Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Rabih Alameddine [Liban]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Rabih Alameddine [Liban]   Ven 26 Aoû 2016 - 6:36



Rabih Alameddine est peintre et romancier.

Né à Amman en Jordanie de parents libanais, il partage aujourd'hui son temps entre San Francisco et Beyrouth.

Son roman Les Vies de papier a été finaliste du National Book Award 2014 et du National Book Critics Circle Award 2015, et lauréat du California Book Award 2015.

Source : Editeur

son site

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Rabih Alameddine [Liban]   Ven 26 Aoû 2016 - 6:36

/
An Unnecessary Woman / Les vies de papier
Citation :
Présentation de l‘éditeur
Aaliya Saleh, 72 ans, les cheveux bleus, a toujours refusé les carcans imposés par la société libanaise. À l'ombre des murs anciens de son appartement, elle s'apprête pour son rituel préféré. Chaque année, le 1er janvier, après avoir allumé deux bougies pour Walter Benjamin, cette femme irrévérencieuse et un brin obsessionnelle commence à traduire en arabe l'une des œuvres de ses romanciers préférés : Kafka, Pessoa ou Nabokov.
À la fois refuge et " plaisir aveugle ", la littérature est l'air qu'elle respire, celui qui la fait vibrer comme cet opus de Chopin qu'elle ne cesse d'écouter. C'est entourée de livres, de cartons remplis de papiers, de feuilles volantes de ses traductions qu'Aaliya se sent vivante.
Cheminant dans les rues, Aaliya se souvient ; de l'odeur de sa librairie, des conversations avec son amie Hannah, de ses lectures à la lueur de la bougie tandis que la guerre faisait rage, de la ville en feu, de l'imprévisibilité de Beyrouth.

Roman éblouissant à l'érudition joueuse, célébrant la beauté et la détresse de Beyrouth, Les Vies de papier est une véritable déclaration d'amour à la littérature.


Halabi Bookstore, Beirut

Avant de parler du livre, je commence avec le titre.

En anglais il s’agit de An Unnecessary Woman qu’on peut traduire par Une femme superflue/inutile. Cela ne sonnait probablement pas très attrayant pour l’éditeur français.
Bien que Les vies de papier n’est pas un mauvais titre, il ne redonne pas tout à fait l’idée de l’auteur.
Parce que c’est surtout cette idée de « vie utile » vs « vie inutile » qui est au centre du livre. Et la vie de cette femme peut être considérée tout à fait inutile, certainement dans nos temps moderne.

Mais jamais quelque chose de si superflu m’a happée autant !


Libraire Antoine, Beirut

Ensuite je jette un œil sur une jaquette promo que j’ai vu sur l’édition française:

«Un des personnages féminins les plus beaux, les plus originaux des dernières annéesMathias Enard

Tout d’abord, je ne fais pas attention à ce genre de promo (surtout après que j’ai été induit en erreur à 100% par une telle phrase de louange il y a bien longtemps) mais puisque j’ai découvert le livre en anglais, je ne savais pas concernant la phrase de Mathias Enard, je l'ai découvert au moment de vouloir ouvrir ce fil.

Mais je suis d’accord avec lui… à 100% !


A bookstore in Beirut

Et finalement on arrive au livre lui-même Wink

Je dois dire que c’est un grand coup de cœur… jusqu’à présent mon favori de la rentrée.
Quel personnage, quelle histoire… dès la deuxième page je suis tombée amoureuse d’Aaliya et je l’ai suivi avec grand plaisir dans cette ‘aventure’.

Bien qu’on ne peut pas parler d’aventure puisqu’il s’agit du quotidien d’une femme âgée qui se perd parfois dans les rues de Beyrouth, parfois dans ses souvenirs… mais la façon dont Rabih Alameddine transforme cet « ordinaire » en littérature est tout simplement fabuleux !


Papercup Store, Beirut


source des photos

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Rabih Alameddine [Liban]   Ven 26 Aoû 2016 - 8:21

encore un auteur et un livre à retenir merci Kena (et la critique d'Enard de plus)

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Rabih Alameddine [Liban]   Ven 26 Aoû 2016 - 11:05

Tu le vends bien, kenavo Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Rabih Alameddine [Liban]   Ven 26 Aoû 2016 - 15:58

Ils sont souvent bons les Libanais et ils connaissent mieux notre littérature que nous ne connaissons la leur...

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Rabih Alameddine [Liban]   Sam 27 Aoû 2016 - 5:36

Bédoulène a écrit:
encore un auteur et un livre à retenir merci Kena  (et la critique d'Enard de plus)
et oui, cela ne s'arrête pas Very Happy

topocl a écrit:
Tu le vends bien, kenavo Very Happy !
merci, mais d'après tes dernières lectures, je pense plutôt qu'il te faudrait éviter mes coups de coeur Wink

bix229 a écrit:
Ils sont souvent bons les Libanais et ils connaissent mieux notre littérature que nous ne connaissons la leur...
si on considère que l'auteur donne ses propres idées à sa protagoniste, il parle en effet beaucoup de 'notre' littérature... entre autre Pessoa et Sebald
en plus il m'a fait découvrir un autre auteur qui va être, coïncidence!!, paraître en octobre en français, je vais en parler à ce moment

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Rabih Alameddine [Liban]   Sam 27 Aoû 2016 - 9:03

kenavo a écrit:


topocl a écrit:
Tu le vends bien, kenavo Very Happy !
merci, mais d'après tes dernières lectures, je pense plutôt qu'il te faudrait éviter mes coups de coeur Wink


C'est vrai que je suis assez grognon en matière de lecture, ces temsp -ci! Mais je ne désespère pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rabih Alameddine [Liban]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rabih Alameddine [Liban]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bâtiment belge engagé au Liban l’an prochain ?
» Liban : Elections présidentielles
» Liban - Salade croquante au chèvre frais
» Cèdre du Liban
» FUSILIERS MARINS ESPAGNOLS AU LIBAN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature du Moyen-Orient (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: