprenant notamment Senso, adaptée au cinéma par Luchino Visconti), et Un corps, adaptée en opéra par Kharálampos Goyós.

Architecte, il enseigne de 1860 à 1908 l'Académie des Beaux-Arts de Brera et, de 1865 à 1908, à l'Institut technique Supérieur de Milan. Il joue un rôle important dans le débat sur la restauration du patrimoine.


Nouvelles :

   Histoires vaines/Petites histoires sans importance (Storielle vane) (1876)
   Senso, carnet secret de la comtesse Livia (1883)
   Nouvelles histoires vaines (Nuove storielle vane) (1883)
   Il maestro di setticlavio (1891)


wikipedia


Dernière édition par topocl le Sam 12 Déc 2015 - 10:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Camillo Boito [Italie]   Sam 12 Déc 2015 - 10:22

Senso



Offert par mon libraire pour se faire pardonner quelques foirages répétés dans ses commandes, c'est un très joli petit bouquin, relié cartonné avec de la toile à relier, dans une collection d' Actes Sud que je ne connaissais pas : « les inépuisables ».

l'éditeur a écrit:
« si vous avez acheté ce livre il y a de grandes chances que vous le transmettiez un jour à votre descendance. « Les inépuisables » réalise, en effet, une promesse que se font sans doute beaucoup d'éditeurs : rassembler dans une collection de prestige quelques-uns parmi les plus beaux titres du fonds, (…)."
C'est à voir...

A vrai dire, je connaissais Senso de Visconti, sans l'avoir vu, mais  je ne savais pas qu'il était tiré d'une nouvelle de cet auteur italien inconnu de moi. D'où la "splendide" couverture de l'édition de poche, qui en fera se pâmer plus d'un:



Éplorée de voir à 39 ans quelques rides lui apparaître (mon Dieu!), la comtesse Livia se réfugie dans ses carnets secrets. Elle  leur confie une aventure de sa jeunesse. Cette jeune femme, sensuelle, égocentrique et passionnée, a épousé de façon tout à fait calculée et intéressée un comte, de 40 ans son aîné «  vieux et impotent ». Pendant son voyage de noces (elle n'attend pas!), elle  développe un amour fervent  pour un jeune  lieutenant aussi beau que veule. On comprend vite (mais pas elle, l'amour rend aveugle) que c'est un jouisseur qui se contente de profiter de son argent.
C'est donc une nouvelle de 60 petites pages, superbement écrite dans une écriture des plus classiques, qui laisse imaginer les scènes magnifiques qu'a du en tirer Visconti : cette comtesse éplorée, courant après son amour perdu, emportée par une calèche, au milieu de l'Italie en guerre. Cependant cette comtesse est une bécasse finie et le fait qu'elle soit en outre une belle salope ne suffit pas à la sauver. Et les ressorts du récit, la découverte de la trahison puis la vengeance sont d'un convenu assez atterrant .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Camillo Boito [Italie]   Sam 12 Déc 2015 - 11:42

j' adore tes commentaires négatifs !

oui la "splendide" couveture comme tu dis serait digne d'un BC

et le récit aussi me semble !

faudra te plaindre à ton libraire du cadeau ! rire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Camillo Boito [Italie]   Sam 12 Déc 2015 - 15:03

Je connais aussi ce beau texte de Boito. J' ai eu simplement la curiosité de lire le livre après avoir vu le film de Visconti.
Boito a également un frère écrivain.
A noter que la plupart des films de Visconti sont adaptés de livres, la plupart italiens, Verga, Lampedusa, mais aussi T. Mann, Camus...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Camillo Boito [Italie]   Sam 12 Déc 2015 - 17:02

bix229 a écrit:
Je connais aussi ce beau texte de Boito.

je l'ai un peu éreinté, ton « beau texte ». Je pense que si on veut l'apprécier il faut l'aborder avec un regard résolument non contemporain, ce qui m'est toujours difficile…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Camillo Boito [Italie]   Sam 12 Déc 2015 - 17:14

topocl a écrit:
bix229 a écrit:
Je connais aussi ce beau texte de Boito.

je l'ai un peu éreinté, ton « beau texte ». Je pense que si on veut l'apprécier il faut l'aborder avec un regard résolument non contemporain, ce qui m'est toujours difficile…
OK, je comprends ! Je pense que, avoir vu le film d' abord, m' a rendu plus enclin à la clémence.
Par contre, j' aime autant Le Guépard de Lampedusa que le film de Visconti. Beaucoup d' affinités entre les deux.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Camillo Boito [Italie]   Sam 12 Déc 2015 - 17:19

bix229 a écrit:

Par contre, j' aime autant Le Guépard de Lampedusa que le film de Visconti. Beaucoup d' affinités entre les deux.

Un jour, je m'y mettrai (aux deux), promis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Camillo Boito [Italie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Camillo Boito [Italie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Halloween en Italie
» La storia dell'Unità d'Italia per ragazzi a fumetti - L'histoire de l'unification de l'Italie pour les enfants en bande dessinée
» l italie a moto
» Recherche d'un emploi d'ingénieur système orienté Linux... En Italie
» venise (italie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature italienne, grecque et turque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: