Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Patrick Modiano

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 23 ... 28  Suivant
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeJeu 8 Nov 2012 - 13:01

san.romain a écrit:
Bonjour à tous, je suis nouveau sur le forum alors pardonnez-moi si je répète des choses qui ont été dites.
J'ai lu pendant ces vacances "L'herber des nuits" de Modiano, et j'ai trouvé l'écriture formidable.

C'est le premier roman que je lis de cet auteur. Son style d'écriture est saisissant. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais il se dégage des mots une poésie, une force poétique impressionnante. Quand à l'histoire de l'herbe des nuits, c'est troublant comme il y mêle l'écriture du roman policier. J'espère que ce n'est pas juste "l'accident" d'un roman.

Bien à vous.

Bonjour et bienvenue sur le forum
ce serait gentil de te présenter un peu aux membres, cela se fait ici bonjour

et concernant Modiano: vu ton enthousiasme pour le premier roman lu de lui, tu as de très bons moments de lectures à venir pour découvrir ses autres livres
pour continuer dans cette veine du "policier" je te recommande La rue des boutiques obscures, mais tu devrais trouver dans tous ses livres ton bonheur Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeJeu 8 Nov 2012 - 21:10

Le dernier Modiano m'a laissé un trou dans le coeur. La mélancolie est là et il est difficile d'en parler maintenant. Demain peut-être. Et puis kena a dit l'essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeJeu 8 Nov 2012 - 21:41

Remarque, c'est pas la peine d'en dire plus pour faire envie sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
san.romain
Envolée postale
san.romain

Messages : 190
Inscription le : 08/11/2012
Age : 26
Localisation : Marseille

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeJeu 8 Nov 2012 - 23:00

Merci pour ce judicieux conseil ! :)
Je vais me présenter de ce pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-scelle.blogspot.fr
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeVen 9 Nov 2012 - 10:30

kenavo a écrit:
modiano - Patrick Modiano - Page 19 Aa28
L’Herbe des nuits
Citation :
Présentation de l'éditeur
« Jean... Qu’est-ce que tu dirais si j’avais fait quelque chose de grave ? » J’avoue que cette question ne m’avait pas alarmé. Peut-être à cause du ton détaché qu’elle avait pris, comme on cite les paroles d’une chanson ou les vers d’un poème. Et à cause de ce : « Jean... Qu’est-ce que tu dirais... » C’était justement un vers qui m’était revenu à la mémoire : « ... Dis, Blaise, sommes-nous bien loin de Montmartre ? » « Qu’est-ce que tu dirais si j’avais tué quelqu’un ? » J’ai cru qu’elle plaisantait ou qu’elle m’avait posé cette question à cause des romans policiers qu’elle avait l’habitude de lire. C’était d’ailleurs sa seule lecture. Peut-être que dans l’un de ces romans une femme posait la même question à son fiancé. « Ce que je dirais ? Rien. » Mêlé de près à une affaire criminelle au début des années 1960, Jean, le narrateur de L’Herbe des nuits, tente de mettre au clair les circonstances qui l’ont conduit à fréquenter la bande de L’Unic Hôtel à Montparnasse et une certaine Dannie dont il était alors amoureux. En recoupant ses souvenirs avec les pièces d’un dossier de la brigade des mœurs, il rouvre une enquête classée sans suite, dont il est vraisemblablement le dernier témoin

La cuvée 2012 est une bonne !

Citation :
Mais les dimanches, surtout en fin d’après-midi, et si vous êtes seul, ouvrent une brèche dans le temps. Il suffit de s’y glisser.
Une telle brèche s’ouvre aussi avec ce dernier roman de Patrick Modiano.
Ce n’est pas tout à fait nouveau, mais c’est toujours aussi passionnant ce qu’il arrive à faire à partir de quelques noms, adresses d’hôtels et cafés. Un tour de Paris et surtout un tour de mémoire.

Son personnage, auteur, se retrouve plongé dans son petit carnet noir et se rappelle des quelques mois qu’il a passé près de Dannie et un groupe de personnes autour d’elle. Un peu flou et sans aboutir à recevoir toutes les réponses aux questions, c’est ce qu’on sait quand on ouvre un livre de Patrick Modiano.

Citation :
Mais non, il ne s’agit pas du passé, mais des épisodes d’une vie rêvée, intemporelle, que j’arrache, page à page, à la morne vie courante pour lui donner un peu d’ombre et de lumière.
À ce que je puisse me rappeler, c’est une première chez Modiano. Il ne parlait jamais de « vie rêvée » mais de souvenirs, des instantanés du passé dont il se souvient.

Citation :
C’était une manie de vouloir connaître tout ce qui avait occupé, au fil du temps et par couches successives, tel endroit de Paris.
En voilà une autre chose qui est un peu nouveau : il parlait certainement des changements à Paris, mais jamais au-delà de 20-30-40 ans... mais voilà qu'il part même dans d'autres siècles.


Lors des recherches pour ce livre, je suis tombé sur ce site

Citation :
Le titre est emprunté au poète Ossip Mandelstam, indique Modiano. Au milieu d'un de ses poèmes, datant de 1924, cet auteur russe (1891-1938) emploie en effet une formule traduite en français par "l'herbe des nuits" (in Simple promesse, éditions La Dogana, trad. Jean-Claude Schneider).
L'Herbe des nuits était déjà le titre d'un recueil du poète belge Joseph Boland, publié en 1947.

Je suis trop proche de lui, pour dire autre chose que je ressors toute contente de cette lecture. Il est pour moi l’auteur qui ne peut pas me décevoir, j’adore trop les mondes qu’il sait créer, l’atmosphère qu’il arrive à transposer, la mélancolie qui flotte sur ces pages, les souvenirs qui nous hantent et accompagnent et sont souvent plus réels que la vie autour de nous.

drunken

Peuple modianesque, réjouis-toi ! Le dernier opus de ton maître est un nouveau bijou qui va t'enchanter. Une histoire imprécise comme toujours, une brèche dans le passé, l'expression revient à plusieurs reprises dans L'herbe des nuits, dans laquelle s'engouffrent des bribes d'une époque bien révolue. Quand Victor Hugo écrivait que "La mélancolie est le bonheur d'être triste", il ne pensait certes pas aux livres de Modiano, mais la phrase convient bien à l'auteur de La place de l'étoile, fidèle depuis ses débuts à un style et à des thèmes qui forment une grande oeuvre cohérente où une émotion discrète affleure au détour de chaque phrase. Dans L'herbe des nuits, on retrouve un climat cotonneux où les personnages flottent comme des fantômes. Les lieux, eux, sont précis, des hôtels, des cafés, des rues qui n'existent plus ou sont devenus tout autre chose. Tout l'art de l'écrivain est dans ce contraste entre flou et précision, dans une atmosphère ouatée et nostalgique. Que cherche le narrateur du livre ? Sa jeunesse lointaine ? L'insouciance perdue ? Un Paris disparu ? Il n'en sait rien et c'est le mystère de la mémoire qui fait resurgir des moments furtifs, dans la candeur de la fin de l'adolescence, dans la découverte du monde dangereux de la nuit et de sa faune interlope, dans une histoire d'amour qui ne dit pas son nom. Dans Les herbes de la nuit, on marche beaucoup, on parle autant et on vit dans l'instant sans savoir que se constitue la trame de souvenirs futurs. Bien plus tard, il suffira d'une brèche dans le passé pour (re)vivre ces moments diffus et les nuancer d'une teinte sépia. La dernière page du roman est déchirante et laisse hagard. La magie Modiano a encore frappé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeVen 9 Nov 2012 - 12:09

traversay a écrit:
Quand Victor Hugo écrivait que "La mélancolie est le bonheur d'être triste", il ne pensait certes pas aux livres de Modiano, mais la phrase convient bien à l'auteur de La place de l'étoile
drunken

merci pour commentaire

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
san.romain
Envolée postale
san.romain

Messages : 190
Inscription le : 08/11/2012
Age : 26
Localisation : Marseille

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeVen 9 Nov 2012 - 13:00

Dans l'herbe des nuits, c'est de la mélancolie ou de la nostalgie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-scelle.blogspot.fr
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeVen 9 Nov 2012 - 13:29

Mélancolie nostalgique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
Noémie
Sage de la littérature
Noémie

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeVen 9 Nov 2012 - 13:54

traversay a écrit:

Peuple modianesque, réjouis-toi ! Le dernier opus de ton maître est un nouveau bijou qui va t'enchanter.

Il m'attend comme une friandise qu'on tarde à savourer pour prolonger le plaisir !!


Dis, Traversay, tu en as encore beaucoup de bonnes nouvelles comme cela : Modiano va m'enchanter tout comme Jean Echenoz l'a fait.........Juste à un moment où je me trouve piètre lectrice faute de temps ! bonjour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
traversay
Flâneur mélancolique
traversay

Messages : 10160
Inscription le : 03/06/2009
Age : 61
Localisation : Sous l'aile d'un ange

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeVen 9 Nov 2012 - 20:01

Mais il se lit très vite ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cin-phile-m-----tait-cont-.blog4ever.com/blog/index-48511
san.romain
Envolée postale
san.romain

Messages : 190
Inscription le : 08/11/2012
Age : 26
Localisation : Marseille

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 1:10

Deux jours pas plus, il se dévore comme du pain beurré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-scelle.blogspot.fr
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 7:58

J'ai comme l'impression que la brièveté fait partie de l'ambiance Modiano. Vous imaginez ça sur 900 pages?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
san.romain
Envolée postale
san.romain

Messages : 190
Inscription le : 08/11/2012
Age : 26
Localisation : Marseille

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 12:18

Je trouve, n'ayant que pour expérience l'herbe des nuits, que son roman se compose comme un poème.
Le style est très condensé, stylisé par épuration..

C'est ce que Naulleau et ses amis disaient d'ailleurs de cet auteur dans l'émission Ca balance à Paris:

"Modiano est content, s'il obtient 5 lignes dans une journée d'écriture"..

D'ailleurs, je n'ai trouvé aucun moment du roman où son écriture faiblissait. Je ne sais pas si allonger le roman est nécessaire.. Seul Aragon a pu le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://art-scelle.blogspot.fr
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeSam 10 Nov 2012 - 17:50

topocl a écrit:
J'ai comme l'impression que la brièveté fait partie de l'ambiance Modiano. Vous imaginez ça sur 900 pages?
non, ce serait probablement lassant.. mais là n'est pas non plus son but
si je ne me trompe pas, La rue des boutiques obscures avec 260 pages est son livre le plus épais.. et depuis il épure tellement qu'il arrive à dire ce qu'il voulait avec 150 pages Wink

pour le lecteur c'est "frustrant" parce que le livre se lit si vite, mais le plaisir que j'éprouve lors de la lecture de ses romans ne se mesure pas en nombre de pages

et pour parler gastronomie: ce n'est pas du fast food ce qu'il produit, mais de la fine cuisine Very Happy

san.romain a écrit:
Je ne sais pas si allonger le roman est nécessaire
à mon avis pas nécessaire, non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitimeDim 11 Nov 2012 - 18:31

Un roman de 900p de Modiano serait probablement ch*** bounce mais là encore une fois j'ai été conquise. Je ne sais pas vous mais j'avais envie de refaire les itinéraires de ses personnages dans Paris, ça me le fait tout le temps lorsque je lis un de ses romans (d'ailleurs j'ai été voir le 11, rue d'Odessa :)). Celui-ci n'est pas mon préféré mais on retrouve l'atmosphère habituelle, le côté feutré, mystérieux, planant, enfin Modiano en tout point fidèle à lui-même !

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Contenu sponsorisé




modiano - Patrick Modiano - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Patrick Modiano   modiano - Patrick Modiano - Page 19 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Modiano
Revenir en haut 
Page 19 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 23 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une demande de Patrick Festraets
» Déces - Overlijden (1)
» [ DIVERS - LES FLOTILLES ET ESCADRILLES ] Tenues des pilotes années 60 en Polynésie...
» je me pose une question
» VENUS (SM)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: