Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Nos lectures de janvier 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 8:59

bizarre? hm...
mais certainement pas sévère... je l'adore trop pour être sévère...
quand je parle de lui, il m'est en effet difficile de rester objective, du coup, je dois me forcer peut-être un peu pour que je reste crédible Wink
en ce qui me concerne, je ne lui retire pas sa qualité de ses écrits, mais dans le contexte des lectures de Dreep, il ne peut très probablement pas atteindre sa recherche de 'qualité'...
moi-même je ne l'ai découvert qu'à l'âge de 35 ans, donc, elle en a encore du temps, ainsi j'ai dit "pour l'instant"... il peut y arriver un moment dans sa vie de lectrice quand elle va avoir envie d'autre chose et à ce moment, un livre de Modiano pourrait faire l'affaire Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 9:37

animal a écrit:


je connais mal Modiano et Doisneau aussi je n'aurais pas (ou ne ferais pas) forcément le rapprochement.

Parce que les photos de Doisneau sont nettes et montrent des gens bien vivants?
( honte )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 9:50

rhooo... mais t'es en pleine forme ce matin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 9:54

Tu remarqueras que j'ai présenté mes excuses anticipées rire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 10:01

Chymère a écrit:

les Koontz que j'ai lu feraient des films fantastiques très sympas...)

Oui c'est vrai.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 10:07

Je lis Fab Lab : La révolution est en marche



de Massimo Menichinelli et Camille Bosqué.

...ou en tout cas je butine dedans.
Je ne vous ferai pas de commentaire car cela développe des notions un peu abstraites pour moi, et je risquerais de dire des bêtises, mais c'est des plus intéressant si on ne veut pas mourir idiot.

(et oui, je suis persuadé que ce genre d'initiatives fait partie de la seule révolution en marche -ou en tout cas en incubation- qui pourra peut-être nous sauver.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 10:23

kenavo a écrit:
bizarre? hm...
mais certainement pas sévère... je l'adore trop pour être sévère...
quand je parle de lui, il m'est en effet difficile de rester objective, du coup, je dois me forcer peut-être un peu pour que je reste crédible Wink
en ce qui me concerne, je ne lui retire pas sa qualité de ses écrits, mais dans le contexte des lectures de Dreep, il ne peut très probablement pas atteindre sa recherche de 'qualité'...
moi-même je ne l'ai découvert qu'à l'âge de 35 ans, donc, elle en a encore du temps, ainsi j'ai dit "pour l'instant"... il peut y arriver un moment dans sa vie de lectrice quand elle va avoir envie d'autre chose et à ce moment, un livre de Modiano pourrait faire l'affaire Very Happy

Tu sais, finalement, je ne ne sais pas si suis spécialement en recherche de qualité ?

Doisneau, c'est pas trop mon truc, par contre les jeux de pistes et les enquêtes livresques (hors les policiers, que je lis peu) ça me plaît.

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 11:19

Je pense aussi, Dreep, que tu pourrais être surpris par la lecture de Modiano. Je me souviens avoir eu les mêmes (ou presque) réticences que toi et d'avoir finalement découvert un univers pleins de charmes, plein de fragrances anciennes et douces, comme des papillons, une espèce de mélancolie nonchalante et mystérieuse qui accroche à la peau...
Quant à l'écriture de Modiano, je ne la qualifierais pas de Blanche, mais encore faudrait-il définir ce que l'on entend par cette étiquette... (Duras dans Dix heures et demie du soir en été ??)

Sinon, j'ai acheté hier et déjà bien entamé Cour nord d'Antoine Choplin, merci églantine c'est très intéressant.

et je note ce Mr Koontz que je ne connais pas...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 12:22

Je suis aussi curieux de savoir ce qu'est une "écriture blanche" ? scratch

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 49
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 13:24

ArturoBandini a écrit:
Je suis aussi curieux de savoir ce qu'est une "écriture blanche" ? scratch
Citation :
C'est Roland Barthes qui a instauré l'expression d' « écriture blanche », dans Le degré zéro de l'écriture (1953), pour désigner un minimalisme stylistique caractéristique de la littérature d'après-guerre. Cet événement formel, il l'observe chez plusieurs auteurs qui s'imposent dès les années 1950 : Albert Camus, Maurice Blanchot, Jean Cayrol. Mais la formule reste valide pour décrire une bonne part de la littérature contemporaine, non seulement dans le domaine romanesque, de Henri Thomas à Annie Ernaux, mais aussi dans d'autres genres, voire même dans d'autres arts. Il faut entendre l' « écriture « blanche » comme on parlerait d'une voix blanche, c'est-à-dire sans intonation, dans une sorte d'absence énonciative. Barthes la définit comme une écriture « plate », « atonale », « transparente » ; plus encore, comme ce qui, dans le style même, nie la littérature : une écriture « alittéraire », « une absence idéale de style ».

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 13:26

laissons faire des spécialistes pour décrire cette écriture "simple" (au moins en apparences) qui contraste avec des écritures littéraires plus "chargées" :

Citation :
C'est Roland Barthes qui a instauré l'expression d' « écriture blanche », dans Le degré zéro de l'écriture (1953), pour désigner un minimalisme stylistique caractéristique de la littérature d'après-guerre. Cet événement formel, il l'observe chez plusieurs auteurs qui s'imposent dès les années 1950 : Albert Camus, Maurice Blanchot, Jean Cayrol. Mais la formule reste valide pour décrire une bonne part de la littérature contemporaine, non seulement dans le domaine romanesque, de Henri Thomas à Annie Ernaux, mais aussi dans d'autres genres, voire même dans d'autres arts. Il faut entendre l' « écriture « blanche » comme on parlerait d'une voix blanche, c'est-à-dire sans intonation, dans une sorte d'absence énonciative. Barthes la définit comme une écriture « plate », « atonale », « transparente » ; plus encore, comme ce qui, dans le style même, nie la littérature : une écriture « alittéraire », « une absence idéale de style ».
source et suite : unil.ch

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 15:35

C' est vrai et je l' ai toujours pensé, il y a des écrivains qu' on aime aimer. Parce qu' au delà de l' admiration qu' on a pour l' écrivain,
il y a en plus une relation d' intimité qui se tisse au fil de nos lectures.
Une amitié.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
avatar

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 15:43

Je lis un entretien entre Badiou et Gauchet : Que faire ?
Une différence de niveau entre les deux dans l'art du débat et dans l'argumentation qui rend le livre bancal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 16:20

Lu Nahariat de Adjmaël Halidi. Euh, comment dire… déroutant ! Quelques nouvelles comoriennes écrites par un auteur encore adolescent, qui n'échappent donc pas à quelques boursouflures stylistiques, (l'auteur est essentiellement poète) dont des phrases énigmatiques à souhait qui ont le don de me faire sentir complètement idiote.
Trois dernières nouvelles plus abordables, plus abouties peut-être, qui ont plus retenu mon intérêt.
Reste la découverte sur la pointe des pieds d'un univers aux antipodes du nôtre, une société dont les codes semblent bien complexes. Le cri du coeur d'un jeune auteur révolté contre l'obscurantisme, la misère, l'ignorance et l'exploitation des femmes.
Revenir en haut Aller en bas
ArturoBandini
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 31
Localisation : Aix-en-Provence

MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   Sam 30 Jan 2016 - 16:52

J'ai du mal à rattacher Camus avec cette définition d'écriture blanche, mais bon ...

Pour les lectures en cours, j'ai fini le Kerouac, sympatoche. Le Gide je traînasse, pas sûr que j'en vienne à bout, pour la première fois avec cet auteur.

J'attaque Les enfants Tanner, de Robert Walser.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos lectures de janvier 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos lectures de janvier 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Janvier 2016] Glossybox
» [Janvier 2016] My Little Box "Wish Box"
» HOROSCOPE LUNAIRE - semaine du 04 Janvier 2016
» [Les pesées] JANVIER 2016
» MAC Retro Matte Liquid Lipcolour - Janvier 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général… :: Nos lectures du passé-
Sauter vers: