Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Marguerite Duras

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Fantaisie héroïque
Sage de la littérature
Fantaisie héroïque

Messages : 2182
Inscription le : 05/06/2007
Age : 32
Localisation : Paris

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMar 15 Jan 2008 - 18:06

coline a écrit:
Fantaisie héroïque a écrit:
Emily L, j'ai eu du mal (pour ne pas dire qu'il m'a gonflée geek )
Par contre j'ai lu récemment Ecrire, et là j'ai bien aimé, peut-être que je préfère quand elle parle de sa vie, du rôle de l'écriture et de la littérature dans sa vie.

Ce que tu dis m'incite à enfourcher mon cheval de bataille...
Trop de gens lisent un ouvrage de Duras et se font leur idée à partir de cet ouvrage...
Mais Duras a beaucoup écrit ...Et Duras est multiple...
Il faut vraiment puiser plusieurs fois dans ce qu'elle a publié pour se faire une idée plus juste de son oeuvre...
Ah pour ça je suis tout à fait d'accord :). J'ai un ami qui me disait: "Duras, elle a écrit que des bouquins dans le genre du camion" ? -Mais non, rooooh (telle fut ma réponse, en gros Laughing ) .

Mais je maintiens tout de même que pour l'instant, je n'ai pas été enthousiasmée par beaucoup de ses livres...A l'exception de deux ou trois...Mais je poursuis mes lecture Wink
(j'ai vraiment fait des efforts pour Hiroshima mon amour, mais je ne peux vraiment pas sourire )

_________________
Ce que j'ai souvent éprouvé plus tard, je le pressentis alors en quelque sorte, savoir : que l'on n'a pas le droit d'ouvrir un livre si l'on ne s'engage pas à les lire tous.

[Rilke, Les cahiers de Malte Laurids Brigges]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/fantaisie_heroique
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMar 15 Jan 2008 - 18:32

Fantaisie héroïque a écrit:
Mais je maintiens tout de même que pour l'instant, je n'ai pas été enthousiasmée par beaucoup de ses livres...A l'exception de deux ou trois...Mais je poursuis mes lecture Wink
(j'ai vraiment fait des efforts pour Hiroshima mon amour, mais je ne peux vraiment pas sourire )

Et tu n'es pas seule!...Il y a beaucoup beaucoup de gens qui n'apprécient pas Duras...content
Je n'ai pas tout aimé non plus...nonnon

Hiroshima mon amour, c'est spécial, c'est un scénario...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMar 15 Jan 2008 - 18:37

coline a écrit:

"Le ravissement de la paroles": 4 CD, toutes les archives de l'INA (interview, lectures...).

Archives de l'Humanité:

Duras et la parole radiophonique. Cette parole intime qui marque le temps s’en fait une amie, au moins un compagnon de voyage. N’est-ce pas ce qui aura guidé Jean-Marc Turine et Paméla Doussaud ?

Il y a que l’auteur de « Barrage contre le Pacifique » a l’art de contenir les mots, de les rendre à leur sens, humble, secret mais également partial. C’est qu’elle n’aura jamais cessé de reconnaître dans la radio le médium éminent - outre l’écriture et le cinéma - qui porte une pensée, singulière, sensible, désirable et désirée. Duras ou l’aveu des mots. On y retient soudain une douce mélodie, mais de cette douceur qui tient plus d’un Schubert (souffrance connue qu’on domestique) que de la sobre légèreté de Scarlatti (souffrance qu’on veut oublier).

Duras et le doute. Qui peut y croire, quand la petite fille de Saigon, la femme de Robert Antelme (« l’Espèce humaine »), l’amoureuse de « l’Amant » ou l’éblouissante jardinière de l’impossible consolation à vivre (« la Douleur ») prend à la lettre ce que parler veut dire ? Parler, autrement dit, porter d’un point sensible à un autre. De celle qui veut parler, dans cette urgence et cette nécessité à dire, vers un auditeur qui se surprend à monter le son de sa radio.

Duras s’écoute, Duras se voit, Duras se laisse lire. Dans une sorte
d’« abandon concerté », dit-elle souvent. On reviendrait à la musique. Une ritournelle pour laquelle elle expose en détail les couplets de sa propre inspiration, les refrains de sa propre manière d’écrire (« se laisser parler, se laisser dire, mais dire justement »). A ce titre, la publication des quatre CD édités par Radio-France et l’INA (Le Ravissement de la parole) donnent la mesure de la place qu’elle se sera accordée dans la littérature. Parce que Duras n’aura jamais attendu un prix Goncourt pour exister. Agaçant non.

Comment connaître Duras sans mettre le nez dans ses livres...
L'écouter...aime
Ecouter ces 4 CD du "Ravissement de la parole"...
duras - Marguerite Duras - Page 6 21175610

(Bon plan: Soldé 24, 96 euros à la FNAC au lieu de 31, 20...Je l'avais payé au moins 45 euros dans sa première édition)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMar 15 Jan 2008 - 20:32

L'écouter parler d'elle (interview sonore) donne vraiment envie de la lire, je confirme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
kali
Main aguerrie
kali

Messages : 419
Inscription le : 18/06/2007
Age : 35

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeLun 11 Fév 2008 - 23:47

J'ai relu "Un barrage contre le Pacifique", que j'avais bien aimé la première fois et que j'ai à nouveau apprécié. Ca n'est pas le coup de foudre pour autant. Cette seconde fois, c'était dans un cadre universitaire (en grammaire et stylistique!), mais le prof a bien insisté sur le fait que l'écriture, bien que déjà différente, restait assez classique.
J'aimerais donc bien dire un Duras plus clairement en rupture avec l'écriture "classique" ; vous me conseillez lequel?
J'ai lu "l'amant de la Chine du Nord" mais n'en garde aucun souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kalistina.over-blog.com
mimi
Sage de la littérature
mimi

Messages : 2032
Inscription le : 19/07/2007
Localisation : Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMar 12 Fév 2008 - 0:05

Babelle a écrit:
Une erreur. Il demande si c'est une erreur.
Il dit je suis un vieux routard ( 46 ans ) des forums liés à l'horlogerie.
J'ai quarante six ans. Je suis un vieux routard. L'horlogerie. Et il demande si c'est une erreur.
Dès la première lecture d'Hiroshima mon amour non, je regrette, elle a disparu de son univers. Et Limoges. Pourquoi Limoges Hiroshima Limoges.
Mettre en culture la moitié de la concession et entendre Limoges Hiroshima.
Voir la marée de juillet monter à l'assaut de la plaine, voir noyer la récolte. Et entendre ça.
Il dit : C'est une erreur? Il questionne. Tout de même il questionne.
C'est terrible. Il dit.

J'avais loupé ça. Je ne sais pas pourquoi ça me touche autant ce genre de texte haché. En tout cas, bravo Babelle, c'est très beau !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMar 12 Fév 2008 - 0:23

mimi a écrit:
Babelle a écrit:
Une erreur. Il demande si c'est une erreur.
Il dit je suis un vieux routard ( 46 ans ) des forums liés à l'horlogerie.
J'ai quarante six ans. Je suis un vieux routard. L'horlogerie. Et il demande si c'est une erreur.
Dès la première lecture d'Hiroshima mon amour non, je regrette, elle a disparu de son univers. Et Limoges. Pourquoi Limoges Hiroshima Limoges.
Mettre en culture la moitié de la concession et entendre Limoges Hiroshima.
Voir la marée de juillet monter à l'assaut de la plaine, voir noyer la récolte. Et entendre ça.
Il dit : C'est une erreur? Il questionne. Tout de même il questionne.
C'est terrible. Il dit.

J'avais loupé ça. Je ne sais pas pourquoi ça me touche autant ce genre de texte haché. En tout cas, bravo Babelle, c'est très beau !!!

C'est aussi remarquablement imité!bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dolce.vita
Envolée postale
Dolce.vita

Messages : 147
Inscription le : 02/02/2008
Age : 39
Localisation : 93

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMar 12 Fév 2008 - 12:40

Coline a écrit:
Je ne dirai jamais assez à ceux qui ont lu un seul roman de Duras et dit ensuite: "Non, pas pour moi!"...qu'il faut vraiment en lire plusieurs pour mesurer l'étendue de son talent (sa réputation n'est pas usurpée je vous assure!) et finalement l'apprécier...puis l'aimer...

D'une manière generale, difficile de lire et relire un auteur qui ne nous a pas plu la premiere fois ...

J'ai voulu lire "l'amant" y'a quelques années. Je n'étais pas arrivée au bout. Finalement, j'avais vu le film, qui m'avait beaucoup plu, et dont la voix de Jeanne Moreau apportait beaucoup.

Comme dit Mimi, le texte haché ...
C'est probablement ça qui me plait pas du tout. J'ai d'ailleurs toujours eu du mal avec ce genre. Pas que chez Duras d'ailleurs !

Pour revenir, Coline, aux textes que tu as cités concernant Philippe Besson, l'Enfant d'Octobre, et ce qu'en disait Duras, j'avais ouï dire de celà également.
Je te conseille la lecture du livre de Besson. Et effectivement on ne peut pas etre d'accord sur tout avec ses auteurs favoris ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://messaline.over-blog.net/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 0:44

Dolce.vita a écrit:
l'Enfant d'Octobre...Je te conseille la lecture du livre de Besson ...

En fait, c'est un sujet que je ne serais pas tentée de lire...même si c'était mon auteur favori qui avait écrit ...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 4:49

je n'ai lu d'elle que Moderato Cantabile, et j'avoue avoir eu bcp de mal à m'adapter à sa focalisation-caméra objective. ça m'a semblé lent, interminable et ennuyant. je l'ai lu il y a plus de 4 ans, il m'a p-ê ennuyé pque j'étais un lecteur paresseux qui prenait pas du tout le soin de décoder l'univers présenté, ce qui est pourtant nécessaire, comme le narrateur-caméra ne dit rien sur les émotions et le sens de l'oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monilet
Sage de la littérature
monilet

Messages : 2658
Inscription le : 11/02/2007
Age : 70
Localisation : Essonne- France

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 7:05

coline a écrit:
Dolce.vita a écrit:
l'Enfant d'Octobre...Je te conseille la lecture du livre de Besson ...

En fait, c'est un sujet que je ne serais pas tentée de lire...même si c'était mon auteur favori qui avait écrit ...content

Parenthèse : quand je l'ai lu, j'ai d'abord été mal à l'aise, en début de lecture, puis j'ai aimé.

Pour L"Amant : j'ai adoré et le livre et le film (vu d'abord, je crois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://claudecolson.wordpress.com/
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 13:49

Snark a écrit:
je n'ai lu d'elle que Moderato Cantabile, et j'avoue avoir eu bcp de mal à m'adapter à sa focalisation-caméra objective. ça m'a semblé lent, interminable et ennuyant. je l'ai lu il y a plus de 4 ans, il m'a p-ê ennuyé pque j'étais un lecteur paresseux qui prenait pas du tout le soin de décoder l'univers présenté, ce qui est pourtant nécessaire, comme le narrateur-caméra ne dit rien sur les émotions et le sens de l'oeuvre...

Il y a de la lenteur et de la répétition dans les romans de Duras...Comment dire le contraire? C'est ce qui peut faire leur charme...c'est ce qui peut aussi sans doute, je le conçois, horripiler...content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeMer 13 Fév 2008 - 18:37

Mais j’adore le cinéma d’Ozu! Pourtant si lent. L’ennui résulte sans doute de la position du lecteur pressé (que je pratiquais alors)… Pque du reste, Moderato Cantabile contenait une histoire très prenante et des personnages attachants…

L’évènement déclencheur : d’un café de « second ordre », le bruit d’un canon éclate, pow! La protagoniste, qui suivait le cours de piano de son fils, à un étage au-dessus ("au-dessus", ça connote son bourgeoisisme), interrompt la leçon pour aller voir… Ce qu’elle voit la subjugue. Entre deux tables, un homme enlace le cadavre frais de sa femme, lui chuchotant des mots d’amour, au centre d’une foule à la fois fascinée et stupéfaite… Sa main droite tient tjs le fusil. La protagoniste, elle qui s’est marié avec un homme plutôt froid et rigide, ne peut comprendre ce qui a pu pousser le prolétarien à tuer sa femme par amour. Pourquoi, comment est-ce seulement possible? Cette question la lancinera tout au cours de l’œuvre…

Comme nœud dramatique, à la repensée, j’aime bcp! Je relirai c certain. L'as-tu lu et aimé, coline?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeJeu 14 Fév 2008 - 0:31

Snark a écrit:
Comme nœud dramatique, à la repensée, j’aime bcp! Je relirai c certain. L'as-tu lu et aimé, coline?

Tu en as gardé le souvenir...content
Snark...C'est un de mes préférés parmi les Duras...

Je conseille le film aussi...
duras - Marguerite Duras - Page 6 Modera10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Snark
Main aguerrie
Snark

Messages : 495
Inscription le : 11/05/2007
Age : 33
Localisation : ici

duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitimeVen 15 Fév 2008 - 17:40

Je savais pas ce film, je note, merci coline. Belle image. On y sent bien l’une des échappées du désir de la bourgeoise a priori morale et fidèle qu’est la protagoniste. En plus l’ouvrier est joué par l’acteur adoré de Godard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




duras - Marguerite Duras - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Marguerite Duras   duras - Marguerite Duras - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Marguerite Duras
Revenir en haut 
Page 6 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Boeuf marguerite - Fifine
» [Style] Sweet'n'girly ou Larme-kei
» Marguerite Jeanne Japy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: