Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Franz Kafka [République tchèque]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
shanidar
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Lun 17 Mar 2014 - 13:29

je ne connaissais pas l'existence de ces cahiers. Merci de nous en donner le ton, coli. Ma récente lecture de Kafka, dans laquelle j'ai aussi découvert des aspects de l'auteur bien différents de ceux qu'on lui reconnait habituellement me donne envie de poursuivre sa découverte. Kafka fait partie des auteurs que je lis très lentement, relisant même paragraphe sur paragraphe à la recherche d'un sens caché, d'une sensation fragile, évanescente, difficilement transmissible et pourtant bien présente, comme un charme légèrement vénéneux et intriguant.

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Mar 18 Mar 2014 - 13:59

Il faut prendre son temps pour découvrir cet auteur... de multiples facettes concordantes se mettent en place... et tout ça me donne envie de relire le Château que je n'avais sans doute pas su apprécier à sa juste valeur.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Mar 18 Mar 2014 - 21:51

J'ai lu avec enthousiasme un très bon article sur le pédagogue, écrivain, philosophe, théologien et pasteur Jan Amos Komensky (1592-1670), avec son nom latinisé aussi appelé Comenius. Je cite:

Le monde que décrit Comenius dans "Le labyrinthe du monde et le paradis du coeur", cette véritable anti-utopie, prend la forme d'une cité idéale inversée, parfait labyrinthe de chimères et de violence dans lequel une âme se perd à la recherche de son identité profonde. Guerre des armes, mais aussi guerre des créatures, des esprits, des savoirs et des réligions y sont en effet le lot d'une humanité en perdition que Comenius croque d'une plume alerte mais pessimiste. Dans ce labyrinthe, où l'accompagnent deux figures inquiétantes ("l'obnubileur" et "l'ubiquiste", symboles du paraître et de l'Inquisition), le pélérin évolue dans un contexte où tout est désordonné. Le monde, la nature, le savoir, le commerce et l'homme lui-même s'y définissent par ce qu'ils ne sont pas: conflits, envies, rivalités et mesquineries. Bref, le monde y apparaît comme un téâtre, mais un théâtre duquel, à la différence de celui que décrit Calvin dans certaines pages de "lInstitution", Dieu semble tenu à distance.
(...)
Pourtant, même dans cette oeuvre sombre et inquiétante, la néccessité de l'engagement transparaît indéniablement. C'est ce qu'illustre fort bien la scène, fameuse, car elle inspirera Kafka, du procès: le pèlerin qui découvre le monde inversé du Labyrinthe, s'y voit accuser par l'obnubileur de résistance aux offres d'abandon qui lui sont faites. La léçon de cette épisode est claire: le repli sur l'intériorité est lui-même une forme de résistance mais qui se révèle au final impossible. (...)


Je connaissais Comenius des études pédagogiques, mais je ne savais pas qu'il était si reconnu dans d'autres domaines. Bon, donc l'article s'appelait "Du nationalisme tchèque à l'universalisme pédagogique", écrit par Pierre-Olivier Léchot et publié dans une Revue de culture protestante, Foi et Vie.
Selon l'auteur l'opus cité était et est très connu en République tchèque. Comenius y semble avoir sa réputation avant tout comme écrivain, et l'influence sur Kafka très probable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Jeu 20 Mar 2014 - 14:10

Ce personnage a l'air très intéressant. Quelles sont les autres études qu'il a commises ?

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Jeu 20 Mar 2014 - 18:44

Je serais bien incapable de faire une introduction dans sa vie et son oeuvre. Je te donne la référence de Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Comenius , avec les rubriques habituelles. Je crains seulement qu'ici ou là, on veut récuperer Comenius pour une cause ou l'autre. Ce que je retiens de cet article aussi (ici cité seulement à cause du rapport avec Kafka) était que lui, qui avait tant souffert et perdu, s'est fait apôtre d'une recherche de paix. L'harmonie entre les individus et les groupes passerait par une "regenerescence" de l'être humain, de là son idée d'une "formation de l'humain, d'une pédagogie". Il est alors considéré parmi les premiers pédagogue.

Oui, je pense que ce personnâge est intéressant et invite à l'étude éventuel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 27
Localisation : Thonon

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Sam 22 Mar 2014 - 13:58

C'est vrai, j'ai l'impression qu'il est récupéré pour son image de "pédagogue" déclinée à tort et à travers... pour Kafka, tu nous as présenté une facette moins (re)connue de Coménius.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
Dreep
Sage de la littérature
avatar

Messages : 1435
Inscription le : 14/03/2014
Age : 26

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Ven 12 Déc 2014 - 2:29

C'est bien qu'il soit l'auteur du mois, là. Non parce que je n'accroche pas particulièrement à la lecture du Château... mais je ressens un amour grandissant pour Le Procès, que j'ai dû lire y a huit ans (Une de mes premières claques hors-S.F.)

J'ai vu y a peu de temps celui d'Orson Welles, qui m'a plu, mais sans plus. Une belle remise dans l'atmosphère, mais c'est tout.

En attendant, L'Amérique et La Colonie Pénitentiaire (entre autres) m'attendent toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hésykhios
Espoir postal
avatar

Messages : 20
Inscription le : 16/12/2014
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Mar 16 Déc 2014 - 18:17

"Le procès" est fabuleux...Ce qui m'avait troublé et frappé, et que je ne vois étrangement pas ressortir si souvent que ça dans les discussions focalisées sur les aspects plus sociétaux du roman, c'est le rapport à la femme et au lien sentimental/charnel : toutes les femmes qu'il croise succombent à Joseph K, facilement, sans attachement réel, sans difficulté, sans que cela ne lui importe. L'Amour et le sexe n'ont aucun sens, aucune incidence, aucune profondeur.

On est très proches pour le rapport à l'Amour de l'absurde désespéré, voire nihiliste, d'un Adamov et "La Parodie" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://alexandresantostheatre.wordpress.com/
tom léo
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2698
Inscription le : 06/08/2008
Age : 55
Localisation : Bourgogne

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Mar 16 Déc 2014 - 22:37

Il m'a semblé qu'on en avait déjà parlé ici sur le fil, mais la fonction "recherche" n'avait rien donné... J'avais voulu depuis un moment conseiller à tous les grands amateurs de Kafka la lecture très inéteressante et riche de Roberto Calasso. Le livre s'intitule simplement "K." (pas Ka!!!). Sur bel et bien trois cents pages il enchaine des idées de lectures enrichissantes. Et justement: il y a aussi des remarques perinentes sur la sexualité dans "Le procès", le succès auprès des femmes sans réponses de par le protagoniste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hésykhios
Espoir postal
avatar

Messages : 20
Inscription le : 16/12/2014
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Mer 17 Déc 2014 - 13:28

Je ne suis pas trop attiré par les livres d'analyse sur un auteur...Et surtout pour un auteur comme Kafka qui doit demander un effort au lecteur sans qu'on lui mâche le travail...

Cela dit, je lirais bien ce passage sur la sexualité dans "Le procès" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://alexandresantostheatre.wordpress.com/
Casus Belli
Posteur en quête
avatar

Messages : 91
Inscription le : 26/12/2014
Localisation : Eure-et-Loir

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Sam 27 Déc 2014 - 18:20

Dans les récits La Métamorphose 1915 et Der Process 1925 de Franz Kafka, le protagoniste est en proie à son entourage, à sa société : ce qui devrait paraître aberrant aux yeux de tous devient ordinaire (une métamorphose inexpliquée, un procès sans cause), et il est tout seul pour démêler son problème. La force des situations oblige l’individu à accepter et normaliser son malheur, sa métamorphose. Puisque les autres s’y accoutument, il se rend à ce qui devient désormais son quotidien. Il intègre le changement avec les autres, mais est seul face à la souffrance qui en découle. Un sentiment de solitude extrême se dégage. Les siens lui sont finalement étrangers. La situation nouvelle est irréversible. Il y a une sensation de surréalisme dans ces histoires, où la métamorphose, le procès, sont vécus comme des injustices. C’est comme un morceau de cauchemar qui s’incruste, se fond dans la réalité. Le protagoniste subit le sentiment de culpabilité, et c’est d’autant plus tragique qu’il n’est pas responsable. Il a le sentiment de payer pour des fautes dont il n’est pas l’auteur. Kafka décrit là des situations où l’individu est coupable devant les autres, mais pas responsable.


Dernière édition par Casus Belli le Mer 31 Déc 2014 - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://arts-narratifs.forumgratuit.org/
Max
Main aguerrie
avatar

Messages : 381
Inscription le : 21/03/2014
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Sam 27 Déc 2014 - 19:40

Si La métamorphose m'a beaucoup marqué, je n'ai pas plus de souvenirs que ça de Kafka. Je suis notamment passé complètement à côté du Procès. Lecture raté, même si j'ai bien senti que j'avais affaire à quelque chose de hors-norme.

Donc je n'ai pas grand-chose à dire.
J'aurais une question cela dit.
Une prof d'allemand m'avait expliqué un jour, vite fait, que Kafka écrivait systématiquement au présent. En gros pour qu'il y ait absence de tout recul et afin de renforcer le sentiment général d'incompréhension.

Or, je viens de feuilleter à l'instant quelques pages des deux livres cités plus haut, et ce n'est pas le cas du tout... Je suis presque déçu, moi qui me faisais des films...
A moins que ce soit une question de traduction ? Ou bien c'est ma prof qu'était étourdie ?
Cela concerne peut-être d'autres textes que je n'ai pas encore lus ?
Qu'en est-il au juste ?


Je me demande du coup s'il y a d'autres écrivains qui se sont "spécialisés" dans un temps ?
Je sais que c'était le cas de Céline sur la fin. Y en a-t-il d'autres ?
Pour dire un mot sur le présent et Céline, il faisait ça pour des raisons tout autres que Kafka. Philippe Muray est, je pense, celui qui en a le mieux parlé dans son Céline. Il appelait ça le "présent de résurrection". Ca me passionne. J'aimerais bien un jour en parler, sur le fil adéquat.

La question est ouverte.
Qui d'autre à part Kafka et Céline ?
Mais est-ce vraiment le cas pour Kafka ? Cela dépend-il des traductions ? Si c'est le cas, c'est une sacrée trahison de gommer une telle particularité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eXPie
Abeille bibliophile
avatar

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Sam 27 Déc 2014 - 20:52

Max a écrit:
J'aurais une question cela dit.
Une prof d'allemand m'avait expliqué un jour, vite fait, que Kafka écrivait systématiquement au présent. En gros pour qu'il y ait absence de tout recul et afin de renforcer le sentiment général d'incompréhension.

Or, je viens de feuilleter à l'instant quelques pages des deux livres cités plus haut, et ce n'est pas le cas du tout... Je suis presque déçu, moi qui me faisais des films...
A moins que ce soit une question de traduction ? Ou bien c'est ma prof qu'était étourdie ?
Cela concerne peut-être d'autres textes que je n'ai pas encore lus ?
Qu'en est-il au juste ?
Je viens de jeter un oeil au texte der Process en allemand, il n'est pas écrit au présent, mais bien au passé. Voir par exemple http://de.wikisource.org/wiki/Der_Process/1._Kapitel

Pareil pour Die Verwandlung, qui commence par : "Als Gregor Samsa eines Morgens aus unruhigen Träumen erwachte, fand er sich in seinem Bett zu einem ungeheueren Ungeziefer verwandelt." (http://de.wikisource.org/wiki/Die_Verwandlung_(Franz_Kafka) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
Max
Main aguerrie
avatar

Messages : 381
Inscription le : 21/03/2014
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Sam 27 Déc 2014 - 21:05

D'accord, merci pour ta réponse, eXPie.
Pas très crédible, la prof. Mais bon elle m'avait dit ça il y a plusieurs années maintenant... peut-être que c'est moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
avatar

Messages : 6474
Inscription le : 04/08/2013
Age : 50
Localisation : Entre Paris et Utrecht

MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   Dim 28 Déc 2014 - 13:08

Casus Belli a écrit:
ce qui devrait paraître aberrant aux yeux de tous devient ordinaire (une métamorphose inexpliquée, un procès sans cause), et il est tout seul pour démêler son problème. La force des situations oblige l’individu à accepter et normaliser son malheur, sa métamorphose. Puisque les autres s’y accoutument, il se rend à ce qui devient désormais son quotidien. Il intègre le changement avec les autres, mais est seul face à la souffrance qui en découle. Le protagoniste subi le sentiment de culpabilité, et c’est d’autant plus tragique qu’il n’est pas responsable.

Et bien quand je lirai Kafka, je commencerai par La métamorphose. sourire

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Kafka [République tchèque]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Kafka [République tchèque]
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Sudètes
» Heure /Hiver /Eté
» Accouchement à l'hopital en République Tchèque.
» (RÉPUBLIQUE TCHÉQUE)
» Procureur de la république

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature russe, d'Europe centrale et orientale (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: