Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Olivier Py

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Py Empty
MessageSujet: Olivier Py   Olivier Py EmptyLun 5 Fév 2007 - 17:55

Il était depuis 1998 Directeur du Centre dramatique national d’Orléans.
Olivier Py prendra la direction du théâtre national de l’Odéon à Paris à partir de mars 2007 succédant à Georges Lavaudant.

Olivier Py veut faire une “cité du théâtre” ouverte aux poètes d’une Europe élargie aux rives de la Méditerranée et aux frontières orientales. Il y établira un dialogue renforcé et généreux entre écrivains, penseurs, interprètes, metteurs en scène à la tête de compagnies ou d’institutions, accueillis dans la grande salle de l’Odéon ou aux ateliers Berthier, en fonction de leur projet artistique.”

Le ministre de la Culture a indiqué dans son communiqué que Py était l’héritier affirmé de la décentralisation théâtrale”

Py a déclaré à l’AFP :
"Il y a une nouvelle génération d'artistes en France et en Europe qui vont, je l'espère, trouver grâce à moi un lieu de travail, de création et une audience plus grande. Ca me tient très à coeur."

Olivier Py est né en 1965 à Grasse. Formé à Paris à l’ENSATT puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique, sa carrière connaît une progression sûre et rapide mêlée de reconnaissance.

En 1990, à 25 ans il crée une de ses premières pièces, ‘Gaspacho un chien mort’ : elle recevra le prix du jury du Festival d’Alès en 1991. Il présentera 2 pièces au théâtre de la Bastille à Paris, ‘Les Aventures de Paco Goliard’ (1992) et ‘Les Drôles’ (1993), mais c’est le Festival d’Avignon qui va le révéler au grand public en 1995. Il a alors 30 ans et donne à voir la présentation de l’intégrale de ‘La Servante, histoire sans fin’, un cycle de 5 pièces et 6 dramaticules. Cette épopée théâtrale de 24 heures raconte l'histoire d'une jeune fille qui passe une sorte de contrat avec quatre garçons : elle leur demande d'aller voir le monde tandis qu'elle les attend. Chacune des pièces composant le cycle raconte une histoire de bout en bout.

Son théâtre ne craint pas la durée, il ravive le souffle lyrique, le récit épique. En 2000 il crée au CDN d’Orléans ‘L’Apocalypse joyeuse’ : une pièce complexe formée de cinq parties d'une heure et demie, où la révélation prend le masque des troubles et des douleurs séculières. Dans cette continuité, en 2003 toujours à Orléans, il met en scène dans sa version intégrale (soit 12 heures) ‘Le Soulier de satin’ de Claudel (le spectacle recevra le prix Georges Lherminier).


Auteur, metteur en scène, acteur et chanteur, Olivier Py est une figure de la scène théâtrale française.

Engagé, il avait le 11 juillet 1995 pendant le Festival d’Avignon réagi à la chute de l’enclave bosniaque de Srebrenica et à la mort de milliers de personnes par les troupes du général Mladic : une croix noire avait alors été peinte sur le décor, témoignant de cette indignation. Il est l’une des personnalités a avoir fait une grève de la faim pour la cause bosniaque.

Citoyen engagé, revendiquant son catholicisme et son homosexualité, son oeuvre porte la marque de cette présence du politique.
Dans ‘Requiem pour Srebrenica’ (créé en janvier 1999) il s’agissait de faire entendre l’imprécation de la justice et de la mémoire.

Py a déclaré :
Au lieu du théâtre dans la cité, je souhaite faire de l'Odéon une cité du théâtre. Un espace vivant où il se passera toujours quelque chose, qui assume sa responsabilité institutionnelle, artistique et éducative.

cheers
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptySam 12 Jan 2008 - 14:38

L'Apocalypse joyeuse

Parce que je suis trop fatiguée (nous l'avons joué toute la nuit) pour vous parler de ce texte , parce que je ne sais pas le défendre (je ne l'aime pas assez je crois) je vous indique ce lien qui vous parlera mieux que moi de L'apocalypse joyeuse.

cliquer ici
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptySam 12 Jan 2008 - 14:42

coline a écrit:
L'Apocalypse joyeuse

Parce que je suis trop fatiguée (nous l'avons joué toute la nuit) pour vous parler de ce texte , parce que je ne sais pas le défendre (je ne l'aime pas assez je crois) je vous indique ce lien qui vous parlera mieux que moi de L'apocalypse joyeuse.

cliquer ici

J'ai une vraie affection par contre pour ce personnage de La tragédienne que j'interprétais...Et j'aime ce que je lis dans ce commentaire à propos de ce personnage:
"J'ai ri, j'ai pleuré sans vraiment savoir pourquoi, j'ai pleuré quand tous riaient face à cette tragédienne en quête d'un poète, tous la tourne au ridicule, elle ne comprend rien, elle est sourde et aveugle. Elle semble d'ailleurs. Elle réclame à grands cris de la poésie, et je l'accompagne dans ses cris, je réclame à grands cris de la poésie, je ne sais pas ce que c'est la poésie, mais je sais que quand je la rencontre parfois, il me semble la reconnaître, elle me prend et m'emporte, tout ici est poésie, c'est la vie et c'est beau, c'est peut-être ça la poésie, un paradoxe."
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptySam 12 Jan 2008 - 14:46

"L'Apocalypse joyeuse n'est pas un conte de la fin des temps. C'est une forme de récit où la révélation prend le masque des troubles et des douleurs séculières. C'est une manière de dire ce qui sera toujours, ce qui sera sans cesse, ce qui généreusement ne pourra se dire sans cesse. Si le Visage d'Orphée était une longue élégie, l'Apocalypse joyeuse est un conte ou un livre de contes, avec des histoires dans les histoires, avec une écriture plus littérale parfois, moins métaphorique. Elle n'est pas parole ésotérique. C'est un théâtre lyrique, un théâtre poétique avec, au centre du geste, une inquiétude, un réquisitoire face au monde et à l'homme moderne.

Quoi ! On se raconte encore des histoires ? C'est cette épopée, ce paysage ouvert d'aventures et d'anecdotes que nous vous raconterons, à votre choix, en deux soirées ou en une journée de théâtre."


(Olivier Py)

L'ensemble comprend cinq parties d'une heure vingt, séparées par quatre entractes

"C'est une forme épique, souvent le théâtre touche une forme épique, une forme de roman dit : Peer Gynt, Wedekind, les nôs, Restif de la Bretonne, Shakespeare, l'opéra baroque etc Le Visage d'Orphée était une longue élégie, L'Apocalypse est un long récit, avec des histoires dans les histoires, une écriture plus littérale parfois, moins metaphorisée.C'est pour cela qu'il y a un diable. Le diable est un athlète dramaturgique, il est l'élément agissant des contes, L'Apocalypse est un conte ou un livre de contes. Les dramaturgies diaboliques m'ont toujours attiré, j'ai monté récemment des contes de Grimm et Der FreischM-^_tz, opéra de Weber".
(Olivier Py)
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyMer 3 Juin 2009 - 17:23

va paraître prochainement:

Olivier Py Add17
Théâtre complet II
Citation :
4e de couverture
Les cinq textes qui composent ce deuxième volume du Théâtre complet d’Olivier Py dans la collection Babel, écrits entre 1997 et 2001, sont divers par leur ampleur, leur conception et leurs conditions d’écriture. On y retrouve pourtant les différentes inspirations et préoccupations qui nourrissent son travail d’écrivain : l’influence des mythes et du symbolique, l’insatiable appétit de l’ailleurs, la fraternité comme solution à la diffi culté d’être, ainsi qu’un questionnement profond sans cesse renouvelé sur la création, l’engagement de l’artiste et la place de
l’oeuvre dans la vie – ou de la vie dans l’oeuvre.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Sam
Invité



Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyMar 27 Oct 2009 - 19:48

Les enfants de Saturne
Pièce épouvantable, vulgaire et prétentieuse.
Olivier Py est, à mon goût, une des personnalités les plus détestables du théâtre contemporain. Et il le confirme avec cette pièce.
Pièce sur un thème grandement intéressant, la famille et ses complexités, il l'exploite catastrophique et ne fait que s'écouter parler et admirer ses talents littéraires inexistants.
Les acteurs ne parlent pas, ils ne déclament pas, ils "gueulent" et c'est fatigant.
Pièce obscène et vulgaire, texte pitoyable et mauvais. Seul point positif, la scénographie. Les gradins tournent à 360°, permettant ainsi les changements de décors quand les petites scénettes s'enchainent rapidement.
N'y allez surtout, on est pris au pièce pendant près de trois heures et c'est insoutenable.
S. Paradise
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyMer 28 Oct 2009 - 0:32

Nous sommes donc prévenus! content
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyMer 27 Oct 2010 - 16:25

Portrait d'Olivier Py (une page) dans le nouveau Magazine Littéraire (novembre) à l'occasion de cette parution:

Olivier Py A347
L'Odéon : Un théâtre dans l'Histoire
Citation :
Présentation de l'éditeur
L'histoire du théâtre de l'Odéon, le plus ancien " théâtre-monument " de Paris, inauguré en avril 1782, riche, mouvementée et parfois méconnue, témoigne au plus haut point des évolutions et des événements de la société française, de sa vie théâtrale ou de sa politique culturelle. Sur plus de deux siècles, à travers l'Odéon, il est possible de croiser l'histoire de la création théâtrale, des révolutionnaires aux romantiques, jusqu'à Lluis Pasqual, Georges Lavaudant, Olivier Py, avec l'histoire de la politique culturelle (l'Odéon est un curieux et intermittent laboratoire de l'action publique en matière de théâtre) et celle de la politique nationale (du scandale de Figaro à la prise de l'Odéon en 68). Mêlant ces chronologies et ces approches, cet ouvrage veut placer l'Odéon, tel un personnage dont on entreprendrait la biographie aventureuse, au centre d'une ambitieuse histoire culturelle. Il mêle dans sa forme l'histoire, les archives et les images, et monte l'un avec l'autre un récit nourri de documents, ourlé de spectacles et de portraits, ambitieux dans son approche historique, avec un ruban d'images (gravures, peintures, photographies, maquettes, manuscrits, documents d'archives, documents de presse...) - un continuum visuel puisant dans des représentations généralement peu connues, diverses, parfois spectaculaires. Avec cette idée en forme de manifeste : les rapprochements des images et des mots offrent une forme incarnée à l'histoire du théâtre.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyJeu 17 Mar 2011 - 8:59

Olivier Py A457

Mitterrand, tragique et mystique

Entretien avec Olivier Py



Citation :
Après Robert Guédiguian et le film 'Le Promeneur du champ de mars', c'est au tour de l'auteur et metteur en scène Olivier Py de représenter sur scène les derniers jours de François Mitterrand dans 'Adagio'. Ni panégyrique, ni réquisitoire, mais une évocation sans complaisance d'un homme d'Etat qui croyait aux forces de l'esprit.


source et suite

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyLun 11 Avr 2011 - 14:42

coline a écrit:
Il était depuis 1998 Directeur du Centre dramatique national d’Orléans.
Olivier Py prendra la direction du théâtre national de l’Odéon à Paris à partir de mars 2007 succédant à Georges Lavaudant.

Olivier Py veut faire une “cité du théâtre” ouverte aux poètes d’une Europe élargie aux rives de la Méditerranée et aux frontières orientales. Il y établira un dialogue renforcé et généreux entre écrivains, penseurs, interprètes, metteurs en scène à la tête de compagnies ou d’institutions, accueillis dans la grande salle de l’Odéon ou aux ateliers Berthier, en fonction de leur projet artistique.”

Le ministre de la Culture a indiqué dans son communiqué que Py était l’héritier affirmé de la décentralisation théâtrale”

Py a déclaré à l’AFP :
"Il y a une nouvelle génération d'artistes en France et en Europe qui vont, je l'espère, trouver grâce à moi un lieu de travail, de création et une audience plus grande. Ca me tient très à coeur."

[...] Py a déclaré :
Au lieu du théâtre dans la cité, je souhaite faire de l'Odéon une cité du théâtre. Un espace vivant où il se passera toujours quelque chose, qui assume sa responsabilité institutionnelle, artistique et éducative.

cheers

Oliver Py au Théâtre National de l'Odéon, c'est fini!
dépêche AFP

Extrait:
"C'est une surprise totale (...). En général un deuxième mandat est pratiquement automatique, sauf en cas de dysfonctionnement grave, donc j'étais tout à fait confiant", explique Olivier Py. "Je suis viré pour avoir réussi (...) J'avoue ne pas comprendre", ajoute-t-il.

"Je suis fier de mon bilan. Je ne le dis pas simplement pour moi mais pour mes équipes qui ont mené cette maison à un endroit où elle n'était pas. Le taux de fréquentation est optimal - 82% -, 10.000 abonnés, 150.000 spectateurs avec des oeuvres exigeantes", poursuit le metteur-en-scène.

"C'est bien cela mon idée du théâtre populaire: amener un public large et diversifié socialement à des oeuvres exigeantes. On a beaucoup travaillé sur les publics jeunes, on a créé toutes sortes de partenariats", ajoute-t-il.


Et, insiste-t-il, "pour la première fois, le théâtre de l'Europe a enfin de l'argent de l'Europe ! Si le président de la République signe mon départ c'est un beau cadeau que je fais à mon successeur. Il va avoir les moyens de travailler !".

Dans le cadre d'un projet associant cinq théâtres européens, le théâtre de l'Odéon a obtenu une importante subvention de cinq millions d'euros sur cinq ans, financé à 50% par la commission européenne."
(Olivier Py)

Article: Le Monde: Olivier Py "débarqué" si vite

Article: Le Monde: Olivier Py abasourdi

Artcle: Courrier International: Bravo, merci et dégage!


Revenir en haut Aller en bas
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyJeu 14 Avr 2011 - 10:29

Ce matin, sur France Inter, aussi agressif que mal à l'aise face à Laure Adler, Frédéric Mitterrand a maladroitement tenté de justifier sa décision de limoger Olivier Py ... il a expliqué qu'il fallait "crever l'abcès" avec Olivier Py ... intense reflexion ... et que, malgré l'admiration qu'il lui portait et son bilan très positif, il souhaitait que la vocation de théâtre de l'Odéon soit européenne ... il ne fut guère convaincant.
Le fait du prince porté par un courtisan ... oui, très certainement ... oui
Revenir en haut Aller en bas
coline
Parfum livresque
coline

Messages : 29369
Inscription le : 01/02/2007
Localisation : Moulins- Nord Auvergne

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyJeu 14 Avr 2011 - 15:07

Constance a écrit:
Ce matin, sur France Inter, aussi agressif que mal à l'aise face à Laure Adler, Frédéric Mitterrand a maladroitement tenté de justifier sa décision de limoger Olivier Py ... il a expliqué qu'il fallait "crever l'abcès" avec Olivier Py ... intense reflexion ... et que, malgré l'admiration qu'il lui portait et son bilan très positif, il souhaitait que la vocation de théâtre de l'Odéon soit européenne ... il ne fut guère convaincant.
Le fait du prince porté par un courtisan ... oui, très certainement ... oui

Est-ce qu'il a expliqué pourquoi il y avait "abcès"?

Pour ceux que le sujet intéresse:
Sur le blog de l'Express
Revenir en haut Aller en bas
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyJeu 14 Avr 2011 - 15:55

Lorsque j'ai entendu les nouvelles, je me suis demandé : Pourquoi Frédéric Miterrand est-il allé se fourvoyer dans ce gouvernement et devenir un ministre fantoche de plus ?

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyJeu 14 Avr 2011 - 18:10

coline a écrit:
Constance a écrit:
Ce matin, sur France Inter, aussi agressif que mal à l'aise face à Laure Adler, Frédéric Mitterrand a maladroitement tenté de justifier sa décision de limoger Olivier Py ... il a expliqué qu'il fallait "crever l'abcès" avec Olivier Py ... intense reflexion ... et que, malgré l'admiration qu'il lui portait et son bilan très positif, il souhaitait que la vocation de théâtre de l'Odéon soit européenne ... il ne fut guère convaincant.
Le fait du prince porté par un courtisan ... oui, très certainement ... oui

Est-ce qu'il a expliqué pourquoi il y avait "abcès"?

Pour ceux que le sujet intéresse:
Sur le blog de l'Express


La question lui a été posée, mais il n'a pas daigné y répondre ... disons plutôt qu'il l'a éludée en orientant la discussion sur l'éventuelle nomination (à laquelle il réfléchirait encore) d'Olivier Py à la direction du festival d'Avignon ...
Ceci étant, il a laissé entendre qu'il s'était refusé à aller voir la pièce de théâtre sur feu son oncle, tout en ajoutant qu'il était par ailleurs trop occupé pour y assister ... sourire
Revenir en haut Aller en bas
Constance
Zen littéraire
Constance

Messages : 4066
Inscription le : 27/04/2010

Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py EmptyJeu 14 Avr 2011 - 18:13

domreader a écrit:
Lorsque j'ai entendu les nouvelles, je me suis demandé : Pourquoi Frédéric Miterrand est-il allé se fourvoyer dans ce gouvernement et devenir un ministre fantoche de plus ?


D'après ce que j'en ai lu, à l'époque où il dirigeait la Villa Médicis, c'était paillettes et raouts à gogo ... aussi, plus rien ne m'étonne venant de cet homme si friand d'honneurs et de mondanités ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Olivier Py Empty
MessageSujet: Re: Olivier Py   Olivier Py Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivier Py
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» merci OLIVIER
» nouveau venu
» Best Of 2006.
» recherche mecano moto
» Olivier en babylegs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Images et sons :: Théâtre, spectacles-
Sauter vers: