Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Lun 14 Nov 2016 - 22:42


Charles Demuth, ...And the Home of the Brave, 1931

La Peinture américaine des années 1930 au musée de l'Orangerie
du 12 octobre 2016 au 30 janvier 2017

Citation :
The Age of Anxiety
Les années 1930 sont, à plus d’un titre, décisives dans l’affirmation d’une scène artistique moderne aux États-Unis, à un moment particulièrement complexe de son histoire où la définition d’un art moderne américain ne peut être univoque. De l’abstraction au réalisme "social" en passant par le régionalisme, les univers esthétiques de peintres tels que Marsden Hartley, Georgia O’Keeffe, ou Edward Hopper cohabitent et se confrontent dans les mêmes foyers de création.

Organisée en collaboration avec l’Art Institute de Chicago, cette exposition présentera un ensemble d’une cinquantaine de toiles issues de prestigieuses collections publiques américaines (l’Art Institute à Chicago, le Whitney Museum, le Museum of Modern Art à New-York...) et de collections particulières, dont la diversité reflète toute la richesse de cette période précédant la Seconde Guerre mondiale.

Détail qui a son importance, en arrivant peu après l'ouverture samedi dernier j'ai pu voir dans de bonnes conditions cette exposition qui s'est remplie vite.

On attaque par les plus connus avec Grant Wood et son American Gothic, à côté Georgia O'Keeffe, salle suivante c'est Sheeler et Demuth... après c'est la campagne, puis la ville, une ombre de fantastique, puis les poussées sociales (Strange Fruit ici aussi) et l'avènement du fascisme en Europe pour conclure sur Hopper et Pollock (pas encore en dégoulinades).

C'est complet et ça passe vite donc en plus d'être varié d'aspects et de sujets. Et il faut reconnaître que les deux axes de lectures proposés sont sensibles. A la fois la volonté de définir un art "américain" capable de s'affranchir des maîtres comme de l'avant garde européenne et celle de rendre compte de son époque.

Le cocktail est complexe à l'exemple des visions rêveuses et douces de Grant Wood qui pourtant rendent un doute insistant en regard du désespoir d'années de sécheresse ou les visions tordues de la collecte du coton par les fermiers noirs du Sud. Pas mieux la danse macabre d'une compétition de danse au-delà de l'épuisement pour quelques dollars et l'obligation de l'amusement ?

Les visions précisionnistes industrielles de Sheeler ne sont pas non plus dénuées d'ambition. Sheeler qu'on retrouve plus loin autour de motifs traditionnels des quakers. Abstraction jazzy, allégorie de l'Italie fasciste en cauchemar cartoonesque. On s'en prend plein les yeux et le ciboulot.

Qu'est-ce qui frappe le plus ? Tout ce mélange de tableaux décidément d'ailleurs et pour certains archi-connus : Gas et New York Movie de Hopper, American Gothic rien que ceux-là déjà... mais surtout dans la diversité des manières et des sujets le sentiment urgent d'actualité. Sentiment historique frappé plusieurs fois par le temps : crise économique, "minorités", situation mondiale, consommation forcée, foule et isolement, ruralité oubliée. On sait tout et rien n'a changé mais ça vit dans la peinture dans cette expo. Et c'est les Etats-Unis et le monde.

Surtout c'est un art qui peut être de commande (commerciale ou d'état) mais qui a un but et ça se mélange avec le plaisir esthétique et la stimulation intellectuel du foisonnement de l'expo. Je ne m'attendais pas à ça, j'avais peur d'une expo convenue, ce qu'elle est peut-être, qui se serait contentée de mettre en avant quelques grands noms et de dire l'habituel "c'est super", "c'est nouveau", "c'est engagé blabla". Ca déborde en fait, difficile à saisir, Grant Wood encore par exemple, ça flashe, ça bouge, c'est perdu mais conservé. C'est dense et ça secoue !

Et il y a de super trucs, Sheeler, en vrai ! Et d'autres. Même Hopper sous cet angle je rouvre un œil.


Grant Wood, Daughters of Revolution, 1932


Peter Blume, The Eternal City, 1934


Et il faudrait le temps de rechercher une paire d'autres exemples comme une scène de rue et la danse !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 4:41

merci pour ton commentaire
je pense que pour celle-là, je vais m'offrir le catalogue d'expo

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 6:16

ce qui me fait penser que j'ai oublié de le feuilleter pour voir comment c'est présenté dedans. j'ai été perturbé par le réaménagement de leur espace boutique transformer comme par hasard pour l'essentiel en cafet.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 7:56

Celle la je ne la raterais pas ! Et en plus si ça a même provoqué un élan d'amour pour Hopper chez Animal, y'a de la magie dedans !

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 8:18

Queenie a écrit:
Et en plus si ça a même provoqué un élan d'amour pour Hopper chez Animal, y'a de la magie dedans !
rire c'est ce que je me suis dit...
mais Gas est extra et ne peut pas laisser indifférent  drunken


_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 9:15

Ce n'est pas forcément ma préférée. Mais mon coeur balance entre tant de ses tableaux.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 12:56

il faut que je mette des mots sur mon impression, vous me rattrapez par une oreille si je ne reviens pas vite fait ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 14:16

Queenie a écrit:
Ce n'est pas forcément ma préférée. Mais mon coeur balance entre tant de ses tableaux.
pas non plus ma préférée... mais elle figure dans mon top 10... j'adore l'atmosphère qu'elle dégage

animal a écrit:
il faut que je mette des mots sur mon impression, vous me rattrapez par une oreille si je ne reviens pas vite fait ?
volontiers diablotin

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Mar 15 Nov 2016 - 22:20

j'ai essayé sur le fil Hopper directement (clic) du coup il faudra me tirer l'oreille si je ne trouve pas deux trois autres des tableaux présentés dans l'expo. danse...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
silou
Agilité postale
avatar

Messages : 601
Inscription le : 24/05/2012
Localisation : centre

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Sam 19 Nov 2016 - 21:17

animal a écrit:


La Peinture américaine des années 1930 au musée de l'Orangerie
du 12 octobre 2016 au 30 janvier 2017

Et il faudrait le temps de rechercher une paire d'autres exemples comme une scène de rue et la danse !

Merci Animal pour cette belle présentation de l'expo. Je partage tout à fait tes impressions, j'ai eu la chance de la voir dans les premiers jours alors qu'on pouvait rester à loisir devant les tableaux.
Voilà la danse

Philip Evergood (1901-1973)
Dance Marathon (Marathon de danse),1934

Citation :
Cette toile représente un phénomène particulièrement développé durant la Dépression
: les concours ou marathons de danse, dont le couple de danseurs le plus endurant, après des jours et même des semaines de
danse sans interruption, percevait enfin une somme d’argent. Les danseurs ne pouvaient se reposer que
quinze minutes toutes les quarante cinq minutes et essayaient de tenir debout jusqu’à l’épuisement. L’un des
danseurs trainait parfois son partenaire, tandis que des spectateurs assistaient à ces concours inhumains.
Une pancarte annonce ici que le marathon en est à son quarante-neuvième jour et l’artiste fait du sujet une
véritable danse macabre.

Une occasion de lire ou de relire On achève bien les chevaux

J'ai à peine feuilleter le catalogue mais j'ai vu qu'il présentait en parallèle Labour d'automne de Grand Wood et des enluminures des Très Riches Heures duc de Berry auxquelles il était fait référence dans le cartouche.
Une liste détaillée des toiles présentées ici : LIEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Dim 20 Nov 2016 - 2:35

mille mercis cheers

facile comme ça de retrouver :


Reginald Marsh, In Fourteenth Street (Dans la 14e Rue), 1934

les catalogues je n'ose plus avec les quelques uns que j'ai de côté et que je n'ai pas encore lus...

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Dim 20 Nov 2016 - 21:08

La Peinture américaine des années 1930 au musée de l'Orangerie
du 12 octobre 2016 au 30 janvier 2017

J'ai été, pour ma part, un petit peu frustrée. Trop peu d’œuvres (mais l'Orangerie est petit... petit...). Un angle politico-social intéressant mais qui tombe parfois trop vite dans le figuratif.
Par contre, c'est vrai, c'est éclectique. Est-ce que ça couvre vraiment bien l'époque ? Peut-être, je m'y connais peu. Mais... pour la salle "cauchemars" par exemple, j'avais parfois l'impression de tableaux pas à leur place. Ça manquait un brin d'intensité dans les choix.

Et puis c'est tellement court...

Par contre, je ne m'étais jamais attardée sur l'oeuvre de Grant Wood. Et, c'était vraiment bien ce qu'il faisait !
Une douceur mélancolique, une nostalgie, quelque chose d'intemporel. Et de rêveur.


_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Dim 20 Nov 2016 - 21:14

Un peu frustrée, moi aussi.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Lun 21 Nov 2016 - 6:38

Queenie a écrit:
Par contre, je ne m'étais jamais attardée sur l'oeuvre de Grant Wood. Et, c'était vraiment bien ce qu'il faisait !
Une douceur mélancolique, une nostalgie, quelque chose d'intemporel. Et de rêveur.
contente pour lui... il t'attend sur son fil Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
avatar

Messages : 31549
Inscription le : 12/05/2007
Age : 36
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   Lun 21 Nov 2016 - 21:53

ouverture d'un fil pour l'expo. oui, bizarre Grant Wood. que je ne sais pas trop comment regarder. ses champs verdoyants ("rousseau-isants" ?), son sens du qui devrait être, "adouci" , c'est bizarre.

les cauchemars comme ?


Morris Kantor, Haunted House, 1930

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Peinture américaine des années 1930 (musée de l'Orangerie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aéronautique, aéromodélisme, vol à voile...
» Lampe Néon ...
» tanker "Spidoléine" (recherche)
» AUDREY HEPBURN
» Tenues des pilotes années 60 en Polynésie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Peinture, photographie… :: Expositions-
Sauter vers: