Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Ramón del Valle-Inclán [Espagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 15:33



Citation :

Ramón José Simón Valle-Inclán Peña, connu comme Ramón María del Valle-Inclán, né à Vilanova de Arousa (Galice) le 28 octobre 1866 et mort à Saint-Jacques-de-Compostelle (Galice) le 5 janvier 1936 (à 69 ans), est un dramaturge, poète et romancier espagnol. Il fait partie du mouvement moderniste en Espagne et fut proche, dans ses dernières œuvres, de l'âme de la Génération de 98 ; il est considéré comme un auteur clef de la littérature espagnole du XXe siècle.

source




Lumières de bohème

Pièce de théâtre des années 20, en Espagne. C'est à dire des années de dictature de Primo de Rivera. L'arrière-fond historique est très agité, avec émeutes "rouges", rêves d'émancipation, divers groupuscules idéologiques, forces inquisitoriales ou quasi et surtout la figure centrale d'un poète crève-la-faim, mais qui incarne la seule réponse possible à l'eternelle violence humaine : l'art.

Figure supérieure aux contingences, jusqu'au-boutiste, drôle et tragique. Une sorte de résistant dans un milieu que l'auteur dessine corrompu, famélique, fossilisé.

Le titre annonce la couleur, la mission rédemptrice de l'écrivain, même si l'ouvrage reste très politique. Le poète est même embastillé à un moment, tandis qu'émerge du fond de la prison un autre malheureux. Qu'on va fusiller.

Si le ton se veut léger, aérien, caustique, il n'en reste pas moins une dimension sombre, oppressive, qui nie l'individu et sa liberté.

Cet auteur devrait être mis en avant, car sa diatribe est atemporelle.

Pour l'Espagne, le poète pousse un cri du coeur "ne peut-on rien espérer dans ce pays ?".

Quand on sait la suite, hélas non...

Le spectre de la guerre hante la pièce et comme toujours, la fiction est très en deça des horreurs à venir.


L'auteur est Galicien, pour info. Une contrée dont on parle trop peu.


La place de l'auteur dans la littérature ibérique ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ram%C3%B3n_Mar%C3%ADa_del_Valle-Incl%C3%A1n


"L’écrivain cultive les trois grands genres traditionnels : le genre narratif, le genre lyrique et le théâtre, mais il rejette le roman et le théâtre traditionnels. Son passage du modernisme à l’épouvantail (esperpento), un nouveau genre littéraire qu’il invente, est progressif.

Son premier succès est les Sonatas (entre 1902-1905). Les trois romans de la Guerre Carliste Los cruzados de la causa (1908), El Resplandor de la Hoguera (1909) et Gerifaltes de Antaño (1909) a un style plus simplifié sans les ornements modernistes.

Tirano Banderas (1926) inaugure la transformation du modernisme en épouvantail. Avec Ruedo Ibérico, il se moque de la cour d’Isabelle II, mais il meurt avant d'avoir achevé l'œuvre. Las Comedias Bárbaras sont en rupture avec le théâtre de l’époque, elles ont pour thème la Galice, la féodalité et le surnaturel magique. Luces de Bohemia (1926), Los Cuernos de don Friolera (1921), Las galas del difunto (1926) et La Hija del Capitán (1927) sont des œuvres de l’"épouvantail".

L’épouvantail (esperpento) est une nouvelle manière de voir le monde, un nouveau genre littéraire. C’est une déformation grotesque de la réalité pour présenter l’image d’une Espagne rude et provinciale. Valle-Inclán humanise les objets et les animaux, et il animalise les humains. Les personnages sont des marionnettes que l’écrivain meut. L’épouvantail est une conception moderne de la tragédie."



Lecture exigeante, particulière mais très exaltante.  bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 16:02

Merci pour ce fil
depuis que tu en as parlé sur le fil de nos lectures, ses sonates se retrouvent sur ma PAL Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 16:12

Merci pour ce fil, Tina ! J' avais pensé à l' ouvrir et puis j' ai oublié... jypeurien

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 16:45

Il a beau visage de prophète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 16:46

Ou de poète.

Ah, mais suis-je bête ! c'est la même chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 16:59

Enfin, il a une barbe et des lunettes, quoi rire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 17:01

tina a écrit:
Il a beau visage de prophète.

Il était théatral Don Ramon, un peu emphatique et meme romanesque !

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   Mer 20 Jan 2016 - 20:22

c'est surtout le regard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ramón del Valle-Inclán [Espagne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ramón del Valle-Inclán [Espagne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zarzuela (Espagne)
» (ESPAGNE)
» Le camino del Rey au sud de L'espagne
» Modem espagne
» Mac-Addict en Espagne...qui l'aurait dit !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Espagne et du Portugal (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: