Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Patrick Modiano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant
AuteurMessage
Steven
Zen littéraire


Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 44
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 10 Aoû 2015 - 20:08

Pour que tu ne te perdes pas dans le quartier

Jean Daragane, écrivain solitaire et isolé, rencontre Gilles Ottolini et Chantal Grippay. Il est question d’un carnet d’adresse perdu… d’un nom précis dans ce carnet. Il est question d’un malaise immédiat, d’une vague menace.
Il s’en suit une déambulation entre passé et présent, dans un Paris qui n’existe plus ; une déambulation dans les souvenirs flous et brouillés de Jean Daragane.
A partir de ce point ténu, Daragane erre à la recherche d’une lueur pour tenter d’expliquer des faits qui se sont déroulés il y a 50 ans, lorsqu’il était enfant, faits qu’il n’a jamais compris mais qui restent solidement ancrés dans sa mémoire.

Patrick Modiano dit de lui-même qu’il écrit le même livre depuis 45 ans. Encore une fois, il amène le lecteur en quête de l’indicible. Et encore une fois son style épuré fait merveille et invite à dériver avec Daragane sans aucune idée, ni du point de départ, ni de la destination finale. L’important est ailleurs.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature


Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 46
Localisation : entre ici et ailleurs

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 11:52

Les Dimanches d'Août

On ne comprend le titre que dans la dernière phrase du livre:les dimanches d'août correspondent au bonheur.
Il y a d'autres dimanches d'autres saisons dans le roman, ils sont aussi importants mais ne témoignent pas du bonheur.
L'essentiel se déroule à Nice avec des flash-backs sur les bords de la Marne.
Rythme coulé, calme, tel l'écoulement de la Marne; toujours cette belle fluidité de Modiano.

L'histoire:
“Son regard a fini par croiser le mien. C'était à Nice, au début du boulevard Gambetta.
Il se tenait sur une sorte de podium devant un étalage de vestes et de manteaux en cuir, et je m'étais glissé au premier rang des badauds qui l'écoutaient vanter sa marchandise.
A ma vue, il a perdu son bagout de camelot. Il parlait d'une manière plus sèche, comme s'il voulait établir une distance entre son auditoire et lui
et me faire comprendre que ce métier qu'il exerçait, là, en plein air, était au-dessous de sa condition.
En sept ans, il n'avait pas beaucoup changé: seul son teint me semblait plus rouge.....”


Tout commence par ces retrouvailles fortuites entre le narrateur, Jean, et l'individu qu'il n'a plus vu depuis 7 ans, Villecourt.
Tout de suite, Villecourt veut discuter de Sylvia, une jeune femme qu'ils ont connue tous les deux et qui a visiblement disparu.
Mais Jean refuse tout dialogue avec Villecourt et on comprend très vite que les relations entre les 2 hommes sont tendues par le poids du passé.
A partir de ce moment, le narrateur n'aura de cesse de retourner dans la nostalgie de ses souvenirs.
C'est ainsi que l'on apprendra que Sylvia était la femme de Villecourt, à l'époque riche nanti vivant dans une belle villa au bord de la Marne.
Jean, photographe préparant un album sur la Marne balnéaire, fait la connaissance de Sylvia visiblement peu heureuse avec Villecourt.
Ils tombent amoureux l'un de l'autre et s'enfuient à Nice. Sylvia porte un diamant, la croix du sud, dont on comprend vite qu'il ne lui appartient pas.
Ce bijou, au passé trouble, va attirer un couple énigmatique, les Neal. Ils voudront acheter le bijou.
Alors que la vente est presque conclue, Jean et Sylvia appréhendent quelque chose, à juste titre.
Dès lors, on suit Jean dans ses réflexions, ses recherches et on découvrira qui étaient les Neal.

Tout le long du roman, on ne quitte pas la nostalgie de Jean et on resent un certain malaise face à Villecourt, face aux Neal alors que ni le narrateur , ni nous lecteur, ne savons pourquoi.
Lentement, calmement, on tire sur le fil de l'intrigue. Dans ce rythme ralenti, tel celui d'un fleuve tranquille, on est gagné par le suspens et surpris par les révélations de la fin.


Dernière édition par Cliniou le Lun 22 Aoû 2016 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 14:20

Oui je viens de le terminer et j'ai le même ressenti que toi !
C'est à la fois super planant et fonctionnant sur un fil tendu car le mystère nous tient en haleine !
Je m y suis bien installée dans cette ambiance Modianesque toute en langueur malgré le suspens d une intrigue digne d un polar.
Je me demande s'il ne faudrait pas spoiler une partie de ton post Cliniou ?

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature


Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 46
Localisation : entre ici et ailleurs

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 14:32

ça veut dire quoi "spoiler" ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 16:06

Cliniou a écrit:
ça veut dire quoi "spoiler" ? Shocked
Juste cacher.

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reixach
Posteur en quête


Messages : 60
Inscription le : 15/04/2016

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 16:51

Cliniou a écrit:
ça veut dire quoi "spoiler" ? Shocked
A ne pas confondre avec "s'poiler" ! Very Happy
Prenez to spoil qui signifier "gâcher" ; ajoutez simplement -er pour qu'il entre dans le premier groupe et voilà !
On le dit surtout lorsqu'il s'agit de révélations s'agissant d'une intrigue : spoiler signifie alors "vendre la mèche".
Pourquoi ce détour outre-Manche, c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature


Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 46
Localisation : entre ici et ailleurs

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 16:58

églantine a écrit:
Cliniou a écrit:
ça veut dire quoi "spoiler" ? Shocked
Juste cacher.

Ha, cacher une partie de ma réponse.....et pourquoi donc ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire


Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 51
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 17:03

C'est juste qu'il me semblait que le lecteur potentiel qui voudrait lire ce livre n aurait pas l effet de surprise que nous avons eu  (et qui me semble être l intérêt principal  du livre ) après avoir lu ton commentaire.
Mais je me trompe peut être.
Ce n'est pas important d ailleurs.

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile


Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011
Age : 56
Localisation : Loire

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 17:05

Je suppose qu'églantine trouve que tu en racontes trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Cliniou
Sage de la littérature


Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 46
Localisation : entre ici et ailleurs

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 22 Aoû 2016 - 18:22

J'ai modifié.
Faites comme bon vous semble. Mais tout le résumé se trouve sur différents sites......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale


Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 26 Sep 2016 - 12:55

Kenavo dans quel ordre d'après toi est il préférable de lire Modiano ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 26 Sep 2016 - 13:22

Si tu veux le lire chronologiquement, faut savoir que les trois premiers, La Place de l'Etoile, La Ronde de nuit et Les Boulevards de ceinture forment en quelque sorte une ‘trilogie’ du Paris des années 40.
Il y reprend un peu l’histoire de son père, Paris sous l’occupation…

Je les ai découvert seulement après avoir lu d’autres de lui et je ne trouvais pas si mal, parce que, honnêtement, je pense que je n’aurais pas autant accroché comme pour ses autres livres.

Je crois que je l’ai déjà dit plus d’une fois, Rue des Boutiques Obscures est pour moi une ‘entrée’ idéale.
Il y a tout ce qui caractérise ses romans, en plus que c’est son livre le plus long, on peut bien s’immerger dans cette histoire.

Villa Triste, le premier livre publié après la ‘trilogie’, est un grand coup de cœur pour moi, mais tellement à part, c’est probablement difficile de commencer avec celui-là, parce que par après on va se mettre à la recherche de cette atmosphère, et le lecteur ne la retrouve dans aucun de ses autres histoires.
Surtout probablement aussi dû au fait que les faits ne se déroulent pas dans Paris (tellement exceptionnel pour Modiano, faut le mentionner).

Après mes premières découvertes de lui, Rue des Boutiques Obscures, Du plus loin de l’oubli et Villa Triste, je l’ai lu chronologiquement… mais je pense qu’on peut piocher un peu partout – à part Un Pedigree !!! Je conseille de ne pas le toucher avant qu’on a au moins lu une bonne dizaine de ses livres – il donne la clé dans ce roman pour plus d’un mystère qu’il a raconté lors de 24 livres avant, ce serait dommage de se gâcher tout plaisir de la découverte…

Je te souhaite bonne lecture et j’espère que tu vas trouver le bonheur qu’on peut trouver dans ses livres aime

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie


Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 28 Nov 2016 - 13:16

Un pedigree

Je n'ai jamais beaucoup accroché à la lecture de Patrick Modiano; d'abord le personnage lors que je l'entends en interview me semble si énigmatique, distant, triste que je pensais en découvrir plus en lisant ce livre; un pedigree, c'est donc qu'il croit descendre d'une lignée de chiens ............

Je crois que cette première vie qu'il renie l'a tellement détruit qu'il est né seulement avec son premier roman!!! Cet entretien pour Gallimard est éclairante malheureusement


<<<<Vous semblez finalement éprouver de la tendresse pour la plupart des protagonistes…

Patrick Modiano — Peut-être une certaine tendresse, mais qui se confond avec la pitié.>>>>

Pour info ou rappel:
Pedigree:
Généalogie, origine d'un animal domestique (chien, cheval, etc.).
Document sur lequel est consignée la généalogie d'un animal. (Larousse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
shanidar
Abeille bibliophile


Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 28 Nov 2016 - 16:28

Modiano serait la réincarnation d'un... cocker ??

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MartineR
Main aguerrie


Messages : 364
Inscription le : 10/09/2010
Localisation : essonne

MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Lun 28 Nov 2016 - 16:50

shanidar a écrit:
Modiano serait la réincarnation d'un... cocker ??

Tu as le choix, mais un chien battu; du moins psychologiquement c'est certain << Qu'on me pardonne tous ces noms et d'autres qui suivront. Je suis un chien qui fait semblant d'avoir un pedigree. >> confused

J'avais entendu J M Ribes & Garouste parler du fameux collège de Jouy en Josas ( mais aussi de leurs pères respectifs), tous dans les mêmes termes. Pas gai tout ça!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourtouteslesaig.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Patrick Modiano   Aujourd'hui à 0:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrick Modiano
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 27 sur 28Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 26, 27, 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Patrick Dewaere
» Présentation Patrick
» activites pour la St- Patrick
» Patrick Swayze pèse moins de 50 kilos
» Affaire Patrick Dils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: