Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

  Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte]

Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

 Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] Empty
MessageSujet: Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte]    Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] EmptyMar 5 Avr 2016 - 20:22

 Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] A32

Yaḥyā Ḥaqqī (1905-1992)

"Né au Caire dans le quartier de Sayyada Zaynab où se situe l'action de son chef-d'œuvre La Lampe à huile (Qandīl umm hashim, 1944), Yaḥyā Ḥaqqī découvre tout jeune le peuple, sa misère, sa générosité, sa pitié, qu'il peignit « en demi-teintes », « avec des nuances tendres », selon l'expression de G. Wiet. Ses études de droit le font nommer, en 1925, substitut à Manfalout, où il prend conscience de la condition misérable du fellah qu'il évoque dans Sang et Boue (Dimā' wa Tin, 1955). Entré dans la carrière, il occupe des postes en Turquie, en Libye, à Rome, à Paris. Il devient ensuite rédacteur d'une revue culturelle, Al-Majallah (La Revue).

Témoin attentif de la civilisation occidentale et grand admirateur du roman français, il s'intéresse particulièrement aux rapports entre l'Europe et le monde arabo-musulman, thème qu'il n'a cessé d'aborder dans son œuvre, notamment dans Un Égyptien à Paris (Haqibah fī yadd musāfir), paru en 1969.

Ismā‘īl, le héros de La Lampe à huile, après avoir été marqué par le milieu religieux de son enfance, est bouleversé par la supériorité scientifique et technique de l'Occident que lui ont révélé ses études de médecine en Angleterre. D'où le déracinement, puis la révolte contre la civilisation traditionnelle de son pays, dans lequel il revient avec l'intention de l'enrichir de l'apport scientifique de l'Europe, idéal auquel il renonce assez vite. Certains ont vu là une attitude conformiste et ont taxé l'auteur de conservatisme. Dans Un Égyptien à Paris, l'auteur décrit non sans humour l'Orient et l'Occident, qu'il considère comme deux mondes distincts, mais non antagonistes, capables de s'enrichir mutuellement au lieu de se jalouser. Titulaire du prix d'État pour la littérature en 1968, Yaḥyā Ḥaqqī est considéré comme l'un des maîtres des lettres arabes contemporaines."

ENCYCLOPAEDIA UNIVERSALIS

J'
ajoute que la démarche littéraire de Haqqi me fait penser à celle du Turc Sait Faik Abasiyanik.
Leur approche sur la société, la culture, la sociologie, ont la meme originalité sans conessions.
Memes dons d' observation. Memes qualités littéraires. Meme volonté de dépasser le factuel et l' immédiat pour atteindre l' universel.
Et leur importance fut déterminante pour la littérature de leur pays. B

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Mar 5 Avr 2016 - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

 Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] Empty
MessageSujet: Re: Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte]    Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] EmptyMar 5 Avr 2016 - 21:07

 Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] Choc10

CHOC. - Denoel

Début du 20e siècle, Abbas, un jeune fonctionnaire cairote est envoyé dans un petit village de Haute Egypte en tant que postier.
Habitué à la très grande ville, son animation, son humanité, sa rumeur, il se trouve plongé brutalement dans la vie d' un très humble village de torchis.
La vie est ici dissimulée, secrète. Et la plus grande partie de la population paysanne plongée dans une vie misérable, sans le moindre espoir
d'amélioration.
L'ennui, la solitude presque absolue, la confrontation à une réalité prégnante et démoralisatrice le plonge vite dans le désespoir et la dépression.
D'autant que le maire le déteste et cherche à se débarrasser de lui.

Son cerveau s'obscurcit et ses barrières morales s' effondrent. Un jour, il en vient à  s'immiscer dans la vie des autres en lisant leur courrier.
Sa lecture devient vite sélective  lorsqu'il tombe sur un courrier amoureux entre une femme du village et un homme du Caire.
Lui, Khalil, se révéle superficiel, vaniteux, futile, creux. Gamila au contraire, est une femme sensible, intelligente.
Son amour est sincère, réel, profond.

Abbas imagine cette femme, ce  coeur ardent et hardi. Il ne peut s' empêcher de juger ce couple si mal assorti.
De fait, la situation se tend, Gamila, en danger, appelle à son secours Khalil qui fait la sourde oreille.
Abbas tente alors de découvir qui est cette femme pour lui venir en  aide. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin.
Il sent pourtant qu'un drame va s' abattre sur elle. Sur lui aussi.

"La vie est semée d'embuches et quelles que soient les précautions que l'homme prend, il est toujours pris au piège au moment où  il s'y attend le moins.
En ouvrant la première lettre, Abbas ne se doutait pas que le sort de cette correspondance et son propre destin allaient se croiser et s' associer.
Ce qui avait commencé comme un jeu finit par le perdre. Ces lettres ne concernaient plus deux personnes mais trois, et celle qui y était la plus sensible
était peut-être bien celle qui n'en avait pas écrit un seul mot."  P. 130

Telle est cette histoire dramatique dont le fond est l'impitoyable loi d'une société archaïque fondée sur une tradition et une morale impitoyables.

Ce qui importe dans ce roman c'est le conflit entre le protagoniste et son moi profond, et le combat qu' il mène contre la réalité extérieure. 
Et derrière, l'antagonisme encore plus profond entre les valeurs du village et le mode de vie urbain.
 
L'originalité de l'auteur est d'avoir su débarrasser la langue de toute une ornementation inutile qui encombrait la littérature égyptienne et de
s'imposer ainsi comme modèle à ses successeurs.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

 Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] Empty
MessageSujet: Re: Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte]    Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] EmptyMer 6 Avr 2016 - 7:39

merci Bix encore un auteur à connaître. (j'ai besoin d'heures de 120 mn)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] Empty
MessageSujet: Re: Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte]    Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Yaḥyā Ḥaqqī [Egypte]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» COUP D'ETAT OU REVOLUTION EN EGYPTE!!!!!!
» Le regard d'un animal à grandes oreilles
» Cours n°1
» Armée Egyptienne
» DCNS et Kership pourraient vendre de nouveaux navires à l’Egypte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature africaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: