Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Lucien Rebatet

Aller en bas 
AuteurMessage
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeMar 5 Avr 2016 - 16:48

Lucien Rebatet

(1903 - 1972)

Lucien Rebatet 2177546lpw-2177742-article-jpg_3085137_660x281

Je ne n'ai pas encore lu Rebatet, mais Les Deux Etendards me fait très envie, j'espère le lire bientôt. Personne ne l'aurait lu et pourrait en faire un commentaire ?

Bibliographie :

Une Contribution à l'histoire des Ballets russes (1930)
Le Bolchévisme contre la civilisation (1940)
Les Tribus du cinéma et du théâtre Paris (1941)
Les Décombres (1942)
Les Deux Etendards (1951)
Les Épis Mûrs (1954)
Marcel Aymé. L'« Épuration » et le délit d'opinion (1968)
À Jean Paulhan (1968)
Une Histoire de la musique (1969)

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diogène
Envolée postale


Messages : 226
Inscription le : 25/11/2015
Age : 31
Localisation : Londres

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeMar 5 Avr 2016 - 22:19

Dans la même situation que toi, on me l'a vivement recommandé mais je ne l'ai pas encore lu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreep
Sage de la littérature
Dreep

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 27

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeMar 5 Avr 2016 - 22:35

Peut-être que ça pourrait faire cette année sourire

_________________
"Un instant, Ulrich hésita. Il était sans aucun doute un homme croyant, mais qui ne croyait à rien ; sa dévotion la plus totale à la science n'était même pas parvenue à lui faire oublier que la beauté et bonté des hommes proviennent de ce qu'ils croient, et non point de ce qu'ils savent." L'homme sans qualités, Robert Musil

Un long week-end avec Marcel Proust (Ronald Frame)
Le roman d'un enfant - Prime jeunesse (Pierre Loti)
La Trêve (Primo Levi)
Les Brigands (Friedrich von Schiller)
Les Fleurs du Mal (Charles Baudelaire) (relecture)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeMer 6 Avr 2016 - 7:51

vos êtes déjà 2 pour une LC ! sourire


_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeDim 10 Avr 2016 - 12:24

J'ai acheté un peu par hasard son Histoire de la musique, il y a quelques années dans la collection Bouquins et elle est tout sauf académique. J'ai ensuite appris que Rebatet avait largement collaboré avec l'occupant pendant la seconde guerre mondiale ce qui explique son engouement pour Wagner et en général toute la musique allemande et son mépris affiché pour l'avant-garde française de l'époque (Cocteau, Satie, Milhaud, etc.). Il faut lire les pages sur Satie qui virent carrément au tir au canard ! Mais avec un peu de recul c'est au final assez drôle (perso, j'aime Satie et moins Wagner... mais bon). Il faut vraiment lire ce dictionnaire chronologique comme une œuvre éminemment personnelle et subjective !!

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature
Cliniou

Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 48
Localisation : entre ici et ailleurs

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeDim 10 Avr 2016 - 12:45

Son histoire de la musique est inutile car ce n'est qu'une collection d'avis tranchés.....subjectivité grandiose avec sa haine des juifs encombrante. Bach, Beethoven sont portés aux nues, les français sont fadasses et il massacre tout ce qui est slave et juif.
Ce qu'il dit des pianistes est piquant et....malheureusement pas tout à fait faux.
Il a une plume, c'est incontestable......mais.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeDim 10 Avr 2016 - 12:52

à lire ne serait-ce que pour critiquer ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeDim 10 Avr 2016 - 12:56

Je mettrais quelques extraits quand j'aurais un peu plus de temps, mais c'est une lecture dont on peut en effet se passer facilement...

Cliniou, tu peux peut-être nous conseiller une Histoire de la musique plus objective ??

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeVen 22 Avr 2016 - 21:50

pour diverses raisons se discutant par mp, la discussion qui faisait suite et était d'abord partie dans un autre fil n'est maintenant plus.

pouf ! Lucien Rebatet 1201010

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeSam 23 Avr 2016 - 5:13

bonjour

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeSam 23 Avr 2016 - 7:29

sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ArenSor
Main aguerrie
ArenSor

Messages : 516
Inscription le : 16/11/2014

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeJeu 18 Aoû 2016 - 11:09

Les Deux étendards

Il s’agit d’un long roman (plus de 1000 pages), en grande partie autobiographique, rédigé  pendant l’Occupation d’après des notes, terminé et publié en 1951, lorsque Rebatet est en prison. L’ouvrage, qualifié de chef d’œuvre par certains, passe en grande partie inaperçu, en raison du passé sulfureux de l’auteur.
Le sujet est assez original : au milieu des années 20, Michel Croz (alias L. Rebatet) développe, à la suite des ses études dans un collège libre, une haine du clergé catholique. Monté à Paris, il mène de vagues études à la Sorbonne, fréquente les milieux intellectuels et manifeste des velléités d’écrivain. Son ami, Régis (François Varillon) qui se destine à la prêtrise, lui raconte l’expérience mystique qu’il a connu avec Anne-Marie, la jeune fille qu’il aime (Simone Chevallier) lors d’une nuit à Brouilly, fusion avec Dieu, sans union charnelle. Intrigué par cette recherche d’absolu, Michel rencontre Anne-Marie dont il tombe amoureux fou. Se forme alors un trio singulier qui mène Michel vers la conversion. Toutefois, celui-ci se rebiffe, développe une philosophie d’hédonisme païen dans laquelle il essaie d’entraîner Anne-Marie…
L’écriture est volontairement classique, ainsi que la construction. Rebatet est avant tout un polémiste, formé à l’école des grands ténors de l’Action française, principalement Léon Daudet, il donne le meilleur de lui-même dans la critique de la bourgeoisie lyonnaise, des milieux ecclésiastiques, des professeurs de la Sorbonne… Dans ce domaine, il excelle, sa plume, trempée dans le vitriol, exécute en quelques traits des portraits vachards, souvent très jouissifs. Sinon, ne nous y trompons pas, Rebatet, comme Céline et d’autres, n’est aucunement schizophrène, sa prose, même si elle modère les attaques antisémites, exprime clairement sa haine de la démocratie, du cosmopolitisme…
Alors, de mon point de vue, ce roman ambitieux aurait mérité d’être resserré en moitié moins de pages, les atermoiements sentimentaux de Michel ainsi que les discussions théologiques autour des jésuites y auraient, je pense, beaucoup gagné. Par ailleurs, ce récit peut sembler bien daté aujourd’hui. Je ne suis pas sûr que la spiritualité actuelle ait grand-chose à voir avec les discussions des deux protagonistes, Régis et Michel, le contexte est différent, les interrogations également.
En conclusion, je ne parlerai pas de chef d’œuvre, mais d’un ouvrage intéressant (j’ai pu le lire en entier,  mais c’est aussi l’aspect historique qui m’a intéressé). Pour lecteurs avertis donc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitimeVen 19 Aoû 2016 - 11:05

Merci pour tes impressions de lecture, ArenSor, qui remettent en perspective l'homme et l'œuvre. J'hésite à lire Bernanos pour les raisons que tu évoques à propos de Rebatet... cette impression que certains sujets en particulier théologique sont trop loin de mes préoccupations pour me convenir.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Lucien Rebatet Empty
MessageSujet: Re: Lucien Rebatet   Lucien Rebatet Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucien Rebatet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» à la recherche Lucien Tabury
» Hameaux et lieux-dits
» [Table Noss' Taalgiiiiiiiiiie] Portraits de famille
» Lucien à le hoquet...
» Articles de presse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature française (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs nés avant 1915-
Sauter vers: