Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Misery
Envolée postale
Misery

Messages : 114
Inscription le : 13/12/2015
Age : 24
Localisation : Au fin fond du Bazar des Rêves.

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 11:39

jack-hubert bukowski a écrit:
Je pense que ça vaut mieux. Vaut mieux dans le sens que bon, les familles ne sont plus ce qu'elles étaient. Elles continuent à fonder un des socles de la société. Nous avons tous besoin d'une famille et d'un entourage aimants. Il faut toutefois comprendre que de plus en plus, nous évoluons à la mesure des affinités. Et les liens avec la famille ne sont pas toujours indéfectibles. Il faut savoir laisser de la place pour autre chose. Il reste toujours un idéalisme et une forme de reconnaissance de l'amour envers son - ou sa - prochain-e.

Au Québec, les unions libres ont toujours été légion, surtout au sortir de la chape religieuse qui a assailli le Québec après la défaite des Patriotes de 1837-38 et l'influence omniprésente de Monseigneur Bourget. Jusqu'à 1960, nous avons trempé dans les préceptes de la religion, même si l'industrialisation modifiait peu à peu le cours de notre histoire. L'obligation d'avoir des enfants et de se marier a volé en éclats. Il y a sûrement un effort d'équilibre à faire au moment où nous voyons l'individualisme du néocapitalisme exacerbé.

Je trouve drôle qu'on se drape de vertu pour maudire ce qui gomme la tradition. Il faut quand même comprendre qu'il y a ici le fruit de plusieurs évolutions successives, et qu'il faut tenir acte de ce qui modifie la cellule familiale et autour.
J'approuve carrément. respect

Chamaco a écrit:
Exini a écrit:
Chamaco a écrit:
Je suis grand père et de plus en plus déconnecté de ces préoccupations, pour moi ce qui compte c'est le bisou de mon petit fils ou de ma petite fille, la boîte de camembert, je m'en passe, d'ailleurs je suis au régime Laughing

Oui, mais j'imagine que de toute façon, la boite à camembert est vide - mais décorée avec amour. Donc, pas de problème pour toi ! Wink

non aucun problème Very Happy , juste que à mon goût je ne vois pas assez les petiots...Alors si la boîte de camembert est vide en apparence c'est qu'elle est emplie d'une substance invisible, un parfum d'amour peut être, comme dirait un panda romantique
La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Ours-p10
C'est une bien jolie façon de voir les choses. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diogène
Envolée postale


Messages : 226
Inscription le : 25/11/2015
Age : 31
Localisation : Londres

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 11:42

jack-hubert bukowski a écrit:
Je pense que ça vaut mieux. Vaut mieux dans le sens que bon, les familles ne sont plus ce qu'elles étaient. Elles continuent à fonder un des socles de la société. Nous avons tous besoin d'une famille et d'un entourage aimants. Il faut toutefois comprendre que de plus en plus, nous évoluons à la mesure des affinités. Et les liens avec la famille ne sont pas toujours indéfectibles. Il faut savoir laisser de la place pour autre chose. Il reste toujours un idéalisme et une forme de reconnaissance de l'amour envers son - ou sa - prochain-e.

Au Québec, les unions libres ont toujours été légion, surtout au sortir de la chape religieuse qui a assailli le Québec après la défaite des Patriotes de 1837-38 et l'influence omniprésente de Monseigneur Bourget. Jusqu'à 1960, nous avons trempé dans les préceptes de la religion, même si l'industrialisation modifiait peu à peu le cours de notre histoire. L'obligation d'avoir des enfants et de se marier a volé en éclats. Il y a sûrement un effort d'équilibre à faire au moment où nous voyons l'individualisme du néocapitalisme exacerbé.

Je trouve drôle qu'on se drape de vertu pour maudire ce qui gomme la tradition. Il faut quand même comprendre qu'il y a ici le fruit de plusieurs évolutions successives, et qu'il faut tenir acte de ce qui modifie la cellule familiale et autour.

Bédoulène a écrit:
s'ouvrir à plus de tolérance, respect des autres et de leurs idées !

Toute civilisation est amenée à évoluer, nous sommes les engrenages.

Je ne dis pas refusons toute évolution, il faut que chaque couple passe devant le prêtre, évidement non c'est la liberté de chacun et c'est très bien ainsi, comme le fait de vivre en couple et avoir des enfants sans être mariés n'est pas un problème. Là où je me suis un peu insurgé c'est sur l'idée de Misery qui est foutons tout en l'air pour fonder une société qui ne ressemblera en rien à ce qui a toujours existé et vous y êtes tous obligés ou vous êtes d'affreux réactionnaires. Et pour répondre à Jack Hubert sur la fin, je suis un néoliberal en économie ce qui ne veut pas dire que je suis pour l'" homme nouveau", ou gender comme les médias disent qui ici dépasse le problème de la tolérance mais pose celui d'un changement radical de société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 12:17

Personnellement je serais davantage pour rajouter une fête des gens qu'on aime un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 13:46

sans aller jusqu'à faire un pont entre une vision économique et l'évolution de certains regards sur la société, indépendamment d'une (éventuelle, parce que ça dépendra probablement du registre) volonté égalitariste ça a déjà du beaucoup bouger en ... deux générations (par exemple, imaginons la vie de nos grand-parents). est-ce que ça ressemble à ce qui a "toujours existé" : lieux de vie, travail, consommation, cohérence des groupes familiaux ou non, espoirs divers (progrès ?), ...

ça doit être plus compliqué que l'étiquette mise sur la fête du collier de nouilles. ce que peut ou doit ou devrait transmettre l'école (publique) c'est de toute façon un choix à un moment (donc ça peut bouger en bien et en moins bien...).

certitude tous les manuels scolaires du monde ne font pas rêver (les notions d'égalité seraient souvent à prendre en compte dans la vision qu'on en a ?). ange

(tous les pandas sont romantiques non ?)

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 13:56

Tous les pandas sont romantiques et ne vieillissent pas car ils mangent la silice du bambou.... miammiam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 22:12

ça conserve la silice ?

... ou c'est une autre façon d'appeler le dépôt au fond de certaines bouteilles qui entrent dans le spectre d'absorption du panda ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 22:21

non non c'est technique, c'est une medecine par les plantes pour l'arthrose le bambou, donné pour la menopause aussi??? chut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Mai 2016 - 23:18

silice colloïdale mieux absorbée ! sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Mai 2016 - 0:21

Bon... on a tenté de radoucir les termes d'un amour envers son prochain. Donc, oui, il y a l'expression d'un romantisme.

Pour répondre à la position de Diogène, puisque tout tourne autour de la notion du choc des idées, je dirais qu'il y a actuellement un duopole qui oscille entre le relativisme multiculturaliste à notion égalitariste et une tendance au nationalisme identitaire.

Au Québec, nous avons vécu l'imposture des accommodements raisonnables à connotation religieuse sous prétexte que la communauté des immigrants ne veut pas s'intégrer à la société de la majorité, pour rejoindre une conception républicaine des choses. Nous ne pouvons pas prétendre sous ce point de vue des choses à quelque chose qui aspire à une réelle égalité sociale.

Je suis certain que j'indique quelque chose de différent par rapport à ce qui est soulevé par Diogène, mais j'essaye d'accompagner les termes d'une discussion collective.

Personnellement, je suis un révolutionnaire dans ma façon de voir les choses. Il est rare qu'il y ait vraiment coïncidence des points de vue pour qu'on en arrive à une révolution politique au sens le plus pur du terme. Je crois beaucoup à la confrontation des idées, au fait d'aller à rebrousse-poil du politically correct et de tempérer nos aspirations, les réserver à un espace plus poétique, intellectuel, pour aspirer à une révolution «à l'usure du temps».

De nationaliste identitaire d'inspiration républicaine, je suis passé à une conception plus plurielle des choses. Je comprends qu'on résout beaucoup de contradictions ce faisant et que oui, il y a des choses à trancher parfois. Donc, oui, je consens à dire qu'il y a des choses qu'on gomme parfois. Il faut toutefois faire table rase de nos conception passées et ne pas avoir peur de les remettre en question de façon continue.

Je pense qu'il faut savoir s'effacer quelque peu pour qu'une vraie transformation humaine se fasse. Les identités sont tellement mouvantes et malgré qu'il y ait des pièges qui nous soient tendus au nom d'un communautarisme, je pense qu'il est important de définir un pluralisme. Ça prend un minimum de cohésion sociale. Il reste important d'encourager la famille tout d'abord, et l'amitié au sens large. Je serais pour qu'on donne une journée à la famille, qu'on lui donne une définition plus large que ce qu'on lui accorde habituellement, et une journée à l'amitié. La parentalité mériterait qu'on lui donne un jour et qu'on n'oublie pas non plus la journée des femmes. Ça, ça me paraît assez évident.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Mai 2016 - 8:02

on peut réunir toutes ces "journées" dans une seule journée reconductible de jour en jour ce qui ferait dans l'année 365 jours où serait à l'honneur, la famille, l'amitié, les femmes etc............... !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misery
Envolée postale
Misery

Messages : 114
Inscription le : 13/12/2015
Age : 24
Localisation : Au fin fond du Bazar des Rêves.

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Mai 2016 - 12:51

Bédoulène a écrit:
on peut réunir toutes ces "journées" dans une seule journée reconductible de jour en jour ce qui ferait dans l'année 365 jours où serait à l'honneur, la famille, l'amitié, les femmes etc............... !
Totalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Mai 2016 - 19:11

Ce qui est assez notable dans cette volonté d'égalitarisme c'est qu'il peut mener exactement...au contraire !

Ceci étant le fruit de mes modestes observations sur toutes formes de sujets.
Ca dit "ne pas discriminer", ça "discrimine" justement.

oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tina
Sage de la littérature
tina

Messages : 2058
Inscription le : 12/11/2011
Localisation : Au milieu du volcan

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Mai 2016 - 19:29

Diogène a écrit:
S'ouvrir à quoi ? La destruction pure et simple de la société occidentale, au profit de l'" Homme nouveau" qui n'est osons le dire rien d'autre que la haine inconditionnel de soi ?
Notre civilisation a des fondements, des racines qui excédent les 2000 ans du christianisme on peut ainsi remonter à l'antiquité, alors l'idée c'est quoi faire table rase ? Et remplacer par quoi ?

Très bonne interrogation.

J'observe, comme beaucoup de monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jack-hubert bukowski
Zen littéraire
jack-hubert bukowski

Messages : 5257
Inscription le : 24/02/2008
Age : 37

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeLun 30 Mai 2016 - 5:41

tina a écrit:
Ce qui est assez notable dans cette volonté d'égalitarisme c'est qu'il peut mener exactement...au contraire !

Ceci étant le fruit de mes modestes observations sur toutes formes de sujets.
Ca dit "ne pas discriminer", ça "discrimine" justement.

oui

Je comprends l'argument, et je le partage même.

Ceci étant dit, je ne sais pas... ça me paraît un peu facile de rentrer dans les cases... il est difficile d'assumer des nuances et une pensée individuelle et authentique, libre à assumer une divergence de vues féconde.

_________________
«L'amplitude des contradictions à l'intérieur d'une pensée constitue un critère de grandeur.»
De Gaulle, citant Nietzsche

Dixit celui qui écrivait plus vite que son ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanta
Agilité postale
Hanta

Messages : 723
Inscription le : 04/07/2014
Localisation : Vitrolles

La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitimeLun 30 Mai 2016 - 7:30

N'est ce pas un peu grandiloquent de parler de chute de civilisation et d'égalitarisme juste pour le changement du nom d'une fête désormais uniquement commerciale qui sert surtout à renouveler le stock d'électro-ménager ?

Il y a à mon avis bien d'autres alertes de toute autre importance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?   La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ? - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La fête des mères, en passe de devenir "la fête des gens qu'on aime" ?
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lois, décrets, nominations: ce qui passe en douce ...
» Ca se passe de commentaires
» Le pain
» Bumgenius et organics
» la crampe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: Pratiques culturelles-
Sauter vers: