Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Une approche du cinéma cubain

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 11:33

C'est un français du nom de Gabriel Veyre qui en 1897 introduisit le cinéma à Cuba, les premières projections de films réalisées par les frères Lumière l'ayant été en 1895....

A Cuba il y a un avant la création de l'ICAIC en 1959 (Instituto Cubano del Arte e Industria Cinematográficos) et un après l'ICAIC.



Ce fil est ouvert pour parler du cinéma, et plus précisemment du cinéma cubain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 14:48

Entre sa creation et nos jours l'ICAIC s'est mu entre soutien du nouveau pouvoir en vue de la création de "l'homme nouveau" et une relative indépendance pour mettre le pouvoir face à ses responsabilités, voici un article qui en dit plus long qu'un grand discours c'est dans la revue Cinelatino : voir ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 73
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 17:06

c'était tout de même une bonne chose la création de l'ICAIC et du cinema mobile !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 18:08

bien sur Bédoulène, et je pense que ce serait une erreur de penser le contraire, cette création a grandement aidé le cinéma cubain, Tomás Gutiérrez Alea, Réalisateur connu avant la Révolution et Alfredo Guevara (un homonyme du Che) contribuèrent à son développement, créé pour promouvoir l'homme nouveau il a mis en lumière les lacunes du régime, ainsi du film "Fraise et Chocolat" qu'il faut voir à tout prix si on veut aborder ce cinéma. Ce film réalisé par Tomás Gutiérrez Alea lui même a donné le ton au nouveau cinéma cubain.




ironie du sort ce film a été primé à Hollywood où en 1995 il a reçu l'Oscar du meilleur film étranger un an avant la mort de Tomás Gutiérrez Alea


Dernière édition par Chamaco le Mar 23 Aoû 2016 - 16:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 18:30

je ne suis pas tellement ciné... mais c'est probable que j'ai vu d'autres films cubains
ce qui est sûr - j'ai vu celui-ci... et je me rappelle encore très bien, puisque je l'ai adoooré Very Happy



Liste d'attente

Date de sortie 14 juin 2000 (1h 45min)
De Juan Carlos Tabio
Avec Noel Garcia, Vladimir Cruz, Alina Rodriguez
Citation :
Emilio, jeune ingenieur au chomage, arrive a la gare routiere d'un village de Cuba. Des dizaines de personnes y attendent l'arrivee d'un bus ou, mieux encore, la reparation du car de la station que le chef de gare a entreprise deux jours plus tot. Jacqueline entre a son tour et rejoint la file d'attente, sous le regard enchante d'Emilio. Un bus apparait enfin, mais n'offre qu'une seule place. La tension monte et une dispute eclate pour designer le chanceux acquereur de ce billet.

je l'ai vu en version allemande où il porte le titre "Kubanisch reisen" (Voyager à la cubaine) Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliniou
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1116
Inscription le : 15/06/2009
Age : 47
Localisation : entre ici et ailleurs

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 18:31

Je découvre, je lis avidement.....je n'y connais rien en film cubain. bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 18:34

Super film, je l'avais vu à La Havane en Espagnol, j'ai encore en souvenir l'humour de ce film, notamment à l'encontre de la bureaucratie, ainsi du passage sur la distribution des sandwichs (bocadillos) pour les voyageurs en attente... Very Happy on devrait pouvoir le trouver en mediatheque, par contre attention aux arnaques sur internet, je vois des prix completement dingues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 22 Aoû 2016 - 20:55

Fraise et Chocolat :


en 1993  Tomás Gutiérrez Alea et Juan Carlos Tabío, ont réalisé un film qui allait changer les mentalités dans le pays. Jusque là l'homosexualité était réprimée sévèrement par la prison ou l'hopital psychiatrique aux méthodes dures. L' intolérance, le machisme hispanique, judéo-chrétien et catholique rejetait toute déviance. La sortie de ce film a ouvert les yeux des cubains les plus sectaires en leur offrant l'acceptation des différences. Ce film est culte à Cuba, tout cubain l'a vu et s'y réfère, il est projeté fréquement dans les plus grandes salles de La Havane. Par la suite les gouvernants ont modifié leur approche de ce qu'ils voyaient comme un problème :la déviance de l'homme nouveau...Le film a fait connaître Jorge Perugorría et Vladimir Cruz.



Dernière édition par Chamaco le Mar 23 Aoû 2016 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Mar 23 Aoû 2016 - 16:02

Dans les années 60, le renouveau du cinéma touche de nombreux pays d'Amérique latine, tels l'Argentine, le Brésil (avec le cinema novo de Glauber Rocha), mais aussi la Bolivie, le Chili et bien sur Cuba, plus tard viendra le Mexique. La création de l'ICAIC s'inscrit donc dans ce mouvement, comme une nécessité.
Cuba en le nommant "Nouveau cinema latino-américain" a voulu politiser ce mouvement en créant en 1979 "le Festival de La Havane". De nos jours il existe des recherches pour mettre au jour les films tournés dans les 10 ou 15 années du cinéma novo dans toute l'Amerique latine.
Dans la foulèe en 1986 fut créée l’école internationale de cinéma et de télévision (EICTV) de San Antonio de los Baños (Cuba), bâtie à une quarantaine de kilomètres de La Havane en pleins champs (une lubie de Fidel Castro) elle a formé de nombreux realisateurs et acteur non seulement cubains mais aussi d'Amerique latine et du reste du monde, pour ceux qui sont interessés voir l'article ici

l'école :

c'est en effet loin de tout, lorsque l'on connaît les difficultés de transport dans l'île, mais cela participait du mouvement general de l'époque, c'est à dire coupler le travail scolaire et le travail de la terre...J'ai eu l'occasion de me rendre souvent à San Antonio car l'école de fins d'études de ma belle fille s'y trouvait, c'est vraiment la campagne profonde Very Happy..L'écrivain Gabriel García Márquez participa à la creation de l'école
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Mar 23 Aoû 2016 - 18:59

Tomás Gutiérrez Alea




Alfredo Guevara


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Jeu 25 Aoû 2016 - 8:18

Avant la Révolution
en 1913 : d' Enrique Díaz Quesada.: "Manuel García o el rey de los campos de Cuba", film cubain relatant les aventures d'un Robin des bois cubain, un célèbre bandit, film tourné à nouveau en 1940 (voir ci dessous)...



wiki nous renseigne sur la  vitalité du cinema pré-revolutionnaire en indiquant qu'en 1910 on comptait 200 salles dans l'île
En 1937 premier long metrage cubain sonore relatant les aventure du détective Chan Li Po, c'est le premier thriller cubain, une intrigue à la recherche d'un assassin dans une maison de famille:
le serpent rouge
extrait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 29 Aoû 2016 - 17:13

Ma petite médiathèque personnelle :

- La bella del Alhambra, de Enrique Pineda Barnet, d'après une oeuvre de Miguel Barnet, en espagnol, acheté à La Havane, film de 1989...
- Fraise et Chocolat de Tomas Gutierrez Alea et Juan Carlos  Tabio
- Habana Station de Ian Padron
- Adieu Cuba de Andy Garcia (sur Cuba)
- Havana de Sydney Pollack ( sur Cuba)
- KanGamBa de Rogelio Paris, sur la guerre d'Angola, acheté à La Havane
- La Corne d'Abondance de Juan Carlos Tabio, acheté à La Havane
- 7 Jours à La Havane, de sept realisateurs dont Laurent Cantet  et Juan Carlos Tabio
- Retour à Ithaque de Laurent Cantet
- Viva Cuba de Juan Carlos Cremata Malberti, acheté à La Havane
- Se permuta de Juan Carlos Tabio
- El Rey de la Habana de Agustí Villaronga, film espagnol, acheté à Cuba
- 90 Millas de Francisco Rodríguez , acheté à La Havane
- Eden perdido de Francisco Rodríguez , acheté à La Havane
- Melaza de Carlos Lechuga
- Guantanamera de Tomás Gutiérrez Alea et Juan Carlos Tabío,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Lun 29 Aoû 2016 - 21:15

Si d'accepter mes conseils ne vous gène pas trop je pense qu'il y a deux films à voir en priorité : Fraise et Chocolar d'abord, pour l'étude des sentiments dans le cinema cubain, et Guantanamera pour l'étude du mode de vie cubain et de ses difficultés auxquelles le système D est un remède. Là vous aurez un premier panel, ensuite si vous avez en memoire d'autres films, n'hesitez pas, je suis preneur... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Jeu 6 Oct 2016 - 18:37

Bizarrement, mais non en fait, le plus beau film sur Cuba n'a pas été réalisé par un cubain, et là vous entrez un peu dans mon jardin secret, puisque vous avez eu la patience de garder le silence à part quelques unes d'entre vous (humour), je vais vous remettre une clef. prenez la peine de voir :"Soy Cuba" réalisé par Mikhaïl Kalatozov en 1963 et sorti l'année suivante, les plus jeunes d'entre nous se souviendront peut être de "Quand passent les cigognes" un des plus beaux films qui m'ait été donné de voir, avec "La Bible" "Citizen Kane" et "Spartacus", et bien c'est Kalatozov qui avait fait "Quand passent les cigognes". "Soy Cuba" devait être un film de propagande, tourné avec l'aide l'ICAIC avec une supervison de Fidel et du Che il devait guider la jeunesse à la suite des revolutionnaires, et bien ce fut un film d'une splendide esthetique qui consacra l'art de l'utilisation de la camera de son realisateur (lequel utilisa une toute nouvelle caméra :Eclair). Le film fut boudé par tout le monde et les cubains en tête, Scorcese lui redonna une nouvelle vie un peu comme Ry Cooder avec le Buena Vista Social Club (sacrés americains).
Au tout debut une voix d'une cubaine (une vraie cubaine là, vu l'accent on ne peut se tromper), chaude, sensuelle dit un poème sur son île, c'est un moment sublime et brutalement on se retrouve sur le toit d'un hotel de la Havane, le Tropicana avec ce qui était sensé être de riches americains, en fait les acteurs sont des sovietiques en majorité. C'est une peinture de la société americaine profitant de la vie à Cuba mêlant consommation, soif de plaisirs et proxénetisme.  Cependant nous ne voyons que gens heureux et les prostituées ne semblent pas souffrir de leur condition. En fait le realisateur s'est fait pieger par son lyrisme, il a préféré la carte de l'esthetisme et gommé les effets désirés. On est scotché par les prouesses de la caméra notamment la scène de la piscine, les jeux de lumière et d'ombres proches des Cocteau cineaste ou Picasso.
A voir les scènes du début, la conduite du cercueil de l'étudiant martyr dans les rues de la Havane tournée au niveau des toits et le clin d'oeil final au film Spartacus sorti en 1960. Mais je n'en dit pas plus pour pas me faire gronder, bon film bonjour
Ah oui j'oubliais Miguel Barnet a participé à la realisation du film (il était à l'ICAIC également à son travail d'écrivain)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Quasimodo
Main aguerrie
avatar

Messages : 402
Inscription le : 29/05/2016
Age : 22
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   Jeu 6 Oct 2016 - 19:13

Ca donne très envie !!
Sinon, j'avais essayé de trouver Fraise et chocolat en DVD. Mais soit c'était pas dans mes prix, soit pas de sous-titres français ... jypeurien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une approche du cinéma cubain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une approche du cinéma cubain
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Approche socio-politique de l'Asie musulman
» Besoin de trouver un ral qui s'approche le plus de cette photo!
» Orange Cinéma Séries
» Cinéma " Le Normandy " au Havre : Projet de Reprise
» Institut des métiers du Cinéma de Normandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio-
Sauter vers: