Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Arnold Bennett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Arnold Bennett   Ven 29 Avr 2016 - 6:11



Arnold Bennett, né le 27 mai 1867 à Hanley, dans le Staffordshire, et mort le 27 mars 1931 à Londres, est un écrivain et journaliste britannique.

source et suite




Concernant ses écrits, il admettait qu’il écrivait autant par pur nécessité d’argent, pas toujours pour l’art… et il était dans le collimateur du groupe de Bloomsbury, spécialement Virginia Woolf qui considérait son style comme « démodé ».
100 ans après, je pense qu’on peut tout à fait réévaluer son intérêt dans le paysage littéraire… de temps en temps je dois dire que j’aime bien ces lectures un peu poussiéreuses Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Arnold Bennett   Ven 29 Avr 2016 - 6:12

/
Burried alive / Enterré vivant
Citation :
Présentation de l’éditeur
Priam Farll est un peintre de génie qui a choisi la solitude pour échapper au fardeau de la gloire. Quand il revient à Londres, c'est dans un meublé obscur qu'il se réfugie en compagnie de son majordome. La mort inopinée de ce dernier lui offre une occasion de s'effacer pour toujours : il endosse l'identité de celui-ci et livre la dépouille du domestique aux pompes et circonstances d'un enterrement grandiose.
Mais le voilà condamné à supporter le passé d'un homme dont il ne savait rien et à improviser son futur. Le jeune cinquantenaire ("l'âge le plus romanesque et le plus tendre de tous les âges pour un homme"), plutôt innocent dans le domaine des sentiments, va devoir se rendre au rendez-vous galant prévu par son domestique et en assumer les conséquences...
Comédie de mœurs aux merveilleux ressorts dramatiques, satire acide sur le monde de l'art, Enterré vivant est aussi une formidable démonstration des qualités d'observation, de style et d'humour d'un auteur britannique trop peu connu des Français. Son personnage, divin naïf à sa façon, est une réjouissante figure de la prose anglaise du début XXe siècle. Il est urgent de la redécouvrir et de se laisser séduire par son charme et ses subtiles analyses.

Tout comme pour les îles l'année dernière (que ne vais pas abandonner), j’ai prévu cet été de me faire une petite LC Hôtel. En principe, Arnold Bennett et son Le grand hôtel Babylon était en premier sur ma liste. Un livre que j’ai lu il y a tellement longtemps mais qui m’est resté en si bonne mémoire, je voulais le retrouver.
En voyant cette nouvelle publication en français, j’ai changé un peu mes plans et je vais lui ouvrir son fil avec ce livre.

Concernant le titre, faut pas avoir peur, on ne va pas se retrouver vraiment enterré vivant, mais c’est une fabuleuse description de la situation dans laquelle Priam Farll va se mettre. À cause de sa timidité ? Parce qu’il est un peu gauche ? Ou parce que l’occasion était trop belle pour ne pas la saisir. « Disparaître « en tant que personnage célèbre pour mener la vie tranquille d’un majordome, sans pour autant devoir travailler.

Un ‘rêve’ qui va très vite se transformer en cauchemar pour notre cher Priam.

Le chemin que le héros candide d’Arnold Bennett doit traverser, est délicieux.

Et l’écriture n’a pas pris une ride, c’est tout frais et fluide.

Pas un si grand coup de cœur que Le grand hôtel Babylon, mais j’ai eu beaucoup de plaisir avec cette satire bien acide !



à part écrire, il aimait aussi peindre

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Arnold Bennett   Ven 29 Avr 2016 - 7:06

kenavo a écrit:
j’ai prévu cet été de me faire une petite LC Hôtel.
voilà l'occasion ! Surprised

Spoiler:
 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Arnold Bennett   Ven 29 Avr 2016 - 16:16

en effet, une bonne pique de rappel Wink
mais il se trouve toujours dans ma LAL, tandis que d'autres livres sur ce sujet se trouvent déjà dans ma PAL Very Happy
mais je ne l'oublis pas

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arnold Bennett   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arnold Bennett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arnold et Willy
» Gary Coleman de « Arnold et Willy » est mort !
» Arnold Schwarzenegger
» la névralgie d'Arnold
» nevralgie d arnold rebelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: