Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Catherine Pinguet

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Catherine Pinguet   Dim 28 Aoû 2016 - 6:43



Née en 1965, Catherine Pinguet est chercheuse associée au Centre d'études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques (CETOBAC, CNRS - EHESS).

Source : Biblio-Monde

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Catherine Pinguet   Dim 28 Aoû 2016 - 6:43


Les îles des Princes
Citation :
Présentation de l’éditeur
Quatre îles de l'archipel (Burgaz, Kinali, Heybeli, Büyükada) sont habitées tout au long de l'année et quotidiennement desservie par les ferries, tandis que les cinq autres îles, de taille beaucoup plus réduite, sont quasi désertes. Selon le temps, clair ou brumeux, selon que soufflent les vents du sud-ouest ou du nord-est, ces îles paraissent tantôt étonnamment proches, tantôt à peine discernables. En cas de tempête et d'épais brouillard, elles sont coupées du monde et provisoirement inaccessibles. De nos jours, les Turcs les appellent simplement adalar (les îles) et les Européens disent toujours îles des Princes. Peu connaissent leur histoire, passionnante, comme l'est souvent celle des mondes insulaires. Par le passé, elles étaient connues sous le nom des îles des prêtres, ou encore des îles rouges, en raison de leurs nombreux monastères grecs orthodoxes et de la couleur de leur rivage. Parler des îles, retracer leur histoire, conduit à aborder les circonstances des départs successifs de Rum, mais aussi de Juifs et d'Arméniens. Quant aux toutes petites îles qui fascinaient Sait Faik, nous verrons que deux d'entre elles, que les Grecs comme les Turcs appellent la Plate et la Pointue, furent le théâtre d'événements singuliers au point qu'elles ont toujours la réputation de porter malheur.

Catherine Pinguet prend une autre approche pour son livre que celle de Joachim Sartorius.

Moins d’impressions personnelles, mais beaucoup de faits. Elle fait le tour de l’histoire des îles.

Dès le moment qu'on a commencé d'y habiter, construire des monastère, églises, différentes ethnies qui se sont retrouvées à différents moments sur les îles.

Beaucoup de repères littéraires (malheureusement pour la plus grande partie pas traduit, bien que j’en ai trouvé quelques-uns… je vais refaire une LC Turquie avec ces livres Wink )

Autant que j’ai aimé le livre de Joachim Sartorius à cause de son caractère personnel, autant j’ai aimé cette lecture.

Intéressant, plein de faits et érudit.

Avec ces deux livres j’ai eu une lecture complémentaire concernant ces îles, plus que réussi !


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Catherine Pinguet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crème de brocolis (Catherine Venne)
» "La Belle et le Magnifique", de Catherine Laboubée
» " Rééducation de la dysorthographie" de Catherine Mazade
» Énigme n°44 - La fontaine Sainte-Catherine à l'abbaye de Mortemer
» Recherche Catherine Meunier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: