Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 François Vallejo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Avr 2007 - 0:10

Babelle a écrit:
.
En fait, si je n'ai fait que glisser sans plaisir sur Ouest, j'ai le désir de découvrir l'auteur à travers d'autres titres.

C'est aussi ce que j'ai pensé.
Je n'ai pas vraiment apprécié ce roman-là mais l'auteur a éveillé mon intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Mai 2007 - 18:16

Amateurs de François Vallejo, allez-vous lire Dérive?

82 pages qui auraient dû faire partie de Ouest et qui l'auraient peut-être allourdi.
La visite du Baron de l'Aubépine à Victor Hugo sur l'île de Guernesey!
Le garde-chasse et sa fille font partie du voyage.

Discussions animées avec le poète. Mensonges du Baron. Victor Hugo va préférer parler avec le garde-chasse de la race canine.

« Dérive est un dérivé d’Ouest. On a joué sur le sens du titre avec mon éditeur dans la mesure où les personnages étaient eux-mêmes à la dérive. Le texte aurait dû être un passage d’ Ouest. Poussé par la cohérence narrative, je l’ai finalement ôté. Je l’avais considéré comme quelque chose qui disparaîtrait. C’est le contraire de ce qu’on fait dans la vie qui s’est produit ici. Dans la vie, la multitude de possibilités disparaît, est annulée dès qu’on fait un choix. Ici, avec Dérive, on a un projet, un possible dans la narration. Il est là aussi, bien qu’il ait été écarté. Ça porte du sens. C’était un retour intéressant. »
(François Vallejo)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Mai 2007 - 20:41

Tiens tiens, je ne savais pas, ça vient de sortir Coline? Sous forme de roman? Je pensais qu'on aurait écrit nous-mêmes la visite du Baron de l'Aubépine à Guernesey sur un de nos récits collectifs...

Cela me fait penser à Lydie Salvayre : après le roman "La Compagnie des spectres", les éditions Vertical avaient publié : "Quelques conseils aux élèves huissiers".
"Dérive" : Résumé Electre : Le voyage que les personnages de Ouest auraient pu faire. Chez Viviane Hamy (2 €).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeVen 25 Mai 2007 - 21:28

Babelle a écrit:
Tiens tiens, je ne savais pas, ça vient de sortir Coline? Sous forme de roman? Je pensais qu'on aurait écrit nous-mêmes la visite du Baron de l'Aubépine à Guernesey sur un de nos récits collectifs...


En effet, ça vient de sortir...
Quant à l'écrire, cela aurait été un bon exercice en effet... :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bertrand-môgendre
Sage de la littérature
bertrand-môgendre

Messages : 1299
Inscription le : 03/02/2007
Age : 64
Localisation : ici et là

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeLun 4 Juin 2007 - 8:07

aujourd'hui François Vallejo a reçu les honneurs d'un jury sélectionneur de romans. (livre inter). J'espère bientôt lire dérive, le livre que vous nous recommandez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeLun 4 Juin 2007 - 9:11

Félicitations à François Vallejo pour son palpitant récit Ouest !cheers

J'ai remarqué effectivement Dérive la semaine passée et ai failli le prendre ( petit livre, petit prix: 2 euros!) mais renoncé car mercredi de pluie à la Fnac = queues interminables !
Je le lirai cependant très bientôt ...:arrow:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kali
Main aguerrie
kali

Messages : 419
Inscription le : 18/06/2007
Age : 35

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeSam 7 Juil 2007 - 0:57

J'avais bien aimé Ouest, moi.
Voici la critique que j'avais écrite en janvier :
Ce livre, c’est l’histoire d’un climat. François Vallejo crée une atmosphère oppressante, pesante, dans laquelle on est plongé du début à la fin. C’est l’affrontement de deux hommes et de tout ce qu’ils représentent : Lambert, l’homme des valeurs anciennes, le garde-chasse attaché à sa terre de l’Ouest, qui aime voir que tout est « dans l’ordre des choses » et qui ne comprend pas le comportement de son maître ; Aubépine, l’aristocrate qui se veut révolutionnaire, qui a confusément compris que son époque est celle des changements, mais qui continue à vivre dans les caprices de son rang.
Tant qu’on ne faisait que parler de l’Aubépine, il me faisait peine, cet homme à l’enfance malheureuse… Et puis dès qu’il arrive en chair et en os, ce grand malade m’a mise mal à l’aise. C’est son personnage et le mal-être qu’il inspire à ceux qui l’entourent qui génèrent le lourd climat du roman.
Lambert est un homme un peu tiraillé, aux valeurs simples, mais droit. Vallejo arrive à nous faire entrer dans son mode de pensée, avec son langage qui lui est propre (« faut pas, non, faut pas »). Eugénie lui ressemble. Magdeleine est différente, elle a une indépendance d’esprit qui rend son personnage attachant.
J’ai bien aimé ce roman, pour son univers vraiment particulier et pour le style. L’auteur parvient à nous faire naviguer d’un mode de pensée d’un personnage à un autre, c’est bien construit et on se laisse aspirer par le monde qu’il crée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kalistina.over-blog.com
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeSam 7 Juil 2007 - 8:33

Je crois qu'avec les nuances de nos goûts et caractères, nous aurons tous trouvé un intérêt certain à ce roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Juil 2007 - 21:28

J'ai terminé ce livre il y a quelques jours à peine.
J'aurais bien du mal à dire si j'ai aimé ou non "Ouest" tant mes sentiments ont varié au cours de la lecture.
Les 30 premières pages étaient déroutantes, je ne m'attendais pas du tout à ce style d'écriture et la question qui me revenait sans cesse était la suivante : est-ce que je ne vais pas abandonner ce livre à peine entamé ?
Et puis… je me suis laissé happée par l'ambiance sombre, la lecture s'était faite plus fluide (je m'y étais habituée plus rapidement que je ne le pensais) et j'avais hâte d'avancer dans le récit.
Mais au 2/3 du livre, j'étais également pressée d'en finir au plus vite tant je me sentais coincée dans ce huis clos et j'ai terminé ma lecture en me disant "enfin ce n'est pas trop tôt" avec l'envie pressante de passer à tout autre chose.
J'ai ressenti (dans une moindre mesure) ce même empressement de terminer "Ouest" que lorsque j'étais en fin de lecture du livre "Les bienveillantes" de J. Littell.

En conclusion, ce livre ne laisse pas indifférent et je suis également curieuse de lire autre chose de l'auteur mais franchement… pas tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Juil 2007 - 21:43

coline a écrit:
Je me suis fait violence pour le terminer car je me suis sentie étouffer dans l’atmosphère sombre et sauvage de ce roman.

Toi, Sentinelle, tu écris: "au 2/3 du livre, j'étais pressée d'en finir au plus vite tant je me sentais coincée dans ce huis clos "...

Des ressentis assez proches donc...:)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Juil 2007 - 22:02

Tout à fait Coline !
Je suis un peu claustro de nature et j'avais vraiment l'impression de manquer d'air en fin de partie... on peut dire que F. Vallejo a un talent certain en ce qui concerne le rendu des atmosphères étouffantes et oppressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Juil 2007 - 17:54

sentinelle a écrit:
J'ai terminé ce livre il y a quelques jours à peine.
J'aurais bien du mal à dire si j'ai aimé ou non "Ouest" tant mes sentiments ont varié au cours de la lecture.
Les 30 premières pages étaient déroutantes, je ne m'attendais pas du tout à ce style d'écriture et la question qui me revenait sans cesse était la suivante : est-ce que je ne vais pas abandonner ce livre à peine entamé ?
Et puis… je me suis laissé happée par l'ambiance sombre, la lecture s'était faite plus fluide (je m'y étais habituée plus rapidement que je ne le pensais) et j'avais hâte d'avancer dans le récit.
Mais au 2/3 du livre, j'étais également pressée d'en finir au plus vite tant je me sentais coincée dans ce huis clos et j'ai terminé ma lecture en me disant "enfin ce n'est pas trop tôt" avec l'envie pressante de passer à tout autre chose.

Mêmes ressentis ,ou presque, en tout cas pour la première partie où j'ai bien cru abandonner plus d'une fois...Happée ensuite, et hâte de connaître un dénouement qui finalement tardait un peu , lassée ou génée par l'atmosphère oppressante.
Mais l'impression générale est tout de même plus que positive car Vallejo a réussi à me surprendre et m'embarquer ...
Je me demande par contre si j'aurai le courage de lire Dérives ? Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Juil 2007 - 19:22

aériale a écrit:

Je me demande par contre si j'aurai le courage de lire Dérives ? Rolling Eyes

C'est seulement 80 pages...Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeJeu 30 Aoû 2007 - 2:50

Je crois que l'urgence que vous décrivez à sortir de ce livre tient, outre l'ambiance pesante, au fait que l'on sait bien sûr que cela va mal se terminer, mais pour qui? En fait pour tous...
Alors, , Babelle, je déteste la chasse aussi, les meutes, etc, et pourtant j'ai trouvé ce livre passionnant...
D'abord, le début. On part d'une photo de famille, un garde-chasse avec un chien noir. Qui évoque à l'auteur Abou Ghraib...
Et puis, la langue, un dialogue à la première personne, tout passe par Lambert et ses réflexions, et on reste au présent, c'est très vivant. On le suit perdre tous ses repères,le pauvre Lambert, au contact de cet homme qui lui, n'a jamais accepté les siens. Et qui le prend pour son père, parce qu'il a trop souffert enfant. . Et les femmes...Berthe, la victime. Eugénie, le bon sens, qui suit. Et Magdeleine, qui ne sait où est sa place.
Le seul qui reste à sa place, finalement,qui maitrise son destin, c'est le chien Rajah!
Beaucoup d'amour aussi, le père aime sa fille, et encore plus ses chiens, et quand ils meurent, il est mort.Lui aussi... Et je crois que ces deux hommes s'aiment. D'un amour pervers parce qu'ils n'arrivent pas à le comprendre assez rapidement..

Un extrait, pour avoir une idée du style:

... Il s'arrête juste avant, il se repose sur sa canne ferrée; il retourne son histoire dans tous les sens; le plus difficile c'est de trouver le début, parce que le début c'est la fin. Vas-y Lambert, secoue la cloche et cause, tu verras bien ce qui en sortira. C'est une servante qui ouvre, elle a un de ces tons: Voyons, à une heure pareille, M. Julien n'y est jamais. Comme elles vous parlent, ces femmes-là, après on s'étonne de les voir étranglées. C'est bon, c'est bon, je reviendrai quand il y sera. Dans deux heures, pas avant. Lambert sent son ventre bien libre, bien souple d'un coup.

Vous dites que M. Julien n'y sera pas avant deux heures?
Je l'ai déjà dit.
Bon Dieu, voilà une femme qui vous décourage de revenir.
Je peux attendre une heure, c'est ça, juste une heure.
Voyons, c'est idiot.
Mettons les deux heures, alors, pas une minute de plus. Si M. Julien n'arrive pas, il n'aura à s'en prendre qu'à lui-même.

Lambert redescend la Grand'rue, son bout ferré fait des étincelles; il la remonte. Il sent bien qu'il commence à faire causer, derrière les fenêtres. Qu'est ce qu'il nous veut, à la fin, le Lambert? Ce n'est pas dans son usage de s'attarder comme ça et de parader dans nos rues. Qu'est ce qu'il attend? Déjà qu'on a un châtelain qui ne va pas bien rond, cela déteint sur ses gens, faut croire. Tiens, à propos de châtelain, tout-là-bas, ce n'est pas la voiture de son maître, par hasard? C'est les maîtres qui viennent chercher les employés à présent, c'est farce.

M. de l'Aubépine arrête le cabriolet à hauteur de Lambert. C'est fait? Pas encore. Comment sait-il que je suis là, ce beau diable? Il a ses voix? Il est trop fort pour nous.

C'est Eugénie, dit M. de l'Aubépine. Elle n'était pas à sa besogne. Et tout inquiète; inquiète pour vous. Vous voir partir tout drôle, sans chien, sans fusil et habillé comme qui dirait pour la ville, annonçant que vous alliez le faire...Je me doutais bien que je vous trouverais par là. Quand un homme comme vous va à la ville, c'est qu'il a une bêtise à faire. Je me proposais de vous épauler; de montrer que je suis avec vous; le maître d'un domaine et son garde-chasse, c'est tout un; nous sommes les deux faces d'une même monnaie, Lambert, ne l'oubliez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitimeSam 24 Mai 2008 - 22:06

Ouest



L'intrigue a déjà été présentée dans ce fil, je l'évoque donc brièvement. Le fils indigne d'un baron, à la suite de la mort de son père, prend possession du château ancestral. Les domestiques ne veulent pas rester, seul le garde chasse et sa famille demeurent pour servir le nouveau maître. Un rapport trouble s'installe entre le baron et son serviteur, le seigneur a des lubies, il est républicain et a des goûts peu avouables en matière de femmes. Le domestique est témoin, voire complice, avant peut être de devenir bourreau.

L'auteur se définit comme un croisement entre Sophocle et le XVIII siècle. Et à mon sens ce croisement existe mais il n'est pas satisfaisant. L'histoire qu'il nous raconte est bien digne d'une tragédie grecque, sombre, cruelle, se diregeant inéluctablement vers l'horreur. Et il nous la raconte avec un style du XVIII, mais le style d'un petit maître, d'un Vivant Denon ou d'un autre du même accabit. C'est délicieusement bien écrit, c'est charmant, on peut s'en délecter, cela coule tout seul. Mais ce n'est absolument pas le type d'écriture qui convient à mon sens à cette sombre histoire. Donc du coup je n'ai pas frémi d'horreur, je ne me suis pas senti étouffer dans l'atmosphère de ce chateau.

C'est dommage, car l'auteur a des talents, celui d'une jolie écriture et celui d'inventer des histoire. Il faudrait juste à mon sens qu'il mettent les deux au diapason et invente des histoires qui conviennent à son style.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




François Vallejo - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: François Vallejo   François Vallejo - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
François Vallejo
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les françaises font beaucoup d'enfants, mais de plus en plus
» Françoise Dorléac
» Frédéric François
» BON ANNIVERSAIRE FRANÇOISE dite ZAWIYA
» Le Havre - Rue Catinat > François Mazeline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: