Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mika Etchebéhère [Argentine]

Aller en bas 
AuteurMessage
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Mika Etchebéhère [Argentine]   Mer 27 Juil 2016 - 10:30



Mika Etchebéhère, née le 2 février 1902 à Moisés Ville (Argentine) et morte le 7 juillet 1992 à Paris, est une militante anarchiste puis marxiste libertaire, combattante du POUM pendant la révolution sociale espagnole de 1936.

Elle est également active dans l'organisation féminine libertaire  Mujeres Libres. Elle est née en 1902, à Moisés Ville une petite ville (comuna) de la province de Santa Fe en Argentine fondée le 23 octobre 1889 par des Juifs de Russie et de l'Europe de l'Est, fuyant les pogroms et les persécutions.L'enfance de Mika est emplie d'histoires de révolutionnaires russes échappés des prisons tsaristes de Sibérie2.

Dès l'âge de 15 ans, elle milite dans le groupe anarchiste de Rosario. Elle crée avec Eva Vives, Joan Pauna et d'autres militants libertaires, l'association féministe Louise Michel.

En 1920, étudiante en médecine dentaire à l'Université de Buenos Aires, elle rencontre son futur compagnon, Hippolyte Etchebéhère qui milite au groupe marxiste libertaire, Insurrexit. Ensemble, ils partagent le même engagement politique.

Ma guerre d’Espagne à moi

Avec les souvenirs de Mika nous sommes à ses côtés, dans les tranchées ou réfugiés dans l’église de Sigüenza, à la Moncloa et sur tant d’autres lieux où elle et son groupe se battent pour repousser les franquistes.

Mika et Hippo son mari (qui meurt dans les premiers jours de combat) sont venus en Espagne pour vivre pour faire la révolution, ils en rêvaient depuis leur adolescence ; Trotkystes, ils font partie du POUM. L’ évolution et les retournements des différents Partis et Syndicats, ainsi que l’attitude du gouvernement ne sont rappelés que pour mémoire car c’est principalement sur le terrain que se déroule le récit. Le froid, la faim, la saleté, la peur, le manque de moyens mais l’abnégation, la fierté, l’ espoir, la fraternité et pour Mika ce piédestal sur lequel ses Hommes, ces guerilleros la portent.

Elle ne doit pas, elle ne veut pas les décevoir, Mika n’est pas une femme comme les autres, elle est leur Capitaine, leur mère de guerre, celle qui sait se faire obéir mais aussi s’inquiéter de leur toux, de leurs plaies. En retour eux aussi la protège, elle appartient au groupe, ils sont même jaloux du temps qu’elle doit passer avec d’autres combattants, pour les liaisons ou autres activités. Elle l’ a mérité cette position de « chef », elle une femme,  car l’Espagnol ne se conquit pas facilement.

Je n’ai jamais été aussi proche de cette lutte que dans le récit de cette femme exceptionnelle, combien est mesurable la pauvreté de ce peuple, ces paysans, ces ouvriers qui se sont révoltés mais qui vont se voir privés de leur révolution et devront se battre dans la guerre.

Une lecture marquante, une écriture des détails qui rend sensible les évènements et surtout ces hommes, des vieillards aux adolescents qui donnent leur vie pour un idéal. J'ajoute que Mika a convaincu le Commandant de la 38e brigade (à laquelle ont été rattachés ceux du POUM) d' installer une école pour apprendre à lire aux soldats (dont la grande majorité était analphabète) et une bibliothèque, à l'arrière des positions.

Extraits

« Je tourne et retourne le gros revolver dans mes mains. Qu’est-ce que j’attends ? Mais son regard sévère se pose sur moi : « voyons, que fais-tu de nos principes ? Tu régleras ton petit destin individuel après la révolution si tu n’arrives pas à te faire tuer. Ce n’est pas l’heure de mourir pour soi-même. »

« Je dois assumer entièrement cette révolution tant désirée, n’en rien renier, même pas les sinistres paseos, même pas la délectation morbide des filles madrilènes qui vont chaque matin dénombrer les cadavres que la nuit a laissés dans les fossés aux premières semaines de la lutte. Il faut effacer l’image d’Epinal de ma révolution d’adolescente…Il le faut, il le faut… »

« Ils ont beau se vanter d’avoir presque tous tué des curés, nombreux sont ceux qui font le tour de la table pour aller remettre dans la bonne position le pain placé sur le dos. Si fort est ce réflexe conditionné par tant de gifles maternelles. »

« Il (Pompeyo) continue à se battre par vergüenza, par cet orgueil qui prime tout chez les Espagnols. L’histoire de l’Alcazar de Tolède le hante. Il faut un Alcazar pour les rouges, voilà son raisonnement. »

« J’aurais bien mangé un œuf frit à moi tout seul au lieu de le partager en quatre.. »

« Entre eux et moi, il existe un terrain commun, la lutte, la solidarité, la dure loi du combat. Au-delà il y a une zone obscure où nous nous mouvons, eux et moi, à pas prudents, comme si nous marchions au bord d’un puits mal fermé. Ce qui dort ou s’agite dans les eaux de ce puits nous concerne eux et moi, mais par un accord tacite nous ne regardons pas à l’intérieur du puits. Cela n’est pas nécessaire non plus. L’essentiel est clair entre nous. »





_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche


Dernière édition par Bédoulène le Jeu 28 Juil 2016 - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 37
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   Mer 27 Juil 2016 - 12:55

one shot et pas un fil alors ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Mika Etchebéhère [Argentine]   Mer 27 Juil 2016 - 16:10

Oh non ! Elle mérite un fil, Mika Etchebehere ! Je suis pret à l' ouvrir... jypeurien

Entièrement d' accord avec ce que tu écris. J' ai ressenti les memes impressions : admiration, respect, affection...Quelle femme sublime dans son courage, sa maitrise, son charisme, sa sensibilité ! bonjour

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   Mer 27 Juil 2016 - 16:45

voilà son fil, j'ai retiré simplement les messages du OneShot Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   Jeu 28 Juil 2016 - 0:05

merci Kena !

oui le livre et la femme méritent un fil mais vu qu'elle a peu écrit j'hésitais

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   Jeu 28 Juil 2016 - 6:25

on a même des fils pour des auteurs qui n'ont écrit qu'un seul livre...
un fil donne toujours un peu plus de visibilité à un auteur, dans le OneShot ils sont plus vite oubliés Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   Jeu 28 Juil 2016 - 16:18

Bédoulène a écrit:
merci Kena !

oui le livre et la femme méritent un fil mais vu qu'elle a peu écrit j'hésitais

Les gens véritablement exemplaires en toute simplicité, ça ne court pas les rues ! nonnon

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   Jeu 28 Juil 2016 - 17:35

Vous êtes terribles les Parfumés ..... :apeur:
Tu m'as fait envie Bédou . enthousiaste

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   Jeu 28 Juil 2016 - 18:18

cèdes Eglantine !

j' ajoute ça :

"En se penchant d'un geste vif pour mieux tendre l'oreille et décrocher le fusil de son épaule, le Bolivien révèle mieux son habillement de citadin pauvre., le vieux pardessus aux manches trop courtes, les bas de laine tirés par-dessus un pantalon de ville, les bottines attachées avec de la ficelle, et en guise de cartouchière un petit sac cousu sur la corde du fusil."

je précise que la grande majorité ne portait que des espadrilles, imaginez dans l'eau, la boue, la neige...........

"Ce coup-ci, ce n'est pas de chance, mais tu vas voir comme je guéris..."

Clavelin est mort six heures plus tard. Il n'avait que quinze ans".

bon je ne vais pas copier le livre, hein ! lisez le sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mika Etchebéhère [Argentine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mika Etchebéhère [Argentine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patagonie argentine
» MIKA
» Nous, nous marcherons au nom de Jéhovah notre Dieu. — Mika 4:5.
» GENEALOGIE EN ARGENTINE
» Armée Argentine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: