Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Jonathan Franzen

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
eXPie
Abeille bibliophile
eXPie

Messages : 15620
Inscription le : 22/11/2007
Localisation : Paris

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMer 2 Mai 2012 - 7:56

Shay a écrit:
je ne sais pas si je m'exprime clairement...
Merci, Shay, c'est très clair !

C'est vrai que le sentiment de proximité entre le "big boss" et la base, en France, ça n'est généralement pas dans les moeurs...
Ne pas paraître anormal... ah oui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.plathey.net
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeJeu 31 Mai 2012 - 13:03

Mercredi 6 juin à 22 h 30 sur Arte
Jonathan Franzen, écrivain à l'affut du monde, documentaire de 55 mn de Marion Kollbach
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMar 10 Mar 2015 - 19:00

Je viens de finir Freedom. Beaucoup de choses ont été dites sur ce fil à ce sujet, aussi serai-je succinct.
J'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce pavé, parfois j'ai eu envie de l'abandonner, et puis, quelque part un je ne sais quoi m'a forcé à persévérer, et je ne le regrette pas. J'ai fini par m'attacher aux personnages, notamment à celui de Joey, ou encore de Richard.
Ce roman est une grande fresque, agréable et parfois repoussante par ses longs passages emplis de linéarité.
Si l'ensemble m'a convaincu, je trouve néanmoins qu'il manque quelque chose pour m'enchanter, trop descriptif peut-être, un manque de folie.

Il faudra que je lise Les corrections un de ces jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 19:43

Alors alors ?

Personne n'a encore évoqué son dernier pavé, "Purity "
Tout fout le camp....

J'ai pas mal de lecture en cours, mais je m'y colle très prochainement
J'avais été tellement emballée par Freedom, il me manquait un peu ce diable d'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 19:50

darkanny a écrit:
Alors alors ?

Personne n'a encore évoqué son dernier pavé, "Purity "
Tout fout le camp....

J'ai pas mal de lecture en cours, mais je m'y colle très prochainement
J'avais été tellement emballée par Freedom, il me manquait un peu ce diable d'auteur.
Oui oui , j'y ai pensé aussi !
Après toi ....si ça vaut le coup !  dentsblanches (Pas très convaincant dans une émission radio dernièrement ....)

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 19:53

On verra, mais je suis toujours curieuse avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 19:55

Dès que ma médiathèque se décide Very Happy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
ArturoBandini
Sage de la littérature
ArturoBandini

Messages : 2748
Inscription le : 05/03/2015
Age : 33
Localisation : Aix-en-Provence

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 19:57

Héhé darkanny content
On en avait parlé un peu sur le fil des sorties de livres. Pour ma part, j'ai encore Les corrections, et La vingt-septième ville dans ma PAL ...
Il ne fait que des pavés ce garçon ...

_________________
Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeMar 17 Mai 2016 - 20:45

Effectivement ce sont des pavés, je ne connais de lui que Freedom, c'est pourquoi je veux continuer.
Il a ses inconditionnels, mais aussi un bon nombre de détracteurs.
On va bien voir, je sais que Topocl ne manquera pas de le lire, et qui sait.... d'autres également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2016 - 13:08

Purity

Jonathan Franzen - Page 7 Index18

franzen a écrit:
"Ses diverses périodes de grâce terminées, Charles se mit au travail et s'attela à l'écriture du grand livre, le roman qui lui assurerait sa place dans le canon moderne américain. Jadis, il avait suffi d'écrire Le bruit et la fureur ou Le soleil se lève aussi. Mais à présent la taille était essentielle. L'épaisseur, la longueur."

Jonathan Franzen nous a concocté une intrigue à tiroirs, à la machiavélique complexité, avec une belle virtuosité. Survolant les décennies quoique totalement ancré dans le XXIe siècle, s'éclatant sur trois continents, confrontant des personnages dont les névroses rivalisent. Après avoir écrit avec Freedom, son Grand Roman Américain du XXe siècle, il vise ici son Grand Roman Américain du XXIe siècle. Un siècle voué à l'apocalypse, où se pavanent les multimilliardaires et se débattent les altermondialistes, un siècle mené comme les précédents par la soif d'amour, le sexe et l'argent, mais aussi par l'emprise totalitariste des réseaux Internet.
C'est brillant, foisonnant, c'est extrêmement intelligent, seulement voilà…

il m'a fallu attendre la page 320 pour que la première révélation me fasse sortir du chaos des trois premières parties de présentation des personnages principaux. Puis encore la page 500 pour que les révélations suivantes successives fassent que tout cela prenne réellement sens. Tout ça pour en arriver aux 50 dernières pages : après 700 pages de noirceur, de déchirements, de tromperie, d'erreurs et de complications, on voit soudain voler des bisounours.

Apparemment, Franzen, la névrose, il connaît, seulement il connaît trop, il en rajoute, par louches entières, cela dégouline de partout, il accumule encore et ce jusqu'à l’écœurement, la lassitude (c'est bon là, Franzen, j'ai compris, enchaîne!), jusqu'à nous faire perdre la plus petite pointe de compassion qu'on aurait pu avoir pour ses héros maudits.

Il situe son action dans des milieux emblématiques d'une époque : hackers, journalistes indépendants, lanceurs d'alerte. Malheureusement on n'apprend pas grand chose là-dessus. Tout au plus, on sort du roman avec la décision formelle de changer tous ses mots de passe régulièrement et de les complexifier, et conforté dans la certitude que décidément, non, ce n'est pas parce qu'on n'a « rien à cacher » qu'il faut faire confiance au référencement, aux algorithmes, et au big data.

Au total, c'est long, souvent indigeste, très redondant, avec une autosatisfaction parfois irritante. Il en fait trop, Franzen. En outre, ce n'est pas toujours bien écrit (ou traduit ?) avec par moment des lourdeurs qui obligent à relire la phrase plusieurs fois (et ça ne suffit pas toujours à clarifier), des dialogues assez affectés et souvent interminables, mais aussi par moments une ironie mordante et des passages où l'on retrouve une belle fluidité pour décrire une vie en trois pages. Il est certain que je n'aurais pas fini ce livre si je n'avais pas lu et tant aimé Freedom avant. J'aurais peut-être eu tort, mais avec des circonstances très atténuantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2016 - 14:25

topocl a écrit:
des dialogues assez affectés et souvent interminables
et parfois bien lourds (et lourdingues), l'extrait dont j'ai bénéficié était rédhibitoire !

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
topocl
Abeille bibliophile
topocl

Messages : 11706
Inscription le : 12/02/2011

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2016 - 16:39

D'une façon générale, c'est dommage de s'arrêter à un extrait pour un livre qui fait 750 pages. Mais, en occurrence c’est vrai qu'i y a des lourdeurs répétées. Donc pas à recommander aux puristes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://topocleries.wordpress.com/
L'écrivaine ratée
Plume timide
L'écrivaine ratée

Messages : 5
Inscription le : 01/09/2016
Age : 33
Localisation : Québec

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2016 - 19:21

J'ai lu Les corrections et La zone d'inconfort il y a plusieurs années et j'avais beaucoup aimé. Quant à Freedom, j'ai trouvé qu'il y avait des longueurs, et son dernier, Purity, j'ai été incapable de le terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lecrivaineratee.blogspot.com
églantine
Zen littéraire
églantine

Messages : 6498
Inscription le : 15/01/2013
Age : 53
Localisation : Peu importe

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2016 - 19:33

Merci pour le commentaire Miss Topocl .
Alors je passe mon tour .
J 'avais bien aimé Freedom mais déjà je l'avais trouvé très moyen en écriture .

_________________
«Le chemin du milieu, c'est le seul qui ne mène pas à Rome»  
Schonberg:  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
darkanny
Zen littéraire
darkanny

Messages : 7078
Inscription le : 02/09/2009
Localisation : Besançon

Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitimeJeu 22 Sep 2016 - 20:29

ça m'a vaccinée tous ces commentaires, mais je m'en doutais un peu vu l'extrait que j'avais lu.
Espérons qu'il fera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Jonathan Franzen - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Jonathan Franzen   Jonathan Franzen - Page 7 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Jonathan Franzen
Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faut-il manger les animaux - Jonathan Safran Foer
» Jonathan Lewis [Fiche terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: