Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Martín Malharro [Argentine]

Aller en bas 
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Martín Malharro [Argentine] Empty
MessageSujet: Martín Malharro [Argentine]   Martín Malharro [Argentine] Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 12:19

Martín Malharro [Argentine] Martin10

Martín Malharro est né en 1952 à Cordoba et meurt en 2015 à La Plata.

Journaliste et écrivain, il est notamment l’auteur d’une série de romans, intitulée « La ballade du Británico », dont Mariani, un détective mélancolique et désenchanté, est le personnage principal.

Bibliographie

2014 Calibre 45,
2016 Viande sèche,

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille


Dernière édition par shanidar le Lun 14 Nov 2016 - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Martín Malharro [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Martín Malharro [Argentine]   Martín Malharro [Argentine] Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 12:22

Martín Malharro [Argentine] C4510 Calibre 45

Le résumé de l'éditeur La Dernière Goutte :

Quelques jours après l’assassinat d’un antiquaire à deux pas de chez lui, Mariani, détective de petite envergure spécialisé dans la recherche d’adolescents en fugue et de maîtresses disparues, est contacté par un certain Mariscoll qui lui propose un travail inhabituel mais bien rémunéré : retrouver une collection de pièces de monnaie volée dans le coffre-fort de l’antiquaire. Une collection mythique qui vaudrait plusieurs millions de dollars puisqu’il s’agirait de celle de Moïse Meik confisquée par les nazis durant la Seconde Guerre mondiale et qui aurait refait surface à Buenos Aires. Alors qu’il accepte de mener son enquête dans le milieu trouble des numismates, collectionneurs et faussaires de tout poil, Mariani est encore bien loin de se douter des surprises qui l’attendent.


Récit basique.
Ecriture basique.

Je pensais qu'un petit tour dans le monde de la numismatique argentine pourrait être ludique mais cela a juste été sympathique car il s'agit surtout d'un roman d'atmosphère et celle-ci m'a semblé un brin délétère.

D'emblée j'ai été gênée par le nombre de personnages convoqués par l'auteur, lequel à force de vouloir mettre en abyme son récit commence par perdre son lecteur. En général, les écrivains latinos sont très doués pour affoler leur narration, mais ici, Malharro propose un récit linéaire qui nous sauve du naufrage. Peut-être même un peu trop linéaire et un peu trop caféiné à mon goût (à force de boire une tasse toutes les deux pages, j'ai craint un instant l'extrasystole) mais c'est toujours mieux que de mettre un peu d'eau gazeuse dans son vin (sic).

C'est dommage parce que Malharro avait choisi un personnage principal, Mariani, sans grands talents mais avec l'originalité de partager son appartement avec deux tantes (des vraies, des dames, hein) et d'avoir pour ami un mécano au cœur d'artichaut. Dommage parce qu'on sentait en lui une âme de tango et une attirance possible pour Hölderlin dont on ne saura rien. Dommage que les personnages féminins soient aussi effacés, manquants. Dommage que l'aventure, promise comme rocambolesque, n'ai pas été un peu plus chaloupée, saisie, relevée. Reste un livre composé essentiellement de dialogues donc vivant, aux descriptions parfois inattendues dans le contexte d'un polar, qui joue la carte de l'originalité sans s'y engouffrer complètement.

Description :

La pluie s'était transformée en un léger crachin, les klaxons des voitures formaient une sorte d'écho lointain, comme s'ils étaient liquides, tandis qu'une fine vapeur se condensait sur la ville. Mariani se prépara un café et alluma la télévision, les deux tantes devaient être coincées par la pluie dans un supermarché.
Le déluge se calma dans l'après-midi, laissant les rues couvertes de la même merde que d'habitude, une crasse humide qui exhalait le parfum de l'abandon. Mariani sortit de l'appartement et pressa le pas au milieu des trottoirs dévastés de San Telmo, en direction du Britanico.
Il s'assit à l'une des tables qui donnaient sur l'avenue Brasil et contempla le parc. Le vent avait arraché quelques feuilles du gigantesque palmier situé à l'entrée et les avait jetées tout près de flaques sombres, dans un coin où des corniauds montaient une chienne à tour de rôle. Il but deux cafés, attendit que les lumières de la rue s'allument, puis paya, quitta le bar et marcha le long de Defensa en direction du vieux cinéma Cecil.


Les amateurs de polars légers (pas trop de sang, pas trop de sexes, pas trop de flingues) y trouveront sans doute leur compte, les amoureux de l'Argentine y verront sans doute un Buenos Aires qui m'est resté énigmatique. D'après ce que j'ai compris, Mariani, le personnage du livre est un héros récurent de l'univers de Malharro, il ne l'a pas trop essoufflé cette fois et son lecteur non plus.


Tranquille chez les numismates.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Martín Malharro [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Martín Malharro [Argentine]   Martín Malharro [Argentine] Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 12:48

voilà qui refroidit.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Martín Malharro [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Martín Malharro [Argentine]   Martín Malharro [Argentine] Icon_minitimeLun 14 Nov 2016 - 12:51

Avec un calibre 45, il fallait s'y attendre... dentsblanches

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

Martín Malharro [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Martín Malharro [Argentine]   Martín Malharro [Argentine] Icon_minitimeMar 15 Nov 2016 - 10:39

laugh

merci pour ton commentaire qui m'épargne une rencontre et du temps sourire

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

Martín Malharro [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Martín Malharro [Argentine]   Martín Malharro [Argentine] Icon_minitimeMar 15 Nov 2016 - 11:49

Ce n'était pas non plus une torture à lire, hein... mais cela n'a pas soulevé mon enthousiasme... Un lecteur plus 'sage' y trouvera peut-être son bonheur.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Martín Malharro [Argentine] Empty
MessageSujet: Re: Martín Malharro [Argentine]   Martín Malharro [Argentine] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Martín Malharro [Argentine]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Patagonie argentine
» Fouga magister ?
» - Qui est ce Général.
» guerre des malouines
» Couches Walt-Mart ou Costco???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature de l'Amérique latine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: