Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jean Luc Lagarce

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 20:54

Coline, je découvre avec plaisir ce fil sur Lagarce dont des amis m'avaient déjà dit le plus grand bien. Cette année, j'ai pris des abonnements dans plusieurs théâtres, et parmi les pièces que j'ai retenues figure 'Derniers remords avant l'oubli', tu la connais ?

conciliabule Cette année, tellement de travail, pas beaucoup de temps pour lire, alors j'ai pris 3 abonnements dans différents théâtres pour m'aérer la tête. Ca m'évitera d'étriper un élève à force d'avoir la tête dans le guidon !

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 23:29

domreader a écrit:
Coline, je découvre avec plaisir ce fil sur Lagarce dont des amis m'avaient déjà dit le plus grand bien. Cette année, j'ai pris des abonnements dans plusieurs théâtres, et parmi les pièces que j'ai retenues figure 'Derniers remords avant l'oubli', tu la connais ?


Oui, je l'ai lue et non pas vue (jerate beaucoup de choses en Auvergne!)...Comme je lis beaucoup de pièces de théâtre, j'ai un peu tendance à oublier, à mélanger ...

Lagarce, son grand thème c'est l'homme qui revient après longtemps pour parler aux siens, pour dire son drame, et qui ne parviendra jamais à rien dire. Il repart ou il meurt sans que les échanges n'aient porté sur autre chose que le banal, le quotidien...
Je trouve ses textes bouleversants.
Lagarce est mort à 38 ans du sida.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeMer 19 Nov 2008 - 23:35

Dernier remords avant l'oubli

Jean-Luc Lagarce aime écrire les retrouvailles - d’amis proches par exemple - qui ont partagé, dans le passé, une expérience de vie commune intense. Des retrouvailles qui font suite à de longues années de séparation tendue et froide, pendant lesquelles chacun a fait le deuil de ses illusions, en adoptant un mode de vie classique, comme notre monde moderne nous le dessine. Comme si la déchirure était inéluctable après une tentative de vie qui s’éloigne des schémas plus standard !

Mais les retrouvailles attisent les plaies restées ouvertes et béantes. Le temps ne classe pas les cicatrices dans un passé amnésique. Il parvient juste à les couvrir de regrets, de goût d’inachevé ou d’amertume. Cela même qui mine et qui ronge l’intérieur de soi et qui finit par former un abcès. Les vieux malentendus sont devenus sourds. Les vielles rancoeurs à peine voilées. Les retrouvailles offrent alors un terrain de règlement de compte où l’on retrouve les mêmes impossibilités de s’expliquer ou d’exprimer son opinion sans prendre le risque de se faire attraper par l’autre. Tout le monde se surveille, s’épie, est aux aguets ou sur la défensive. C’est un rapport très animal que l’on enrobe par des couches de courtoisies et de savoir-vivre qui font que l’on ne s’étripe pas. Mais n’importe quelle explosion reste sous-jacente.

Ce que le temps de la séparation a fait changer, c’est qu’il n’y a plus de volonté aveugle et absolue de construire et de partager quelque chose ensemble. Chacun s’est construit une autre vie et ne semble pas la regretter.
Mais alors pourquoi se revoir ? Pourquoi ne pas continuer sa route de son coté et espérer que le temps efface les douleurs du passé ?

La séparation des personnages de la pièce de Jean-Luc Lagarce a laissé des affaires en suspens (affaires prétextées pour se revoir et vérifier que l’on est toujours content d’être séparé ?). Il leur faut alors impérativement se retrouver pour clore un passé en apnée. Ces affaires sont financières. Ce ne sont jamais des affaires simples (n’est-il pas ?). Chacun y va de sa paranoïa, de sa petite remarque humiliante, méprisante ou méchante, de ses allusions, de ses comparaisons. Chacun va chercher à tester l’autre pour se situer lui-même, ou constater les incompatibilités irréversibles qui ont traversé les années de séparation. Chacun cherche à assumer enfin. Chacun tient son rôle. On joue au grand, à celui qui est aujourd’hui détaché, qui a mûri, qui ne tient pas rigueur des tensions passées, qui veut tout arranger avec la plus grande des sagesses. Chacun a sa recette, réfléchie ou instinctive, tendre ou vicieuse. Chacun a aussi sa fierté et sa dignité qui marquent la limite de toutes les meilleures volontés. L’abcès si longtemps retenu, et qui ne souhaitait qu’éclater, rattrape alors chacun dans ses retranchements. Mais pour se prouver qu’ils sont adultes, ils évitent les heurts, les cris de désespoir, ou les scènes d’hystérie. Ils se mentent. Le texte de Jean-Luc Lagarce les trahit.
Le temps est passé sans cicatriser les blessures de chacun. La poudrière de vieilles rancoeurs n’est jamais loin d’éclater. Leurs affaires d’argent sont à régler. Ils se revoient par nécessité. Jean-Luc Lagarce dresse alors un tableau humain très pointu et très aiguisé. Son écriture avance avec précision et minutie dans l’antre du caractère de l’homme, de ses essais de communication nourris de gaffes, de réflexions gauches, de traits d’humour ratés, de silences gênés et pesants, de politesses trop insistées, de précautions langagières forcées, de reproches déguisés, de pensées cyniques ou perverses. Les travers de l’Homme sont décortiqués. Ils en deviennent drôles et émouvants. Les six personnages de Lagarce, contraints à ce huis clos, concernés personnellement par le passé commun ou témoins obligés des retrouvailles, vont alors se livrer à l’exercice laborieux de l’entente commune. L’auteur nous laisse apprécier cette confrontation de loin – en spectateur ! -, nous laissant nous rappeler nos propres échecs humains, exorciser nos propres souffrances, comparer nos réactions et notre caractère avec le recul désintéressé, en observateur détaché. On rit alors de la projection de soi. Cela devient cocasse et drôle, profondément touchant aussi. Parce qu’il est touchant de regarder se tourner une page humaine. Définitivement. Mais tout ceci n’est pas grave.


Luc Sabot (Source Théâtre contemporain.Net)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Nov 2008 - 14:45

Merci Coline, ça me tente vraiment. J'espère que ce sera bien mis en scène! J'en reparlerai quand je l'aurai vu.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeSam 22 Nov 2008 - 15:11

Je lisais ton texte coline, merci, il semble vraiment intéressant ce titre.
Dernier remords avant l'oubli je prends note Wink
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Nov 2008 - 8:25

Vendu chez Renaud-Bray, et pas cher , $12.95 seulement.
je vais me le procurer sous peu. Dernier remords avant l'oubli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Nov 2008 - 11:41

bulle a écrit:

Spoiler:
 

Oui...enfin...euh...rien à voir avec Lagarce ce genre d'émission...
Tu as trouvé à te le procurer donc tu vas pouvoir comparer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeDim 23 Nov 2008 - 16:08

coline a écrit:

Oui...enfin...euh...rien à voir avec Lagarce ce genre d'émission...
Tu as trouvé à te le procurer donc tu vas pouvoir comparer...
Effectivement , rien à voir entre les deux ,que le titre retrouvaille.
je vais effectivement me le procurer pour le lire car ce livre me rejoint.
Spoiler:
 

Citation :
Mais les retrouvailles attisent les plaies restées ouvertes et béantes. Le temps ne classe pas les cicatrices dans un passé amnésique. Il parvient juste à les couvrir de regrets, de goût d’inachevé ou d’amertume. Cela même qui mine et qui ronge l’intérieur de soi et qui finit par former un abcès. Les vieux malentendus sont devenus sourds. Les vielles rancoeurs à peine voilées. Les retrouvailles offrent alors un terrain de règlement de compte où l’on retrouve les mêmes impossibilités de s’expliquer ou d’exprimer son opinion sans prendre le risque de se faire attraper par l’autre. Tout le monde se surveille, s’épie, est aux aguets ou sur la défensive. C’est un rapport très animal que l’on enrobe par des couches de courtoisies et de savoir-vivre qui font que l’on ne s’étripe pas. Mais n’importe quelle explosion reste sous-jacente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeVen 16 Jan 2009 - 20:45

Découverte de Jean-Luc Lagarce l'autre soir au théâtre avec Derniers Remords Avant l'Oubli, je me lui laissée quasi-hypnotiser par le texte : un décorticage précis, ajusté et élégant des âmes - c'est riche, dense, profond, j'ai eu l'impression d'un texte 'à facettes' - comme une pierre précieuse taillée avec art - mais coline et les autres vous en avez déjà si bien parlé. J'ai vraiment été séduite. Bémol en ce qui concernait les comédiens et la mise en scène, malheureusement....

Du coup j'ai pris des places pour la pièce Music Hall mise en scène par Lambert Wilson aux Bouffes du Nord avec Fanny Ardant. Nous verrons bien....

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeSam 17 Jan 2009 - 0:04

domreader a écrit:
Découverte de Jean-Luc Lagarce l'autre soir au théâtre avec Derniers Remords Avant l'Oubli, je me lui laissée quasi-hypnotiser par le texte : un décorticage précis, ajusté et élégant des âmes - c'est riche, dense, profond, j'ai eu l'impression d'un texte 'à facettes' - comme une pierre précieuse taillée avec art - mais coline et les autres vous en avez déjà si bien parlé. J'ai vraiment été séduite. Bémol en ce qui concernait les comédiens et la mise en scène, malheureusement....

Du coup j'ai pris des places pour la pièce Music Hall mise en scène par Lambert Wilson aux Bouffes du Nord avec Fanny Ardant. Nous verrons bien....

Décidément, toi et moi n'avons pas eu de chance avec les mises en scènes des pièces de Lagarce que nous avons pu voir...

Ce que tu dis du texte, Domreader, est très juste. Il y a un vrai bonheur à lire seulement les textes de Lagarce, si précis, ciselés.
J'ai justement entendu Fanny Ardant dire tout à l'heure que ce texte, Music Hall, étaient pour elle comme une magnifique partition de musique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeDim 25 Jan 2009 - 18:29

Décidément coline, comme tu le dis, pas de chance avec Lagarce : j'ai été voir Music Hall vendredi soir, et j'ai franchement été déçue.

Lagarce a écrit de grands textes, mais aussi des textes moyens, voire pas très bons. Je ne connais pas bien Lagarce, mais je dirais que Music Hall fait partie de cette dernière catégorie. Le propos est mince, en effet, dans cette pièce, avec beaucoup de redites : un peu à la façon de Queneau ou de Pérec (mais en moins élégant, en plus maladroit, je dirais).

Avec ce genre de texte, je suppose que la chose à faire est vraiment de le travailler, de le modeler et de le re-modeler... Ce qui n'a pas été fait. Mais ce n'est que l'avis d'un amateur de théâtre peu averti.

Fanny Ardant: cela me plaisait beaucoup d'aller voir cette actrice jouer un rôle a contre-emploi, jouer le rôle d'une artiste restée très obscure, qui n'a jamais eu droit qu'aux sous chefs lieux de canton, aux scènes minables. Eh bien, tout ce qu'on peut dire c'est qu'elle remplit son contrat, elle s'applique à jouer son rôle, mais ... on n'y croit pas du tout.

De même pour la mise en scène, Lambert Wilson s'est appliqué, bon....

Bon point: cela ne durait qu'une heure 20 - J'étais coincée, je ne pouvais pas partir sans déranger. J'ai noté que d'ailleurs une dizaine de personnes étaient parties pendant le spectacle, et que pas mal de spectateurs n'applaudissaient pas à la fin. C'est dommage. Je pense que le choix du texte était mauvais. Est-on obligé de jouer tous les textes de Lagarce, sous prétexte que c'est Lagarce, même ceux qui ne sont pas très bons?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitimeDim 25 Jan 2009 - 21:38

domreader a écrit:
Est-on obligé de jouer tous les textes de Lagarce, sous prétexte que c'est Lagarce, même ceux qui ne sont pas très bons?

Année Lagarce oblige!... Rolling Eyes
Je ne connais pas du tout ce texte...Je vais essayer de me le procurer...

Vidéos:

ici

et ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jean Luc Lagarce - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Jean Luc Lagarce   Jean Luc Lagarce - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean Luc Lagarce
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Saint-Jean-de-la-Neuville
» recherche des infos sur un certain Jean Ceux
» Décès du membre Jean Triekels !
» Jean-François - Régis : 16 juin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles-
Sauter vers: