Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Desmond Hogan

Aller en bas 
AuteurMessage
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Desmond Hogan   Jeu 10 Nov 2016 - 6:00



Desmond Hogan est né le 10 décembre 1950 à Ballinasloe, en Irlande.

En 1976, lorsque paraît son premier roman, The Ikon Maker (Le garçon aux icônes), il est salué comme l’un des auteurs les plus prometteurs de sa génération.

Mais Hogan fuit la scène littéraire. Outre l’admiration de ses pairs (Colm Tóibín, Colum McCann et Joyce Carol Oates voient en lui l’un des plus grands écrivains irlandais contemporains), quatre autres romans et une centaine de nouvelles témoignent de sa présence, mystérieuse et puissante, dans le paysage littéraire anglo-saxon.

Source : Editeur


Bibliographie

1977 The Ikon Maker (Le Garçon aux icônes, 2015)
1980 The Leaves on Grey (Les feuilles d’ombre, 2016)

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Jeu 10 Nov 2016 - 6:01

/
The Ikon Maker / Le garçon aux icônes
Citation :
Présentation de l’éditeur
Irlande, début des années 1970. Susan O’Hallrahan, depuis sa petite boutique de confection à Ballinasloe, dans le comté de Galway, ne perçoit plus du tumulte du monde qu’une lointaine rumeur. Depuis la mort de son époux, elle vit seule, bercée par les souvenirs, et elle attend. Elle attend, avec une ferveur mêlée d’appréhension, le retour de son fils, Diarmaid, un garçon étrange, solitaire et ombrageux, parti à Londres en quête d’aventure. Jusqu’au jour où, poussée par un funeste pressentiment, Susan décide de ne plus attendre et de se lancer à sa recherche. Son Iliade miniature sera pour elle l’occasion de se confronter aux révélations les plus douloureuses – sur elle-même, sur son fils, et sur la nature exacte, magnifique et terrible, du lien qui les attache l’un à l’autre.

Ce premier roman d’une beauté foudroyante révèle l’une des plus grandes voix de la littérature irlandaise contemporaine, demeurée inexplicablement méconnue depuis près de quarante ans.

En effet, « inexplicable »… il y a quelques jours je ne connaissais même pas le nom de cet auteur.

Et après le premier livre lu, j’ai tout de suite hébergé le deuxième et je ne vais pas m’en arrêter là. Trop enthousiaste de cette découverte !

Dans un commentaire anglais, j’ai trouvé qu’on le rapprochait de John McGahern et ce n’est pas faux.

Mais j’ai surtout adoré faire connaissance d’une nouvelle voix irlandaise (en tout cas pour moi) qui m’a tellement fascinée.

Je ne vais pas parler de l’histoire elle-même, on doit la découvrir pour percer toutes ses nuances, en relever quelques détails ne vas pas aboutir à donner une bonne vue d’ensemble.

Une très belle première rencontre…



Lors de ma lecture j’ai dû penser à Joseph Cornell et ses collages

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Jeu 10 Nov 2016 - 6:02

/
The leaves on grey / Les feuilles d’ombre
Citation :
Présentation de l’éditeur
"Parfois mes enfants me demandent, à moi l’avocat vieillissant, comment c’était d’être jeune. Je réponds des mensonges. Je dis que c’était merveilleux..."
Cinq amis, dans une petite ville de l'ouest de l'Irlande à la fin des années 1940. Cinq jeunes gens privilégiés, à qui la vie promettait l'aisance et l'insouciance; le destin en décidera autrement. Pris dans la ronde des amours incertaines et la tourmente d'un pays hanté par son histoire, il leur faudra apprendre à quitter l'enfance et ses sortilèges. Au centre de cette constellation de cœurs, un fantôme: celui de Christine Kenneally, la mère de l'un d'entre eux, fascinante exilée russe, qui un jour entra dans la rivière pour ne jamais en ressortir.

Deuxième roman de Desmond Hogan, paru en 1980, Les Feuilles d'ombre est une ode vibrante et mélancolique à l'amitié, à la jeunesse et à ses illusions perdues. Un livre d'une beauté saisissante, qui confirme le génie poétique d'un auteur unique et secret, redécouvert après trente ans de silence.

L’histoire est une autre, on se retrouve plus à Dublin que dans la campagne… mais d’un livre à l’autre, il reste cette écriture qui est tout simplement sublime.

On partage avec légèreté le parcours de ce groupe d’amis. Après quelques pages le lecteur se fond sans problème avec l’arrière-plan de ces évènements.

J’ai trouvé un très joli commentaire et je retiens surtout cette phrase
Citation :
Quelque chose, peut-être, comme Jules et Jim d’Henri-Pierre Roché réécrit par Whitman…

source

oh comme je voudrais que je l’aurais trouvé !

Mais c’est en effet cela. Et pour ceux qui aiment embarquer dans une aventure « de cœur », n’hésitez pas, Desmond Hogan sait raconter l’amour sans faire de la mièvrerie.

J’espère que le public français va pouvoir découvrir d’autres livres de lui… moi je continue certainement avec lui !
 


Dublin 1940s

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
avatar

Messages : 24644
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Jeu 10 Nov 2016 - 16:05

Sur mes listes depuis des mois. J' attends que le prix  de L' Enfant aux icone baisse ou que je l' obtienne par la Médiathèque départementale.

_________________
L' imagination est l' histoire vraie du monde.
Roberto Juarroz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Ven 11 Nov 2016 - 6:59

oui, ils pourraient publier le poche de son premier et rendre accessible cet auteur à un plus grand public

l'avantage de lire en anglais, les versions anglaises en e-book coûtent un tiers du livre français

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Ven 11 Nov 2016 - 7:35

Bien sûr, je le note et je souligne deux fois pour ne pas oublier, il me fait drôlement envie ce Desmond Hogan !!!

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Ven 11 Nov 2016 - 9:40

domreader a écrit:
Bien sûr, je le note et je souligne deux fois pour ne pas oublier, il me fait drôlement envie ce Desmond Hogan !!!
oh oui, je le sens bien pour toi Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Sam 26 Nov 2016 - 2:21

Je l'embarque en vacances. Il a l'air excellent. Et en plus Oates adore (vraiment).

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Sam 26 Nov 2016 - 5:30

je te souhaite bonne lecture, tu n'as pas précisé le titre du livre, à moins que tu embarques l'auteur  Razz , mais les deux sont bons Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
avatar

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 50
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Sam 26 Nov 2016 - 7:43

Le garçon aux icônes...

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Desmond Hogan   Sam 26 Nov 2016 - 13:02

légère préférence pour celui-là...

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Desmond Hogan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Desmond Hogan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Desmond ? I've got blood on my name
» Desmond ? A seven nation army couldn't hold me back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de culture anglaise et (ou) gaëlique (par auteur ou fils spécifiques) :: Littérature irlandaise-
Sauter vers: