Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Stieg Larsson [Suède]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Stieg Larsson [Suède]   Sam 29 Sep 2007 - 23:31



Stieg Larsson était un journaliste et écrivain suédois. Au début de sa carrière il était plus particulièrement attiré par le mouvement de science-fiction suédois, c’est alors qu’il publie deux fanzines.
Jusqu’en 1987 il s’engage aux côtés du parti socialiste suédois mais le quitte pour divergence d’opinion lorsqu’il ne veut pas soutenir les partis socialistes étrangers aux motivations plus improbables selon lui. Il s’intéresse ensuite au fascisme ordinaire suédois et collabore au magazine Expo, revue suédoise ‘observatoire des manifestations suédoises du fascisme’ (Wikipédia).
En 2004 il meurt brutalement d’une crise cardiaque peu de temps après avoir remis les manuscrits de Millénium à son éditeur.


Bibliographie

Citation :
Index: (cliquez sur les numéros de page pour y accéder directement)

Série romanesque Millennium/Millénium

2006 Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes, Arles, Actes Sud, Pages 1, 2, 3, 4, 5, 6,7, 8
2006 La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, Arles, Actes Sud, Pages 1, 2, 3, 4, 5, 7, 8
2007 La Reine dans le palais des courants d'air, Arles, Actes Sud, Pages 1, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Autres textes inédits Page 7

Millénium, Stieg et moi, Page 8

Citation :
mise à jour le 18/10/2011, page 8

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.


Dernière édition par kenavo le Ven 18 Jan 2013 - 20:39, édité 3 fois (Raison : ajout de l'index de mr renard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
domreader
Zen littéraire
avatar

Messages : 3409
Inscription le : 19/06/2007
Localisation : Ile de France

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Sam 29 Sep 2007 - 23:37

Millénium 1 - L'Homme Qui n'Aimait Pas Les Femmes
Actes Noirs - Actes Sud - 575 p


Dans Millénium 1 – L’Homme qui n’aimait pas les femmes, Mikael Blomqvist, rédacteur en chef de la revue Millénium, journaliste socio économique et grand pourfendeur des patrons d’industrie pourris, vient juste d’essuyer un revers de taille. En effet, il vient d’être condamné à payer une amende gigantesque et à effecteur quelques mois de prison pour diffamation envers l’un des plus puissants patrons d’industrie suédois, un certain Wennerström. Alors qu’il a démissionné de la revue Millénium, il est contacté par un gros industriel pour replonger dans une enquête vieille de 46 ans, une enquête qui n’a jamais réussi à éclaircir la disparition de la jeune Harriet Vanger, nièce de l’industriel Henrik Vanger. Cependant, tous les ans, le jour de son anniversaire, quelqu’un envoie avec une ironie morbide à Henrik Vanger des fleurs séchées, tout comme le faisait sa nièce. Blomqvist accepte cette enquête qui l’entraîne loin de Stockholm, sur une petite île du nord. Un curieux personnage fait irruption dans sa vie, la très bizarre Lisbeth Salander – atteinte d’un syndrôme d’Asperger qui en fait à la fois une écorchée vive associale et un génie de l’informatique. Blomqvist l’engage pour mener l’enquête, et tous deux seront entraînés, et nous avec, dans une saga familiale monstrueuse.

Larsson est un raconteur d’histoires très habile et nous fait entrer dans son monde à petits pas, tout en excitant notre curiosité. Puis le rythme s’accélère, et alors, il ne nous reste plus qu’à accrocher notre ceinture et à nous laisser embarquer avec plaisir et une délicieuse angoisse dans les méandres et les rebondissements de l’enquête, oscillant entre le passé et le présent peu ragoûtants de la puissante famille Vanger. Un livre bien ficelé qui n’a d’autre ambition que celle de nous distraire : mission accomplie M. Larsson ! cheers Un excellent moment de lecture et de plaisir - d’ailleurs…….j’aimerais bien qu’Amazon se dépêche de me livrer les tomes 2 et 3 ! (Scrogneugneu......) Rolling Eyes

_________________
'Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne pouvez penser que ce que tout le monde pense.' - Haruki Murakami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Dim 30 Sep 2007 - 6:48

Ah oui, le problème avec ces bouquins, c'est qu'il est difficile de décrocher...
J'emporte le tome 3, je le réserve pour l'avion , ce sont des histoires gommeuses d'entourage fâcheux!

Pssss Domreader...Il faudra qu'on pense à parle de Rose Tremain!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Dim 30 Sep 2007 - 11:12

Le bibliomane a emprunté le premier tome de cette trilogie à la bibliothèque.
Je crois que je prendrai sa suite Wink
Tout ce que je peux lire sur les blogs au sujet de cette trilogie est enthousiasmant et donne envie de s'y plonger immédiatement!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Chimère
Agilité postale
avatar

Messages : 995
Inscription le : 24/02/2007
Age : 45
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Mar 2 Oct 2007 - 10:20

Je n'ose même plus lire des avis sur les blogs ou forum sur ces livres, j'ai trop peur d'avoir le plaisir de la lecture gâchée par des révélations sur l'intrigue. Mais je suis tentée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alivreouvert.over-blog.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Mer 10 Oct 2007 - 20:05

Article paru dans le Journal Le Soir, mardi 09 octobre 2007, par Philippe Manche

Citation :
On peut clairement parler de phénomène à propos de Millénium, dont le troisième et ultime volet La reine du palais des courants d'air vient de sortir et dont un coffret « intégrale » paraîtra en novembre. De mémoire de lecteur, on n'a plus lu une comédie humaine aux allures de polar ou thriller aussi dense et palpitante depuis le quatuor de Los Angeles de James Ellroy, l'auteur du Dahlia Noir.

Renseignez-vous dans votre entourage. Ceux et celles qui ont découvert les aventures du journaliste à Millénium Mikael Blomkvist et de la jeune écorchée Lisbeth Salander sont devenus purement et simplement accros. Au point d'arriver au boulot avec des valises sous les yeux, de ne plus assumer les tâches ménagères, bref de ne plus faire « que ça ». Dévorer les 1.800 pages de cette explosive saga et ralentir le rythme en fin de lecture, trop triste à l'idée d'abandonner définitivement les protagonistes.

Si le récit (on y arrive) y est évidemment pour beaucoup dans ce succès sans précédent pour un auteur scandinave – le million de lecteurs est dépassé –, la personnalité et le destin de Stieg Larsson y sont aussi pour beaucoup.

Décédé le 9 novembre 2004 d'une crise cardiaque peu de temps après avoir remis les dernières épreuves à Norstedts, son éditeur, Larsson faisait figure de référence dans la lutte contre l'extrême droite et le racisme.

Foudroyé à l'âge de 50 ans, Stieg Larsson sait de quoi il parle. Et c'est cette crédibilité qui donne un poids supplémentaire dans l'avalanche de superlatifs que récolte Millénium depuis la sortie de Les hommes qui n'aimaient pas les femmes, premier volet sorti en juin 2006.

« Lorsque Larsson évoque les trafics de femmes dans les pays baltes, on sait que c'est vrai », confirme Marc de Gouvenain, qui a lancé la collection Actes Noirs chez Actes Sud avec la trilogie. « Les complicités à de hauts niveaux de pouvoir sont vraies aussi. Idem pour des histoires de pédophilie ou de la dérive nationaliste d'une petite cellule au sein de la Sûreté de l'État. Il y a énormément de casseroles en Suède. L'assassinat d'Olof Palme n'est toujours pas résolu Alors, oui, Larsson est totalement crédible. » Alors oui, Mikael Blomkvist est le double de Stieg Larsson. Et Millénium est aussi une sorte de double d'Expo (www.expo.se -NDLR), la revue suédoise observatoire des manifestations ordinaires du fascisme que dirigeait Larsson jusqu'à sa mort.

Mais comment raconter l'irracontable en quelques lignes et sans déflorer l'intrigue ?
Pour le premier volume, et comme Francis Ford Coppola avec Le Parrain, Stieg Larsson utilise les codes du polar pour raconter la saga d'une famille.

Blomkvist est engagé par le patriarche d'une smala d'industriels pour rédiger sa biographie.

Et de découvrir, avec l'aide de la jeune Lisbeth Salander, un univers glauque et étouffant. Une bombe addictive comme n'importe quelle bonne série américaine genre 24 h ou The Soprano.

La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette, deuxième volet, révèle le passé de Lisbeth Salander. Un passé horrible et bouleversant, inscrit en filigrane d'une enquête palpitante de Blomkvist sur les réseaux de prostitution. Dans le dernier épisode, Stieg Larsson boucle la boucle avec une maîtrise hallucinante et révèle, via son héros, un complot monstrueux au cœur d'une cellule agissant comme un électron libre au sein même du pouvoir suédois.

Allez, on ose. Stieg Larsson, le chaînon manquant entre John Le Carré, James Ellroy et Dennis Lehane ? Oui, trois fois oui.

« Larsson ne perd jamais de vue ses personnages, avance, en guise d'explication à son succès, Marc de Gouvenain. Et ses personnages sont forts, même les salauds. Le lecteur partage les interrogations de journaliste et d'intellectuel de Blomkvist. C'est aussi une belle leçon d'indépendance journalistique. Et il y a Lisbeth, qui fait craquer toutes les femmes. On a envie de la consoler et, en même temps, elle est capable d'assommer les méchants. Et comme elle est douée en informatique, elle fait crouler n'importe qui rien qu'en manipulant les touches d'un clavier. »

Sachez enfin, à propos du coffret Millénium, qu'il contiendra un bonus incroyable : les derniers échanges de mails entre l'auteur et son éditeur. Et c'est absolument passionnant : la correspondance nous éclaire sur l'homme hors du commun qu'était Stieg Larsson.
Revenir en haut Aller en bas
Chatperlipopette
Zen littéraire
avatar

Messages : 7679
Inscription le : 24/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Mer 10 Oct 2007 - 21:38

Très intéressant article sentinelle, qui éclaire ce phénomène littéraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatperlipopette.blogspot.com
Isidore Ducasse
Envolée postale
avatar

Messages : 166
Inscription le : 17/08/2007
Age : 26

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Jeu 11 Oct 2007 - 17:30

Drôle de hasard, mais ce matin il y avait justement un article entier sur lui dans le journal, c'était assez triste de se dire qu'il comptait sur ces livres pour assurer ses vieux jours, et pour finir, alors que le livre est un succès, je crois qu'il n'a même pas eu le temps de voir le succès qu'il a eu... Par contre j'ignorais qu'il était originaire des pays scandinaves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Sam 27 Oct 2007 - 17:55

Millénium



Vous les avez sûrement déjà remarqués, ces trois pavés édités chez Actes Sud, dont les titres attirent immédiatement l'attention : « Les hommes qui n'aimaient pas les femmes – La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette – La reine dans le palais des courants d'air. »

Inaugurant la nouvelle collection « Actes Noirs » dédiée aux polars, la trilogie de Stieg Larsson s'est présentée comme un incontournable de cette rentrée littéraire 2007. Et le moins que l'on puisse dire à propos de ce triptyque de près de 1900 pages, c'est qu'il s'avère être une réussite majeure.




On le sait, les polars scandinaves sont à la mode depuis quelques années, mode justifiée par la grande qualité de ces romans signés Mankell, Nesbo, Indridasson, etc... Et voilà qu'à tous ces auteurs reconnus vient s'ajouter le nom de Stieg Larsson. Hélas ! Malgré la grande qualité de son oeuvre, « Millénium » et ses personnages principaux resteront orphelins car Stieg Larsson est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 50 ans, peu après avoir bouclé le dernier tome de sa trilogie.

L'auteur n'aura donc malheureusement pas été témoin du succès phénoménal remporté par ses trois romans. Et ce succès est en tous points justifié car si vous faites partie de celles et ceux qui n'ont pas encore lu la trilogie « Millénium », je vous défie, une fois commencée la lecture du premier tome, de vous détacher de l'intrigue et de ne pas enchaîner immédiatement après avec les deux tomes suivants. Attention, la lecture de cette trilogie peut conduire à l'addiction !




Et pourtant nous sommes ici bien loin de l'univers des thrillers, de leur mécanique bien réglée, de leurs effets dramatiques destinés à captiver l'attention, de toute cette machinerie savamment huilée qui n'a pour seul but que de pousser le lecteur à tourner la page pour en savoir plus. Nous sommes ici en présence d'un polar beaucoup plus axé sur la psychologie de ses personnages que sur l'action pure ou les effets morbides et sanguinolents dont certains auteurs se sont fait une spécialité.



L'intérêt de la trilogie « Millénium » n'est pas là. Il est plutôt dans l'observation et la description de la société suédoise contemporaine, une société qui, par bien des aspects est comparable à la nôtre dans sa confrontation avec la délinquance en cols blancs, avec les accointances entre monde politique et haute finance, avec les conséquences de la fin de la guerre froide qui a boosté le marché du trafic d'êtres humains, avec la résurgence des vieux démons assoupis du nazisme et du fascisme, avec l'inféodation des médias aux grandes puissances économiques, etc...



Tous ces problèmes contemporains, si Stieg Larsson les évoque à un moment ou à un autre de sa trilogie, c'est avant tout parce qu'il a mené une carrière de journaliste, qu'il a enquêté et publié des essais sur l'économie, qu'il a réalisé des reportages sur divers conflits africains et aussi qu'il a été rédacteur en chef de la revue Expo, observatoire des manifestations ordinaires du fascisme dans la société contemporaine.




Ce n'est donc pas un hasard si le personnage central de son récit, Mikael Blomkvist, est lui aussi journaliste. Âgé d'une quarantaine d'années, Blomkvist travaille pour la revue mensuelle Millénium, revue d'investigation qui pointe du doigt les abus et les excès du monde politique et financier.



Au tout début du récit, Blomkvist vient de perdre un procès qui l'oppose à un grand requin de la finance suédoise. Ayant écopé d'une lourde amende et de quelques mois d'emprisonnement, le journaliste va vouloir prendre quelques distances avec la rédaction du journal afin, d'une part, de faire le point sur sa carrière et d'autre part de préparer sa revanche sur l'homme d'affaires qui l'a traîné au tribunal et dont il est pourtant profondément convaincu de la malhonnêteté. Mais c'est alors qu'il est contacté par un autre capitaine d'industrie qui désire l'employer afin d'enquêter sur un étrange cas de disparition d'une jeune fille survenu une quarantaine d'années plus tôt.

A partir de ce moment, tout va s'enchaîner et Stieg Larsson va nous entraîner dans un récit fleuve qui ne s'achèvera, au grand regret du lecteur, qu'au bout de trois tomes tous plus passionnants les uns que les autres. On verra apparaître au cours de ce récit une kyrielle de personnages à la psychologie remarquablement fouillée et décrite et dont l'exemple le plus emblématique n'est autre que Lisbeth Sallander, personnage qui, peut-être plus que Blomkvist, est au centre de toute la trilogie.

Car ce qui est la marque de fabrique de l'oeuvre de Stieg Larsson, c'est la place toute particulière faite aux femmes dans ses trois romans. Les femmes sont ici l'élément central du récit, actrices de leur destin, ou victimes de celui-ci, Stieg Larsson nous dresse ici plusieurs portraits féminins qui valent leur pesant d'or. Qu'elles soient journalistes, flics ou marginales, Larsson nous les décrit avec beaucoup de justesse, sans complaisance ni afféterie.

Les hommes, par contre, sont pour la plupart décrits comme des salauds, des machos, des obsédés sexuels, des tricheurs, et bien peu échappent au rouleau compresseur de l'auteur. Car les hommes qui n'aiment pas les femmes sont légion, et les bas instincts, la brutalité, la perversion et la soif de domination sont des sentiments encore bien ancrés dans les mentalités masculines.

Un seul, évidemment, semble échapper à ce jugement sans appel de Larsson, c'est Blomkvist bien évidemment. Son côté homme idéal, courageux, obstiné, ennemi de toutes les injustices, séducteur, amant expérimenté et infatigable, m'a un peu agacé (mais n'y voyez là que de la jalousie pure et simple) en ce sens qu'il m'est apparu un tantinet artificiel, trop lisse, trop parfait.

Ceci dit, Mikael Blomkvist est tout de même un personnage auquel on s'attache (moins qu'à Lisbeth Sallander) et que l'on suit avec plaisir dans ses investigations, pour qui l'on tremble lorsque le danger menace et avec qui l'on se réjouit quand certains salauds se retrouvent hors d'état de nuire. Bref, sous la plume de Stieg Larsson les hommes en prennent pour leur grade et c'est tant mieux car ils l'ont bien mérité. Les femmes, quant à elles, en ressortent plus fortes même si leur calvaire et l'opression dont elles sont les victimes est loin de s'achever.




Je m'aperçois que je n'ai presque rien dit de la trame du récit qui s'étire sur ces trois tomes. Je n'en dirais toutefois pas plus de peur de déflorer l'intrigue et de gacher le plaisir de celles et ceux qui ont encore à découvrir cette oeuvre passionnante.

Mais je vous vois déjà avec le premier tome entre les mains, prêts à plonger tête baissée dans cette captivante histoire... Je me retire donc sur la pointe des pieds et vous souhaite une bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Sam 27 Oct 2007 - 20:00

Non, Le Bibliomane, n'y vois pas de la jalousie, moi aussi il m'a agacée...Il manque de complexité et de failles , Blomkvist, et ça m'a gênée aussi.
C'est finalement assez glaçant, cette trilogie, ai-je trouvé. Qui éprouve quelque chose, là dedans??? Les hommes sont tels que tu les as décrit, mais les femmes... sont pour la plupart dures , froides et arrivistes. Conséquence de, oui, mais quand même assez effrayant.
Je préfère, et de loin, les romans d'Elisabeth George, qui décrivent aussi, et très bien, une société, mais qui sont beaucoup plus fouillés sur le plan psychologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Bibliomane
Zen littéraire
avatar

Messages : 3403
Inscription le : 21/02/2007
Age : 51
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Sam 27 Oct 2007 - 21:07

Tout à fait d'accord avec toi Marie. Mais malgré ces quelques bémols, l'impression générale que je retire de ces trois tomes est que cette histoire est diablement bien menée et que l'auteur a su mener une histoire captivante de bout en bout sur près de 1900 pages, ce qui n'est pas rien. J'ai été conquis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lebibliomane.blogspot.com/
Queenie
...
avatar

Messages : 22882
Inscription le : 02/02/2007
Age : 37
Localisation : Un peu plus loin.

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Dim 3 Fév 2008 - 11:10

j'ai dévoré le premier tome pendant les fêtes (on m'a offert la trilogie). Mais je n'ai pas voulu me précipiter sur les suivants, préférant me les garder un peu au chaud.

Je n'ai pas lu de livres d'elizabeth george, et ne suis pas une pro des polars en général, donc je peux difficilement dire si ce millenium 1 et plus ou moins psychologique, plus ou moins fouillé, que les autres. Ce que je sais, c'est que c'était palpitant de suivre ces personnages, de découvrir leur part d'obscurité, leurs secrets. J'ai bien aimé le fait que ça parle d'une famille bien sous tous rapports et qui une fois étudiée, explose en mille miettes de perversité, d'hypocrisie, de lâcheté...

C'est un fantastique miroir de la société, avec un petit côté brut et rebel dans les veines (par le personnage de lisbeth évidemment : écorchée vive, que la société écrase sans arrêt mais contre laquelle elle garde la tête haute).

je me demande combien de temps je vais tenir avant d'entamer le deuxième tome.

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emyole
Espoir postal


Messages : 20
Inscription le : 02/10/2007
Age : 77
Localisation : Montérégie Québec

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Ven 22 Fév 2008 - 0:48

J'ai lu le premier tome que j'avais reçu en cadeau pour les Fêtes.
Je n'avais pas du tout entendu parler de cet auteur et il ne figurait pas dans la liste de livres que j'avais soumise à mes enfants.

Voilà que j'ai CE livre! Je l'ai laissé dormir un bon mois. Puis....je m'y suis plongée et j'ai été conquise!

Je l'ai lu d'un bout à l'autre sans presque jamais le refermer.

Auj. je me suis procurée les 2 volumes suivants et je sais que je passerai de très belles heures...de peur et de plaisirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
avatar

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Ven 7 Mar 2008 - 21:31

Quoi? Je ne vous ai pas dit? Je me suis milléniumarisée aussi et demain j'aurai bouclé le second volume de la trilogie. Le profil de Lisbeth s'y déploie mieux, par le retour obligé sur son propre drame alors que Blomkvist est particulièrement effacé. Je plonge dans ce second volet avec plus de bonheur que ds le premier (les détails des exactions financières et les psychoses de bonne famille ne m'avaient pas convaincue).
C'est l'occasion de sentir aussi comment est faite l'ossature de cette suite romanesque. Mais, pas trop "vi te" -puisqu'il n'en reste qu'un...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Emyole
Espoir postal


Messages : 20
Inscription le : 02/10/2007
Age : 77
Localisation : Montérégie Québec

MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   Mar 11 Mar 2008 - 4:22

Voilà, je viens de terminer la lecture de cette trilogie.
J'ai beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stieg Larsson [Suède]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stieg Larsson [Suède]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Millenium, la trilogie policière de Stieg LARSSON
» un Ecoquartier en Suède
» siege RF dos a la route apres 4 ans combien de temps ?
» Pour les scéptiques sur les sièges dos à la route...
» Un "Etat fédéral" commun séduirait 42 % des Nordiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nordique (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: