Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ogawa Mimei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Ogawa Mimei   Lun 28 Déc 2015 - 7:11



Mimei Ogawa (小川 未明), né le 7 avril 1882 et décédé le 11 mai 1961, est un écrivain japonais.
Auteur de célèbres contes de fée, il est parfois comparé à Hans Christian Andersen.


Biographie
Mimei Ogawa est né en 1882 à Takada (préfecture de Niigata). Il étudie la littérature anglaise à l'Université Waseda dont il est diplômé en 1905. Sa sensibilité littéraire, romantique et humaniste, ne correspond alors pas au courant dominant à l'époque, le naturalisme (dans son acception japonaise, différente de l'occidentale).

Il est par la suite l'un des premiers auteurs japonais à écrire à destination des enfants, des contes où il développe sa vision d'une nature cruelle.
Il obtient le prix Noma en 1946.

Source: Wikipédia

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Lun 28 Déc 2015 - 7:12


Le marchand de pierres précieuses
Citation :
Présentation de l'éditeur
Peu connu en Europe, Ogawa Mimei est le maître incontesté du conte enfantin dans la littérature moderne au Japon. À travers ce conte-ci, défile une impressionnante galerie d’émotions à travers des thèmes classiques du folklore japonais tels que les fantômes prenant l’apparence d’êtres humains pour éprouver le coeur des hommes, et l’absence de capacité de ceux-ci à tirer la leçon des évènements surnaturels.

L’histoire est celle d’un marchand qui achetait des pierres précieuses pour les revendre, un jour qu’il voyageait dans une tempête de neige…



La princesse rouge et le prince impérial noir
Citation :
Présentation de l'éditeur
Ogawa Mimei est au Japon le maître incontesté du conte pour enfants. Fantômes et démons sont dans ses récits une figure traditionnelle récurrente pour donner aux vivants des leçons dont ils tiennent rarement compte. Les contes relatent souvent la rencontre heureuse d’une princesse merveilleusement belle et d’un prince courageux et intelligent après de dures épreuves, et celui-ci commence de la même façon par la négociation d’un mariage princier. Mais la princesse cette-fois ci ne prête pas foi à ce qu’on lui rapporte de son futur et décide de mener sa petite enquête…

Lors de ma lecture du dernier tome du Maître des livres, j’ai rencontré ce nom. Et ma curiosité m’a amené vers deux petits contes qui existent en version e-book.

Je mets pour l’instant son fil dans la section littérature au lieu de jeunesse.

Difficile de juger un auteur après seulement quelques pages (les deux contes ne font pas plus que 20 pages), mais à part un autre livre (que je viens de commander), il n’y a pour l’instant pas de traduction française disponible. En attendant plus, je voulais quand même lui ouvrir son fil.

L’univers de ces deux contes semble se situer dans une dimension tout à fait réelle… mais change en cours de route vers un monde onirique.
Ce n’est pas effrayant et bien écrit.
Envie de découvrir autre chose de lui.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Lun 28 Déc 2015 - 17:48

Merci Kenavo, je ne connaissais pas cet auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Mar 29 Déc 2015 - 7:49

ils en parlent de bien d'autres auteurs japonais dans cette série manga... malheureusement souvent pas, ou comme dans le cas de cet auteur, peu traduit...
mais on peut toujours espérer Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Mer 6 Jan 2016 - 6:17

Illustrations: Komako Sakaï


Une sirène chez les hommes
Citation :
Présentation de l’éditeur
Les hommes font rêver les sirènes, c'est bien connu. Leurs villes sont belles, lumineuses. Ils sont bons, généreux, hospitaliers... Pourquoi ne pas vivre parmi eux, plutôt qu'au fond des mers glacées? C'est ainsi qu'une sirène qui portait un enfant décida de le mettre au monde une nuit, en cachette, au pied d'un petit temple, afin qu'il soit recueilli par des humains et qu'il grandisse dans la joie. Si elle avait pu imaginer quel sort attendait sa fille, jamais elle ne l'aurait abandonnée...

Encore une fois un conte… et mon préféré du lot.

Quelle belle histoire, mais pour tout conte qui se respecte, aussi un peu triste…

Dommage qu’il n’y a pour l’instant pas d’autres livres de lui disponible en français.

Mais au moins, celui-ci m’a fait découvrir l’illustratrice Komako Sakaï, coup de cœur instantané !




_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Mer 6 Jan 2016 - 7:36

Il semble possible de trouver L'enfant qui était monté au sommet d'un arbre (par exemple sur le site de Joseph Gibert) :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Jeu 7 Jan 2016 - 6:18

oh merci... je l'ai trouvé sur un autre site, et hop dans le panier Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Mar 12 Jan 2016 - 8:20

- Le marchand de pierres précieuses. Conte traduit du japonais par Souad Néouchy. Disponible en format epub.

Citation :
"Jadis, dans le pays froid du Nord, on pouvait ramasser des pierres précieuses très rares en grand nombre et d'une grande variété, ceci aussi bien près de la mer que dans la montagne. Étant donné qu’il n’y en avait pas dans le pays du Sud, on n’en [sic] trouvait uniquement dans le pays du Nord."
La notion de rareté en grand nombre me fait toujours penser aux produits que l'on dit, dans les publicités, riches en oligo-éléments : un étrange oxymore. Dès le début du conte, on voit que le texte français est un peu approximatif et qu'il comporte pas mal de petites fautes.
Notre héros, un marchand, va dans le pays du Nord pour se procurer des pierres. Le voici dans un magasin : il "regardait toujours plus attentivement en triant selon que les articles rares étaient introuvables ou non."
Le lecteur moyen (moi) se dit que si les articles sont introuvables, il n'est pas besoin de les chercher... Sans doute faut-il comprendre introuvable dans le pays du Sud, mais de toute façon on nous avait dit au début qu'il n'y en avait pas là-bas... Perplexité...
Bref, on bute souvent sur des termes bizarres ou un poil redondants ("les champs agricoles"...).
Revenons au conte. Le marchand négocie les pierres le plus possible à la baisse : il fait son travail de marchand, mais on va considérer que c'est mal, puisqu'il veut s'enrichir tout seul, sans dire aux malheureux habitants du Nord que leurs pierres valent des fortunes dans le Sud !
Ensuite, il part vers le pays du Sud pour revendre ses pierres à bon prix.
Bien sûr, tput ne se passera pas comme prévu, sinon il n'y aurait pas d'histoires. C'est un texte classique : épreuve, promesse qu'il faut tenir, sinon...
Pas désagréable, mais pas très original, et le texte français très maladroit est hélas souvent agaçant.



- La Princesse rouge et le prince impérial noir. Conte traduit du japonais par Evelyne Taing. Disponible en format epub.
Le conte commence ainsi :
Citation :
"Dans un pays, il y avait une belle princesse. Les gens l’appelaient la princesse rouge car elle portait toujours un kimono rouge et avait de longs cheveux raides noirs. Un jour, on souhaita marier la princesse avec le prince du pays voisin."
La princesse va se renseigner : non seulement elle ne connaît pas ce prince, mais elle n'a même jamais vu ce pays !
Le texte français est de meilleure qualité que celui du conte précédent. Il comporte quand même d'assez nombreuses fautes et maladresses (par exemple "Ceci est dû au fait que beaucoup d'or d'argent ont été excessivement chargé sur le bateau" : pas besoin de se relire très attentivement pour sentir qu'il y a un problème ; et à un moment donné, on voit les repentirs de la traductrice, comme dans un document Word où l'on aurait laissé l'option pour visualiser les corrections, cela fait très curieux).
Comme dans le conte précédent, le texte bascule dans l'onirique et le fantastique, mais ici l'atmosphère mystérieuse fonctionne bien mieux, et il y a une certaine originalité dans le fait qu'on ne voit rien.

Merci à Kenavo de m'avoir fait découvrir cet auteur ! bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Mer 13 Jan 2016 - 7:27

eXPie a écrit:
Pas désagréable, mais pas très original, et le texte français très maladroit est hélas souvent agaçant.
selon Le maître des livres, il a une assez grande importance dans l'univers de la littérature japonais, et il a été assez prolifique,
malheureusement le genre de ses écrits ne semble pas attirant pour des maisons d'éditions à l'étranger et le choix des traductions pour ces quelques textes qui existent, semble être fait au pif… très probablement qu’on n’a pas ses meilleurs textes pour faire connaissance
Une sirène chez les hommes est pour l’instant mon meilleur moment avec cet auteur…

eXPie a écrit:
Merci à Kenavo de m'avoir fait découvrir cet auteur ! bonjour
faut dire merci au Maître des livres Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Mer 13 Jan 2016 - 7:32

Oui, je m'étais aussi posé des questions sur le choix des nouvelles traduites... Il s'agit d'un écrivain important dans ce genre, et très prolifique, il doit donc y avoir de très bons contes..
C'est curieux.
Je vais aller voir du côté de la sirène !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   Mer 11 Mai 2016 - 5:56

Illustrations: Stefano Arici


L’enfant qui était monté au sommet d’un arbre
Citation :
Présentation de l’éditeur
Les deux contes choisis rassemblés ici, L'enfant qui était monté au sommet d'un arbre et Le tonnerre qui gronde au loin, permettront au lecteur de se familiariser avec Ogawa Mimei.

Tout comme dans les autres livres que j’ai lu de Mimei Ogawa, j’ai retrouvé dans ces deux contes sa prédilection pour un mélange entre monde réel et onirique.

Surtout le texte qui donne le titre au livre est très à part. Joli mais triste… cela semble aussi une spécialité de lui (et je comprends de plus en plus la référence de l’auteur et Hans Christian Anderson, dont j’éprouve tous les contes comme très tristes)

Une fois de plus, mention spéciale pour l’illustrateur. Extra !








_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ogawa Mimei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ogawa Mimei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» YOKO OGAWA "La Marche de Mina"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature asiatique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature japonaise-
Sauter vers: