Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Sheila Watson

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Sheila Watson Empty
MessageSujet: Sheila Watson   Sheila Watson Icon_minitimeVen 14 Oct 2016 - 6:16

Sheila Watson Aa103

Née en 1909 à New Westminster, Sheila Watson a obtenu des diplômes des universités de Colombie-Britannique et de Toronto, et s’est principalement consacrée à l’enseignement.

La publication, en 1959, de son premier livre, The Double Hook (Sous l’oeil de Coyote), marque le début du roman canadien moderne.

Sheila Watson est décédée à Nanaimo en 1998.


Source : Editeur


pour en savoir plus (en anglais)

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Sheila Watson Empty
MessageSujet: Re: Sheila Watson   Sheila Watson Icon_minitimeVen 14 Oct 2016 - 6:16

Sheila Watson A229 / Sheila Watson Aaa56
Deep Hollow Creek
Citation :
Présentation de l’éditeur
Stella, institutrice tout juste diplômée, choisit d’aller enseigner aux enfants des colons du hameau isolé de Deep Hollow Creek, en Colombie-Britannique, pendant la Dépression.
Influencée par la beauté de la nature environnante, la jeune femme absorbe l’esprit des lieux, qui deviennent peu à peu partie d’elle-même, miroir de ses émotions.
Seules les familles qui l’entourent, avec les histoires qu’elles racontent et les épreuves qu’elles endurent, arrivent parfois à ouvrir une brèche dans sa forteresse de solitude, faite de mots et de soliloques.
Rédigé dans les années 1930, ce classique des lettres canadiennes d’une puissance et d’une modernité étonnantes ne fut publié en anglais qu’en 1992.

Je suis avec beaucoup d’intérêt les parutions de la maison d’édition Les Allusifs et ce livre ne pouvait donc pas m’échapper.

Je l’ai lu en anglais… et après les premières pages je me suis demandée si j’avais bien fait, j’avais l’impression que je ne comprenais rien du tout… ou qu’il manquait des mots, voire des phrases entières…

Peu à peu je me suis laissée emporter par ses mots (dont je gardais jusqu’à la fin l’impression qu’il y avait trop de « blancs » dans certaines phrases), mais je n’ai quand même pas trouvé tout à fait l’entrée pour ce récit.

Après les premiers chapitres je suis allée voir si je pouvais avoir plus d’informations aussi bien sur Sheila Watson que sur ce livre.

Dans sa biographie sur Wikipédia (anglais) j’ai pu lire qu’elle a une façon à part d’écrire, c’est la moindre des choses qu’on peut dire.

Si ses romans sont considérés comme début du roman moderne en littérature canadienne, je dois dire que je ne suis pas très susceptible pour cette modernité.

Oui, vous avez raison, c’est rare, presque exceptionnelle, que je ne parle pas en éloges d’un livre. C’est surtout que je suis pour la plupart du temps bon public, et je sais très bien cibler mes lectures, du coup, très peu de déceptions.
Si cela arrive, que je n'aime pas, je ne vois pas non plus la faute dans le livre.
Il y a des rencontres qui ne se font pas et ce livre de Sheila Watson en fait malheureusement partie.

Et j’avais vraiment envie d’aimer ce livre, le sujet était intéressant, le résumé alléchant… mais bon, cela n’a pas suffit dans ce cas.

Un avis d’une lecture qui rejoint la mienne

Sheila Watson Aa104

Village en Colombie-Britannique, fin années 30

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Sheila Watson Empty
MessageSujet: Re: Sheila Watson   Sheila Watson Icon_minitimeVen 14 Oct 2016 - 10:47

d'après ton commentaire au moins ce livre publié par Les Allusifs a bien trouvé sa maison.

ceci dit la référence à une 'modernité' littéraire me fait dresser l'oreille (et puis j'aime bien aussi cette maison d'édition)... je le note au cas où ...

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Sheila Watson Empty
MessageSujet: Re: Sheila Watson   Sheila Watson Icon_minitimeVen 14 Oct 2016 - 14:02

oui, en effet, cela se pourrait que tu sois la bonne lectrice pour ce roman...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Sheila Watson Empty
MessageSujet: Re: Sheila Watson   Sheila Watson Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Sheila Watson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature canadienne-
Sauter vers: