Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mathieu Boily

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Mathieu Boily   Ven 20 Mai 2016 - 20:55



Depuis quelques années, je me suis donné la mission de vous faire connaître la poésie. Au début, c'était surtout des classiques. Avec le temps, je me suis orienté vers la poésie contemporaine québécoise. Je vous parlerai aujourd'hui de Mathieu Boily qui a publié deux recueils à un intervalle assez prolongé. Il a même réussi à gagner le prix Émile-Nelligan avec son premier recueil publié en 2001, Le grand respir. La respiration a été longue avant qu'il publie à nouveau : Coeur tomate fut publié en 2014. De nos jours, Mathieu Boily vit à Moscou.

Oeuvres

Le grand respir, 2001
Coeur tomate, 2014

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
avatar

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 35

MessageSujet: Re: Mathieu Boily   Ven 20 Mai 2016 - 21:36

Coeur tomate (2014) :

J'ai eu la chance de lire Coeur tomate il y a un bon moment déjà. Je n'avais pas encore accumulé les lectures de poésie québécoise que j'ai effectuées depuis quelques mois. Mathieu Boily est assez original dans ce recueil. Il ne réinvente pas nécessairement la roue, mais il fait le tour de force de colorer son langage pour qu'il fasse penser un peu aux expérimentations langagières de Réjean Ducharme et des automatistes québécois, ie. Claude Gauvreau.

Coeur tomate fut publié aux éditions Le Quartanier. Encore là, nous sentons que les expériences formelles épousent bien les théories pratiquées et le ludisme de la maison d'édition qui renouvelle la pratique de l'écriture au Québec.

Si je vous dis que Mathieu Boily est original dans ce livre, il faut encore que je vous le démontre et l'explique...

Mathieu Boily, Coeur tomate, 2014, Montréal : Le Quartanier, p. 12. a écrit:
comment t'appelles-tu
demande brique je m'en
fonce regard fait verre
et question et qu'auras-tu fait
de ta vie matière à projeter
des orages des visages
une scène verticale
un bocal de langues
à coeur d'air
que sais-je

Je suis bel et bien conscient qu'il y a un niveau de langue et je pense qu'il est plus d'usage québécois que de français international, mais je vais vous montrer un extrait pas piqué des vers :

Ibid., p. 36. a écrit:
ce qui est à toi se dilue
tu rêvais d'un monde
grelot et lousse
parti pour ne plus finir
puis tu te réveilles glousses
desserres un cou
un clou cou
grises

autour tousse un paysage endormi
des néons qui coulent
une colle un pays
plastico-agrémenté
de folklore accroire

sucre et l'esprit
du sucre
eu

*

Je vous parlais d'une dimension ludique dans les jeux de langage utilisés par Mathieu Boily et dans les expérimentations formelles Le Quartanier. Voici un exemple ici :

Ibid., p. 45. a écrit:
te voilà éclabouse
oussé par le mobilier
balle d'oubli d'à bas les amo
enfin pratiques en miettes à niet
toyer autour de la bouche
du monde au long de la manche
du monde orteils en pointe
sur le champ de mauvaises mines
du monde mis bas

et tant pis où tu marches tes
ours et où tout cela t'éclate clabouse
tousse et qui pourrait te jeter
son je t'aime je t'abime son
je t'abilime ou sa roche
d'abats cette pièce à finir
le jour où tu y as mis
les pieds

Cette expérimentation du langage est tout à fait consciente et assumée comme nous pouvons le voir ici :

Ibid., p. 48. a écrit:
de ci de ça du fond
d'ici d'iça du bout du nez
d'une langue à remonter
chaque soir comme une âme
cette langue remords c'te
slangue de remorlangue
jusqu'au nombril de toutes les absences
et il n'y a plus qu'absence ici
et bien peu d'amour
pour les fleurs

Mathieu Boily fait un lien entre la langue et la notion du corps :

Ibid., p. 54. a écrit:
et puis le voudrait-on
que faire
dire ou faire dire
de si incompréhensible
du fond d'ici à partir
d'une langue qui s'enraye
si souvent prise au corps
éprise au corps
rise du corps
le corps sort
pris

La poésie prend corps ici :

Ibid., p. 57. a écrit:
corps pâte en train
de lisser quoi encore
à ton abstraction
à ton usine à pâtir
ton corps pâti pâturage
et les autres reliques
comme une broute
une dentition
une dent d'intention

(on se dit que vivre
chair vive et oeil poreux
c'est être conducteur

mais qu'en pense le corps
la pâte du corps
conductrice
corductrice)

La description prend un tour intéressant :

Ibid., p. 66. a écrit:
redevenir atome
bête comme élan
refuser de croire
permanence fini
adopter les marchés du corps
sans les organes ravir
une paire de pinces
s'en donner quelque part
entre cortex souffle et foie
à la leur

Aux pages 72 et 73, ça prend drôlement forme. Je vous dis ici que ça vaut la peine de lire le recueil. Je viens de sauter trois extraits que j'avais placés en signets, et un autre à la page 76. Je le confirme ici, Mathieu Boily est un bon poète et il a sa place dans un corpus de poésie contemporaine. Toutefois, à la réflexion, je dois dire que même si j'apprécie le Quartanier et ses excentricités littéraires, je suis plus sensible au niveau de langue employé chez Poètes de brousse - François Guerrette et Philippe More pour en nommer deux - et Les herbes rouges. Coeur tomate est pleinement décrit jusqu'à la fin du recueil et c'est une évolution métaphorique intéressante.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mathieu Boily
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pointe Saint Mathieu - Partie 2 et... Fin !!!
» SÉMAPHORE - SAINT MATHIEU (FINISTÈRE)
» Mathieu Edward est en couple avec une danseuse !
» Exclusivité: Mathieu Edward & sa copine !
» Mathieu / Jussaume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Poésie (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: