Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 L'Enfant

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
feuilllle
Sage de la littérature
feuilllle

Messages : 1285
Inscription le : 04/08/2007
Age : 64
Localisation : un trou normand

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Oct 2007 - 14:43

Et il y a une chose que je voudrais ajouter :
c'est que plus profond de mon coeur, j'espère que la génération suivante (nos petits enfants) n'aura pas besoin d'utiliser cette brèche encore possible pour se sentir en tant que travailleurs investis dans leur propre pays.
Cela n'empèchera ni les voyages ni les échanges (entre les personnes ou de postes) ; je ne crois pas non plus à l'enracinement primaire et total et l'Europe, le Monde exige de tous des allées et venues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuilllle.canalblog.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Oct 2007 - 16:18

coline a écrit:
Mais je dirais qu'il n'y a pas que les enfants qui ne sont pas aimés socialement, politiquement...
Quid des personnes âgées, des malades, des sans-emplois, des femmes seules avec leurs gosses, des étrangers en exil?...La liste n'est pas exhaustive.../La politique et la société sont des notions abstraites dont il ne faut surtout attendre aucun amour...Elles n'ont jamais aimé les individus, à aucune époque, en aucun lieu...
Je perçois la même chose.
Sauf que, je ne pense pas que ce soit si "intemporel". Enfin je ne suis pas sûre car j'ignore ce qui se passe en d'autres lieux et serais incapable de trouver une époque où le respect de l'enfant fut mieux pris en compte.
- Pour preuve de ce qu'énonce Coline :
>vis à vis des individus les plus fragilisés dont le système (et le gouvernement, ses institutions), se désintéressent, -(parce que ce n'est pas rentable, n'est-ce pas?) on a donc recours aujourd'hui à cette forme de BENEVOLAT :
- telle association va gérer sur une ville le soutien scolaire aux enfants issus de familles étrangères, telle autre un soutien aux personnes âgées (avec l'aide des collectivités locales) durant les étés caniculaires (l'hiver on les oublie...), des politiques vont donner à entendre aux mères isolées qui travaillent qu'une prise en charge de leurs rejetons traînant au bas des immeubles sera possible dans des internats où "l'excellence" sera remise au goût du jour... (au fait, où est-elle, cette excellence?), une fois élu ce (ces) messieur(s)?
J'ai cité aussi ce terme de déontologie auquel Feuille nous renvoie. L'Ethique et la Déontologie n'étant l'apanage ni des dirigeants pourtant élus au suffrage universelle ni de chaque corporation descendant dans la rue pour revendiquer qui la préservation de son gagne-pain qui son régime indemnitaire qui son régime de retraite.
-Oui, je sais, je ne fais pas dans le "très correct", car toutes les luttes mènent à préserver ce quelque confort établi afin de préserver des acquis qui sont en train de se perdre, et l'entrée en misère, les régressions qui s'annoncent dans notre paysage social ne feront qu'aggraver encore le fossé entre les enfants... ceux qui auront la chance de s'expatrier pour gagner leur vie, et les autres qui, asservis au français facile n'auront pas plus acquis la moindre langue étrangère

- Je ne dis pas très "correctement" les choses parce que je suis très maladroite, mais aussi parce je trouve que éthique et déontologie vis à vis de l'enfance sont des notions qui devraient éliminer les barrière gauche-droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
sousmarin
Zen littéraire


Messages : 3021
Inscription le : 31/01/2007
Localisation : Sarthe

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Oct 2007 - 19:11

Trouver le chemin du respect sans passer par la case Roi n’est pas si facile…il faut à la fois poser des limites et ouvrir des possibilités ; repousser ces limites quand l’enfant grandit mais pas n’importe comment et puis il ne faut pas non plus être trop calculateur et tenir compte de l’instinct, parfois pas si mauvais conseiller…

L’enfant est plus fragile que l’adulte et doit être protégé et accompagné en conséquent mais ce n’est pas non plus une porcelaine de Chine ; la déception, le renoncement et même la douleur participent à sa construction, comme pour l’adulte c’est une question d’équilibre.
Pour l’enfant, l’apprentissage doit se faire plus en douceur, progressivement…mais il se fera.

Ethique, déontologie et éducation sont des notions très subjectives et par là même très dépendantes de la vision qu’a de la société celui qui les emploie et je crois que les clivages droite/gauche ou conservateurs (de droite ou de gauche)/progressistes (idem) ne peuvent pas être mis de côté…nos politiques actuels nous font parfois oublier que la politique c’est le choix d’une société et cela passe aussi par la façon dont l’on éduque collectivement les enfants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
feuilllle
Sage de la littérature
feuilllle

Messages : 1285
Inscription le : 04/08/2007
Age : 64
Localisation : un trou normand

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeDim 14 Oct 2007 - 21:03

Je ne pensais pas trop à la déontologie qui varie avec les lieux et les époques. je pensais plus à l'intérêt attentif et vigilant que nous semblons tous ici porter sur l'éducation des enfants, sans pour cela vouloir envahir ni étouffer.
Les limites, comme l'horizon d'un chemin, se repoussent toujours, sans jamais disparaitre, c'est un peu comme cela que je vois les choses. (en gros) entre temps on découvre et on apprend, on crée ausssi parfois.

Je ne rapporte absolument pas pour l'instant l'éducation actuelle à un régime politique français, culturellement cela fait longtemps il me semble que l'enfant a une place étrange chez nous, roi ou gâté ou maltraité ou innaccepté.
Il est certain que l'environnement culturel nous pousse à les pousser à obtenir des résultats.

J'ai vu des enfants et des adolescents pleurer sans larmes pour aller à l'école ou au collège... à force de travail et de patience, de bons contacts entre parents et enseignants, ils ont pu aller jusqu'au bac qui leur donne enfin le droit d'étudier un peu plus ce qu'ils aiment...cela valait-il la peine d'endeuiller toute une partie de leur vie (car sept ans pour nous n'est rien, pour un humain de 20ans c'est plus du tiers de sa vie) avec cela?
A savoir du reste : j'ai rarement remarqué des parents se plaindre de la primaire... au contraire.
C'est ensuite que cela devient plus problèmatique, pour les collégiens et lycéens, mais pour les profs aussi!

Il y a des cultures qui sont plus proches de leurs enfants que la nôtre. Jules Ferry est un des seuls qui ait été vraiment efficaces de mon avis, c'est peut être pour cela que l'on compte tant sur l'école!

Mais je pense que la démission des parents est aussi un peu le résultat direct de cela! Tout est recentré la dessus. Par exemple c'est très rare de voir des troupes d'enfants amis d' âges très différents! c'etait pourtant courant il y a une cinquantaine d'années.

Le sens de l'école a été si profitable qu'il a voulu comme dépasser le tout, faire tout!

les demandeurs étaient probablement plus les parents, voyant leur enfant avec du "savoir" ils ont peut-être avoir eu la pensée légitime qu'ils en sachent encore plus! qu'ils soient encore mieux! qu'ils soient ce que eux n'avaient pas été selon leur dire : des savants, des gens "biens"

Comment en vouloir aux parents de vouloir le mieux pour ce qu'ils aiment (en principe) le plus au monde?
Comment en vouloir à un état (peu importe lequel) de vouloir s'assurer sa bonne continuité par ce biais?
je crois qu'insensiblement les parents ont délégués leur droits et pouvoirs...
Et que chacun a confondu éducation et enseignement de base en les mêlant, et ne faisant miroiter une peu trop le "savoir" en poudre aux yeux.




(mais je vous confie ma réflexion, elle n'est pas une analyse correcte de la situation.!)





Pour ce qui concerne l'éducation familiale, la famille "éclatée"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://feuilllle.canalblog.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Oct 2007 - 1:55

"Aucun travail" / "N'a rien fait rien rendu" / "En chute libre" / "Que dire?"

CHAGRIN D'ECOLE
Daniel Pennac
- Gallimard

Extrait :
Citation :
Suivons notre mauvais élève (externe) dans une de ses journées scolaires. Exceptionnellement, il n'est pas en retard -son carnet de correspondance l'a trop souvent rappelé à l'ordre ces derniers temps-, mais son cartable est presque vide : livres, cahiers, matériel une fois de plus oubliés (son professeur de musique écrira joliment sur son bulletin trimestriel : "Manque de flûte").
Bien entendu ses devoirs ne sont pas faits.
Or sa 1ère heure est une heure de mathématiques et les exercices de math sont de ceux qui manquent à l'appel.
Ici, de trois choses l'une :
ou il n'a pas fait ces exercices parce qu'il s'est occupé à autre chose (une vadrouille entre copains, un quelconque massacre vidéo dans sa chambre vérouillée...),
ou il s'est laissé tomber sur son lit sous le poids d'une prostration molle et a sombré dans l'oubli, un flot de musique hurlant dans son crâne,
ou -et c'est l'hypothèse la plus optimiste -il a, pendant une heure ou deux, bravement tenté de faire ses exercices mais n'y est pas arrivé.Dans les 3 cas de figure il doit fournir une justification à son professeur. (...)
Or, l'explication la plus difficile à servir est la vérité pure et simple :
"Monsieur, je n'ai pas fait mes exercices parce que j'ai passé une bonne partie de la nuit quelque part dans le cyberespace à combattre les soldats du Mal, que j'ai d'ailleurs exterminés jusqu'au dernier, vous pouvez me faire confiance.
"Madame, désolé pour ces exercices non faits mais hier soir j'ai cédé sous le poids d'une écrasante hébétude, impossible de remuer le petit doigt (...)
La vérité présente ici l'inconvénient de l'aveu "je n'ai pas fait mon travail", qui appelle sanction immédiate.
Notre élève (externe) lui, préfèrera une version institutionnellement plus présentable. Par exemple :
"Mes parents étant divorcés, j'ai oublié mon devoir chez mon père avant de rentrer chez maman."
En d'autres termes un mensonge.
De son côté le professeur préfère souvent cette vérité aménagée à un aveu trop abrupt qui l'atteindrait ds son autorité.
- Le cas de l'externe qui a essayé, bravement mais en vain, de faire son devoir, n'est guère différent. Lui aussi rentre en classe détenteur d'une vérité difficilement recevable :
"Monsieur, j'ai consacré hier deux heures à ne pas faire votre devoir. Non, non, je ,'ai pas fait autre chose, je me suis assis à ma table de travail, j'ai sorti mon cahier de texte, j'ai lu l'énoncé et, pendant 2 heures, je me suis retrouvé dans un état de sidération mathématique, une paralysie mentale dont je ne suis sorti qu'en entendant ma mère m'appeler pour passer à table."
Mais pour éviter l'humiliation publique notre élève dira : "J'étais occupé à lire l'énoncé quand la chaudière a explosé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Oct 2007 - 2:14

Babelle a écrit:
"Aucun travail" / "N'a rien fait rien rendu" / "En chute libre" / "Que dire?"

CHAGRIN D'ECOLE
Daniel Pennac
- Gallimard


Ce sont des remarques que je vois ou j'entends quasiment tous les jours dans mon métier; ça me révolte car j'ai maintenant compris qu'un enfant qui ne fait pas ses devoir ou qui a des mauvaises notes ne le fait aps exprès: soit il a des soucis familiaux, personnels, soit de réelles difficultés d'apprentissage qui le dépassent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Oct 2007 - 2:34

Je n'ai pas lu le livre de Pennac, mais l'ai, lui, beaucoup lu dans la presse. J'aime bien Daniel Pennac. Il explique bien qu'il était un cancre, et à quel point il en était malheureux. Car ça rend très malheureux! J'ai encore des bouffées d'angoisse en me souvenant de devoirs pas faits, de leçons pas apprises..jusqu'au déclic. Déclic quand j'ai compris que la seule façon de m'en sortir était de travailler.
Je crois que les parents ont évidemment un rôle majeur, bien sûr.
Mais je voudrais quand même parler des enseignants.... qui peuvent , et d'autant plus que les parents ne peuvent pas , pour une raison ou une autre , jouer leur rôle, avoir un poids considérable. Déterminer un parcours de vie, ce n'est pas rien. Rien que le regard différent d'un enseignant particulier peut changer bien des choses. Je sais que si j'ai fait des études, moi à qui on répétait toujours que je n'arriverais jamais à rien, c'est grâce à un enseignant.
Le grand risque, pour un enfant, il me semble, c'est d'être très tôt catalogué.

Est ce que les enseignants ont lu Eloge de la transmission, des entretiens entre George Steiner et Cécile Ladjali?
ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Oct 2007 - 13:02

Merci pour le lien Marie.
Citation :
"... C'est terrible de vivre dans un monde d'une grande violence quand les mots ne sont pas vos amis. Les rapports de force s'expriment alors avec les poings. J'essaie de leur transmettre de la confiance dans les pouvoirs du langage." -Cécile Ladjali
- Les entretiens de George Steiner avec Laure Adler seront retransmis sur France Culture du lundi 17 au vendredi 21 novembre dans l'émission «A voix nue» à 17h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Nov 2007 - 20:46

L'ENFANT


Il est, pourtant, au cœur de l'actualité.

Le président tchadien ne nous dira pas si l'école est obligatoire dans son pays mais donne leçon quant à l'utilisation des enfants pour en faire commerce.
-"Triste aventure" -murmure un Kouchner en rejetant toute responsabilité.
Des plaintes sont déposées et en Occident des couples en mal d'adoption témoignent et portent plainte.
Pire : les procédures d'adoption d'enfants étrangers en pays nantis, c'était le parcours du combattant, mais la vice-présidente de l'association "Enfance et famille d'adoption" craint pour l'avenir :
- "très triste parce que ça va rendre l'adoption dans certains pays difficile, voire impossible dans certains cas".
Ingérence humanitaire ou pas, la fin justifiant ou non les moyens, l'enfant -et si possible l'enfant noir, pauvre, affamé, plus ou moins orphelinisé et si possible blessé ou malade, est au centre de quel traffic?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeLun 5 Nov 2007 - 21:14

-Sierra Leone : mines de diamants :
10000 enfants ont combattu durant la guerre civile qui a duré 10 ans. L'Onu pense qu'il serait souhaitable de les juger afin de leur permettre de faire le deuil, et de les aider à se reconstruire.
500000 enfants africains appartiennent actuellement à des groupes paramilitaires.
Afrique : un enfant mâle est vendu par ses parents aux plus riches : les pêcheurs, possesseurs d'une barque. Son propriétaire s'en servira pour la plongée.
-Economie : Enfants esclaves :
Citation :
La majorité des enfants qui sont contraints au travail vivent dans des pays du Tiers-monde, en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud, mais on trouve aussi des enfants travailleurs en Europe et en Amérique du Nord. Cependant, le plus grand nombre d’enfants qui travaillent, soit 127,3 millions, âgés de 5 à 14 ans, sont dans la région Asie-Pacifique. Viennent ensuite les régions subsahariennes d’Afrique et latino-américaines et caribéennes avec 48 millions et 17,4 millions d’enfants respectivement. Aucun pays n’est à l’abri : il y a 2,5 millions d’enfants qui travaillent dans les économies développées, et encore 2,5 millions dans les économies en transition. Par ailleurs, chaque année 22 000 enfants meurent dans des accidents liés au travail.
-«Les petits muets de Jackson Heights» :
En 1997, la police nord-américaine découvrait un réseau de 55 enfants sourds-muets contraints de vendre, 18 heures par jour, des porte-clés dans les trains et le métro de New York.

- Transporter la glaise avec ses mains dans une fabrique de briques à Bogota.
- Etre placé par une agence dans une plantation de cacao ou de coton au Cameroun.
- Travailler dans les mines de Côte-d’Ivoire.
- Débarquer à l'aéroport pour être domestiquée dans une famille libanaise (2007 : 90 000 Sri-Lankaises, 30 000 Ethiopiennes, 40 000 Philippines, Burundaises, Malgaches...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Juin 2008 - 9:20

Il y a une phrase dans " Sarinagara" qui exprime bien ce que je pense de l´enfance, de plus le portail de notre Forum de ce mois de Juin parlant du rêve, ce doit être le bon moment de lire cette méditation de Philippe Forest, et de situer de manière différente les désaccords enfant/adulte.
"Et la vie adulte. elle-même, n´est que l´étirement d´un songe d´enfant depuis longtemps révolu, son lent affadissement inquiet dans le matin indifférent du temps". ( Phillippe Forest).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
swallow
Sage de la littérature
swallow

Messages : 1366
Inscription le : 06/02/2007
Localisation : Tolède. Espagne.

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeSam 26 Juil 2008 - 11:20

Le journal "Le Monde" a eu tort dans sa manière de présenter le drame de la photo des fillettes roms sur la plage de Naples en mettant toute l´Italie en accusation. Depuis l´étranger (qui est mon point de vue) c´etait faire remonter à la surface les drames des 2 enfants morts deshydratés parce qu´"oubliés" par leurs pères dans leurs voitures garées en plein soleil, en juillet.
C´etait à Chalon-sur-Saône, c´etait dans l´Isère...
Personne ne sait si les touristes sur la plage etaient italiens ou etrangers?? Dans ce pays si touristique.
Abandonner des enfants morts ou vivants?
J´en ai marre de voir combien on parle du racisme avec des arguments sournois qui ne servent qu´à l´aviver. J´en ais marre de toujours chercher le coupable chez le voisin. Je désespère de tant d´indifférence humaine, d´irresponsabilité, PARTOUT.
Pour les enfants deshydratés, personne ne me fera le coup des " circonstances attenuantes". c´est trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Babelle
Zen littéraire
Babelle

Messages : 5065
Inscription le : 14/02/2007
Localisation : FSB

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeSam 26 Juil 2008 - 15:12

Je ne regarde pas les JT, je n'écoute pas la radio, aussi je n'étais pas au courant. Je ne vois pas pourquoi nous devrions, sur ce fil, faire "correct", alors je mets la photo : L'Enfant - Page 2 A_a_a_11
"Cinquante-cinq à soixante degrés..." : Les enfants laissés dans une voiture en danger quand il fait chaud (...) un grand moment d'absence...
Nulle part il n'y a de circonstance atténuante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://macrofictions.blogspot.com/
animal
Tête de Peluche
animal

Messages : 31548
Inscription le : 12/05/2007
Age : 38
Localisation : Tours

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeSam 26 Juil 2008 - 19:27

Parenthèse Alakön, quand j'ai entendu la semaine dernière la nouvelle la fillette déshydratée sur le parking du boulot de son père (si j'ai pas compris de travers), ce qui m'est passé par la tête c'est que ce n'était pas si "impossible" que ça. J'imagine trop bien les journées où tout va de travers ou pas tant que ça mais où les réflexes, les habitudes passent dans une sorte de trou noir, où on se retrouve absent de sa vie en quelque sorte. Certes je n'ai pas de gamin et j'espère bien ne jamais savoir si je serai capable de la même chose, mais les oublis d'évidences de chose normales... ça me semble très/trop palpable. (pourquoi ? parce que ça va trop vite, ça dégringole, ça fatigue et on ne peut pas tout tenir ou tout suivre...). C'est moche... (comme on dit).

_________________
Je suis snob, j'ai lu un Mickey Spillane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitimeSam 26 Juil 2008 - 20:00

Sans entrer dans le débat de l'Italie en accusation ( c'est ridicule, tout ce qui est outrancier est ridicule, et d'abord, des Italiens ont plongé pour essayer de les sauver..), je suis assez d'accord avec Animal et je ne comparerais pas les deux malheureux pères ( qui ne s'en remettront jamais..) avec les personnes assises sur une serviette à côté des cadavres. Si ce sont vraiment des personnes là pour bronzer ??? On a vu un peu les mêmes images après le tsunami, des touristes revenus et étendus sur les plages ..

_________________
J'appelle bonheur tout espace de temps où la joie paraît immédiatement possible.
André Comte-Sponville
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'Enfant - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'Enfant   L'Enfant - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Enfant
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» qui a un enfant avec un TDA
» Un enfant ça coute cher
» Un autre enfant apres la dpj
» L' ENFANT DE LA MISERE
» pierre-enfant-martyr

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Un moment de détente… :: L'humain, la société, la nature...-
Sauter vers: