Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 John Steinbeck

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Aeriale
Léoparde domestiquée
Aeriale

Messages : 18120
Inscription le : 01/02/2007

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeMer 9 Juil 2008 - 19:20

majeanne a écrit:

Vos commentaires et analyses me donnent envie d'essayer "tendre jeudi".
Merci pour tes impressions livrées ici Majeanne content
Et je pense aussi, comme je te le disais sur le fil "Les 11 auteurs du mois", que celui-ci dervrait te satisfaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeLun 14 Juil 2008 - 18:09

Lune noire - John Steinbeck

Diffusé sous le manteau pendant l'occupation.
Et je comprends pourquoi. Quel livre ingénieux!

l'histoire se déroule dans un petit village de la Scandinavie.
Un dimanche matin tranquille,
Monsieur Corell avait convié plusieurs citoyens du village,dont des soldats.
à un déjeûner/concours de tir, hors du village.
Le facteur et le policier étaient aussi hors du village.
et il y eu l'invasion du village
6 soldats tués, 3 criblés et 3 enfuis dans les colines.
Dix-heures quarante -cinq la ville était occupée ,les défenseurs étaient déçimés et la guerre était finie.
Monsieur Corell avait tout prévu, éloigner les forces du village.
il avait servi d'agent pour les militaires.

une guerre froide s'enclenche entre la population du village
et les militaires.
Dans la mine de charbon, plusieurs évènements se produisent pour démontrer la non acceptation de la prise du village par les militaires.
chaque citoyen devient un danger pour les militaires
quand un citoyen tombe sous fusillade il y a un autre pour prendre la relève.


Citation :
Et il y avait de la mort dans l'air, qui planait et qui attendait. Des accidents se produisaient sur le chemin de fer qui s'accrochait aux collines et reliait la petite ville au reste de la nation. Des avalanches tombaient sur les voies et les rails étaient déformés. Aucun train ne pouvait circuler avant qu'on n'ait d'abord vérifié les voies. Des civils étaient fusillés en représaille et cela ne changait rien. De temps à autre un groupe de jeunes hommes s'échappait et partait pour l'Angleterre. Et les Anglais bombardaient la mine de charbon, causant des dégâts et faisant des morts parmi leurs amis comme parmi leurs ennemis. Et cela n'arrangeait rien. La haine froide s'accentuait avec l'hiver, la haine patiente, la haine morose.

Citation :
Maintenant c'était le conquérant qui était encerclé, les hommes du bataillon étaient seuls au milieu d'ennemis silencieux, et aucun soldat ne pouvait relâcher sa garde un seul moment. S'il le faisait, il disparaissait, et quelque congère engloutissait son corps. s'il buvait, il disparaissait. Les hommes du bataillon ne pouvaient chanter qu'entre eux, ne pouvaient danser qu'entre eux, et peu à peu les danses cessèrent, et les chants n'exprimèrent que la nostalgie du pays.

Citation :
Les patrouilleurs, apercevant des lumières, entendant des rires, étaient attirés comme par un foyer, mais, lorsqu'ils s'approchaient, les rires cessaient, la chaleur s'évanouissait, et les gens devenaient froids et obéissants. Et les soldats, humant les effluves des petits restaurants, entraient, commandaient de la nourriture, mais celle qu'on leur servait était trop salée et trop poivrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeLun 29 Sep 2008 - 14:56

John Steinbeck - Page 3 Couver86
Rue de la sardine
Citation :
Description
La Rue de la Sardine, à Monterey en Californie, c'est un poème ; c'est du vacarme, de la puanteur, de la routine, c'est une certaine irisation de la lumière, une vibration particulière, c'est de la nostalgie, c'est du rêve. La Rue de la Sardine, c'est le chaos. Chaos de fer, d'étain, de rouille, de bouts de bois, de morceaux de pavés, de ronces, d'herbes folles, de boîtes au rebut, de restaurants, de mauvais lieux, d'épiceries bondées et de laboratoires. Ses habitants, a dit quelqu'un : " ce sont des filles, des souteneurs, des joueurs de cartes et des enfants de putains " ; ce quelqu'un eût il regardé par l'autre bout de la lorgnette, il eût pu dire : " Ce sont des saints, des anges et des martyrs ", et ce serait revenu au même.

Je ne peux pas le dire pour chacun d’entre vous, mais je dirais que la plupart a quelques livres fétiches qu’on aime relire et relire – pour retrouver la sensation qu’on a eu la première fois, pour savourer une histoire qu’on connaît et qu’il fait bien de retrouver parfois ce qu’on connaît déjà…
Et il y a sûrement aussi des films qui rangent dans un tel statut de ‘répétitions’.
Depuis des années un de ces films est pour moi Rue de la Sardine avec Nick Nolte et Debra Winger. J’adore cette atmosphère ‘hors du temps’ dont on ne sait pas si ce film joue en 1950 ou 2000 (bon, d’accord, il y a quelques indices – mais seulement pour dire qu’il n’est pas fixé sur une date précise), je trouve trop marrant de revoir les petits événements qui se déroulent autour de cette rue … mais cela ne m’est jamais venu à l’esprit de contrôler s’il y aurait un livre derrière tout cela. Et bien – il y en a !
Et quel joie de retrouver 'ma' rue en littérature...

Toute enthousiasmée je sors de cette lecture – et même si j’avais toutes les images du film dans ma tête – la lecture m’a plu énormément – et ce livre va dès à présent devenir un de ces livres dont j'ai envie de lire et relire.. et relire.


Le lever du jour est un moment magique, dans la Rue de la Sardine. Quand le soleil n’a pas encore percé l’horizon gris, la Rue paraît suspendue hors du temps, enveloppé d’une lueur d’argent. Les réverbères sont éteints, l’herbe prend des tons d’émeraude, la ferraille de conserveries prend des reflets de perle, de platine, et d’étain vieilli. Pas encore d’automobiles. Le progrès, les affaires, tout dort. Rien que le va-et-vient des vagues contre les pilotis des conserveries. C’est la paix absolue, c’est le repos, le temps lui-même s’est effacé. Les chats sortent des buissons, glissent sur terre à pas sirupeux, à la recherche des têtes des poissons. Les chiens matineux paradent majestueusement, en quête eux aussi, de leur provende. Les mouettes aux ailes déployées viennent se poser côte à côte sur les toits des conserveries, attendant leur festin d’ordures. La brise marine, venue de la Station Hopkins, porte l’aboiement des lions de mer, on dirait celui d’une meute ; l’air est frais ; derrière les maisons les jardins, les taupes sortent de leurs trous, bousculent les petits monticules de terre emperlée de rosée, et ramènent des fleurs dans leurs trous. Presque personne : juste ce qu’il faut pour donner l’impression de la solitude et de l’abandon.


Un peu de cette atmosphère flotte dans ce livre – les gens qui vivent dans la Rue de la Sardine sont aussi étranges qu’aimables, ils font des bêtises et ne réussissent pas trop avec leurs vies, ils veulent faire de bonnes choses et échouent parce qu’ils ont un don pour la catastrophe (et surtout toujours soif – le whiskey coule à flot dans ce livre Very Happy ) – mais on voudrait les connaître tous, on voudrait peut être pas vivre dans cette rue, mais c’est sûr que cela fait du bien d’y aller pour les visiter.. et j’ai déjà envie de leurs faire une nouvelle visite :heart:

John Steinbeck - Page 3 Couver87
Rue de la sardine – Cannery Row
Dans le livre il n’y a pas de Debra Winger (°), ni de Baseball – mais le livre est aussi poétique et charmant que le film – et surtout les deux se complètent à merveille.

À lire sans modération Wink


(°) mais je viens de voir que dans le livre Tendre Jeudi il reparle de la Rue de la Sardine, de Doc.. et là il y a aussi Suzy.. et donc - ma prochaine lecture m'attend miammiam

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeLun 29 Sep 2008 - 20:35

Steinbeck,effectivement,ce n'est pas que les drames sociaux, Raisins, Souris,Combat douteux.C'est aussi la truculence de Jeudi ou de Sardine.Ne pas oublier son ultime récit Voyage avec Charley mais je crois que quelqu'un l'a déjà dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeLun 29 Sep 2008 - 22:56

Bellonzo a écrit:
Steinbeck,effectivement,ce n'est pas que les drames sociaux, Raisins, Souris,Combat douteux.C'est aussi la truculence de Jeudi ou de Sardine.Ne pas oublier son ultime récit Voyage avec Charley mais je crois que quelqu'un l'a déjà dit.
Oui.. des drames sociaux - on en a pour l'instant assez en dehors de ce forum, en dehors de la littérature - donc, j'aime aussi exclure de temps en temps toute la réalité que je dois m'infliger en dehors de mes heures de lecture.. probablement aussi à cause de cela que je suis tellement sous le charme de cette 'cloche' hors du temps/réalité que représente cette Rue de la Sardine.. Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Oct 2008 - 16:54

John Steinbeck - Page 3 97822512
Tendre Jeudi
Citation :
4e de couverture
Depuis la guerre, bien des choses ont changé rue de la Sardine. Ses amis s’inquiètent pour Doc, qui peine à terminer sa thèse et semble se replier sur lui-même. Quant à la tenancière du bordel, elle se demande si sa nouvelle recrue a bien le profil de l’emploi. C’est alors qu’une idée complètement loufoque se met à germer dans le cerveau des habitants du quartier. Qui sait si, à force de ruse et de générosité, ils ne parviendront pas à atteindre leur but ? Tout peut arriver, par un tendre jeudi….

Nous voilà donc dans la suite de Rue de la Sardine. Et si ce livre était une peinture d’aquarelle, Tendre jeudi est plutôt une toile d’huile. Un peu plus ‘lourd’, un peu plus ‘bavard’..
Mais néanmoins un bon livre – et surtout si on aime le premier, on doit poursuivre avec ce livre. Pour retrouver Doc, Mac et les autres habitants de la rue de la Sardine.
On peut bien dire que ces livres sont les plus joyeux de Steinbeck – parfois même un lecteur a besoin de cela Wink


Et je voulais noter ici encore une fois - l'artiste de la couverture coeur est Osmund Caine, L'île de Wight

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Jeu 26 Avr 2012 - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitude
Espoir postal
Solitude

Messages : 32
Inscription le : 09/12/2008

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Déc 2008 - 9:17

Chatperlipopette a écrit:
Mon premier contact littéraire avec Steinbeck fut au collège, en 3è, avec la lecture de "La perle"...un grand souvenir!
Je me souviens que la plupart de mes camarades de classe avaient détesté et ont été vaccinés de ses écrits!

Eh bien, moi aussi je suis l'une des "vaccinée" xD

J'avais lu La perle en 5e en tant que lecture imposée et je n'avais pas du tout accroché...Le monde sombre m'avait laissé une étrange impression, et la psychologie des personnages était passée un peu trop au Nord de ma tête de gamine, de même que la philosophie de l'oeuvre.

Cela en tout cas a eu pour conséquence de me donner une espèce d'allergie à Steinbeck tout comme d'ailleurs, à tout ce que j'ai lu cette année là car le professeur nous donnait des lectures qui, quelque soit la manière dont je les conçois, me semblent bien peu convenir aux petits jeunes que nous étions (tiens, ça pourrait faire l'objet d'un fil: Les livres VS les profs conservateurs: un combat de tous les instants! Very Happy)

Cependant, à présent que je lis vos critiques si positives, l'idée de le lire me séduit un peu plus et j'essayerais de m'y atteler un de ces quatres, je le jure (pinocchio)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Déc 2008 - 13:37

Merci de faire revenir ce fil Solitude content
et bonne lecture prochaine de Steinbeck


Dernière édition par bulle le Dim 15 Fév 2009 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Déc 2008 - 14:52

Solitude a écrit:
Cela en tout cas a eu pour conséquence de me donner une espèce d'allergie à Steinbeck tout comme d'ailleurs, à tout ce que j'ai lu cette année là car le professeur nous donnait des lectures qui, quelque soit la manière dont je les conçois, me semblent bien peu convenir aux petits jeunes que nous étions (tiens, ça pourrait faire l'objet d'un fil: Les livres VS les profs conservateurs: un combat de tous les instants! Very Happy)
voilà un point assez important qui a probablement touché plus d'un lecteur Wink
En tout cas pour moi les lectures imposées à l'école ont eu l'effet que je ne veux pas revoir des 'classiques' avant que je serai 80 Razz
Mais parfois on réussi aussi à surmonter les nausées causées par l'école..

Solitude a écrit:
Cependant, à présent que je lis vos critiques si positives, l'idée de le lire me séduit un peu plus et j'essayerais de m'y atteler un de ces quatres, je le jure (pinocchio)
Surtout ses livres plus 'gais' comme Rue de la Sardine, Tendre Jeudi et Tortilla Flat sont tellement différent de ceux qu'on étudie à l'école.. tu auras l'impression de lire un autre auteur Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque


Dernière édition par kenavo le Sam 13 Déc 2008 - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bellonzo
Sage de la littérature
Bellonzo

Messages : 1775
Inscription le : 22/07/2008
Age : 70
Localisation : Picardie

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Déc 2008 - 14:56

De grâce oubliez ce que vous avez lu à l'école.La plupart des auteurs ne se remettent pas de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eeguab.canalblog.com
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeSam 13 Déc 2008 - 18:37

Bellonzo a écrit:
De grâce oubliez ce que vous avez lu à l'école.La plupart des auteurs ne se remettent pas de ça.

enthousiaste j'approuve !! C'est vrai dans 95% des cas.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solitude
Espoir postal
Solitude

Messages : 32
Inscription le : 09/12/2008

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 15:54

Bellonzo a écrit:
De grâce oubliez ce que vous avez lu à l'école.La plupart des auteurs ne se remettent pas de ça.

Oui, j'avoue que les lectures imposées à l'école sont loin d'être réellement significatives. Mais on ne pourra nier le fait qu'elles jouent fortement dans la balance! Une première opinion n'est peut-être pas définitive mais elle fait facilement basculer le panier en (dé)faveur de la lecture.

Ceci dit, maintenant que j'ai acquis un minimum de maturité (Cool), je me rend bien compte que c'est un peu étroit d'esprit que de s'arrêter à une seule impression. Aussi, vais-je suivre le conseil de Kenavo:

Kenavo a écrit:
Surtout ses livres plus 'gais' comme Rue de la Sardine, Tendre Jeudi et Tortilla Flat sont tellement différent de ceux qu'on étudie à l'école.. tu auras l'impression de lire un autre auteur John Steinbeck - Page 3 Icon_wink

PS
: je pense qu'il y a bon nombre de professeurs qui rebutent vraiment leurs élèves par une telle attitude. Tout comme il existe de nombreux professeurs qui suscitent au contraire une attirance grâce à des lectures bien choisies. Il est vrai que ce sont souvent des profs plus jeunes qui entrent dans ce dernier cas, ayant eux-mêmes eut à pâtir du problème semblable durant leurs études.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bix229
Parfum livresque
bix229

Messages : 24639
Inscription le : 24/11/2007
Localisation : Lauragais (France)

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 16:18

Et puis il y aussi Les raisins de la colère, En un combat douteux, Les nouvelles de La grande vallée...
Et meme à L'Est d'Eden, un peu manichéen, un peu long, mais avec de belles descriptions de la Californie.
Steinbeck est un excellent paysagiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
domreader

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeDim 14 Déc 2008 - 16:30

J'y ajouterai Voyages Avec Charlie, une espèce de roman-journal écrit par Steinbeck déjà un peu âgé lorsqu'il part traverser les Etats-Unis, seul dans une caravane (trailer) avec son chien Charlie, un caniche royal, et sa machine à écrire. C'est un livre qui bien sûr contient des paysages, mais aussi d'extraordinaires moments de vie instantanés faits de rencontres banales ou très savoureuses.

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bulle
Zen littéraire
bulle

Messages : 7175
Inscription le : 02/07/2007
Age : 62
Localisation : Quelque part!

John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitimeLun 23 Fév 2009 - 6:27

Snark a écrit:
Et la dernière page n'est pas la moins poignante... :)

Je trouvé Des souris et des hommes simple et touchant. Moi aussi j’ai bien aimé l’amitié qui rattachait Lenie et George; ou comment ces deux contraires se complétaient.

C'est le seul roman de l'auteur que j'ai lu... J'ai hâte de lire tes commentaires sur les prochains que tu liras; ils baseront mon prochain choix...
J'ai vu la pièce de théâtre , c'était magnifico. Je lirai un jour le livre mais j'espère juste pouvoir me détacher des personnages de la pièce de théâtre.intense reflexion Lors de sa lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




John Steinbeck - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: John Steinbeck   John Steinbeck - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
John Steinbeck
Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» John Lennon
» Le lac de glace (John Farrow)
» Multinational fleet & exercices
» La Ligne verte
» Ranger John Van Cott 5 th Ranger Bn D.Co

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: