Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Soy Nero [Rafi Pitts]

Aller en bas 
AuteurMessage
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Soy Nero [Rafi Pitts] Empty
MessageSujet: Re: Soy Nero [Rafi Pitts]   Soy Nero [Rafi Pitts] Icon_minitimeVen 30 Sep 2016 - 22:52

Soy Nero /Rafi Pitts



Soy Nero [Rafi Pitts] Nero10


Nero, qui a grandi à Los Angeles, s'est vu déporté au Mexique du jour au lendemain, suite au Patriot Act. Il n'a qu'une idée, revenir, et pour obtenir le droit de s'installer aux USA de s'engager dans l'armée, devenir un Green Card Soldier.

J'ai hésité avant d'aller voir ce film. Au vu de la thématique, je craignais un film sujet de société, dont le principal intérêt serait la problématique, plein de bons sentiments, et cherchant l'émotion et l'empathie. Et le film est tout le contraire. Un récit tenu de bout en bout, sans jamais rien de trop, et qui procède par ellipses, en montrant des moments signifiants, d'une justesse absolue dans son dépouillement. Pas de psychologismes, on sait finalement peu de Nero en tant qu'individu, et on ne creuse pas ses ressentis, encore moins pour les autres personnages. Nous sommes plutôt dans une observations fines de certaines situations, qui sont du domaine d'un absurde, d'un non sens, ce qui met aussi à distance un trop plein d'émotions. Et même si les critiques et le réalisateur lui-même mettent beaucoup en avant la problématique des green card solidiers, je trouve que le film aborde d'autres thématiques plus larges, comme les notions de frontières, de limites, de l'identité dans le monde d'aujourd'hui, du sentiment d'appartenance, des rapports entre les groupes, des rapports de pouvoir. De la violence aussi, réelle mais aussi symbolique.

Le récit est en partie métaphorique, Nero est un exemple, qui sous-tend d'autres situations et d'autres questionnements que le sien propre, le film a l'ambition d'une sorte d'abstraction. Cela pourrait sembler cérébral, mais permet de proposer une tragédie, une authentique,avec ses éléments constitutifs, mais en la dégraissant du pathos, tout en restant suffisamment sensible pour toucher, mais encore plus questionner et faire réfléchir.
La façon de filmer renforce les parti pris du scénario. Même si les images sont belles, et même splendides par moments, il n'y a rien d'ostentatoire, tout semble au service du propos, on pourrait presque ne pas s'en apercevoir, tellement nous sommes en présence d'un tout organique.

Un film d'une très grande puissance. Maîtrisé complètement, aussi bien dans le récit, que dans la mise en scène. Très marquant. Il serait dommage de passer à côté, et il ne restera sans doute pas longtemps à l'affiche.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exini
Zen littéraire
Exini

Messages : 3065
Inscription le : 08/10/2011
Age : 46
Localisation : Toulouse

Soy Nero [Rafi Pitts] Empty
MessageSujet: Soy Nero [Rafi Pitts]   Soy Nero [Rafi Pitts] Icon_minitimeSam 1 Oct 2016 - 8:07

Noté et prévu pour ce week-end pluvieux !

_________________
"Depuis des siècles on exhorte à "la grand fraternité humaine" -le dimanche - et au "patriotisme" les jours de la semaine. Mais le patriotisme implique le contraire même de la fraternité humaine." Mark TWAIN, "La place de l'homme dans le monde animal"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 72
Localisation : là haut, vers Aix...

Soy Nero [Rafi Pitts] Empty
MessageSujet: Soy Nero [Rafi Pitts]   Soy Nero [Rafi Pitts] Icon_minitimeSam 22 Oct 2016 - 22:37

Vu Soy Nero, le commentaire d'Arabella est tres explicite, j'y ajouterai que Nero-Jesus me parait souvent spectateur de ce qui se passe autour de lui, il parle peu et semble n'avoir qu'un but : la green card et pour cela son engagement dans l'armée, entre sa fuite du Mexique et celle d'un desert du Moyen Orient poursuivi par des "hadji" il s'organise pour franchir frauduleusement une frontière et en garder une autre à des milliers de kilomètres de là, d'où l'absurdité de ces situations, entre les deux des situations et des personnages pour qui les repères sont bien flous : entre un frère qui lui ment sur son travail et sa position sociale, un conducteur de voiture l'ayant pris en stop qui fait l'apologie de sa loi (celle des armes, un scenario à la Trump) mais qui ne respecte pas la Loi de son pays, des soldats déboussolés à l'image de leurs errements dans le desert, un sergent suicidaire qui vit la guerre comme un somnanbule qui ne semble pas concerné par le danger, tout cela crée une atmosphère étrange en fin de quoi on se demande : tout cela pour obtenir un permis de vivre dans le monde de l'absurde, est ce que cela en vaut la peine...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aaronguide.com/
Avadoro
Zen littéraire
Avadoro

Messages : 3501
Inscription le : 03/01/2011
Age : 33
Localisation : Cergy

Soy Nero [Rafi Pitts] Empty
MessageSujet: Re: Soy Nero [Rafi Pitts]   Soy Nero [Rafi Pitts] Icon_minitimeSam 22 Oct 2016 - 23:41

J'ai aussi été sensible à l'ambition du film et à la richesse d'un propos. Le découpage en plusieurs parties distinctes introduit une distance et provoque une sensation de dépossession de soi, entre étrangeté et aveuglement. L'ostentation aperçue à Los Angeles après l'apparent dépassement d'une frontière apparait comme un mirage déformant, face à une réalité désillusionnée qui laisse la place à l'errance destructrice de la guerre. Soy Nero résonne alors comme une boucle se refermant sur elle-même, une tentative d'appropriation d'une identité qui se heurte à l'insensibilité d'un monde.

La mise en scène de Rafi Pitts est sobre et pertinente, accentuant la perception d'une amertume, d'une détresse silencieuse. Le jeune Nero se débat jusqu'au bout pour éviter l'oubli, l'épuisement et son parcours s'achève sur une impasse douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
Arabella

Messages : 19316
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

Soy Nero [Rafi Pitts] Empty
MessageSujet: Re: Soy Nero [Rafi Pitts]   Soy Nero [Rafi Pitts] Icon_minitimeDim 23 Oct 2016 - 23:15

Contente que tu aies trouvé le temps d'aller le voir, Avadoro. Il m'a vraiment marqué, ce film.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Soy Nero [Rafi Pitts] Empty
MessageSujet: Re: Soy Nero [Rafi Pitts]   Soy Nero [Rafi Pitts] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Soy Nero [Rafi Pitts]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Risotto whhhyyyyy? T-T [ spoiler inside]
» Daiwa saltist nero 4500h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Cinéma, télévision et radio :: Films-
Sauter vers: