Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 LC Vercors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LC Vercors   Lun 28 Nov 2016 - 18:24

C'est du Commun hors temps hihi

Revenir en haut Aller en bas
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 10:40

Nadine a écrit:
Quasimodo a écrit:

"sous les silences d'antan, - comme, sous la calme surface des eaux, la mêlée des bêtes dans la mer, - je sentais bien grouiller la vie sous-marine des sentiments cachés, des désirs et des pensées qui se nient et qui luttent".


yep, je rejoins Quasimodo pour cette explication du titre. j'ai presque finis de lire Le silence de la mer.
J'aime beaucoup.
A bientôt pour davantage de compte rendu.Mais sur le fil principal

Ok pour la citation mais elle est quand même 'bizarre', placée là, comme ça, alors qu'il n'est jamais question de la mer ou de l'eau à d'autres endroits. Au contraire même, je le trouve très terrien ce texte, attaché aux valeurs* bourgeoises : la cheminée, le tricot de la demoiselle, les pas sonores de l'officier au-dessus des têtes, la pipe à la main et le verre d'alcool de prune dans l'autre, tout ça ne me fait pas du tout penser à une quelconque référence maritime.

Donc je continue à trouver étrange ce titre.

(* le terme valeur n'est pas le bon, il faudrait parler des objets référentiels de la bourgeoisie)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 10:46

faut aussi reconnaître que parfois les titres n'ont pas de lien réel, ni direct avec le sujet du livre

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 10:51

oui, tu as raison Bédou. C'est finalement sans doute une habitude prise à la fac de lettres de toujours commencer par s'interroger sur le titre. Je continue tout naturellement à appliquer cette méthode...

et d'ailleurs je me dis aussi qu'on peut l'entendre comme : Le silence de la mère , puisque de mères ici il n'est jamais question, elles sont peut-être alors celles auxquelles on pense secrètement et qui habitent le fond des âges, cette mer an-historique..., celles qu'on a privé de paroles...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noémie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 13:46

Cela m'apprendra à venir plus souvent sur Parfum, surtout avec plus de régularité : j'aurais bien participé à cette LC !! jemetate
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 15:22

oh mais tu peux toujours le lire Noémie et rejoindre Nadine et poursuivre ici cette LC.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 17:01

ce n'est jamais trop tard, Noemie, si tu le lis prochainement, je serai ravie de croiser avec tes impressions, et quelques membres se manifestent, donc tu vois, c'est toujours vivant cette LC
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 20:37

Ah Noémie (et ses chats) oui nous revenons souvent sur les LC

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 21:59

Alors comme je n'ai lu que cette assez courte nouvelle pour l'instant , je vais faire mon retour ici. Quand j'aurai lu tout le recueil j'irai sur le gros fil de Vercors.
Le silence de la mer m'a enchantée.
j'avais besoin de nourriture, et de fluidité de lecture, après une période un peu statue-de-sel.
J'ai opté pour la première voie, nourriture.
Et ai trouvé la seconde.

Parce qu'en fait je crois que le contenu discursif est assez bateau, finalement. La nourriture vient en écho, par la mise en scène, plutôt qu'intra diégétiquement. (Evidemment je ne suis pas au coeur de la drôle de guerre, moi.)

Le style très invisible (comprendre prose assez simple , précise et classique mais sans raideur, disons) m'a permis d'être happée sans aucune difficulté.
Ce rapt qu'on aime sans doute tous ici, au coeur d'un antre écrit. AHH quel bonheur. Abstraction de l'immédiat etc

Donc , me voilà embarquée sans aucun mal dans ce que j'ai compris être un livre de propagande (ou contre-propagande, ce qui est la même chose sur la forme)
dont on sent les ficelles (dans ce cas fort simples, épurées à l'essence de ce qui est en jeu)
mais dont la dramaturgie est extraite à son maximum et avec élégance, ma foi.

J'ai beaucoup apprécié ce huis-clos jouant de la réitération factuelle, de la description des gestes et des émotions trahies.
Je m'intéresse beaucoup au langage des corps, aussi ce roman du Silence était très satisfaisant de ce point de vue.



J'ai été tres intéressée par la manière dont Vercors jongle avec tous ses objectifs d'ecriture,
Shanidar tu soulignais le contexte douillet, terrien, , le choix de mettre en scene une famille non conventionnelle (pas d'epoux ni de rapport parental), le choix d'un officier francophile et parleur, tout est bien choisi et avec efficacité, simplement mené à bien.

Je ne pense pas que Vercors ait écrit pour être diffusé auprès de la population la plus large, mais plutôt pour ceux déjà acquis à sa cause, le profil des protagonistes n'est pas assez archétypable,
enfin cette dernière remarque pour mieux dire l'intérêt que j'ai nourris à alimenter ma réflexion sur ce qu'est mettre-en forme-une lutte, faire acte de propagande. Sauf que là on ne peut je crois vraiment utiliser ce terme à cause de ce prisme à mon avis réduit d'influence et de diffusion. ça devait par contre aider à tenir sa barre, le récit fait en effet appel aux meilleures postures possibles face à une situation complexe.
A cet égard il est tout de même particulier d'éluder toute référence au commun des mortels. Pour mieux porter l'idée de l'Humain.
Je suppose à ce stade que Vercors est un grand pessimiste.

On va voir avec le reste.

Bon j'ai hâte de lire la suite, ainsi que votre fil en entier, et son fil dédié.

Ce que tu dis Shanidar sur l'ensemble de ses nouvelles, et leur date d'édition etc me font trépigner d'impatience.

Le silence ne parait jamais être barbare, l'auteur souligne l'accord tacite vite obtenu, de chacun, à évoluer dans un cadre de "monstration" hyper strict. Il y a en revanche mise en scène de ce qu'i implique, jusqu'au moindre méandre émotionnel. Bédou tu le soulignes je crois, l'auteur n'a de cesse de mettre en scène les remises en cause de l'oncle à ce propos. Et sses observations empathiques.

Un seul bémol : les ficelles. Le soldat super idéaliste, super cérébral mais bleuet, la jeune fille hyper droite, l'oncle hyper humaniste.
Au moins cela permet-il un manichéisme élégant, qui moins que moral devient éthique. Et c'est déjà heureux qu'il en soit ainsi.




Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 22:13

et as-tu vu le film de Melville ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: LC Vercors   Mar 29 Nov 2016 - 22:23

Non, Animal !

Morphée m'appelle.
Jeudi je reviens ici, je parie que vous en parlez, de ce film. Il me faut lire votre fil.

Demain je passerai pas.

Bien à vous, bon mercredi ! vache  (une vache puisque au jeu des images yen a eu plein  C'est beau une vache quand même)


Dernière édition par Nadine le Mer 30 Nov 2016 - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noémie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1290
Inscription le : 24/11/2010
Localisation : Au pied des Pyrénées...

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mer 30 Nov 2016 - 13:31

shanidar a écrit:
oh mais tu peux toujours le lire Noémie et rejoindre Nadine et poursuivre ici cette LC.

Nadine a écrit:
ce n'est jamais trop tard, Noemie, si tu le lis prochainement, je serai ravie de croiser avec tes impressions, et quelques membres se manifestent, donc tu vois, c'est toujours vivant cette LC

Bédoulène a écrit:
Ah Noémie (et ses chats) oui nous revenons souvent sur les LC


Je ne comprends pas pourquoi tu dis cela,Bédoulène !! rire

Comme j'ai lu,dans ma jeunesse, - et oui ! jypeurien - Le silence de la mer et Le tigre d'Anvers, je vais faire la retardataire en lisant Les animaux dénaturés !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: LC Vercors   Mer 30 Nov 2016 - 21:20

Oh mais moi je ne l'ai pas lu celui-là malgré les excellents commentaires d'animal et topocl... hs

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LC Vercors   

Revenir en haut Aller en bas
 
LC Vercors
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Maillé, Argenton-sur-Creuse, Vassieux-en-Vercors: les massacres .
» VERCORS (1946-1964) : ce qu'il faut avoir lu ou vu
» le 2 novembre
» Ouvrage : La vie inimitable. Dans les maquis du Trièves et du Vercors en 1943 et 1944
» Accident MCR4S Andernos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Nos lectures en commun-
Sauter vers: