Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Maria-Luisa Bombal [Chili]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Maria-Luisa Bombal [Chili]   Ven 1 Juil 2016 - 19:05



María Luisa Bombal (1910-1980)

Citation :
María Luisa Bombal est une écrivaine chilienne, née le 8 juin 1910 à Viña del Mar (Chili), morte le 6 mai 1980.

Elle fut élevée en France à Notre-Dame de l'Assomption.

Son premier roman, la Maison du Brouillard fut écrit en 1934. Elle vivait alors dans un petit appartement de Buenos Aires, avec un jeune poète inconnu à l'époque, Pablo Neruda, et son épouse.

Elle écrivit son second roman, la femme au linceul, . Dès lors, elle fut considérée comme l'un des écrivains les plus novateurs de l'Amérique latine. De 1937 à 1940 elle écrivit des scénarios pour la compagnie argentine Sonofilm et des nouvelles.

Et c'est lors d'un séjour aux États-Unis, en 1940 qu'elle rencontra et épousa le comte Fal de Saint Phalle. Elle résida aux E.U pendant 30 ans. Elle ne retourna au Chili qu'après la mort de son mari, en 1970.

En 1977 l'Académie des Arts et Lettres lui remit son grand prix pour son roman « Historia de Maria Griselda ».
wikipedia.org

María Luisa Bombal nació en el Paseo Monterrey de Viña del Mar, el 8 de junio de 1910. A los ocho años de edad, tras la muerte de su padre, se trasladó a París, junto a su madre, Blanca Anthes Precht, y hermanas, ciudad donde terminó su educación escolar...

 "María Luisa Bombal nació en el Paseo Monterrey de Viña del Mar, el 8 de junio de 1910. A los ocho años de edad, tras la muerte de su padre, se trasladó a París, junto a su madre, Blanca Anthes Precht, y hermanas, ciudad donde terminó su educación escolar e ingresó en 1928, a la Facultad de Letras de La Sorbonne, carrera que culminó tres años más tarde con la presentación de una tesis sobre Prosper Mérimée. Concluidos sus estudios universitarios, regresó a Chile para reunirse con su madre y hermanas; fue precisamente en el momento de su arribo a las costas chilenas, cuando conoció un joven amigo de la familia, llamado Eulogio Sánchez Errázuriz, con quien pronto inició una intensa relación amorosa que la obsesionaría durante toda su juventud.

En 1933, tras una dolorosa separación de Eulogio, partió a Buenos Aires invitada por su amigo y cónsul Pablo Neruda. Instalada en esta ciudad participó del movimiento intelectual de la época, reuniéndose con los escritores agrupados en torno a la revista Sur. En 1935 inició su carrera literaria, publicando, La última niebla; tres años después lanzó La amortajada, su novela más importante. En agosto de 1940 regresó a Chile, trayendo consigo los manuscritos de "El árbol" y "Las islas nuevas". Al año siguiente, fue encarcelada tras intentar asesinar a su antiguo amante, Eulogio Sánchez.

Superado este incidente, en 1944 se trasladó a Estados Unidos, donde vivió por casi 30 años. Los primeros meses en este país los pasó en soledad, sumida en una profunda adicción al alcohol. Ese mismo año conoció a Fal de Saint Phalle, un noble francés dedicado a los negocios, con quien se casó el 1 de abril de 1944 y tuvo una hija, a quien llamó Brigitte, tal como la protagonista de su segunda novela.

Durante residencia en Estados Unidos continuó activamente su trabajo literario enfocada especialmente en la escritura de obras de teatro. En 1946 publicó La historia de María Griselda y trabajó para la UNESCO. Luego del fallecimiento de su esposo en 1969, partió a buenos Aires; allí permaneció hasta 1973, año en que regresó a Chile para quedarse de manera definitiva. Pese a llevar muchos años en el extranjero, nunca renunció a su pasaporte chileno, lo que limitó sus posibilidades de recibir premios en los países donde había desarrollado parte importante de su obra.

En Chile, las penas y el alcohol debilitaron su salud; murió el 6 de mayo de 1980, en completa soledad, en una sala común de un hospital público y sin haber obtenido el Premio Nacional de Literatura. Su obra inédita y sus novelas más conocidas, fueron recopiladas y publicadas por Lucía Guerra diecisiete años después de su muerte, bajo el título de Obras completas."

Pese a su brevedad, la producción de María Luisa Bombal logró una importante repercusión en el medio literario, instalándose como una de las primeras exponentes de la novela contemporánea latinoamericana. su técnica ha sido comparada con la de autores señeros como la inglesa Virginia Woolf y el estadounidense William Faulkner. Asimismo, La amortajada ha sido señalada como antecedente de Pedro Páramo, única novela del mexicano Juan Rulfo, publicada en 1955.

Durante las últimas décadas del siglo XX y hasta la actualidad, la crítica literaria ha retomado la obra de Bombal a la luz de nuevas perspectivas teóricas que permiten realizar otras lecturas de sus textos. Tal ha sido el aporte de los estudios de género, que reconocen en esta escritora una primera expresión de problemáticas que luego cobrarían mayor relevancia, como las relaciones entre el hombre y la mujer y los papeles asignados a ésta dentro de la sociedad. En este sentido, la temática desarrollada por María Luisa Bombal fue, sin duda, adelantada a su tiempo. Recientemente su obra ha sido reeditada con motivo del centenario de su nacimiento."

Les notices français étant trop succintes, j' ai choisi une notice complète en espagnol. Elle est éditée par "Memoria Chilena. Bibiloteca Nacional de Chile.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Maria-Luisa Bombal [Chili]   Ven 1 Juil 2016 - 19:29




Maria Luisa Bombal : Les Iles nouvelles et autres histoires. - Bourgois


La lecture de ce mince recueil m' a laissé très admiratif. Et convaincu d' avoir affaire à un grand écrivain.

Comme Felisberto Hernandez ou  Juan Rulfo, Maria Luisa Bombal a très peu écrit. Et ne s' inscritdans aucune "école" littéraire.
Elle était pourtant considérée comme une grande romancière de la 1ère moitié du 20e siècle.

Borges a écrit à son sujet en 1982 :

"je remercie les étoiles d' avoir fait se croiser nos chemins, il y a de nombreuses années de cela, et je suis fier de le dire publiquement."

Les éditeurs français (je pense à Cambourakis ou au Nouvel Atila, seraient bien inspirés de traduire son oeuvre.
Parce que, en dehors de ce recueil de nouvelles, rien. Ou sinon, des traductions datant des années 50 chez Gallimard.

Ce n' était qu' une présentation et je reviendrai sur Les Iles nouvelles.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz


Dernière édition par bix229 le Lun 4 Juil 2016 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Maria-Luisa Bombal [Chili]   Ven 1 Juil 2016 - 23:32

ça doit être déchiffrable (même si on ne connait pas la langue ?) mais j'ai ajouté les quelques lignes de wikitruc pour les curieux-feignants (ou l'inverse). Wink

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Maria-Luisa Bombal [Chili]   Lun 4 Juil 2016 - 20:18

LES ILES NOUVELLES


La plupart des nouvelles de ce recueil sont des histoires de passions, violentes, excessives, cruelles et non partagées.
Les femmes en sont les malheureuses protagonistes. Elles font le mauvais choix et les hommes avec qui elles vivent sont décevants, prosaïques,
trop âgés ou figés dans leurs habitudes.
Et elles s'épuisent et dépérissent, frustrées, angoissées, névrosées, solitaires.


L'une d'elles, morte d'ennui et de désaffection se consume dans l'attente, l'écriture, l'imagination. L'eau de l' étang alimente ses rêves.

"Je suis prise d' une étrange langueur. Je ferme les yeux et me laisse aller contre un arbre...
Alors j' enlève mes vetements, tous, jusqu' à  ce que ma chair se teinte de cette splendeur qui flotte entre les arbres. Et c' est ainsi, nue et dorée, que
je plonge dans l' étang."


Un jour elle a une expérience érotique exaltante. Mais imaginaire, fantasmée. Mais c'est pour elle une expérience plus que réelle -surréelle-.

Un moment magique et mémorable qui la sauve de sa vie mais pas de la folie.

"Les années passent. Je me regarde dans la glace et je vois, définitivement imprimées sous mes yeux, ces petites rides qui n' apparaissaient pas avant,
que lorsque je riais... Je ne suis plus mince mais anguleuse. Qu' est-ce que cela peut faire ! Qu' est ce que cela fait que mon corps se fane, puisqu' il a
 connu l' amour ! Que m' importent ces années qui passent, toutes semblables...
Avec ce seul souvenir, je pourrai supporter toute une vie d' ennui."


Les personnages de Maria Luisa Bombal, en général, vivent dans l' incommunicabilité. Ils courent en vain après des  ombres, des fantômes, des souvenirs désséchés. Ils ne sont eux-mêmes que des spectres que la magie de l'écriture fait apparaître un moment.


L'écriture de Maria Luisa Bombal, est lyrique, dense, à la fois sobre et sensuelle. Nocturne.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Maria-Luisa Bombal [Chili]   Jeu 24 Nov 2016 - 15:52

Les îles nouvelles .

Quelques extraits :

Citation :
J'ai appris que les êtres , les choses , les jours ne me sont supportables qu'au travers du prisme crée par ma passion .
Mon amant est pour moi plus qu'un amour , il est ma raison d'être , mon hier , mon aujourd'hui , mon demain

Citation :
Que m'importent ces années qui passent toutes semblables . J'ai connu une belle aventure en une nuit ....Avec ce seul souvenir , je pourrai supporter toute une vie d'ennui . Et même renouveler , jour après jour , la la médiocrité des gestes quotidiens .

Citation :
C'est l'arbre qui pousse contre la fenêtre de sa salle de bains . Dès qu'elle y entrait , elle sentait circuler en elle une grande sensation bienfaisante . Il faisait toujours si chaud dans la chambre , le matin . Et la lumière y était si crue ! Là , en revanche , dans la salle de bains, le regard lui-même se reposait , se rafraichissait . Les indiennes , décolorées , l'arbre qui projetait ses ombres mouvantes comme une eau agitée et froide sur les murs , les miroirs qui multipliaient le feuillage et se creusaient en une forêt infinie et verte . Ce lieu parfaitement agréable semblait un monde plongé dans un aquarium . L'immense caoutchouc n'en finissait pas de bavarder , tous les oiseaux du quartier venaient s'y réfugier .C'était le seul arbre de cette ruelle en pente qui , à flanc de ville , allait donner droit dans le fleuve .
drunken

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Maria-Luisa Bombal [Chili]   Jeu 24 Nov 2016 - 16:00

Merci Eglantine !
Peut etre que ces phrases parleront mieux à l' imaginaire que tous les discours ! oui

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Maria-Luisa Bombal [Chili]   Jeu 24 Nov 2016 - 16:38

oui mais difficile à trouver cette auteure, un de ces jours peut-être

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maria-Luisa Bombal [Chili]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maria-Luisa Bombal [Chili]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chilean Navy - Marine du Chili
» Centenaire de la première école Maria Montessori
» CHILI CON CARNE
» Maria CALLAS
» Rdvz du 7ème mois avec le docteur Bernard Maria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: