Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 cuisine et littérature

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 14:36

Impossible d'échapper au repas d'ouverture d'Ubu Roi...

Cela commence par une invitation. Père & mère Ubu attendent tant bien que mal :

Citation :
"MERE UBU : Eh ! Nos invités sont bien en retard.
PERE UBU : Oui, de par ma chandelle verte. Je crève de faim. Mère Ubu, tu es bien laide aujourd'hui. Est-ce parce que nous avons du monde ?
MERE UBU, haussant les épaules : Merdre.
PERE UBU, saisissant un poulet rôti : Tiens, j'ai faim. Je vais mordre dans cet oiseau. C'est un poulet, je crois. Il n'est pas mauvais."

Les invités se montrent aussi grossiers que leurs hôtes. Tant mieux, on se régale aussi :

Citation :
"CAPITAINE BORDURE : Eh ! Mère Ubu ! Que nous donnez-vous de bon aujourd'hui ?
MERE UBU: Voici le menu.
PERE UBU : Oh ! Ceci m'intéresse.
MERE UBU: Soupe polonaise, côtes de rastron, veau, poulet, pâté de chien, croupions de dinde, charlotte russe...
PERE UBU: Eh! En voilà assez, je suppose. Y en a-t-il encore ?
MERE UBU, continuant: Bombe, salade, fruits, dessert, bouilli, topinambours, choux-fleurs à la merdre.
[...]
PERE UBU: Bougre, que c'est mauvais.
CAPITAINE BORDURE: Ce n'est pas bon, en effet.
MERE UBU : Tas d'Arabes, que vous faut-il ?"

Finalement, le repas ne fut pas si déplorable que prévu :

Citation :
"PERE UBU: Eh bien capitaine, avez-vous bien dîné ?
CAPITAINE BORDURE: Fort bien, monsieur, sauf la merdre.
PERE UBU : Eh ! La merdre n'était pas mauvaise."


_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyJeu 12 Déc 2013 - 16:16

Tu as sélectionné de bons extraits. Le dernier me fait encore rire en le relisant. Ça me ferait tellement plaisir de pouvoir dire un jour…Bougre, que c’est mauvais !  content 

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptySam 14 Déc 2013 - 9:35

Oui, mais mon rêve serait surtout de pouvoir répondre à une question du genre de : "avez-vous bien dîné ?" en disant : "Fort bien, monsieur, sauf la merdre" Very Happy

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptySam 14 Déc 2013 - 10:28

laugh Oui c'est encore mieux!

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyJeu 6 Mar 2014 - 18:17

cuisine et littérature - Page 19 A1848
Sylvie Giono, La provence gourmande de Jean Giono

Citation :
« Mon père était un gourmand, pas un gourmet, habitué à la cuisine familiale plus qu à la cuisine raffinée. C'était un sensuel, ses sens lui servaient à goûter le monde : le voir, le sentir, le toucher, l'entendre. Il s'en servait pour son bonheur, dans son espace réduit puisque, Voyageur immobile , il a peu quitté et fort tard la Provence. Se mettre à table était pour lui un grand plaisir. Je me souviens de l'atmosphère joyeuse, détendue, de tous nos repas de famille, repas souvent partagés avec des amis ou de simples visiteurs qui, s'étant attardés dans le bureau de mon père à l'heure du repas, étaient conviés à partager notre ordinaire. Pour eux, peu importait ce qu il y avait dans l'assiette, ou dans leur verre, ils buvaient littéralement les histoires que mon père racontait. »
Sylvie Giono a reconstitué le cahier des recettes familiales, ancrées dans la Provence, l'huile d'olive et les herbes des collines, qui faisaient le quotidien et le bonheur de son père. Elle y ajoute ses souvenirs et les photographies de l'album de famille, ainsi que de savoureux textes choisis dans l'oeuvre de son père.
Anecdotes et extraits littéraires s'entremêlent pour retracer l'atmosphère d'une maison haute en couleurs, où, au moment du plaisir simple des repas partagés, Giono, écrivain gourmand, devenait conteur.

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyMar 5 Aoû 2014 - 22:16

Citation :
Notre petit déjeuner, dans le royaume très Mad Max de ces seigneurs de la guerre des déchets, est un plaisir. Une caravane, un auvent, des tables en plastique blanc. Les néons des stroboscopes. Une grosse dame avec des anneaux en or énormes aux oreilles. et un visage aussi peu singulier qu'une antenne parabolique. Des œufs par douzaine, prêts à être cassés au-dessus de la poêle. Sur les tableaux roses et jaunes, les spécialités de la maison sont écrites à la main : SANDWICH TOASTE, PLUSIEURS GARNITURES A PARTIR DE 1,50 £. En France, un véhicule pareil serait apparu dans une dizaine de films. En Californie, sa réplique aurait sa propre série TV avec rires enregistrés.
Nous buvons jusqu'à la dernière goutte de ce qui ressemble à du café, léchons nos assiettes et nous félicitons d'être dans un endroit que nous ne réussirons jamais à retrouver; une épiphanie matinale au milieu des containers empilés et des hangars fabuleux. Le meilleur de l'Angleterre : à proximité d'un chemin de halage, de lotissements, d'un stade de foot, la tête plongée dans un "copieux petit déjeuner" (à 2,50 £), dans une culture qui ne connaît que le petit déjeuner. Sur un circuit où, bien trop souvent, les pubs équipés de micro-ondes ne vous servent plus après 14 heures et ne vous offrent rien de plus appétissant que des pelures de patates baignant dans des additifs qui anesthésient le goût.
Des gouttes de pluie crépitent sur l'auvent en plastique. Nous sommes dedans et dehors en même temps. En ville et cachés au loin. Le coulis de tomates en boîte macule de sang la bouche de Renchi, lequel exprime tout haut l'angoisse que nous partageons : à savoir que nous nous écartons trop de l'autoroute. Comme la Colne, nous devons repartir à l'ouest.
Après Batchworth, la Colne reste à l'écart du Grand Union Canal, elle vagabonde au sud à travers des zones industrielles et des fermes irriguées par les eaux usées, vers un essaim de petits lacs. Grâce à la Colne, nous rétablissons le contact avec la route. Mais il ne se passe rien par là, c'est une portion molle où la circulation ralentit et gronde avant le chaos, plus loin, de la M40, de la M41 et d'Heathrow. Les chauffeurs solitaires se recroquevillent sur eux-mêmes, en descente d'adrénaline. Ils trépignent comme des fondus de vitesse. Attendant l'horreur.
Dans London Orbital de Iain Sinclair.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyMer 6 Aoû 2014 - 9:08

le livre de Sylvie Giono est à la médiathèque  sourire merci Kena !

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyJeu 7 Aoû 2014 - 18:35

Bon, allez, tu as gagné Animal, je vais finir par le noter ce bon dieu de London Orbital !

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyDim 7 Sep 2014 - 20:01

Citation :
J'aperçois de magnifiques tranches de yôkan sur le plat à gâteaux. C'est ma gourmandise préférée. Je n'ai pas particulièrement envie d'en manger, mais leur surface lisse, subtile, presque transparente, capte la lumière d'une façon qui en fait une oeuvre d'art. Sa texture d'un coloris bleu qui semble être le mélange de deux pierres précieuses ou dures, est douce à voir. De plus, le yôkan bleu posé sur un plat vert céladon est si brillant qu'il semble être né à l'instant et que l'on a envie de le caresser. Aucun entremets occidental ne procure un tel plaisir. La couleur de la crème est agréable, mais un peu lourde. La gelée ressemble à un bijou, mais elle tremblote et n'a pas la fermeté d'un yôkan. Édifier une pagode à base de sucre raffiné et de lait, c'est une entreprise qui dépasse l’entendement.
Dans Oreiller d'herbes de Sôseki.

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
colimasson
Abeille bibliophile
colimasson

Messages : 16258
Inscription le : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Thonon

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyMar 9 Sep 2014 - 19:40

« Un jour, en bêchant à la recherche de vers d’hameçon, je découvris la noix de terre (Apios tuberosa) sur sa fibre, la pomme de terre des aborigènes, sorte de fruit fabuleux, que je commençais à douter d’avoir jamais déterré et mangé en mon enfance, comme je l’avais dit, et ne l’avais pas rêvé. J’avais souvent depuis vu sa fleur froncée de velours rouge supportée par les tiges d’autres plantes sans savoir que c’était elle. La culture est bien près de l’avoir exterminée. Elle a un goût sucré, un peu comme celui d’une pomme de terre gelée, et je la trouvai meilleure bouillie que rôtie. Ce tubercule semblait quelque vague promesse de la Nature de se charger de ses propres enfants et de les nourrir purement et simplement ici à quelque époque future. »

Walden ou la vie dans les bois de Henry David Thoreau aime

_________________

J’ai presque vingt ans ! Me voici à la fin de ma vie, et je n’ai rien accompli !
Revenir en haut Aller en bas
http://colimasson.over-blog.com/#
Chamaco
Zen littéraire
Chamaco

Messages : 4366
Inscription le : 10/03/2013
Age : 73
Localisation : là haut, vers Aix...

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyDim 26 Juil 2015 - 13:31

je découvre ce fil cuisine et littérature et me vient à l'esprit le livre de Miguel Barnet : "Biografia de un cimarron" (biographie d'un nègre marron), ouvrage dans lequel Miguel nous parle du Kimbombo ou quimbombo. Ce légume originaire du Congo est un des plats favoris des esclaves noirs venus d'Afrique et débarqués à Cuba, surtout dans le sud pour la culture de la canne à sucre (encore de grands champs avec cette odeur si particulière) ou les cafetales (plantations de café) de la sierra maestra. Le quimbombo n'est pas le seul légume venu d'Afrique, il y a aussi la malangua avec laquelle on fait de léger beignets savoureux (los bonuelos de malangua)..
Ces deux legumes sont encore fortement implantés dans le sud de l'île et constituent une des bases de l'alimentation, chaque fois que je descendais dans l'oriente je me mettais en quête de ces plats...
Si vous voulez voir un site parlant de la penetration des africains aux caraïbes et antilles voici un lien :Congo forum
Revenir en haut Aller en bas
http://aaronguide.com/
Bédoulène
Abeille bibliophile
Bédoulène

Messages : 17270
Inscription le : 06/07/2007
Age : 74
Localisation : Provence

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptyLun 27 Juil 2015 - 9:56

le livre que je lis aussi fait référence à la cuisine ; le R.P. Labat décrit des recettes et les qualités et utilisation des plantes potagères, loue les gibiers, les poissons ............ sur les iles des Antilles

_________________
Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour soi est un esclave. » Friedrich Nietzsche
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptySam 23 Juil 2016 - 20:08

Autant à Noël qu’ à Pâques, les nonnes cloitrées des couvents du voisinage qui, à l’époque étaient légion, nous adressaient leurs vœux sous forme de spécialités culinaires. C’était un défilé de pâtisseries d’’ une extraordinaire variété. Arrivait devant la fastucata, une pesante tourte à base de pistaches ; puis les crocchiole, coquilles de massepain vert amande, délicatement festonnées et gorgées de fruits ; suivaient les cannoli, cornets de pâte frite, relevée d’une pince de poudre de café et d’une goutte de Marsala, fourrés de fromage blanc au marasquin, de pistaches pilées, de morceaux de zuccata (marmelade de courge), de chocolat fondant et d’une petite gousse de vanille. On nous offrait aussi des jattes de zuppa papale (soupe papale), épaisse crème à l’œuf, parfumée à la cannelle et à la mandarine ; des pains croquants et dorés qui sentait l’œillet et que l’on appelait des sussameli ; des cassate de pain d’Espagne et de chantilly, décorées d’un assemblage de fruits et de volutes multicolores enrobant une rose confite.

Une enfance Sicilienne de Edmonde Charles-Roux d'après Fulco di Verdura

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptySam 23 Juil 2016 - 20:16

aïe, j'avais failli oublier qu'il n'y avait pas que le pamplemousse dans ce livre. cuisine et littérature - Page 19 937463

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
pia
Zen littéraire
pia

Messages : 6473
Inscription le : 04/08/2013
Age : 51
Localisation : Entre Paris et Utrecht

cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 EmptySam 23 Juil 2016 - 20:53

Very Happy Ah oui vraiment! Le pamplemousse dont il a connu le nom bien plus tard....

_________________
Celui qui veut imiter la démarche de l'autre ne fait que perdre la sienne. Proverbe Persan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




cuisine et littérature - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: cuisine et littérature   cuisine et littérature - Page 19 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
cuisine et littérature
Revenir en haut 
Page 19 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» vive la littérature équitable !!
» Muhammad, Vie du Prophète
» Littérature jeunesse
» La littérature extra-occidentale
» menus noel en video du cours de cuisine de vendredi dernier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Café littéraire. :: Sur la littérature en général…-
Sauter vers: