Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Marguerite Duras

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptySam 14 Déc 2013 - 17:23

kenavo a écrit:
Illustrations : Katy Couprie

Marguerite Duras - Page 17 A783
Ah ! Ernesto
Citation :
Présentation de l’éditeur
Ernesto va à l'école pour la première fois.
Il revient.
Il va tout droit trouver sa maman et lui déclare :
- Je ne retournerai plus à l'école. [...]
- Pourquoi ? demande-t-elle.
- Parce que !... dit Ernesto. À l'école on m'apprend des choses que je ne sais pas.

Qui se souvient que Marguerite Duras, au début des années 70, a publié un album pour les enfants ? Ah ! Ernesto est l'histoire d'un petit garçon qui ne veut pas retourner à l'école, parce qu'à l'école, dit-il, «on m'apprend des choses que je ne sais pas».
Les illustrations de Katy Couprie offrent une seconde vie à ce livre trop longtemps oublié.

Je ne vais pas ouvrir un fil pour Marguerite Duras dans la section Littérature Jeunesse, ce livre étant son unique exploit dans cette catégorie.

Je suis ressortie assez perplexe de ce texte, puisque bonne lectrice de livres de ‘jeunesse’ je m’attendais qu’Ernesto allait bien avoir une 'leçon' pour voir tout le bien de l’école et qu’il allait à la fin du livre y aller avec grande joie. Et ben, il fallait s’y méfier avec une auteure comme Marguerite Duras. Niente ! Ernesto va donner une leçon à ses parents et au maître…

Mais il y a plus que cette surface derrière cette histoire, j’ai puisé un peu plus et trouvé ce sublime commentaire : ici

En plus, merci Wikipédia, j’apprends qu’on peut retrouver Ernesto… je vais opter pour La pluie d’été
Citation :
On retrouve le personnage d'Ernesto dans deux autres créations de Marguerite Duras. Dans le film Les Enfants, en 1985 et dans le roman La Pluie d'été, publié en 1990..

Inutile de dire que les illustrations de Katy Couprie sont un très beau atout de cette édition
Marguerite Duras - Page 17 A784

Marguerite Duras - Page 17 A785

Marguerite Duras - Page 17 A786

Ah , comme il me fait diablement envie celui-ci !!!! Je l'ai déjà repéré ...... bounce Ma lecture de "La pluie d'été" étant encore toute fraîche dans ma mémoire  ......Merci Kena , je crois en effet qu'il a bien sa place ici !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptySam 14 Déc 2013 - 20:12

Oui...Je l'ai repéré moi aussi...Il fait envie... content 
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyDim 15 Déc 2013 - 11:06

coline, Fanny Ardant va interpréter Des journées entières dans les arbres, avec Nicolas Duvauchelle, à partir de janvier à Paris Wink. J'ai hâte de voir l'adaptation, j'avais bien aimé le roman.

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyDim 15 Déc 2013 - 17:40

Fantaisie héroïque a écrit:
coline, Fanny Ardant va interpréter Des journées entières dans les arbres, avec Nicolas Duvauchelle, à partir de janvier à Paris Wink. J'ai hâte de voir l'adaptation, j'avais bien aimé le roman.

Tu nous raconteras? content 
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyLun 23 Déc 2013 - 14:11

La Musica deuxième (1985)


Marguerite Duras - Page 17 Cvt_la11

Pour une Musica deuxième, il fallait au moins une Musica. Les deux pièces peuvent se lire indépendamment mais le lien qui les unit semble toutefois important. Ainsi Marguerite Duras, dans les textes pour la presse, rappelle-t-elle la genèse de ses Musica. Un couple en instance de divorce se retrouve après l’audience dans le hall d’un hôtel. Ils parlent. L’action est réduite à quelques piétinements et des jeux de lumières parfois plus éloquents que les personnages eux-mêmes. Dans la Musica, ils semblaient s’être quittés dans la première partie de la nuit. Dans cette suite, la discussion se prolonge :


« Mais cette fois-ci, ils ne se quittent pas au milieu de la nuit, ils parlent aussi dans la deuxième moitié de la nuit, celle tournée vers le jour. Ils sont beaucoup moins assurés à mesure que passe leur dernière nuit. Ils se contrediront, ils se répèteront. Mais avec le jour, inéluctable, la fin de l’histoire surviendra. C’est avant ce lever du jour les derniers instants de leurs dernières heures. »


Marguerite Duras résume ainsi sa Musica deuxième. La tristesse et la résignation laissent parfois échapper quelques élans de colère ou de vieille passion, pas totalement disparue dans le méandre des frustrations. Qui mène le bal ? Monsieur le meurtrier ? Madame la suicidaire ? Que donnent deux petites individualités meurtries lorsqu’on les coince ensemble longtemps, dans une même vie étriquée et jalouse ? « Est-ce toujours terrible ? Toujours ». Le ton ultra-dramatique nous en convainc, mais s’affaiblit par sa même omniprésence. Du début jusqu’à la fin de la pièce, les personnages se donnent l’air de martyrs de l’Amour. Le masque de la tragédie les emporte loin de la réalité. Leurs mots, rares et avoués du bout des lèvres cèdent leur place à un faciès grimaçant. La Musica deuxième est un éloge au désespoir, au plaisir de patauger dans le marasme et de se voir répandre des traînées de boue autour de soi.


L’amour n’est pas toujours le sentiment idyllique qu’on veut nous vendre. Nous en connaissons cet aspect depuis longtemps déjà et Marguerite Duras ne réalise qu’une redite de cet acquis de longue date. Ainsi, cette Musica deuxième ne provoque aucun écho particulier, ni n’éveille d’interrogation nouvelle. « Je ne supportais pas votre infidélité alors que moi je vous étais infidèle. Vous le saviez ? » Sans doute… mais en fait, cela n’est guère passionnant.


Marguerite Duras - Page 17 Loving11

Citation :
LUI, rit aussi.

Je vous ai suivie. Je suis rentré dans le cinéma. On jouait un western que vous aviez déjà vu avec moi… Vous étiez seule. Vous étiez assise dans les premiers rangs… personne n’est venu vous rejoindre… Le soir, vous ne m’avez rien dit de ça… et je ne vous ai posé aucune question… C’était le printemps il y a trois ans… vous étiez déjà triste quelquefois… Le lendemain, après le déjeuner, je vous ai demandé si vous deviez sortir. Vous m’avez dit que non, et vous êtes sortie. Je vous ai encore suivie. Vous êtes allée aux courses, vous étiez seule encore une fois. Je n’avais rien soupçonné de pareil… (Un temps.) J’ai commencé à souffrir d’une souffrance que je n’avais jamais encore connue.


*peinture de Magnus Zeller

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyLun 23 Déc 2013 - 14:21

coline a écrit:


Parlant des Petits Chevaux de Tarquinia, elle concède: " Oh, je pourrais en faire un en quinze jours, des livres comme ça. J'ai cette vulgarité en moi, je l'ai. C'est une sorte de facilité que j'ai, que j'avais à l'école, vous savez, la même. Je peux torcher un livre en trois semaines, n'importe quoi. La Musica, qui s'est jouée dans le monde entier, elle est de cette veine-là. "

 innocent tiens donc...

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyLun 23 Déc 2013 - 15:50

Elle a fait pire, Duras. Dans l' affaire Villemin, (une femme, Mme Villemin) était accusée d' avoir tué son
enfant. Et à cette occasion, Duras déclara dans son intime conviction que la mère était coupable.
Ce qui eut des retentissements plus que certains... 
Parfois les écrivains dérapent,  -et ils en ont le droit- mais ils oublient qu' en tant que personnages publics,
ils ont, ils devraient avoir un devoir de réserve. Les mots ne sont pas que les mots. Les mots peuvent tuer
ou blesser.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyJeu 26 Déc 2013 - 20:29

bix229 a écrit:
Elle a fait pire, Duras. Dans l' affaire Villemin, (une femme, Mme Villemin) était accusée d' avoir tué son
enfant. Et à cette occasion, Duras déclara dans son intime conviction que la mère était coupable.
Ce qui eut des retentissements plus que certains... 
Parfois les écrivains dérapent,  -et ils en ont le droit- mais ils oublient qu' en tant que personnages publics,
ils ont, ils devraient avoir un devoir de réserve. Les mots ne sont pas que les mots. Les mots peuvent tuer
ou blesser.

Affaire un peu extrême en effet, même si je peine à voir le rapport avec la Musica deuxième...
montre en tout cas que Marguerite Duras considère peut-être sa littérature un peu trop à la légère ? on peut le soupçonner, à lire ses propos sur l'écriture.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyJeu 26 Déc 2013 - 23:22

colimasson a écrit:
bix229 a écrit:
Elle a fait pire, Duras. Dans l' affaire Villemin, (une femme, Mme Villemin) était accusée d' avoir tué son
enfant. Et à cette occasion, Duras déclara dans son intime conviction que la mère était coupable.
Ce qui eut des retentissements plus que certains... 
Parfois les écrivains dérapent,  -et ils en ont le droit- mais ils oublient qu' en tant que personnages publics,
ils ont, ils devraient avoir un devoir de réserve. Les mots ne sont pas que les mots. Les mots peuvent tuer
ou blesser.

Affaire un peu extrême en effet, même si je peine à voir le rapport avec la Musica deuxième...
montre en tout cas que Marguerite Duras considère peut-être sa littérature un peu trop à la légère ? on peut le soupçonner, à lire ses propos sur l'écriture.

Parce que je n'en crois rien, et pour la paraphraser...Paradoxale, forcément paradoxale Marguerite D.content 
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyVen 27 Déc 2013 - 15:20

Ce n' est pas une question de foi ni de croyance. On préfererait volontiers qu' un auteur qu' on apprécie
soit admirable."Forcément admirable."  C' est sans compter sur le temps, la gloire, et le vin...
Duras a connu les trois et ça a pesé dans la balance.
Je me souviens meme de ses dernirèes apparitions dans L' Autre Journal où elle mettait en prte à faux

le pauvre Michel Butel, responsable de la revue.Où elle tennait des propos délirants. Faisant l' apogée du gouvernement américain de l' époque alors qu' elle avait  toujours tenu des propos très hostiles à l' impérialisme américain.

Bref, je préfère me souvenir : De ses livres, enfin ceux que j' ai ai aimé. De sa conduite exemplaire dès la Libération. Le reste...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyVen 27 Déc 2013 - 17:20

coline a écrit:
Fantaisie héroïque a écrit:
coline, Fanny Ardant va interpréter Des journées entières dans les arbres, avec Nicolas Duvauchelle, à partir de janvier à Paris Wink. J'ai hâte de voir l'adaptation, j'avais bien aimé le roman.

Tu nous raconteras? content 
Bien sûr :)

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Comus
Posteur en quête
Comus

Messages : 50
Inscription le : 17/01/2014
Age : 60
Localisation : var

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyMar 21 Jan 2014 - 22:17

Fantaisie héroïque a écrit:
Ainsi cependant vous avez pu vivre cet amour de la seule façon qui puisse se faire pour vous, en le perdant avant qu'il ne soit advenu.
(La maladie de la mort)

Je suis un peu sceptique quant à ce livre, je ne sais pas vraiment si je l'ai aimé ou pas...Un homme, une femme qui se retrouvent, ils ne se connaisent pas. Des mots souvent crus mais curieusement, ils passent bien, ils semblent presque normaux et adaptés à la situationd écrite.
L'homme est atteint de la maladie de la mort, qui semble le rendre insensible à tout et particulièrement à l'amour...
Cette femme, à qui il demande de venir tous les soirs, est un moyen pour réveiller la possibilité d'aimer, mais visiblement, c'est en vain...
J'espère ne pas avoir déformé le sens ou avoir mal compris;  j'attends ton avis,coline, ainsi que celui de tous ceux qui l'ont lu...Wink
Alors, oui, il se lit bien, mais je crois que s'il avait fait 100 pages de plus, j'aurais eu du mal Laughing. En même temps, je crois que la brièveté était nécessaire...

J'ai recopié ce court passage car je le trouve très beau, très touchant...



à propos de la maladie de la mort, l'interprétation de MAURICE BLANCHOT sur la pièce dans son texte " la commnauté inavouable" :

Blanchot a écrit:
" C'est simple - un homme qui n'a jamais connu que ses semblables, c'est à dire seulement d'autres hommes... et une jeune femme, liée par un contrat payé pour quelques nuits... rapport seulement contractuel... parce qu'elle a pressenti dès l'abord. qu'incapable de pouvoir aimer, il ne peut s'approcher d'elle que conditionnellement... de même qu'elle s'abandonne en apparence entièrement, mais n'abandonne que la part d'elle-même qui est sous contrat, préservant ou réservant la liberté qu'elle n'aliène pas... . Cette impuissance n'est nullement l'impuissance banale d'un homme défaillant, face à une femme qu'il ne saurait rejoindre sexuellement. Il fait tout ce qui doit être fait. Elle le dit avec sa concision sans réplique " cela est fait". Davantage, il lui arrive " par distraction " de provoquer le cri de la jouissance... Mais comme rien en lui ne correspond à ces mouvements excessifs... il les réprime, il les annule...
Le manque de sentiment, le manque d'amour, c'est cela, donc qui signifierait la mort, cette maladie mortelle dont l'un est frappé sans justice et dont l'autre apparemment est indemne, bien qu'elle en soit la messagère et, à ce titre, non dégagée de responsabilité. "
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptyMer 22 Jan 2014 - 22:45

Ces mots de Blanchot sont très éclairants. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Allumette
Main aguerrie


Messages : 558
Inscription le : 31/12/2007
Age : 43

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptySam 8 Nov 2014 - 6:54

C'est tout


Je me suis laissée emportée par ce livre de Marguerite Duras, très rythmé, écrit comme un mélange de roman, de pièce de théâtre et de poème.
Ce petit livre est une valse autour de l'Amour mais aussi entre la Vie et la Mort, la solitude et le partage, l'exaltation et la mélancolie, le Néant et l'écriture.
J'ai été séduite mais remuée.

_________________
Au revoir bonjour
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 EmptySam 8 Nov 2014 - 17:59

J'aime bien être remuée....

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Marguerite Duras - Page 17 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 17 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite Duras
Revenir en haut 
Page 17 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boeuf marguerite - Fifine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: