Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Andreï Tarkovski

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyLun 17 Sep 2007 - 11:21

tarkovski - Andreï Tarkovski Ff8c5c10

Andreï Tarkovski est un réalisateur russe né en 1932 et mort à Paris en 1986. Fils d’un poète, il a étudié la musique, la peinture, la sculpture et l’arabe.

Son œuvre, teintée de mysticisme et de philosophie, fait de lui un des grands maîtres du cinéma du XXième siècle (à l’égal de Bergman, Bresson, Antonioni, Fellini…)

Citation :
Filmographie/Index(Cliquez sur les chiffres pour accéder directement aux pages)

Courts-métrages
1956 : Les Tueurs  Page 10
1959 : Il n'y aura pas de départ aujourd'hui  Page 10
1960 : Le Rouleau compresseur et le violon  Page 10
Longs-métrages
1962 : L'Enfance d'Ivan  Pages 1, 5, 8, 9
1966 : Andreï Roublev  Pages 1, 2, 4, 5, 10
1972 : Solaris  Pages 1, 6, 9, 11
1974 : Le Miroir  Pages 1, 3, 7, 10
1979 : Stalker  Pages 1, 6, 7, 10
1983 : Nostalghia  Pages 1, 3, 4, 12
1986 : Le Sacrifice  Pages 1, 6, 10

Citation :
Arrêté à la page 12 le 08/03/2015


« Quand je découvris les premiers films d'Andréï Tarkovski, ce fut pour moi un miracle. Je me trouvais, soudain, devant la porte dont jusqu'alors la clé me manquait. Une chambre où j'avais toujours voulu pénétrer et où lui-même se sentait parfaitement à l'aise. Je me vis encouragé et stimulé : Quelqu'un venait d'exprimer ce que j'avais toujours voulu dire sans savoir comment. Si Tarkovski est pour moi le plus grand, c'est parce qu'il apporte au cinématographe, dans sa spécificité, un nouveau langage qui lui permet de saisir la vie comme apparence, comme songe ».
( Ingmar Bergman)-


Dernière édition par animal le Dim 8 Mar 2015 - 22:05, édité 1 fois (Raison : maj liste)
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyLun 17 Sep 2007 - 11:23

Quelques images:

Le Miroir: ICI

Stalker: ICI

Andreï Roublev: ICI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyMer 19 Sep 2007 - 15:08

Comme je le disais sur un autre fil, Andreï Roublev est mon film culte :)
Mais étant donné que sa vision date de plusieurs années, je vais tenter de mettre la main sur le DVD afin de me rafraîchir la mémoire avant de vous proposer mon commentaire au sujet du film.

J'ai essayé de visionner Stalker mais j'ai abondonné après une demie-heure : trop de longueurs et de plans fixes. Pourtant, je suis certaine que le propos devait être pertinent mais cela n'a pas suffit à me convaincre de persister Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 34
Localisation : ici

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyMer 19 Sep 2007 - 16:31

Pour l'instant, je n'ai qu'une très courte histoire avec Tarkovsky:
après avoir vue un extrait de Miroir, je l'ai immédiatement dowloadé sur E-mule. Cela fait, j'ai regardé le début... et ai été subjugué par ce film magnifique à ambiance lyrique, méditative et onirique... Si bien que par respect pour l'oeuvre, j'ai cessé ma séance de visionement, j'ai deleté la vidéo et me suis promis de l'acheter. J'en suis là, et je m'attend à un merveilleux périple...
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyJeu 5 Juin 2008 - 22:23

Allez, pour faire remonter le fil Tarkovskien, petite bafouille de mémoire (sauf pour les dates, merci imdb). Il n'a réalisé que très peu de films (Le Rouleau compresseur et le Violon (1961) étant son film de fin d'études).

L'Enfance d'Ivan (1962) : très beau film en noir et blanc, repris au pied levé par Tarkovski, le metteur en scène initial ne faisant apparemment pas l'affaire. Très beau, sombre en même temps.
Si je ne me trompe pas, il y a déjà un système qui sera utilisé plusieurs fois, le long, long, très lent travelling qui, à un moment donné et de manière insensible, fait réaliser au spectateur qu'il voit effectivement quelque chose qui lui cause un choc (un peu ce qu'a fait Kubrick à la fin de Shining, le zoom sur la photo).
Un enfant prend part à la Seconde Guerre Mondiale, dans la mesure de ses moyens : il passe derrière les lignes ennemies, fait de la reconnaissance, transmet des informations.
Commencer sa carrière avec un film pareil, réussir à mettre autant de soi dans un projet repris à la dernière minute (un peu comme David Fincher pour Alien 3), chapeau.

André Roublev (1969) : biographie d'André Roublev (le fameux peintre d'icône du XV° siècle auteur du célébrissime : http://www.edelo.net/trinite/ ). Esthétiquement, le film est une splendeur. Ne serait-ce que la façon dont la caméra caresse les peintures, sur une musique de Bach (Passion selon Saint Matthieu), c'est à la fois simple et en même temps, qui d'autre que Tarkovski pouvait le faire...
Le film a été condamné pour contre-vérité historique, ce qui est très drôle, vu qu'on ne sait presque rien de la vie d'André Roublev.
Film assez long, pas toujours très clair, beaucoup de symboles.

Solaris (1972) : fameux film, d'après Stanislas Lem. Le livre a quelques passages un peu longuet (la description des différentes formes qui apparaissent sur la "planète" Solaris). Le film en comporte aussi, surtout vers le début, avant le départ (notamment un passage interminable dans un tunnel). Ensuite, ça s'améliore nettement, et la fin avec son travelling m'a un peu bluffé. Globalement, je crois qu'il est mieux que son remake. Moins parfait techniquement, forcément, mais moins froid que le film de Soderberg.

Le Miroir (1975) : Il ne m'a pas vraiment marqué, à part une scène près d'une barrière... il faut que je le revois.

Stalker (1979) : adaptation du livre bien connu des Frères Strougatski. Des extra-terrestres sont venus sur Terre, on pique-niqué et laissé des déchets, puis sont repartis. Leurs détritus sont des objets au-delà de notre compréhension. La zone a été bouclée par les militaires, mais des contrebandiers sont prêts à tout pour aller dans la Zone (éventuellement avec des gens qui payent) et ramener des objets, au péril de leur vie.
Il paraîtrait même qu'il existe une chambre dans laquelle tous vos souhaits se réalisent...
Dans la version Tarkovski, on voit très nettement les effets radioactifs sur les gens qui habitent près de la Zone. Je ne me souviens pas que le livre des Frères Strougatski faisait ressortir autant que dans le film le côté concentrationnaire, la radio-activité, tout ça....
Il y a une scène de lévitation assez fascinante.

Nostalghia (1983) : ouh là, encore un film qu'il faut que je revois, tiens... Il me reste quelques scènes disjointes.
Tourné en Italie.

Le Sacrifice (1986) : le dernier film de Tarkovski, qui savait que ce serait son dernier film. Il était atteint d'un cancer.
Le film a été tourné en Suède.
Il semble qu'une guerre nucléaire va éclater. Un homme décide de se sacrifier pour sauver le monde.
Encore une fois, de longs plan-séquence (incendie d'une maison), un message spirituello-religieux.

Tarkovski, c'est à la fois opaque, mystérieux, un peu hiératique, chiant et passionnant à la fois et en alternance.

Il faut voir ses films plusieurs fois, lire des explications,.. et par exemple Le Temps Scellé (Petite bibliothèque des Cahiers du Cinéma), de Tarkovski lui-même.
Pourquoi ne l'ai-je pas encore lu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyJeu 5 Juin 2008 - 23:36

Je voudrais tout revoir...Mais quand?.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyVen 6 Juin 2008 - 7:00

coline a écrit:
Je voudrais tout revoir...Mais quand?.... Rolling Eyes

Driiiing.
- Allô ?
- Oui, c'est Coline au téléphone. Je ne pourrai pas venir travailler aujourd'hui, j'ai attrapé un syndrome de Tarkovski.
- Pas possible ? C'est grave ?
- Eh bien, je ne pourrai pas venir travailler aujourd'hui.
- Ah la la... trop dur. Soigne-toi bien Coline !

Et hop, toute la journée dispo ! Un petit Andreï Roublev suivi d'un Stalker, et peut-être d'un Sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.plathey.net
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyVen 6 Juin 2008 - 11:35

eXPie a écrit:
coline a écrit:
Je voudrais tout revoir...Mais quand?.... Rolling Eyes

Driiiing.
- Allô ?
- Oui, c'est Coline au téléphone. Je ne pourrai pas venir travailler aujourd'hui, j'ai attrapé un syndrome de Tarkovski.
- Pas possible ? C'est grave ?
- Eh bien, je ne pourrai pas venir travailler aujourd'hui.
- Ah la la... trop dur. Soigne-toi bien Coline !

Et hop, toute la journée dispo ! Un petit Andreï Roublev suivi d'un Stalker, et peut-être d'un Sacrifice.

Oui...ça fait rêver...Mais pas possible ... content
Remarque...d'ici un mois ou deux j'aurai (hélas!) un peu trop de temps disponible...alors je les verrai à ce moment-là...(Je les ai tous ces films en cassettes vidéos...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyVen 6 Juin 2008 - 12:04

Bonne idée de remonter le fil, je viens dernièrement de mettre la main sur André Roublev que j'ai acheté via ebay joie
Je reviendrai donc vous en parler (ma dernière vision date un peu) Basketball
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyVen 6 Juin 2008 - 12:16

sentinelle a écrit:
Bonne idée de remonter le fil, je viens dernièrement de mettre la main sur André Roublev que j'ai acheté via ebay joie
Je reviendrai donc vous en parler (ma dernière vision date un peu) Basketball

On devrait veiller à faire remonter les fils plus souvent...Ils tombent dans les oubliettes et c'est dommage...
Déjà, je l'ai constaté (et je le fais moi aussi! content ) que nous ne lisons que les derniers messages sur un fil donné... jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyDim 24 Aoû 2008 - 1:33

Citation :
Je reviendrai donc vous en parler (ma dernière vision date un peu)
Tu l'as revu Sentinelle?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyDim 24 Aoû 2008 - 16:05

La passion selon Andreï et Andreï

tarkovski - Andreï Tarkovski Tarkov11

L'univers d'Andreï Tarkovski est fascinant et je viens d'y aborder avec une prudence de Sioux en présentant Andreï Roublev qui tient de la fresque historique mais surtout de l'interrogation mystique sur la place de l'artiste dans le monde et la dichotomie entre l'Art et le Mal.A savoir lequel terrassera l'autre.Quand il commence à tourner Andreï Roublev en 65 Tarkovski est encore le jeune prodige de l'école soviétique du cinéma.Il n'a signé qu'un film,plutôt distribué dans le cadre des films pour enfants,L'enfance d'Ivan,encore très marqué du sceau un peu glacial du grand cinéma soviétique.Mais Tarkovski à parti de Roublev ne sera plus l'homo soviéticus de l'avenir mais un cinéaste libre,terriblement exigeant et qui ne produira que peu d'oeuvres,toutes passionnantes,toutes âpres et à mille lieues de tout autre cinéma.Attention je rappelle que je débute en "tarkovkisme" avec cette petite étude présentée au Temps Libre.

Andreï Roublev est le plus célèbre peintre d'icônes de la Sainte Russie(XV° Siècle).La Trinité est la plus connue de ses oeuvres,modèle d'épure et d'esprit.Andreï Tarkovski,avec l'aide du troisième Andreï de la trinité,Kontchalovski,le futur cinéaste ici scénariste,a divisé son oeuvre en huit épisodes encadrés d'un prologue et d'un épilogue.Mon propos n'est pas d'analyser ici de fond en comble un film d'une richesse et d'une densité stupéfiantes,ni de gloser sur les invraisemblances historiques relevées par de pointilleux exégètes.Mon propos serait plutôt de donner envie d'entrer dans un monde unique,celui du doute et du mystère,qui hanta toute sa vie l'oeuvre si serrée de Tarkovski,qui ne doit rien à Eisenstein,ni au théâtre de Tchekhov,ni aux romans existentialistes de Dostoievski.Beaucoup de réalisateurs ont fait des films,parfois immenses.Tarkovski,lui,a fait du cinéma.Tarkovski,homme presque seul...et russe.Ce qui lui valut l'exil,cela va de soi.

Après un préambule où un homme s'écrase dans une ébauche de montgolfière où il n'est pas interdit de voir les rapports de la Terre et du Ciel,et le mythe de la chute(pas interdit mais pas obligatoire non plus)Tarkovski nous entraîne sur ce chemin russe de la fin du Moyen Age,très obscurantiste.Ses héros à lui,outre le moine artiste Andreï Roublev,sont souvent un fou,une infirme,un vieux compagnon de marche.Tous semblent se confondre avec l'hostilité de la nature,maigres comme ces modestes bouleaux,maltraités comme cette pauvre terre russe gorgée d'eau et de boue.C'est l'occasion pour Tarkovski de très beaux tableaux sur la foi et la raison,avec une Passion du Christ enneigée(le premier titre du film devait être La passion selon Andreï),avec un sabbat,peut-être la part du diable,avec l'apocalypse selon les Tatars et la mise à sac de la cathédrale de Vladimir qui contraindra Roublev au silence et à l'expiation pour un crime de légitime défense.Enfin une cloche rédemptrice rouvrira les lèvres et les mains d'Andreï qui comprendra que taire son talent est un grand péché.

Ne nous y trompons pas surtout.Andreï Roublev n'a rien d'un pensum terriblement orthodoxe.C'est au contraire une invitation au spectateur à se prendre en charge,à se questionner.Naviguant entre la fresque grandiose et les angoisses du moine-peintre,annonciatrices de la Renaissance,Tarkovski signe un chef-d'oeuvre complexe,incroyablement fouillé,interactif en ce sens que l'on ne sort de ce film qu'en s'interrogeant.Il y a un sentiment religieux qui anime Andreï Roublev certes mais plus encore une exaltation de la liberté artistique qui lui valut d'être " bloqué" longtemps aux temps très anciens de l'U.R.S.S.En 86 Andreï Tarkovski tournera en Suède son film ultime Le sacrifice.Au très beau cimetière orthodoxe de Sainte Genevieve sa tombe voisine avec celle de Rudolf Noureev.Sont-ils si éloignés l'un de l'autre?
Revenir en haut Aller en bas
http://eeguab.canalblog.com
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyDim 12 Oct 2008 - 9:54

Les premiers signes de mon syndrome de Tarkovski remontent à ma visualisation d'Andrei Roublev. L'esthétique et l'émotion générées par ces images sont d'autant plus impressionnantes quand on sait qu'elle nous furent offertes en 1969 (?). Quelques années plus tôt nombre d'artistes étaient expédiés pour bien moins que ça au goulag.
Le biopic relate la passion du peintre d'icônes au 15e siècle : une claque dans le système soviétique. On dit que Leonid Brejnev, invité à une séance privée, partit avant la fin de la projection.
Je n'ai pas perçu que la beauté tourmentée de Roublev mais aussi celle du jeune détenteur du secret de l'alliage qui permet la fabrication des cloches.
L'ensemble est d'une grande beauté mais je devrai réviser un jour le scénar sur grand écran car je me suis laissée portée par la photo plutôt que par le contenu. J'ai des excuses. Voyez un peu :
tarkovski - Andreï Tarkovski Andrei10


Dernière édition par Babelle le Dim 12 Oct 2008 - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyDim 12 Oct 2008 - 10:16

Récidivé il y a peu avec Nostalghia. Tout aussi contemplatif mais moins puissant car tourné dans les années 80, avec une technique contemporaine, une liberté d'expression et une maturité du réalisateur qui m'ont étonnée de ce que j'ai pu percevoir comme "des longueurs"...
Citation :
Gortchakov, un écrivain russe, suit les traces d'un compatriote musicien exilé en Italie au XVIIIème siècle, dont il désire écrire une biographie. Il parcourt ainsi l'Italie du Nord, en compagnie d'Eugenia, une traductrice. Ils découvrent la chapelle ou Piero della Francesca a peint la Madone à l'enfantement, Rome, et enfin une piscine d'eau chaude dédiée à Sainte Catherine.
Œuvre photographique, toujours. Traversée de la brume autour du bain, d'un couloir en soirée où se referment et s'ouvrent à nouveau les portes (ce petit courant d'air qui me renvoie 20 ans plus tard à la BA de In the mood for love Wink <frisson ).
tarkovski - Andreï Tarkovski Jp_20010
Revenir en haut Aller en bas
http://macrofictions.blogspot.com/
Invité
Invité



tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski EmptyDim 12 Oct 2008 - 10:23

Marie a écrit:
Citation :
Je reviendrai donc vous en parler (ma dernière vision date un peu)
Tu l'as revu Sentinelle?
Pas encore, j'attends "le bon moment" pour le revoir, une oeuvre d'une telle ampleur demande toute mon attention et une disponibilité à toute épreuve.
Merci pour vos commentaires aime
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




tarkovski - Andreï Tarkovski Empty
MessageSujet: Re: Andreï Tarkovski   tarkovski - Andreï Tarkovski Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Andreï Tarkovski
Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zabeth, André Louis
» Décés de Mr BAZIN.
» message pour andré Metteil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Réalisateurs-
Sauter vers: