Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Sieranevada (Cristi Puiu)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Sieranevada (Cristi Puiu)   Jeu 7 Juil 2016 - 23:40

Sieranevada / Cristi Puiu






J'ai vu ce film dans le cadre du festival des avant-premières des cinémas indépendants parisien. Le film était suivi d'une rencontre avec le réalisateur.

Un couple à Bucarest se rend à une cérémonie mortuaire traditionnelle. On commémore Emil, le père de Lary. Une longue attente du pope met la famille à cran, d'autant plus que des non dit et des lourds conflits pèsent visiblement sur la conscience de chacun. Et que le contexte international n'est guère joyeux : nous sommes quelques jours après les attentats de Charlie Hebdo. Des divergences et oppositions vont vite surgir, entre humour vachard, règlement de comptes, désespoir et manque de perspectives.

Un film où l'on rit beaucoup malgré la noirceur du propos. Un véritable tour de force consiste à proposer un film toujours en mouvement, virevoltant dans l'espace très restreint de l'appartement. Mais les personnages ne veulent pas se poser, pas rester en place, comme si c'était dangereux, et qu'il fallait en permanence fuir, se fuir. Crist Puiu nous a expliqué à quel point ce film lui a été inspiré par la mort et la cérémonie funèbre de son propre père. Il a choisi de faire un film sur ce moment clé, où la disparition du père, libère d'une certaine façon la parole, mais laisse les individus en incapacité de prendre la relève, tout particulièrement Lary, qui en tant que fils aîné devrait endosser les habits du mort, et qui ne le fait pas.
Au final, c'est le doute, le manque de toute certitude, de toute direction claire, qui semble se faire jour. Même le pope, confesse ses propres doutes au sujet de Dieu. Le présentateur de la soirée suggérait à Puiu que cette famille était une métaphore de la société roumaine. J'ai plus le sentiment que c'est une métaphore de nos sociétés, parce que les discussions et les problématiques qu'ils discutent pourraient être discutées ailleurs (sauf peut être celle du passé communiste).

Un film fort et dense, drôle et noir.

Et Cristi Puiu a un peu parlé du cinéma roumain et de la façon d'y faire des films. Compte tenu du peu de public, et encore moins maintenant suite à fermeture d'un certain nombre de cinémas pour des raisons de sécurité (après plusieurs dizaines de morts dans un incendie), les cinéastes ont finalement une grande liberté. La plupart des films sont faits grâce à des budgets étrangers, les cinéastes sont eux-mêmes leurs producteurs, pour éviter les détournements de fonds, et donc peu de contraintes. Mais toujours l'incertitude du prochain film qui pourrait ne pas se faire, alors on fait celui-ci comme si c'était le dernier.
Photo de Joanna Arabella.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Mer 3 Aoû 2016 - 11:21

J'ai noté "Sierranevada" de Cristi Puiu sur mes films à voir, tres bonnes critiques et sujet qui m'interesse, une sorte de huis clos et reflexion sur le monde et la mort à l'occasion d'un deuil ..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Ven 12 Aoû 2016 - 23:38

Arabella a écrit:
Sieranevada / Cristi Puiu






J'ai vu ce film dans le cadre du festival des avant-premières des cinémas indépendants parisien. Le film était suivi d'une rencontre avec le réalisateur.

Un couple à Bucarest se rend à une cérémonie mortuaire traditionnelle. On commémore Emil, le père de Lary. Une longue attente du pope met la famille à cran, d'autant plus que des non dit et des lourds conflits pèsent visiblement sur la conscience de chacun. Et que le contexte international n'est guère joyeux : nous sommes quelques jours après les attentats de Charlie Hebdo. Des divergences et oppositions vont vite surgir, entre humour vachard, règlement de comptes, désespoir et manque de perspectives.

Un film où l'on rit beaucoup malgré la noirceur du propos. Un véritable tour de force consiste à proposer un film toujours en mouvement, virevoltant dans l'espace très restreint de l'appartement. Mais les personnages ne veulent pas se poser, pas rester en place, comme si c'était dangereux, et qu'il fallait en permanence fuir, se fuir. Crist Puiu nous a expliqué à quel point ce film lui a été inspiré par la mort et la cérémonie funèbre de son propre père. Il a choisi de faire un film sur ce moment clé, où la disparition du père, libère d'une certaine façon la parole, mais laisse les individus en incapacité de prendre la relève, tout particulièrement Lary, qui en tant que fils aîné devrait endosser les habits du mort, et qui ne le fait pas.
Au final, c'est le doute, le manque de toute certitude, de toute direction claire, qui semble se faire jour. Même le pope, confesse ses propres doutes au sujet de Dieu. Le présentateur de la soirée suggérait à Puiu que cette famille était une métaphore de la société roumaine. J'ai plus le sentiment que c'est une métaphore de nos sociétés, parce que les discussions et les problématiques qu'ils discutent pourraient être discutées ailleurs (sauf peut être celle du passé communiste).

Un film fort et dense, drôle et noir.

Et Cristi Puiu a un peu parlé du cinéma roumain et de la façon d'y faire des films. Compte tenu du peu de public, et encore moins maintenant suite à fermeture d'un certain nombre de cinémas pour des raisons de sécurité (après plusieurs dizaines de morts dans un incendie), les cinéastes ont finalement une grande liberté. La plupart des films sont faits grâce à des budgets étrangers, les cinéastes sont eux-mêmes leurs producteurs, pour éviter les détournements de fonds, et donc peu de contraintes. Mais toujours l'incertitude du prochain film qui pourrait ne pas se faire, alors on fait celui-ci comme si c'était le dernier.
Photo de Joanna Arabella.

C'est clairement pas mal arrangé et ça repose sans problème sur le naturel des personnages. Les dialogues qui distillent au compte goutte les bribes d'informations sur les uns et les autres que l'on attrape au vol du comique de situations familières. L'autre atout du film est de jouer, dès le trajet en voiture du début, la durée plutôt que la vignette. Tout ce qu'il faut pour laisser venir l'ambiance, ressentir les attentes et les agacements des uns et des autres.

A côté de ça on voit quand même un peu passer la durée du film (un poil moins de trois heures) et apparaître ses ficelles comme sa manière de jouer de certains rebondissements ou de dévoiler ses tranches de Roumanie de temps en temps. Ce qui donne au film une tendance sans surprise qui tempère à la fois le plaisir et l'intérêt.

Bien fichu mais pas sans susciter des réserves pour le panda...


_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Sam 13 Aoû 2016 - 9:33

Ca me tentait. T'aurais peut-être pas dû dire que ça dure 3 heures jemetate !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Sam 13 Aoû 2016 - 9:38

un peu moins de. clown

et ça passe vraiment pas mal du tout.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Sam 13 Aoû 2016 - 10:19

Cela m'aurait étonné de la part d'Animal, l'absence de réserves. Razz

Très honnêtement, les pas tout à fait trois heures, on les voit pas passer, peut être parce que le film est vraiment drôle (alors que le contenu est sombre), il arrive à jouer sur plusieurs registres.

Je ne vais pas dire que c'est un chef d'oeuvre qu'il ne faut rater sous aucun prétexte, ni même que c'est le film de l'année, mais j'ai trouvé que c'était vraiment un bon film, et un mois et demi après l'avoir vu, il continue à m'interroger. Par rapport à d'autres films de la sélection principale de Cannes de cette année que j'ai vu, il fait parti des deux qui sortent du lot, même si évidemment d'autres sont à venir.

Ce que tu appelles des ficelles Animal, je dirais plutôt des partis pris, pour justement souligner cet aspect enfermement. Ce que j'ai trouvé intéressant dans le film, c'est malgré les apparences, que cela sorte du contexte roumain, et que cela nous concerne aussi par conséquence d'avantage.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Sam 13 Aoû 2016 - 10:56

Reste plus qu'à ce qu'il soit programmé chez moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Sam 13 Aoû 2016 - 11:53

Cinéma en vacances en ce moment chez moi !
Mais pourvu qu'il le passe à la rentrée ! bounce

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Sam 13 Aoû 2016 - 17:16

Arabella a écrit:
Ce que tu appelles des ficelles Animal, je dirais plutôt des partis pris, pour justement souligner cet aspect enfermement. Ce que j'ai trouvé intéressant dans le film, c'est malgré les apparences, que cela sorte du contexte roumain, et que cela nous concerne aussi par conséquence d'avantage.
Mmmmmh... mouais. Wink

(j'ai du vocabulaire en ce moment... )

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
avatar

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 71
Localisation : là haut, vers Aix...

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Sam 27 Aoû 2016 - 14:23

Chamaco a écrit:
J'ai noté "Sierranevada" de Cristi Puiu sur mes films à voir, tres bonnes critiques et sujet qui m'interesse, une sorte de huis clos et reflexion sur le monde et la mort à l'occasion d'un deuil ..


vu hier soir, ça commence comme un gros fouillis foutoir, beaucoup de verbiages qui fusent dans tous les sens, des personnages qui se deplacent d'une piece à l'autre dans un ballet qui ne cesse de finir, et c'est long, c'est long, c'est long, j'ai baillé, j'ai hesité à partir, p quitter la salle mais je me suis contenu, car il y avait tout de même de bons moments, une coutume celle du pantalon du defunt invité au repas de famille, je ne la connaissais pas. Bon mais est ce suffisant..? C'est original, parfois comique, quelques beaux personnages, des rôles spontanés...Oui bien, mais non....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
églantine
Zen littéraire
avatar

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 52
Localisation : Peu importe

MessageSujet: Sieranevada   Dim 4 Sep 2016 - 15:12

Sieranevada .

Bucarest , hiver 2015 , juste après les attentats de Charlie Hebdo.
Une rue parmi tant d'autres , Un couple se retrouve , ça s'agite nerveusement , on ne comprend pas trop mais on s'en fiche . Finalement c'est plutôt les lieux que nous fait découvrir réalisateur ...Première immersion dans cette roumanie en pleine mutation . Murs tagués vilains , grisaille ambiante . Il prend son temps Cristi Puiu , nous voilà prévenus , ajustons nos lunettes , étirons nos jambes et c'est parti pour presque trois heures d''étirement du temps aussi .
Il faut bien ça pour laisser l'image parler sans rentrer dans quelque forme de psychologie et laisser le spectateur prendre ses aises dans l'observation d'une famille lors d'un repas de famille à l'occasion d'une célébration funéraire .
Le couple arrive au pied de l'immeuble :
"A 14 heures on s'en va " :Là dessus ils sont enfin d'accord Larry et sa femme , ouf ça fait du bien quand ça s'arrête" les disputailles" pour l'achat ou pas des cornflakes au Carrefour .C'est que ça sonne "moderne" , émancipation et assimilation à l'Ouest le mot Carrefour .Comme Walt-Disney .Alors elle en use et en abuse la jeune femme tip top dans le vent !

Tout le monde est au rendez-vous . Alors qui dit repas de famille , dit gros coup d'éclats à la Festen et linge sale ! Ben non tout faux ! Grâce ou à cause du pope en retard .
Dans l'attente , la faim grandissante , l'agacement aussi , on tourbillonne à droite et à gauche , on fume -beaucoup , et c'est pas du vapotage, mais uniquement dans la cuisine -

Une quinzaine de personnes confinées un appartement exigu , encombré de bondieuseries , bibelots du meilleur kitsch , de PALS(Piles à lire)  posées ici ou là, de "Piles de pack de soda à boire " et j'en passe ....
ça fait du volume tous ces gens... surtout que ça ne se contente pas de bouger ce petit monde là, mais ça pense et ça s'exprime ....sur tout et rien ...La vie quoi ! La vie roumaine en 2015 :
De la théorie du complot en passant par l'infidélité dans le couple , les regrets du régime tsariste , dieu internet tout puissant priez pour nous , Jésus mort sur la Croix , la différence entre le Bortsch et la Ciorba .. discussions à bâton rompus , entre deux passages à la cuisine pour fumer  encore ou soulever le couvercle de la casserole ...
ça vit , ça fuse et Cristi Puiu se fait oublier ..C'est Larry qui apporte un regard extérieur tout au long du film : il revient juste de Genève , il n'est pas encore totalement englué dans le contexte familial , la porte de l'autodérision est largement ouverte pour notre plus grand plaisir !
Un film délicieux et généreux comme une auberge espagnole .
Un film profondément roumain attaché à ses rites et coutumes ,  témoignant aussi  de cette difficulté à se propulser dans l'avenir alors que Ceausescu reste ancré dans la mémoire collective   ....Certes mais aussi et surtout un film profondément humain . Cette famille , c'est la mienne , c'est la vôtre , universelle .
J'ai adoré .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Dim 4 Sep 2016 - 20:06

et (enfin ?) un fil pour le film. cat

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Dim 4 Sep 2016 - 20:10

Bonne idée, Animal. sourire

Merci églantine, un commentaire enthousiaste comme ça fait plaisir.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anais10
Plume timide
avatar

Messages : 10
Inscription le : 16/11/2016

MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   Mar 29 Nov 2016 - 15:07

Salut ! Déjà, il faut savoir que j’ai vu ce film par simple curiosité ! Bien que ça soit un peu long, j’ai tout de même passé un bon moment. Et pour cause, la mise en scène est réussie, le scénario tient la route et les personnages sont hauts en couleur, donc attachants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sieranevada (Cristi Puiu)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sieranevada (Cristi Puiu)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: