Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Marguerite Duras

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeVen 19 Oct 2007 - 15:02

Je ne sais pas si j'aimerais tout de M. Duras, mais comme le dit si bien Coline, je pense que son oeuvre est tellement diversifiée que l'on peut très bien adorer un de ses romans et apprécier nettement moins le suivant.
Quoi qu'il en soit, elle a une sorte d'aura qui m'attire et qui m'a toujours donnée l'envie d'en savoir plus sur elle.

Sa relation "à la mère" est très bien décrite dans son roman Un barrage contre le pacifique.
Quel portrait de femme ! Quelle enfance douloureuse...
J'ai bien aimé L'amant, bien que la présence de la figure maternelle est à mon sens bien plus importante que celle de l'amant en question.
La douleur est un très beau texte, très dur aussi.
La maladie de la mort, je ne m'en souviens plus si ce n'est que c'était une lecture obligatoire en première année de psycho scratch

J'ai également lu la biographie que lui a consacré Laure Adler, ainsi que le roman Cet amour là de Yann Andréa.

Et puis sa voix... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeVen 19 Oct 2007 - 19:53

coline a écrit:
As-tu lu La pluie d'été et Le Ravissement de Lol V.Stein?
Oui pour la pluie d'été, mais je n'ai pas vraiment aimé...
Quant à Lol V Stein, je suis pressée de le lire!

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeVen 19 Oct 2007 - 23:43

sentinelle a écrit:
J'ai également lu la biographie que lui a consacré Laure Adler.

Et puis sa voix... drunken

J'avais lu en parallèle cette biographie et ses romans dans l'ordre chronologiques.

Sa voix!
Archives de l'INA: Le ravissement de la parole. 4 CD. Des interviews, des lectures, un régal. Je les ré-écoute de temps à autres.
a demander peut-être en médiathèque parce que c'est un peu cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Oct 2007 - 17:45

Je viens de trouver, à la biblio/médiathèque de Rennes, La maladie de la mort et Le ravissement de Lol V Stein, lus par Fanny Ardant cheers drunken

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Invité
Invité



duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Oct 2007 - 18:32

coline a écrit:
Archives de l'INA: Le ravissement de la parole. 4 CD. Des interviews, des lectures, un régal. Je les ré-écoute de temps à autres.
a demander peut-être en médiathèque parce que c'est un peu cher.
Je case cette info dans un coin de ma ptite tête. Merci Coline Cool
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeSam 20 Oct 2007 - 19:20

sentinelle a écrit:
coline a écrit:
Archives de l'INA: Le ravissement de la parole. 4 CD. Des interviews, des lectures, un régal. Je les ré-écoute de temps à autres.
a demander peut-être en médiathèque parce que c'est un peu cher.
Je case cette info dans un coin de ma ptite tête. Merci Coline Cool

Ces quatre CD valent le coup je te l'assure!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeDim 18 Nov 2007 - 9:23

Ainsi cependant vous avez pu vivre cet amour de la seule façon qui puisse se faire pour vous, en le perdant avant qu'il ne soit advenu.
(La maladie de la mort)

Je suis un peu sceptique quant à ce livre, je ne sais pas vraiment si je l'ai aimé ou pas...Un homme, une femme qui se retrouvent, ils ne se connaisent pas. Des mots souvent crus mais curieusement, ils passent bien, ils semblent presque normaux et adaptés à la situationd écrite.
L'homme est atteint de la maladie de la mort, qui semble le rendre insensible à tout et particulièrement à l'amour...
Cette femme, à qui il demande de venir tous les soirs, est un moyen pour réveiller la possibilité d'aimer, mais visiblement, c'est en vain...
J'espère ne pas avoir déformé le sens ou avoir mal compris; j'attends ton avis,coline, ainsi que celui de tous ceux qui l'ont lu...Wink
Alors, oui, il se lit bien, mais je crois que s'il avait fait 100 pages de plus, j'aurais eu du mal Laughing . En même temps, je crois que la brièveté était nécessaire...

J'ai recopié ce court passage car je le trouve très beau, très touchant...

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeDim 18 Nov 2007 - 10:50

coline a écrit:
"La maladie de la mort"

...Une femme , et un homme...l'homme a payé la femme pour qu'elle soit près de lui...un homme qui n'aime pas les femmes...

"Elle demande: Encore combien de nuits payées? Vous dites: Trois.
Elle demande: Vous n'avez jamais aimé une femme? Vous dites que non, jamais.
Elle demande: Vous n'avez jamaisdésiré une femme? Vous dites que non, jamais.
Elle demande:Pas une seule fois, pas un instant? Vous dites que non, jamais.
Elle dit: Jamais? Jamais? Vousrépétez: Jamais.
Elle sourit, elle dit: C'est curieux un mort.
Elle recommence: Etregarder une femme, vous n'avez jamais regardé une femme? Vousdites que non, jamais.
Elle demande: Vous regardez quoi? Vous dites: Tout le reste.
Elle s'étire, elle se tait. Elle sourit, elle se rendort
."

Dès que j'ai un petit moment, je reviens te donner mon sentiment Fantaisie... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeDim 18 Nov 2007 - 14:13

La maladie de la mort

Comme souvent chez Duras, quand elle veut parler d’amour, il y a trois personnages. Les deux amants et un personnage qui voit, qui dit… Le voyeur, la voyeuse…Qui dit de manière froide ce qu’il voit tout en cherchant à comprendre ici l’homme…

Cet homme qui souffre, atteint par la « maladie de la mort »…Mais qu’est-ce que cette maladie de la mort qui le fait se retrouver dans une chambre, en bord de mer, avec une femme qu’il a payée ? Pour plusieurs jours…
Tu parles, Fantaisie, de son incapacité à aimer…Oui, je suis d’accord, si tu ne mets pas ici sous le verbe « aimer » une notion de sentiment…Car ce n’est pas de sentiment qu’il s’agit mais bien plutôt de désir…
Et c’est pour que l’homme tente de trouver le désir qu’ils sont là.
Comment continuer à vivre sans désirer ?
La femme s’exécute, parce qu’elle a été payée pour ça, parce qu’elle aime aussi…Et elle dort…
L’homme voit, et touche, et sent, et pleure …
Nous n’allons pas dévoiler si elle parvient à lui rendre ce qu’il recherche…

C’est un texte qui peut choquer …Peut-être pas autant que L’homme assis dans le couloir mais il est tout de même cru…
Je trouve très émouvants ces deux textes qui parlent des tortures de l’amour…

Je ne sais pas si j’ai eu raison de le penser mais, à l’époque où je l’avais lu, j’avais fait un lien avec la liaison ou plutôt le grand amour platonique qui liait Marguerite Duras à Yann Andréa…J’y avais vu non pas vraiment un homme sans aucun désir mais plutôt un homme sans désir pour les femmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeDim 18 Nov 2007 - 15:40

A propos de La maladie de la mort...

Trouvé je ne sais plus où (je n'ai pas lu La Communauté inavouable ):

"Dans La Communauté inavouable , Maurice Blanchot fait mieux qu’offrir, sur La Maladie de la mort, le commentaire le plus érudit et le plus subtil qui se puisse rencontrer. Il donne envie de faire subir le même traitement à tous les textes qui nous tombent sous les yeux. Il témoigne pour l’infinie ressource de la lecture.

Lisez ou relisez La Maladie de la mort, avant et après avoir lu ce qu’en dit Blanchot. En vous monte une houle de questions puissantes, qui ne demandaient qu’à être libérées par ce premier lecteur étincelant.
il ne s’agit pas seulement d’une prostituée renvoyant à sa mort un amant incapable d’aimer. C’est la question du commerce des êtres dans les sociétés marchandes qui est soulevée : c’est l’impuissance de celui qui paie. Le sommeil où s’enveloppe la femme, comparez-le au sommeil d’Albertine épié par Proust, et c’est encore une autre volée de sens qui s’échappe des lignes. Donnez au mot “ amour ” tel que le personnage de Duras paraît l’ignorer les significations dont l’histoire et la philosophie l’ont chargé depuis Phèdre de Platon, et voilà le problème de son origine qui se lève à l’horizon des répliques apparemment banales. Quel est le rapport de l’amour avec la loi morale, qu’il déjoue et qu’il appelle à la fois ? Cela veut dire quoi, un amour accompli, sinon sa perte, la perte de ce qu’on n’a jamais eu ? Désirer, n’est-ce pas, comme disait Lacan, donner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeVen 23 Nov 2007 - 17:11

J'ai terminé la douleur hier, j'ai beaucoup aimé...
Bien sûr, c'est un texte dur, où l'on ressent toute la détresse de Duras, qui ne sait si Robert Antelme reviendra ou non des camps de la mort.
Sa douleur est tellement grande qu'à un moment elle dit ne plus se supporter.
Pour ma part, le moment qui m'a le plus marquée est quand elle doit, régulièrement, rencontrer un des agents de la Gestapo qui a arrêté son mari, qu'elle nomme Pierre Rabier, afin d'avoir des informations sur son état. Elle le décrit comme un homme marié, menant une vie tranquille, vraiment très bien sous tous rapports, et qui pourtant a livré des résistants...
Vraiment, c'est un livre qui me réconcilie totalement avec Duras content , même si une scène m'a quand même choquée : Robert Antelme est à peine revenu des camps qu'elle lui demande, il me semble, de divorcer pour qu'elle puisse épouser D. Mascolo, meilleur ami d'Antelme... Shocked

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
Ed the Grocer
Espoir postal
Ed the Grocer

Messages : 20
Inscription le : 14/01/2008
Age : 58
Localisation : Paris

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeLun 14 Jan 2008 - 18:21

Marguerite Duras ?

C'est terrible, je ne l'ai jamais lue.

Après avoir vu Hiroshima mon amour "Limoges Hiroshima Limoges" elle a disparu de mon univers aussi vite qu'elle y était entrée.

c'est une erreur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeLun 14 Jan 2008 - 20:33

Une erreur. Il demande si c'est une erreur.
Il dit je suis un vieux routard ( 46 ans ) des forums liés à l'horlogerie.
J'ai quarante six ans. Je suis un vieux routard. L'horlogerie. Et il demande si c'est une erreur.
Dès la première lecture d'Hiroshima mon amour non, je regrette, elle a disparu de son univers. Et Limoges. Pourquoi Limoges Hiroshima Limoges.
Mettre en culture la moitié de la concession et entendre Limoges Hiroshima.
Voir la marée de juillet monter à l'assaut de la plaine, voir noyer la récolte. Et entendre ça.
Il dit : C'est une erreur? Il questionne. Tout de même il questionne.
C'est terrible. Il dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeLun 14 Jan 2008 - 20:51

Je n'ai pas (encore) lu beaucoup Duras, les deux Amants et l'Après-midi de Monsieur Andesmas. D'emblée son univers m'a fasciné ainsi que sa façon de l'exprimer. Je pense même rétrospectivement que c'est cela qui a très fortement contribué à me donner le goût d'écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitimeLun 14 Jan 2008 - 20:54

Monilet, peux-tu nous parler de L'Après-midi de Monsieur Andesmas? Je croyais que c'était une pièce de théâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




duras - Marguerite Duras - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 4 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite Duras
Revenir en haut 
Page 4 sur 19Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boeuf marguerite - Fifine
» [Style] Sweet'n'girly ou Larme-kei
» Marguerite Jeanne Japy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: