Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Rene Denfeld

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Rene Denfeld   Dim 11 Sep 2016 - 16:51

Rene Denfeld




Babelio a écrit:
Rene Denfeld est auteur, journaliste et enquêtrice spécialisée dans les peines de mort.

Elle a collaboré à The New York Times Magazine, The Oregonian et The Philadelphia Inquirer.

En ce lieu enchanté (The Enchanted
, 2014) est le premier roman de cette auteure déjà primée et reconnue aux États-Unis pour ses ouvrages de non-fiction.

Rene Denfeld vit à Portland dans l'Oregon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Rene Denfeld   Dim 11 Sep 2016 - 18:08

En ce lieu enchanté



Dans le Couloir de la Mort, les détenus attendent leur dernière heure. L'un d'eux, qui observe et raconte, vit le plus souvent caché sous sa couverture, n'ayant plus parlé de puis des lustres, avec pour seuls amis quelques livres et pour seul réconfort quelques délires féeriques. On suit la dame qui vient voir York pour réviser son dossier et l'arracher à l'exécution, alors que York n'aspire qu'à la mort, le prêtre déchu qui peine à accompagner les condamnés lors de leur dernière heure, la vie de la prison :  ses caïds, ses trafics, ses esclaves sexuels, ses gardiens véreux, sa nourriture immangeable.

il y a là un beau matériau, que Rene Denfeld exploite par moments avec une prenante poésie lyrique. Je lui reprocherai cependant une certaine naïveté manichéiste, et un côté mélo qui s'accordent mal avec l'austérité de ce sujet éprouvant. On comprendra aisément qu'elle veuille semer un message d'espoir et de tolérance dans ce monde sordide, mais il m'a semblé un peu mièvre.

Selon l’humeur, l'ampleur et l’intensité du sujet  sauront l'emporter, comme le montrent les  nombreuses critiques dithyrambiques dans la presse ou sur le Net. Il m'en est resté comme un  regret, celui qu'on ressent après avoir goûté une belle crème gâchée par  trop de grumeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 17271
Inscription le : 06/07/2007
Age : 72
Localisation : Provence

MessageSujet: Re: Rene Denfeld   Lun 12 Sep 2016 - 7:36

le sujet me rappelle "El sexto".

choisir donc le bon moment pour la lecture, peut-être ?

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 49
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Rene Denfeld   Lun 12 Sep 2016 - 9:00

Tiens dommage que tu n'aies pas été plus emballée. Pourtant on se dirait qu'elle connait son sujet.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

MessageSujet: Re: Rene Denfeld   Lun 12 Sep 2016 - 9:10

Disons que l’aspect prison n'apporte rien de bien nouveau par rapport à beaucoup de descriptions lues ou vues ailleurs; Il n'y a pas de réelle réflexion sur le peine de mort, à part une petite ébauche de 10 lignes quand le femme du directeur de la prison meurt d'un cancer et qu'il fait une comparaison (premier aspect mélo).
L'aspect les délinquants ont tous eu une enfance malheureuse (genre ils se faisaient violer avec l'assentiment de leur maman mais ils l'aimaient beaucoup quand même), mais on peut aussi s'en sortir et alors on est encore meilleur que les autres est assez lourdingue.
On se serait passé de l'idylle entre le prêtre et la "dame".
Ce qui sauve le livre, au final c'est ce prisonnier qui raconte, pris dans son mutisme et son délire.
Au final, au lendemain je vois que la balance ne pèse pas du bon côté pour moi. Mais c'est sans doute à tenter car la plupart des critiques sont enthousiastes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rene Denfeld   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rene Denfeld
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» équipage des M927 & M917 de 1967
» Future habitante de Villefontaine !
» 11ème exposition à Fauverney organisée par T'ouche d'Arts
» Notables et personnalités - Saint-Romain-de-Colbosc
» Le Havre - Avenue René Coty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Auteurs étasuniens à découvrir-
Sauter vers: