Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Marguerite Duras

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeMer 22 Juin 2016 - 21:26

Je note les 2 titres que tu me conseilles.
Merci Bix

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeMer 22 Juin 2016 - 22:06

shanidar a écrit:
églantine a écrit:
shanidar a écrit:
Donc pas totalement inutile pour commencer... jemetate
Non pas totalement inutile Shanidar ....Si on veut bien faire les choses  ! content

et cette Pléiade alors, elle vaut la peine (le coût ?) ? Parce que j'ai déjà pas mal de titres en folio et éditions de minuit...
Si tu achètes tous ses livres en Folio , assurément que cela te reviendra plus cher .
En outre il ya des notes qui donnent des éléments de sa vie qui facilitent la lecture .Ce qui permet de faire l'économie d'une lecture de sa biographie.
Gros bémol : l' écriture .Les petits caractères m'explosent les yeux le soir . Je ne peux la lire qu'en pleine journée et lumière .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeJeu 23 Juin 2016 - 11:53

Je vais l'emprunter à la médiathèque, ça me permettra de me faire une idée (je reste sceptique après avoir parcouru deux Pléiade -Giono et Cendrars-) et de lire Les impudents en ne passant pas par la case achat... Merci églantine !

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeMer 29 Juin 2016 - 13:51

MezzaVoce a écrit:
La mer écrite, textes de Marguerite Duras, photos d'Hélène Bamberger.

Marguerite Duras - Page 19 Mer10

Hélène Bamberger a écrit:
« J'ai rencontré Marguerite Duras à Trouville pendant l'été 80.
Nous avons pris l'habitude de nous promener tous les après-midi.
Pendant ces promenades, je faisais des photos.
Peu à peu, Marguerite s'est mise à me diriger.
D'année en année, les photos sont devenues indispensables à nos promenades, comme un devoir de vacances, sur lequel Marguerite manifestait des exigences de plus en plus précises.
Peu à peu on en est venu à parler d'un album. »

Un petit bijou. Je ne parviens pas à choisir un extrait : le tout est lié au tout... :)

kenavo a écrit:
olala... il me le faut celui-là Very Happy
merci d'en avoir parlé
j'ai finalement pu mettre la main dessus... un petit livre qui fait du bien... j'adore

Marguerite Duras - Page 19 A128

J’ai pris la photographie de la mer et je l’ai éditée, je suis partie avec dans un livre.
La mer est restée là, convenable, discrète, parfaite, INVISIBLE, ÉTERNELLE.



Marguerite Duras - Page 19 Aa52

La maison sans fenêtre.
Elle a dû durer 100 ans.
Et puis elle a été fermée comme ses collègues.



Marguerite Duras - Page 19 Aaa30

Les colos. Lire : les colonies de vacances.
Il y a toujours un enfant qui veut suivre la mer pour voir.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 3 Juil 2016 - 12:51

J'ai terminé "Un barrage contre le pacifique " : il a été largement commenté .Je m'en fais donc l"économie .
L'écriture commence à prendre une nouvelle orientation . J'ai pu constater une inégalité stylistique ou du moins une alternance entre une forme encore très classique et du reste fort maîtrisée et cette nouvelle griffe qu'elle cherche encore à cette période de sa vie  , cette langue unique qui fait écho à la musicalité de sa voix , nerveuse , hâchée , sourde et fracturée .
L'expression du sentiment est absente . Pour prendre plus de réalité et de puissance finalement . Un de paradoxes Durassien peut-être . C'est fort .
Quelque chose d'animal dans cette relation entre la mère , le fils et la fille .
Duras s'affirme , avec une force océanique , telle celle de ce pacifique qui détruit tout dans ses débordements ....Peut-être que c'est pour reconstruire que Marguerité  écrit l'histoire de sa vie , comme ça lui chante . Alors oui autobiographique mais plus encore , avec une impressionnante détermination à s'approprier l'histoire de sa vie et de la faire sienne, autrement que par le vécu : l'acte d'écriture qui donne le pouvoir et le choix .
On en ressort bouleversé .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 3 Juil 2016 - 16:55

églantine a écrit:
Duras s'affirme , avec une force océanique
oh que c'est joli forumulé...

églantine a écrit:
On en ressort bouleversé .
tout à fait... j'ai envie de relire ce livre, tellement j'ai aimé Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 3 Juil 2016 - 17:54

kenavo a écrit:

églantine a écrit:
On en ressort bouleversé .
tout à fait... j'ai envie de relire ce livre, tellement j'ai aimé Very Happy

cheers
Ah oui et surtout que chaque relecture apporte un éclairage différent !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 38

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeJeu 7 Juil 2016 - 8:18

J'ai tombé sur un autre exemplaire d'Un barrage contre le Pacifique à une librairie usagée que je fréquente régulièrement. Je prends ça tel un signe comme quoi je dois le lire.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeMar 12 Juil 2016 - 11:12

Marguerite Duras - Page 19 Cvt_le10


Le marin de Gilbratar .
Quatrième roman de Miss Duras publié en 1952 .

Si le précédent Un barrage contre le pacifique comportait une épaisse densité autobiographique , il n'en est rien avec ce nouvel opus . Bien que naturellement on retrouvera quelques éléments empruntés à son parcours et qui deviendront des jalons inhérents à l'ensemble de son oeuvre .Si on ne nait pas pas de la lune , Duras encore moins et elle ne s'éloigne d'elle que pour mieux se retrouver peut-être .
Alors oui , il fait chaud bien sûr et un vague ennui s'installe dès les premières pages ....Le narrateur semble trainer comme un "spleen" Baudelairien .... Il s'en faudrait de peu pour qu'il soit aussi voluptueux.
Florence sous la chaleur estivale , un couple comme tant d'autres , de ceux qui forcent le trait pour faire oublier l'absence . Elle , c'est Jacqueline , pleine de"vi" (de) , lui c'est un fonctionnaire au ministère des colonies au service "état civil" . Ne pas vouloir visiter Florence sous la canicule et passer ses journées dans un bar comme un autre peut être un déclic pour avoir le courage de dire "tchao , je plaque tout et je commence une nouvelle vie" .
Citation :
"Le propre des optimistes c'est de vous exténuer"
,
et Jacqueline elle fait partie de cette race , la pire ou la meilleure selon sa propre adhérence au monde .
Citation :
"Je découvris que ce n'était pas vrai , qu'il était impossible qu'un humain pût aimer cette chaleur-là, que c'était le mensonge qu'elle avait toujours fait , le mensonge optimiste , que rien ne l'intéressait que parce qu'elle l'avait décidé et que parce qu'elle avait banni de sa vie ces libertés qui font l'humeur dangereusement changeante " .
Il fait toujours aussi chaud même si Jacqueline est partie et que c'est à Rocca , petite station balnéaire , où l'homme décide de faire peau neuve .
Et comme de bien entendu , puisque c'est l'été , le soleil la mer , une nouvelle romance s'installe . Et pas de ces petites histoires de peu qui finissent par ne pas laisser qu'un doux parfum de sale chaud et d'huile solaire mais une vraie ou fausse aventure amoureuse avec une belle américaine riche comme crésus , qui parcourt le globe sur son yacht à la recherche de son amour perdu , "Le marin de Gilbratar", accompagnée d'une dizaine de mâles pour la servir et la divertir peut-être .... .
Et comme de bien entendu , il s'embarque avec sa belle , l'ancien fonctionnaire au ministère des colonies préposé à l'état civil . Alors oublié "Le marin de Gilbratar" ? Evidemment non , Duras n'a pas la plume du mauvais goût . Plus présent que jamais , "Le marin de Gilbratar" , l'union fait la force et la conscience collective crée ...le mythe non ?
De marin s'il en fut , il n'existera que pour mieux nourrir la relation amoureuse entre Anna et le narrateur .La quête du désir , le jeu des corps et de âmes qui s'unissent en l'instant trouvent une prolongation dans ce mouvement incessant pour trouver Le marin , celui de Gibraltar ! Anna et son amour perdu , le fonctionnaire et son besoin d'exister en dehors de sa fonction : voilà que les motivations s'entremêlent dans une relation quasi triangulaire autour de ce marin .
On embarque et on débarque , on croit trouver l'homme sous les traits de Gégé ,Pierrot ( si si elle ose Duras ) , on fait semblant d'espérer même si Le marin de Gilbratar , ça ne peut décidément pas se cacher sous de tels pseudos .
Mais quelle importance , on voyage en attendant , on s'euphorise et on y va gaillardement dans" la picolette "( sinon ce ne serait pas Duras ) , Et on se laisse entrainer dans la loufoquerie la plus débridée  jusqu'à l'absurde , sous une plume de plus en plus facétieuse, car il faut varier les plaisirs semble nous dire Miss Duras .
Au final : point de Marin ?
Bien sûr que si , il faut bien continuer l'aventure . Celle d'écrire pour cette croqueuse de mots , et puis aussi ou  peut-être , celle d'éterniser le désir pour le besoin de l'imaginaire .
J'aime , j'aime , j'aime et je continuerai à la lire cette "sale gosse" ! cheers

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeMar 12 Juil 2016 - 11:52

Oh merci pour ce commentaire qui me rappelle tant de bons souvenirs !! (j'aime beaucoup l'idée d'une adhérence plus ou moins forte au monde).

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 17:20

Marguerite Duras - Page 19 Les-pe10



Les petits chevaux de Tarquinia


Quelle bonne idée j'ai eue d'avancer dans l'oeuvre de Duras ces jours-ci où la canicule force au ralenti , propice donc aux lectures d'ambiance où on prend son temps en s'installant confortablement .
Nous voilà au sein d'un groupe d'amis , jeunes intellos en couples pour la plupart en vacances estivales . C'est l'Italie . Entre mer et montagne . Il fait chaud. Les filles sont belles . On "farniente " dur et grave tout en se donnant du courage pour continuer en buvant Bitter campari sur Bitter Campari . Parce qu'il en faut du courage pour se laisser aller à être soi quelquefois dans ces parenthèses de vie que constituent les vacances qui peuvent devenir rapidement l'enfer sur terre .
Et bien sûr les tensions s'exacerbent dans ce climat de touffeur et d'inertie . On se regarde autrement . On hésite entre le délitement du couple ou remettre un petit coup de braise sur la flamme vacillante . Et puis il n'y a pas grand chose à faire dans ce village du bout du monde , à part faire l'amour ou la guerre et jouer aux boules le soir . Tout tourne au ralenti , la lassitude s'installe .
Heureusement l'arrivée de "l'homme " sur son bateau à moteur , inconnu au "bataillon" apportera une bouffée d'oxygène ainsi qu'un danger potentiel .Mais dès lors une nouvelle dynamique se crée , le désir se réveille , jalousie et séduction en fil directeur de tous les émotions qui se réveillent simultanément .
L'homme restera pourtant l'homme ....Sans identité précise . Au milieu de Sara , Jacques , Diana, Gina et Ludi . Parce que c'était lui mais que ça pourrait être un autre bien sûr .
Heureusement aussi il y a le vieux et la vieille dans la montagne . Des inconnus eux aussi , venus chercher la dépouille de leur fils mort par accidents lors d'un déminage . On se réunit autour , on cherche à comprendre le refus de la vieille de signer l'acte de décès , ça fait diversion et permet de tenir en respect ses affects de la journée ....
Peut-être pour oublier le regard de l'Homme sur Sara pour Jacques , Peut-être pour oublier sa colère , pour Gina qui semble ne plus savoir aimer Ludi autrement ,peut-être pour oublier les trahisons à répétitions de Jacques pour Sara ...Ou peut-être pas ...
Quatre journées sur un rythme languissant dans une ambiance oppressante où rien ne semble réel ...Et où l'ennuie pèse dangereusement .
Alors oui Duras s'affirme , plus encore que dans Le marin de Gibraltar . Sa griffe s'émancipe : tout en gardant un classicisme dans le fond ,elle ose quelques barbarismes et solécismes savoureux , elle use de la répétition pour enraciner quelques informations " peut-être " ,' Bitter Campari " , elle déplace la psychologie des personnages de la parole à la sémiotique et c'est là son plus grand talent ....Rien n'est donné dans les normes habituelles pour le plus grand plaisir du lecteur qui aime à déchiffrer autrement que par les artifices ou codes habituels .
Alors oui je tiens ce roman pour meilleur que Le marin de Gilbratar encore . L'univers DURASSIEN prend forme ! cheers
....
Et si j'allais boire un Bitter Campari ? clown

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  


Dernière édition par églantine le Dim 28 Aoû 2016 - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature
Cliniou

Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 48
Localisation : entre ici et ailleurs

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 17:47

Je crois qu'il y a un souci: le marin et l'amant se rencontrent à Gibraltar et se regardent en chien de faïence.... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 17:49

Cliniou a écrit:
Je crois qu'il y a un souci: le marin et l'amant se rencontrent à Gibraltar et se regardent en chien de faïence.... Cool
J'ai trop bu de Bitter ! mdr2
Je corrige !

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 17:52

Elle devait avoir à peu près cette tête-là, quand elle a écrit ce livre.

Marguerite Duras - Page 19 Duras-10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitimeDim 28 Aoû 2016 - 18:21

topocl a écrit:
Elle devait avoir à peu près cette tête-là, quand elle a écrit ce livre.

Marguerite Duras - Page 19 Duras-10
Razz
Elle est mignonne non ?
Ne dis pas non , ma nièce lui ressemble comme deux gouttes d'eau  diablotin
Spoiler:
 

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Marguerite Duras - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   Marguerite Duras - Page 19 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite Duras
Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Boeuf marguerite - Fifine
» [Style] Sweet'n'girly ou Larme-kei
» Marguerite Jeanne Japy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: