Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forums littéraires : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion
Partagez | 
 

 cuisine et littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 13 ... 19  Suivant
AuteurMessage
Marie
Zen littéraire


Messages: 9608
Inscription le: 26/02/2007
Localisation: Moorea

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Sam 1 Nov 2008 - 21:16

Cuisine et cinéma..






Citation :
Le tour de Hitchcock en recettes de cuisine ? L’idée était trop belle ! Anne Martinetti et François Rivière la servent avec beaucoup de talent dans ce livre unissant bonne chère et septième art. Bien en chair, gâté par son épouse-et cordon bleu-, Alma, Hitch alternait trois types de vêtements, « les minces, les costumes de régime et les gros », selon les écarts du moment. Le gourmet anglais craque pour le hamburger californien, se pâme pour le cidre doux de France et compose ses menus... comme ses intrigues. Le farceur concocte un « dîner fantomatique » pour accueillir Vera Miles, avec ragoût de reptile et croquettes de cadavres... Croustillant d’anecdotes, ce livre passe surtout au tamis la filmographie du maître, pour n’en pas perdre une goutte, et ajouter quelques variations inspirées de son cru. A vos fourneaux maintenant pour la truite saumonée de « La mort aux trousses », la quiche lorraine scellant le duo du cambrioleur et de l’assureur dans « La main au collet », le tajine de « L’homme qui en savait trop », le veau parmesan de « Complot de famille ». Et pour arroser cela ? Le metteur en scène, qui carburait au champagne à midi, a beau jeu de nous tenir en haleine lorsque le breuvage vient à manquer dans « Les enchaînés »... Et, si le cognac a la part belle sur grand écran, le vin, lui, s’y fait rare. Mais inoubliable : de quelle année et dans quel film le pommard contenant de l’uranium ?

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages: 55720
Inscription le: 08/11/2007
Age: 48
Localisation: Luxembourg

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Sam 1 Nov 2008 - 21:26

Marie a écrit:
Cuisine et cinéma..

enthousiaste

surtout si je vois cette couverture avec Hitchcock je dois penser à une anecdote du 'making of' du "La main au collet" (To catch a thief) - il détestait les œufs au plat (où les œufs tout court, en tout cas dans ce film il y a un œuf au plat) et donc il filme la scène avec la mère de Grace Kelly qui éteint une cigarette dans le jaune d'œuf Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loschtopbiller.blogspot.com/
nezumi
Chouette médusée


Messages: 17807
Inscription le: 07/02/2007
Age: 44

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Sam 1 Nov 2008 - 21:29

Marie a écrit:
Cuisine et cinéma..

Et hop, sur ma liste pour le Père Noël (le vrai, pas ce dépravé de PN) ! Merci pour l'info, Marie! Very Happy

_________________
La PAL, c'est le mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Sage de la littérature


Messages: 2030
Inscription le: 19/07/2007
Localisation: Auvergne

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Mer 12 Nov 2008 - 10:15

D'abord, vous mélangez le beurre et le sucre. Vous devez tourner fort, ma mère explique, mais ensuite il faut y aller tout doux parce qu'on ne veut pas faire un gâteau malheureux. Si vous êtes en colère quand vous faites un gâteau, il n'aura le goût de rien. Vous devez traiter les ingrédients avec respect et avec affection. On soulève le mélange et on y glisse l'oeuf battu comme une lettre d'amour dans une enveloppe, elle dit en riant fort. On laisse entrer des baisers d'air dans la farine et on tourne dans un seul sens, sinon les gens sentiront le goût du doute. Et quand on verse le mélange dans le moule, on met un bout de papier brun tout autour et un autre à plat dessus, pour faire un chapeau qui empêchera le gâteau de brûler. Et une fois que la lettre est postée et le gâteau au four, il faut rester très tranquille et attendre. Il ne faut pas courir dans la maison en criant et en claquant les portes. Il ne faut pas se disputer et dire des méchantes choses sur les autres. On chuchote, on fait des signes de la tête, on marche sur la pointe des pieds à la cuisine.

Sang impur de Hugo Hamilton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anagramme
Agilité postale


Messages: 729
Inscription le: 29/08/2008

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Mer 12 Nov 2008 - 17:31

Ode au cochon

Car tout est bon en toi : chair, graisse, muscle, tripe !
On t’aime galantine, on t’adore boudin.
Ton pied, dont une sainte a consacré le type,
Empruntant son arôme au sol périgourdin,

Eût réconcilié Socrate avec Xantippe.
Ton filet, qu’embellit le cornichon badin,
Forme le déjeuner de l’humble citadin ;
Et tu passes avant l’oie au frère Philippe.

Mérites précieux et de tous reconnus !
Morceaux marqués d’avance, innombrables, charnus !
Philosophe indolent, qui mange et que l’on mange !

Comme dans notre orgueil nous sommes bien venus
A vouloir, n’est-ce pas, te reprocher ta fange !
Adorable cochon ! Animal roi ! - Cher ange !


Charles Monselet,
sonnet sur l’animal encyclopédique par excellence
(selon Grimod de la Reynière)


miammiam oui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages: 55720
Inscription le: 08/11/2007
Age: 48
Localisation: Luxembourg

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Mer 12 Nov 2008 - 20:29

anagramme a écrit:
miammiam oui
voilà un smiley qu'on retrouve souvent ces jours ci sur le forum attentif

Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loschtopbiller.blogspot.com/
anagramme
Agilité postale


Messages: 729
Inscription le: 29/08/2008

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Mer 12 Nov 2008 - 21:00

On se demande pourquoi... innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nezumi
Chouette médusée


Messages: 17807
Inscription le: 07/02/2007
Age: 44

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Mer 12 Nov 2008 - 21:03

anagramme a écrit:

Charles Monselet,

miammiam oui

Poète nantais. Cool

_________________
La PAL, c'est le mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages: 55720
Inscription le: 08/11/2007
Age: 48
Localisation: Luxembourg

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Mer 12 Nov 2008 - 21:06

anagramme a écrit:
On se demande pourquoi... innocent
je crois que les parfumés ont toujours faim Cool

Nezumi a écrit:
anagramme a écrit:

Charles Monselet,

miammiam oui

Poète nantais. Cool
rire ça c'est trop beau pour être vrai Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loschtopbiller.blogspot.com/
anagramme
Agilité postale


Messages: 729
Inscription le: 29/08/2008

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Jeu 13 Nov 2008 - 20:06



Ce portrait de Monselet par André Gill ressemble bizarrement à notre smiley préféré...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire


Messages: 55720
Inscription le: 08/11/2007
Age: 48
Localisation: Luxembourg

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Jeu 13 Nov 2008 - 20:09

anagramme a écrit:
Ce portrait de Monselet par André Gill ressemble bizarrement à notre smiley préféré...
Very Happy

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loschtopbiller.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire


Messages: 5063
Inscription le: 14/02/2007
Localisation: FSB

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Dim 23 Nov 2008 - 10:18

C’est un film de Robert Enrico (La Rivière du hibou) qui m’amène à Ambrose Bierce, auteur des nouvelles qui ont servi cette adaptation.
-Bierce, chroniqueur acerbe, tournait ses contemporains en dérision, quand il écrivit son Cynic's Word Book : Le Dictionnaire du diable –où il est aussi question de cuisine…

Citation :
Hachis :
IL n'y a pas de définition pour ce mot- personne ne sait ce que hachis peut bien être.

Laitue :
Herbe du genre lactuta, "à travers laquelle" dit le pieux gastronome Hengist Pelly, "Dieu se plaît à récompenser le bon et à punir le méchant. Car par sa vertu l'homme juste discerne une manière de lui composer un assaisonnement à l'appétence duquel cospirent une multitude de savoureux condiments, liés entre eux par une quantité suffisante d'huile, l'ensemble faisant chanter le cœur du bienheureux et apportant la lumière sur son visage. Tandis que la personne indigne sombre au contraire dans la tentation de consommer la laitue sans huile, sans moutarde, sans oeuf, sans sel ni ail, mais avec une misérable giclée de vinaigre gâtée par du sucre. D'où il s'ensuit que la mauvaise personne se retrouve transpercée par d'abominables douleurs dans les boyaux, et qu'elle chante sa petite chanson"Laurier n. Le laurus, végétal dédié à Apollon, et défolié autrefois pour couronner le front des vainqueurs et autres poètes bien côtés en cour (Vide supra)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
kenavo
Zen Littéraire


Messages: 55720
Inscription le: 08/11/2007
Age: 48
Localisation: Luxembourg

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Ven 5 Déc 2008 - 15:54

Dans cette collection du Dictionnaire amoureux que j'aime bien, il y a déjà celui de la cuisine.. et voici celui sur la gastronomie..
à table miammiam



Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loschtopbiller.blogspot.com/
Queenie
...


Messages: 21966
Inscription le: 02/02/2007
Age: 34
Localisation: Par ici.

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Dim 4 Jan 2009 - 15:36

Je copie-colle le truc de Nibelheim ici, pour être sûre de le retrouver le jour où je le chercherais :

Citation :
Et une petite futilité qui me tentait :

Citation :
Louna a écrit:
Quelles recettes contient ton livre de cuisine sur les elfes et dragons?

Nibelheim a écrit:
Des recettes très diverses qui vont du gâteau sec à emporter (rôdeurs) à une nourriture simple et traditionnelle (Hobbits), en passant par des breuvages originaux (Magiciens) ou encore des plats à base de plante (elfes). Il y a du très appétissant et du moins appétissant, du très pertinent selon le thème et du un peu moins pertinent, mais pour l'instant je suis plutôt satisfaite de cet achat. Wink

_________________
"Toute phrase écrite est un présage. Si les évènements sont des répliques, des recompositions plus ou moins fidèles d'histoires déjà rêvées par d'autres, de quel livre oublié, de quel papyrus, de quelle tablette d'argile nos propres vies sont-elles le calque grimaçant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anagramme
Agilité postale


Messages: 729
Inscription le: 29/08/2008

MessageSujet: Re: cuisine et littérature   Dim 18 Jan 2009 - 14:48

Voilà la fameuse gelée de boeuf que Françoise prépare comme un chef d'oeuvre de Michel-Ange ...

Le boeuf froid aux carottes fit son apparition, couché par le Michel-Ange de notre cuisine sur d’énormes cristaux de gelée pareils à des blocs de quartz transparent.
– Vous avez un chef de tout premier ordre, Madame, dit M. de Norpois. Et ce n’est pas peu de chose. Moi qui ai eu à l’étranger à tenir un certain train de maison, je sais combien il est souvent difficile de trouver un parfait maître queux. Ce sont de véritables agapes auxquelles vous nous avez conviés là.
Et, en effet, Françoise, surexcitée par l’ambition de réussir pour un invité de marque un dîner enfin semé de difficultés dignes d’elle, s’était donné une peine qu’elle ne prenait plus quand nous étions seuls et avait retrouvé sa manière incomparable de Combray.
– Voilà ce qu’on ne peut obtenir au cabaret, je dis dans les meilleurs : une daube de boeuf où la gelée ne sente pas la colle, et où le boeuf ait pris le parfum des carottes, c’est admirable ! Permettez-moi d’y revenir, ajouta-t-il en faisant signe qu’il voulait encore de la gelée. Je serais curieux de juger votre Vatel maintenant sur un mets tout différent, je voudrais, par exemple, le trouver aux prises avec le boeuf Stroganof.


(A l'ombre des jeunes filles en fleur, Marcel Proust)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

cuisine et littérature

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 13 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs ::  :: -