Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 L'actualité des sorties en poche - 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Les oies des neiges   Mar 21 Juin 2016 - 19:07



"William Fiennes a l'art de nous faire voir le monde comme si nous le regardions pour la première fois. La beauté de la prairie au lever du soleil quand « le vent fait courir de l'or à travers le barbon à balais ». Ou le blizzard qui soudain se lève quand des milliers d'oies sauvages s'envolent d'un même mouvement au-dessus d'un lac gelé. Cloué par une grave maladie chez ses parents, l'auteur, convalescent, décide de retrouver sa liberté en suivant, à terre, le chemin que parcourent les oies des neiges, formidables migrateurs traversant les Etats-Unis pour nidifier dans l'Arctique canadien après avoir hiverné près du golfe du Mexique.

Quels signaux commandent aux oiseaux de partir ? Comment trouvent-ils leur chemin ? William Fiennes remonte vers le nord, à la suite des migrateurs, partage ses découvertes ornithologiques, raconte l'Amérique du wilderness, ses hommes et ses femmes, avec une magnifique humanité. Et nous entraîne à sa suite dans l'euphorie de sa liberté retrouvée, symbolisée par ces ciels infinis, déchirés par le vol de milliers d'oies aussi présentes qu'éternelles. Les Oies des neiges est un livre rare, une méditation sur la vie, le voyage, le mal du pays. Le plaisir d'être chez soi et le bonheur de partir."

Michel Abescat

Gallimard

Je suis preneur ! B

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: La Fin d' une liaison   Jeu 23 Juin 2016 - 0:25



LA FIN D’UNE LIAISON : Graham GREENE. - R. Laffont/Pavillons poche
Traduit par
Marcelle SIBON

"Maurice Bendrix s'éprend au premier regard de Sarah, l'épouse de Henry Miles, un haut fonctionnaire. Ils entament une relation passionnée à l'été 1939, qui s'achève brutalement lorsqu'un obus frappe la maison londonienne ou ils ont pris l'habitude de se retrouver. Pendant plusieurs minutes, Sarah a cru son amant mort et sans un mot d'explication elle s'enfuit, mettant fin à leur histoire.
Par une soirée sombre et mouillée de janvier 1946, Bendrix croise par hasard Henry et ce dernier lui confie avoir le sentiment que Sarah le trompe. Rongé par la curiosité et la jalousie, Bendrix engage un détective privé qui lui remet le journal intime de son ancienne maîtresse. Il comprendra enfin son mystérieux revirement le jour fatidique de leur rupture...
Un des romans les plus autobiographiques de Graham Greene, La Fin d'une liaison est une histoire en trompe-l'oeil sur les tiraillements d'une femme partagée entre sa foi et son amour illégitime."

«La Fin d'une liaison est à mon avis le meilleur roman de Graham Greene. » Neil Jordan

C' est mon avis aussi. B

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Le Concert posthume de Jimi Hendrix   Sam 25 Juin 2016 - 19:06



"Il se passe des choses étranges, la nuit, à Lviv. Lorsque Alik le hippie se rend au cimetière pour honorer la mémoire de Hendrix–dont la main droite a été enterrée là trente ans plus tôt–, le capitaine du KGB qui le persécutait dans sa jeunesse lui avoue avoir toujours partagé son admiration pour le dieu occidental de la guitare. La nuit encore, après que Taras, «vibrothérapeute» d’un nouveau genre, a brinquebalé ses clients dans les rues défoncées de la ville, il rencontre au bureau de change une étonnante jeune fille allergique à l’argent. La nuit toujours, voilà que l’air se met à sentir l’iode, que l’eau coule salée des robinets et que des mouettes agressives attaquent les habitants... Et nos personnages de se mettre en quête de la cause de ces inquiétantes anomalies. L’imagination gouverne ce roman rythmé où l’absurde devient la norme. Car chez Kourkov, les histoires les plus irréalistes sont celles qui conduisent le mieux à méditer sur le sens de la vie."

L. Levi

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Contes noirs   Sam 25 Juin 2016 - 19:14



Contes noirs : Ambrose BIERCE
Traduit  par Jacques PAPY
Collection : Rivages Poche / Bibliothèque étrangère
 
Poche  | 160 pages.  | Paru en : Février 2016  | Prix : 7.00 €

"Dans ces douze contes, Ambrose Bierce a oublié son cynisme et sa misanthropie pour laisser la place à un sens profond de la misère humaine, une étude subtile du mécanisme de la peur, une incursion troublante dans le royaume du surnaturel. Ambrose Bierce compte au nombre de ceux pour lesquels écrire est un art difficile et qui mérite tous nos soins. Ce fossoyeur impénitent, ce familier de la mort, ce compagnon des ombres, est un des derniers classiques de la littérature mondiale. (Jacques Papy)"
 
Ambrose BIERCE

Ambrose Bierce était un esprit brillant, cultivé. Contemporain de Marc Twain, il débuta comme lui dans de nombreux journaux américains avec des nouvelles, des reportages et des critiques (il fut pendant longtemps l'un des éditorialistes les plus féroces de la presse Hearst). A l'âge de 71 ans, il rejoignit l'armée de Pancho Villa et disparut à une date inconnue en luttant aux côtés des paysans mexicains."

A ne pas rater ! Surtout si vous ne connaissez pas Ambrose BIERCE. B

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Chez nous   Mar 28 Juin 2016 - 19:09



"Un roman bouleversant sur la famille, les secrets qu'elle recèle, la fuite du temps et la succession des générations. S'articulant autour des questions de l'amour, de la mort et de la foi, ce livre est probablement le chef-d'oeuvre de l'auteur (prix Pulitzer 2005) dans la manière inimitable qu'il a d'incarner les émotions et les affects les plus profonds et les plus universels."

Babel/Actes Sud

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Une vie comme une autre   Jeu 30 Juin 2016 - 10:14



Darcy O'Brien, Une vie comme une autre


son fil

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: La Claire fontaine   Sam 2 Juil 2016 - 13:40



David Bosc, La claire fontaine

son fil

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: L' Ombre d'un photographe   Jeu 7 Juil 2016 - 19:03



L'Ombre d'une photographe. Gerda Taro
François Maspero. - Points/Seuil

"Le 25 juin 1937, à la veille de ses vingt-sept ans, Gerda Taro, reporter photographe, est tuée sur la route de Madrid, alors qu'elle vient de couvrir les violents combats de Brunete.

Qu'est-il resté de celle que les soldats républicains appelaient la pequeña rubia, cette jeune femme si séduisante, si légère, dont le poète espagnol Rafael Alberti disait qu'elle avait « le sourire d'une jeunesse immortelle » ? Pendant des années, son souvenir n'a survécu que dans l'ombre de celui de Robert Capa, « le plus grand reporter de guerre de tous les temps », dont elle avait été la compagne.

Partir aujourd'hui à la recherche de Gerda Taro et de son oeuvre longtemps disparue, ce n'est pas seulement faire revivre une ombre. C'est, à travers le portrait d'une artiste qui affrontait tous les dangers armée de son seul appareil photo, convaincue de participer à la construction d'un monde meilleur, remonter aux origines du photo-reportage tel qu'elle et ses amis (Capa, David Seymour, André Kertész et bien d'autres) le concevaient. C'est s'interroger sur le sens de la photo prise comme une tentative de langage universel. C'est, en suivant l'itinéraire d'une femme belle, libre, engagée, retrouver les formidables espoirs et les terribles angoisses des années qui ont précédé la Deuxième Guerre mondiale."

Le Seuil

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: La Rose dans le bus jaune   Mar 2 Aoû 2016 - 20:18

sortie déjà en février, mais je ne viens de le voir maintenant... bonne occasion de découvrir ce beau livre



Eugène Ébodé, La Rose dans le bus jaune


son fil

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: L'île du point Nemo   Sam 20 Aoû 2016 - 5:58



Jean-Marie Blas de Roblès, L'île du point Némo


son fil

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 36

MessageSujet: Re: L'actualité des sorties en poche - 2016   Sam 20 Aoû 2016 - 8:09

Ouais, le dernier... je ne suis pas sûr que ça me tentera plus de prendre la couverture du livre avec la réclame au bas... en revanche, l'avant-dernier avec Rosa Parks sur la photo me tente bien...

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: L'actualité des sorties en poche - 2016   Sam 20 Aoû 2016 - 8:39

jack-hubert bukowski a écrit:
Ouais, le dernier... je ne suis pas sûr que ça me tentera plus de prendre la couverture du livre avec la réclame au bas...  
d'accord avec toi... mais je n'ai pas trouvé l'image sans cette réclame... elle ne devrait pas se trouver sur le livre, jaquette à enlever (en tout cas je l'espère, je vais le commander et savoir)
concernant Rosa Parks, oui, c'est une bonne idée, un très bon livre Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: La Carte des Mendelssohn   Mar 23 Aoû 2016 - 16:09



Diane Meur, La Carte des Mendelssohn


son fil

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: La Miséricorde des coeurs   Mer 24 Aoû 2016 - 16:59



Szilàrd Borbély : La Miséricorde des coeurs. - Folio

"Dans le nord-est de la Hongrie, douze ans après la répression de l'insurrection de 1956, une famille multiplie les efforts pour subsister quotidiennement.
Le jeune fils observe et rend compte des réactions de ceux qui l'entourent : sa mère - fille d'un koulak -, son père - fils du seul Juif rescapé du village -, sa grande sœur et son petit frère, sa tante, ses grands-parents et les gens du village. Son récit permet de reconstituer l'histoire de cette famille et, en filigrane, celle de la Hongrie depuis le début du XXe siècle : les traumatismes provoqués par les affrontements de la Grande Guerre, le retour des rescapés du goulag ou les mesures communistes d'expropriation des terres...
Écrit avec une précision ethnographique rare, La Miséricorde des cœurs témoigne d'un long cheminement, d'une lutte incessante pour échapper au destin et devenir libre.

« L'effrayante situation de notre pays. J'ai le sentiment, j'ai l'intuition de vivre dans une société malade qui rend ses membres malades », m'a écrit dans une de ses lettres Szilárd Borbély. Il a été le poète le plus prometteur et le plus perdu de la poésie hongroise qui aurait pu prétendre à un grand et brillant avenir. » Imre Kertész

« Personne n'avait jamais écrit d'une manière si belle et en même temps si impitoyable sur la misère dans les villages reculés des terres hongroises. [...] Ses phrases sont d'une précision chirurgicale et le rythme soutenu qu'il tient tout du long ne fait que renforcer la puissance de ce qu'il décrit. » Nicole Henneberg, Frankfurter Allgemeine Zeitung."

Babélio

La rentrée en poches est riche et celui-là est prometteur. B

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Le Chapiteau vert   Mer 24 Aoû 2016 - 17:06



Ludmila Oulitskaïa : Le chapiteau vert
[Zeliony chatior]
Trad. du russe par Sophie Benech
Parution : 01-09-2016

"Trois amis deviennent dissidents par amour pour la littérature : Ilya, Sania et Micha font connaissance à l’école où ils sont les souffre-douleur d'autres camarades, plus grands ou plus forts. Car Ilya est laid et pauvre ; Sania un musicien fragile ; quant à Micha, il est juif…
Le soutien de leur professeur de lettres est essentiel pour les trois amis, en cette Union Soviétique qui vient de vivre la mort de Staline et où chacun doit se positionner par rapport au pouvoir. Ilya documente ces années mouvementées en prenant des photos, tandis que Micha se rapproche du samizdat. Et lorsque Micha est dénoncé et déporté dans un camp, c’est Sania qui se charge de s'occuper de sa femme et de son enfant.
Dans une vaste fresque qui plonge le lecteur au milieu de la tragédie soviétique, Ludmila Oulitskaïa sait tirer le meilleur profit de son immense talent de conteuse pour évoquer aussi bien la grandeur des hommes mus par le courage, les idéaux et l’amour, que les horreurs de la lâcheté, de la trahison et de la violence politique. Un magnifique roman dans la grande tradition russe."

Folio

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'actualité des sorties en poche - 2016   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'actualité des sorties en poche - 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: