Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 cuisine et littérature

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeLun 21 Oct 2013 - 20:10

ça me rappelle une traduction dans Blue Jasmine : franks and beans -> raviolis !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
unmotbleu
Sage de la littérature
unmotbleu

Messages : 1329
Inscription le : 08/03/2013
Age : 60
Localisation : Normandie Rouen

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeLun 21 Oct 2013 - 20:28

animal a écrit:
ça me rappelle une traduction dans Blue Jasmine : franks and beans -> raviolis !
c'est peut être un peu tiré par les cheveux mais je suppose que c'est un équivalent de plat ordinaire.
on aurait pu traduire par jambon coquillettes. dentsblanches 

_________________
unmotbleu

"J'approuve par lassitude, je contredis par impatience." Jean ROSTAND
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeLun 21 Oct 2013 - 20:29

ou "purée jambon" cuisine et littérature - Page 18 937463 

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 19:35

Et pourquoi ça te rappelle cette traduction à l'arrache ?

Sinon, dans L'écriture ou la vie de Jorge Semprun :

« Depuis quelques jours, le ravitaillement du camp était assuré par l’armée américaine. […]
Mais le vieux Français ne devait pas y croire, il devait se méfier. C’était trop beau pour durer, devait-il penser. […] Il se nourrissait à tout hasard, même s’il n’avait plus réellement faim. Il étalait des couches épaisses de margarine sur les tranches de pain noir, il les découpait en tout petits carrés qu’il mâchait lentement, avec du saucisson. Probablement mangeait-il ainsi depuis longtemps. Probablement n’avait-il pas l’intention de s’arrêter avant d’avoir tout avalé, tout dégluti. Il mâchait lentement, faisait durer le plaisir. Mais ce mot ne convient certainement pas : il y a de la gratuité dans le mot plaisir. Il y a de la légèreté, de l’imprévisible. C’est un mot trop désinvolte pour parler du sérieux avec lequel le vieux Français accomplissait, quelque peu hystériquement, le rite de se nourrir. »


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 20:18

la délocalisation potentielle du cassoulet qui me fait penser qu'il pourrait y avoir des tentatives de localisation littéraire à la traduction, avec un peu d'imagination ?

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeVen 25 Oct 2013 - 12:55

animal a écrit:
la délocalisation potentielle du cassoulet qui me fait penser qu'il pourrait y avoir des tentatives de localisation littéraire à la traduction, avec un peu d'imagination ?
Tiens, tiens, tu nous donnes ici des idées d'études intéressantes Suspect 

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeDim 3 Nov 2013 - 9:42

Dans le Ventre de Paris d'Emile Zola :


« Ensuite arrivaient les grands plats : les langues fourrées de Strasbourg, rouges et vernies, saignantes à côté de la pâleur des saucisses et des pieds de cochon ; les boudins, noirs, roulés comme des couleuvres bonnes filles ; les andouilles empilées deux à deux, crevant de santé, les saucissons, pareils à des échines de chantre, dans leurs chapes d’argent ; les pâtés, tout chauds, portant les petits drapeaux de leurs étiquettes ; les gros jambons, les grosses pièces de veau et de porc, glacées, et dont la gelée avait des limpidités de sucre candi il y avait encore de larges terrines au fond desquelles dormaient des viandes et des hachis, dans des lacs de graisse figées. Entre les assiettes, entre les plats, sur le lit de rognures bleues, se trouvaient jetés des bocaux d’aschards, de coulis, de truffes conservées, des terrines de foies gras, des boîtes moirées de thon et de sardines. »

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeDim 10 Nov 2013 - 9:37

Dans Lokis de Prosper Mérimée :


"Dès que nous entrâmes dans la salle à manger, un maître d’hôtel nous présenta, selon l’usage du nord, un plateau d’argent chargé de liqueurs et de quelques mets salés et fortement épicés propres à exciter l’appétit.
- Permettez-moi, monsieur le professeur, […] de vous recommander, en ma qualité de médecin, un verre de cette starka, vraie eau-de-vie de Cognac, depuis quarante ans dans le fût. C’est la mère des liqueurs. Prenez un anchois de Drontheim, rien n’est plus propre à ouvrir et préparer le tube digestif, organe des plus importants… Et maintenant à table."


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeDim 10 Nov 2013 - 12:56

"Une bonne épouse indienne" de Anne Cherian

Elle mit le riz à tremper pendant vingt minutes et commença à couper les légumes. Le chou-fleur et les échalotes étaient ce qu’il y avait de plus simple à préparer. Des que les minuscules graines de moutarde éclatèrent, elle versa une cuillère de lentilles blanches, les échalotes le curcuma et le sel. Elle fit frire le tout pendant quelques secondes puis ajouta le chou-fleur et l’eau chaude.

Elle adorait les graines cabossées du Fenugrec. Malgré leur odeur très forte, elles relevaient le gout des pommes de terre et des aubergines. Les légumes frémirent dans la poêle en fonte, absorbant la coriandre, le cumin, le piment et le curcuma. Dans la préparation du « raitai », Elle avait recours à une astuce de Tante Nandi : pour ôter l’amertume du concombre, disait-elle, il faut couper les deux extrémités et les frotter avec la partie tranchée jusqu’à ce qu’une mousse blanche (l’amertume) suinte. Alors seulement elle râpait le concombre, le pressait ensuite pour en extraire toute l’eau, puis rajoutait le mélange de yogourt et de crème aigre. Juste avant de servir elle saupoudrait un peu de paprika pour donner du gout et de la couleur.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeMar 12 Nov 2013 - 12:56

L'amertume du concombre ? Je ne connaissais pas...
La simplicité de cette description est terriblement efficace.

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeMar 12 Nov 2013 - 15:13

Oui l'amertume du concombre…. j’ai entendu dire que bien avant, je ne pourrais pas vraiment situer l’époque (j'essaierai de redemander), les concombres étaient  amères et qu'il fallait frotter leurs extrémités pour les rendre plus doux….sourire

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2013 - 13:00

La sélection industrielle a dû les rendre fadasses au fil du temps Very Happy

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.over-blog.com/#
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 54
Localisation : Peu importe

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2013 - 14:28

pia a écrit:
Oui l'amertume du concombre…. j’ai entendu dire que bien avant, je ne pourrais pas vraiment situer l’époque (j'essaierai de redemander), les concombres étaient  amères et qu'il fallait frotter leurs extrémités pour les rendre plus doux….sourire

Oui autrefois, dans mon enfance,nous les faisions "dégorger" dans le sel pour enlever l'amertume..........

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shanidar
Abeille bibliophile
shanidar

Messages : 10518
Inscription le : 31/03/2010

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2013 - 14:56

pia a écrit:
"Une bonne épouse indienne" de Anne  Cherian  

Elle mit le riz à tremper pendant vingt minutes et commença à couper les légumes. Le chou-fleur et les échalotes étaient ce qu’il y avait de plus simple à préparer. Des que les minuscules graines de moutarde éclatèrent, elle versa une cuillère de lentilles blanches, les échalotes le curcuma et le sel. Elle fit frire le tout pendant quelques secondes puis ajouta le chou-fleur et l’eau chaude.

Elle adorait les graines cabossées du Fenugrec. Malgré leur odeur très forte, elles relevaient le gout des pommes de terre et des aubergines. Les légumes frémirent dans la poêle en fonte, absorbant la coriandre, le cumin, le piment et le curcuma. Dans la préparation du « raitai », Elle avait recours à une astuce de Tante Nandi : pour ôter l’amertume du concombre, disait-elle, il faut couper les deux extrémités  et les frotter avec la partie tranchée jusqu’à ce qu’une mousse blanche (l’amertume) suinte. Alors seulement elle râpait le concombre, le pressait ensuite pour en extraire toute l’eau, puis rajoutait le mélange de yogourt et de crème aigre. Juste avant de servir elle saupoudrait un peu de paprika pour donner du gout et de la couleur.
ce n'est peut-être pas la bonne explication mais il existe en Inde un concombre amer (plus amer que les notre gorgés d'eau) et qui a pour vertu de lutter contre le diabète (parait-il) :

cuisine et littérature - Page 18 Img_1410(ici au premier plan)

_________________
le mot silence est encore un bruit G. Bataille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitimeJeu 14 Nov 2013 - 15:05

églantine a écrit:
pia a écrit:
Oui l'amertume du concombre…. j’ai entendu dire que bien avant, je ne pourrais pas vraiment situer l’époque (j'essaierai de redemander), les concombres étaient  amères et qu'il fallait frotter leurs extrémités pour les rendre plus doux….sourire
Oui autrefois, dans mon enfance,nous les faisions "dégorger" dans le sel pour enlever l'amertume..........
Oui moi aussi. On me disait que c’était aussi pour leur enlever le trop plein d’eau.

shanidar a écrit:
pia a écrit:
"Une bonne épouse indienne" de Anne  Cherian  

Elle mit le riz à tremper pendant vingt minutes et commença à couper les légumes. Le chou-fleur et les échalotes étaient ce qu’il y avait de plus simple à préparer. Des que les minuscules graines de moutarde éclatèrent, elle versa une cuillère de lentilles blanches, les échalotes le curcuma et le sel. Elle fit frire le tout pendant quelques secondes puis ajouta le chou-fleur et l’eau chaude.

Elle adorait les graines cabossées du Fenugrec. Malgré leur odeur très forte, elles relevaient le gout des pommes de terre et des aubergines. Les légumes frémirent dans la poêle en fonte, absorbant la coriandre, le cumin, le piment et le curcuma. Dans la préparation du « raitai », Elle avait recours à une astuce de Tante Nandi : pour ôter l’amertume du concombre, disait-elle, il faut couper les deux extrémités  et les frotter avec la partie tranchée jusqu’à ce qu’une mousse blanche (l’amertume) suinte. Alors seulement elle râpait le concombre, le pressait ensuite pour en extraire toute l’eau, puis rajoutait le mélange de yogourt et de crème aigre. Juste avant de servir elle saupoudrait un peu de paprika pour donner du gout et de la couleur.
ce n'est peut-être pas la bonne explication mais il existe en Inde un concombre amer (plus amer que les notre gorgés d'eau) et qui a pour vertu de lutter contre le diabète (parait-il) :

cuisine et littérature - Page 18 Img_1410(ici au premier plan)[/quot

J’y ai repensé. Dans le livre, elle est déjà aux Etats-Unis quand elle cuisine. Mais il est possible qu’elle ait trouvé son concombre dans une épicerie Indienne. Ou alors elle le fait par habitude, comme elle l’a toujours fait.

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




cuisine et littérature - Page 18 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 18 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
cuisine et littérature
Revenir en haut 
Page 18 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» vive la littérature équitable !!
» A propos de l'édition
» Questions diverses et variées, sur stages et formations
» Muhammad, Vie du Prophète
» Littérature jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: