Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]

Aller en bas 
AuteurMessage
Chymère
Sage de la littérature
Chymère

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 36
Localisation : Dijon

The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Empty
MessageSujet: Re: The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]   The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Icon_minitimeSam 16 Jan 2016 - 20:15

The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Big_short_ver2

Je l'ai vu cet aprèm, et je le mets là comme il est sorti à la toute fin de l'année 2015...
Et s'il passe encore dans un cinéma près de chez vous, franchement ne le laissez pas passer... (enfin, si le sujet vous tente)
C'est un peu comme une sorte de pendant au Loup de Wall Street, ça pourrait presque être d'une certaine façon la suite... ou sa conséquence.

Même si, comme moi, vous ne comprenez pas grand-chose à ses histoires de bourses et autres, le film est suffisamment didactique pour vous l'expliquer, et vous l'expliquer de manière à vous le rendre passionnant.
La réalisation est pleine de trouvailles, très enlevée et moderne, les acteurs sont tous très bons... c'est drôle, intelligent... et à la fois édifiant... (voire effrayant).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Empty
MessageSujet: Re: The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]   The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Icon_minitimeLun 18 Jan 2016 - 11:48

Chymère a écrit:
The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Big_short_ver2

Je l'ai vu cet aprèm, et je le mets là comme il est sorti à la toute fin de l'année 2015...
Et s'il passe encore dans un cinéma près de chez vous, franchement ne le laissez pas passer... (enfin, si le sujet vous tente)
C'est un peu comme une sorte de pendant au Loup de Wall Street, ça pourrait presque être d'une certaine façon la suite... ou sa conséquence.

Même si, comme moi, vous ne comprenez pas grand-chose à ses histoires de bourses et autres, le film est suffisamment didactique pour vous l'expliquer, et vous l'expliquer de manière à vous le rendre passionnant.
La réalisation est pleine de trouvailles, très enlevée et moderne, les acteurs sont tous très bons... c'est drôle, intelligent... et à la fois édifiant... (voire effrayant).

Vu également ce w end.

Je te rejoins complètement Chymère. A la base je ne connais vraiment pas grand chose à l'économie et encore moins à la crise des subprimes mais grâce aux explications j'ai eu l'impression de toucher du doigt un bout de la bulle immobilière. Surtout j'ai été vraiment séduite et impressionnée par la manière de filmer d'Adam Mc Kay, hyper percutant, avec des images qui passent à une rapidité sidérante, obligeant le spectateur à rester bien éveiller sur son siège. Les personnages sont impeccablement (pour ne pas dire implacablement) bien identifiés, entre un Ryan Gosling à l'autobronzant dégoulinant et à la chevelure outrageusement colorée à un Brad Pitt mou et incolore en passant par un Christian Bale aux joues en feu et au regard borgne.

Mais pour moi, il s'agirait plutôt d'un anti-loup de Wall Street tant le film est totalement asexué et tout de même sérieux. Ce n'est pas une critique, j'ai juste l'impression que The Big Short est à l'exact opposé de ce que nous montrait Scorsese. Les types se dopent aux cdo et aux gros tas de merdes qu'ils transportent dans leurs attachés-cases... (pas bien sûre de l'orthographe de ce pluriel...).

Bref, même si en ressortant de ce film j'ai pensé que décidément la finance était bien trop compliquée pour moi et que de toute manière les banques seraient toujours les plus fortes, je dois reconnaître que j'ai passé un très bon moment avec tout ce petit monde complètement survolté et hideux.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chymère
Sage de la littérature
Chymère

Messages : 2001
Inscription le : 21/07/2013
Age : 36
Localisation : Dijon

The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Empty
MessageSujet: Re: The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]   The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Icon_minitimeLun 18 Jan 2016 - 12:49

Citation :
Mais pour moi, il s'agirait plutôt d'un anti-loup de Wall Street tant le film est totalement asexué et tout de même sérieux. Ce n'est pas une critique, j'ai juste l'impression que The Big Short est à l'exact opposé de ce que nous montrait Scorsese.

Je comprends ce que tu veux dire, et en effet, le ton est différent.
Mais je ne pense pas que l'un soit l'opposé de l'autre. Pour moi, ils montrent la même chose, un peu en décalé dans le temps, et via une relation de cause à effet : la folie du Loup de Wall Street a finalement conduit à l'aveuglement collectif que raconte The Big Short. jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Empty
MessageSujet: The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]   The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Icon_minitimeMar 19 Jan 2016 - 11:51

Tu as raison Chymère, j'ai parlé trop vite.

Je ne suis pas assez cinéphile pour trop m'étendre sur la question mais en tout cas en ce qui concerne The Big Short, j'ai l'impression qu'il nous oblige à transformer un peu notre rapport à l'image (à la narration par l'image). Disons que nous sommes assez habitués à voir d'un côté les bons de l'autre les méchants ou bien des personnages qui passent de l'obscurité à la lumière et vice-versa en une danse bien rôdée mais dans le film de Mc Kay, les choses sont un peu plus compliquées que ça, plus douloureuses aussi pour celui qui comprend que, quoiqu'il fasse, il sera toujours du côté des salauds (à partir du moment où il ne renonce pas à son métier dans la finance). Plusieurs personnages sont confrontés à ce dilemme : partir ou rester, profiter-faire profiter ou jeter l'éponge et aucun ne parvient vraiment à résoudre cette discordance... Ils voudraient être bons, être moraux mais ils ne peuvent pas parce qu'ils sont dans un système qui n'a plus de barrières, de retenues, de tabous. Je trouve que le cinéma qui s'empare de ce discours là va sans doute se développer dans les années futures, parce que plus personnes aujourd'hui ne peut dire : je ne savais pas... et donc que nous sommes tous complices du monde dans lequel nous vivons.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Empty
MessageSujet: Re: The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]   The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Icon_minitimeMar 26 Jan 2016 - 9:43

La contradiction liée au fait d'être à l'intérieur du système, sans pouvoir le changer ou le transformer malgré une prise de risques, est en effet au coeur du film. De ce point de vue, The Big Short est assez proche de Margin Call dans les thèmes abordés, avec une échelle temporelle différente (plus d'une année pour le premier, guère plus d'une journée pour le second). Et je trouve aussi que l'illusion dans Le loup de Wall Street incarne la démesure d'une précédente époque réduite en cendres.

J'ai apprécié le dynamisme de la mise en scène de McKay, qui évite aussi de tomber dans la caricature. Le scénario est très dense, multipliant les enjeux et les champs d'action, sans jamais perdre de vue les spectateurs. Et les quelques inserts pédagogiques, exprimant un humour désabusé, révèlent la dimension sinistre de cet artifice permanent, qui se reproduit à l'infini malgré un effondrement. J'ai tout de même noté quelques longueurs, et certains acteurs sont un peu en roue libre (Christian Bale et Steve Carell notamment, même si leur rôle se doit d'être excessif).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Empty
MessageSujet: Re: The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]   The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Icon_minitimeSam 5 Mar 2016 - 21:51

C'est le personnage joué par Brad Pitt qui a tout compris, l'avenir est dans les graines.

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Empty
MessageSujet: Re: The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]   The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
The Big Short : le casse du siècle [Adam McKay]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» homéo casse-gastro?
» le passage casse-cou à Bourges
» Site-boutique de trucs bio en Belgique ?
» Les poêles à bois
» Humour et Force Navale !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: