Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Paul Auster

Aller en bas 
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Paul Auster Empty
MessageSujet: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeLun 17 Sep 2007 - 10:31

Lulu on the bridge-

Paul Auster Wwwgw3

Réalisé par Paul Auster ,sorti en 1997
Avec Harvey Keitel,
Mira Sorvino,Willem Dafoe.

Présentation de l'éditeur
Lors d'un concert à New York, une fusillade éclate et le saxophoniste Izzy Maurer est touché par une balle perdue. Cet accident va bouleverser sa vie. Convalescent, le musicien, encore incapable de jouer, marche dans Manhattan avec difficulté. Au hasard d'une rue, il tombe sur un cadavre. Épouvanté, il s'enfuit en emportant la mallette de l'inconnu. De retour chez lui, Izzy en inspecte le contenu et trouve une pierre qui, dans l'obscurité, devient bleue et s'élève lentement au-dessus du meuble sur lequel il l'a posée... " La magie n'est pas seulement un rêve. Elle est réelle et porteuse de toutes les émotions de la réalité ", dit Paul Auster dans la série d'entretiens qui accompagne l'édition de ce scénario. Phrase qui ne surprendra pas ses lecteurs, car le scénario de Lulu on the Bridge s'inscrit pleinement dans l'œuvre de Paul Auster, il en est indissociable et se lit comme un roman.


Boudé à sa sortie cannoise, j'avais finalement zappé sa vision à l'époque de peur d'être déçue...Eh bien, je dois dire que ce film m'a charmée comme tout ce qui touche à Auster, sa vision (ici un peu naîve peut-être, mais simple et touchante) de ce qui touche au destin, aux hasards, à la culpabilité et sa corrolaire, la rédemption. Chaque fois PA nous entraîne dans ses métaphores et on le suit , confiant et ébloui par son univers tout de magie, embarqué dans ses histoires à dormir debout où la logique n'a plus sa place mis où l'esprit rêveur s'égare avec délice...
Certains seront horripilés et je peux comprendre car on est pris ou pas ... Moi j 'ai aimé ce personnage bourru, frappé par l'amour, qui se transforme et réinvente sa vie...Ce sentiment d'impuissance , de définitif, de ce qu'on a raté , de ce que l'on désire, toutes ces choses qui font la vie et sur lesquelles chacun se penche au moins une fois sa jeunesse passée, guidé par sa conscience...Ce sont des thèmes qui m'ont toujours fascinée et c'est pourquoi je me sens si bien dans le monde de Auster .
Pas un grand film, mais un de ceux qui s'impriment délicatement dans notre souvenir, y laissant un parfum léger et subtil, pour les soirs où des envies de nostalgie se profilent...drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeLun 17 Sep 2007 - 22:06

maintenant je n'ai plus d'excuse il faut que je vous parle de la dernière vision du film.

qui n'est sans doute pas cinématographiquement génialissime, ou on pourrait éventuellement cherché si il ne serait pas un peu surfait (si ça se la raconte comme on dit) mais en fait... on s'en fout. ce qui m'a marqué l'autre jour c'est l'envie de sourire. ces personnages dans leur conte de fée, qu'il soit juste ou non, et bien ils donnent envie de sourire. malgré lui si il le faut le spectateur sourira...

ça n'empêche pas une part un peu plus sombre et tordue (avec cet interrogatoire au principe... déstabilisant)

ajoutez à ça une petite abolition de frontière entre les langues (sur une feuille de papier) et les adeptes d'Auster devraient être aux anges...

ce film c'est une belle façon de mélanger du réel, du doute et du rêve... c'est un beau film et un beau souvenir... et on peut se souvenir de l'histoire affraid

dans la catégorie des films qui sont meilleurs qu'ils ne le laissent paraitre drunken

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeMar 18 Sep 2007 - 8:57

animal a écrit:
ce film c'est une belle façon de mélanger du réel, du doute et du rêve... c'est un beau film et un beau souvenir... et on peut se souvenir de l'histoire affraid

dans la catégorie des films qui sont meilleurs qu'ils ne le laissent paraitre drunken

Oui, c'est ça en fait :) meilleurs que ce qu'ils laissent paraitre...

Je ne crois pas qu'il soit surfait ...Auster s'est fait plaisir sans trop se forcer et nous conte une histoire un peu étrange mais sur des thèmes bien universels. Alors même si c'est un peu naïf, on se laisse embarquer...
Et pour une fois c'est vrai ,on va se souvenir de l'histoire Very Happy (cette pièce sombre et hermétique où il se retrouve avec Dafoe-le-redempteur What a Face ,le coup de la pierre , etc...)
Tous ces thèmes chers à Auster réunis là et personnifiés par des acteurs géniaux (Keitel :heart: et Dafoe , Mira Sorvino si aérienne et pure) de belles prises de vue ...
Que demander de plus? Le cinéma est là aussi pour nous faire simplement réver parfois ...Like a Star
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeMer 10 Oct 2007 - 19:57

Je comprends bien ce que vous dites sur ce film mais j'ai quand même eu un peu de mal à être totalement séduite.
Belle musique de film, bons acteurs, belle histoire mais la sauce de prend pas vraiment...

Disons que je préfère le Paul Auster écrivain au Paul Auster réalisateur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeJeu 11 Oct 2007 - 10:57

sentinelle a écrit:

Disons que je préfère le Paul Auster écrivain au Paul Auster réalisateur Wink

Oui, suis comme toi...mais quand j'aime, je prends tout (un peu trop subjective disons)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeDim 21 Oct 2007 - 10:43

Je ne regrette pas d'avoir reçu Lulu on the Bridge (grâce au cerclage...).
Je suis d'abord restée scotchée au scénario, sans aucune envie d'analyser.
Jusqu'à ce que le final me sorte de cet expectative, sans me faire regretter ma virée sous l'aile protectrice et symbolique (?) -image récurrente chez le romancier et réalisateur, de la Liberty Enlightening the World.
Auster réalisateur nous introduit dès les premières images dans son monde, à la frontière du rêve, de la métaphore, enfin d'une poésie qui lui est propre, à travers un personnage central en errance.
Une errance qui me dérange, toujours, quand elle nous fait toucher le fond.
Quand elle ne dit pas tout de suite sa raison, son origine, son histoire.

Paul Auster Izzystonebb7.th

-Je n'ai pas réussi à retrouver en ligne les articles et critiques exhaustives du Libération & du Télérama de 1998.
Mais quoi qu'on ai pu reprocher à Auster, je me suis laissé happer sans résister par le fil qu'il nous a tendu, avec une certitude qui ne naîtra qu'aux dernières minutes : lorsque la "passante" (en errance elle aussi?) se signe, sur le passage de l'ambulance qui éteint sa sirène.
C'est seulement à ce moment que la notion de rédemption -ou sa nécessité, prend sa source et nous fait rétrospectivement donner du sens au 100 minutes écoulées.

- Harvey Keitel dans le rôle d'Izzy, c'est une bonne surprise aussi, mais mon sentiment envers cet acteur est ambigüe (chez Angelopoulos j'avais envie de lui donner des claques -il incarne une certaine naïveté tout en traversant des mondes où se joue des évènements qui le dépassent...)
- Mira Sorvino (Celia Burns -"celle... il y a") je l'avais peut-être déjà vue et je suis ravie que ce ne soit pas une Binoche que l'on connait trop qui n'ai pas eu le rôle. Mira a des airs de Irène Jacob dans "La Double vie de Véronique".

P-S : je n'ose poser ici les questions essentielles tant que tout le monde (au cerclage) n'aura pas vu le film...
Le DVD est chez moi >MP-moi pour que je vous l'envoie!

Vous avez déjà attrapé
des lucioles
pour faire une lanterne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeJeu 25 Oct 2007 - 21:34

Citation :
Martin Frost, auteur à succès, vient de publier un livre quand il décide de se retirer quelques temps dans une maison de campagne. En se réveillant le premier jour, Frost, surpris, découvre une femme allongée à ses côtés. Qui est cette femme mystérieuse qui connaît si bien sa vie et son oeuvre ? Fasciné par sa beauté et son intelligence, Martin se passionne pour elle et pense avoir rencontré sa muse...

Bande annonce...

sortie le 14 Novembre parait-il.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milly
Main aguerrie
Milly

Messages : 529
Inscription le : 08/09/2007
Age : 41
Localisation : Paris

Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeLun 3 Déc 2007 - 10:07

Eh bien voilà, j'ai vu ce film grâce au cerclage et à Animal.

C'est vrai que j'ai bien aimé ce film, j'ai été prise par le jeu des acteurs (que je trouve très bons), l'histoire m'a happée et m'a laissé un bon souvenir.

Mais c'est vrai aussi, que je préfère le Paul Auster écrivain que le réalisateur...
Il n'en reste un très bon moment de cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
K
Main aguerrie
K

Messages : 352
Inscription le : 30/11/2007
Age : 46
Localisation : Belgique

Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeLun 3 Déc 2007 - 16:47

sentinelle a écrit:
Je comprends bien ce que vous dites sur ce film mais j'ai quand même eu un peu de mal à être totalement séduite.
Belle musique de film, bons acteurs, belle histoire mais la sauce de prend pas vraiment...

Disons que je préfère le Paul Auster écrivain au Paul Auster réalisateur Wink

On oublie qu'entre Paul Auster le romancier et Paul Auster le réalisateur, il y a eu aussi Paul Auster le scénariste (pour les deux films Smoke et Brooklyn Boogie, deux jolies réussites.
Disons que si je devais faire un classement préférentiel, je mettrais :
1 - le romancier
2 - le scénariste
3 - le réalisateur

Pour ce qui est de Lulu on the bridge, les critiques n'avaient pas été tendres à sa sortie. Je me souviens que beaucoup lui reprochaient son symbolisme trop appuyé.
Bon... moi j'ai plutôt bien aimé mais j'ai peut-être du mal à être objectif envers l'oncle Paul sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitimeLun 3 Déc 2007 - 17:58

K a écrit:
On oublie qu'entre Paul Auster le romancier et Paul Auster le réalisateur, il y a eu aussi Paul Auster le scénariste (pour les deux films Smoke et Brooklyn Boogie, deux jolies réussites.
Disons que si je devais faire un classement préférentiel, je mettrais :
1 - le romancier
2 - le scénariste
3 - le réalisateur
Mon classement serait identique K. !
J'ai aussi beaucoup aimé le scénariste Paul Aster pour Smoke et Brooklyn Boogie.
Mon premier roman de Paul Auster était aussi Smoke et ce fut un vrai coup de foudre aime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Paul Auster Empty
MessageSujet: Re: Paul Auster   Paul Auster Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Auster
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amiral Paul Romé
» CHEVALIER PAUL (EE)
» PAUL (CHEVALIER) - D626 (1956-1975) : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» FDA - Frégates type Horizon (Forbin & Chevalier Paul)
» Paul le pécheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: