Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
Accueil*Portail*RechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Philippe Grimbert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 43
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Philippe Grimbert   Mar 16 Oct 2007 - 14:31

A la demande générale... Wink

Biographie trouvée sur "Evene.fr" (meilleure à mon sens que celle de Wikipédia).



Né à Paris en 1948, Phillipe Grimbert est psychanalyste. Il travaille aussi bien dans des institutions spécialisées pour les enfants psychotiques et autistes que dans le privé. Il est passionné de musique. Il a publié trois essais 'Psychanalyste de la chanson' en 1996, 'Pas de fumée sans Freud' en 1999, et 'Chantons sous la psy' en 2002. Il est aussi l'auteur de deux romans, 'La petite robe de Paul' en 2001 et 'Un secret' en 2004. Ce dernier dévoile les secrets que ses propres parents lui ont caché sur sa famille. Il a été récompensé par le prix Goncourt des lycéens 2004 et le prix des Lectrices de Elle 2005.


Ce que j'en pense moi: "Mode MY LIFE ON" J'ai lu "un secret" il y a un an sans savoir à l'époque que c'était un roman autobiographique.



L'histoire d'un petit garçon maladif qui s'invente un frère imaginaire plus fort que lui et qui selon lui ferait la joie de ces parents athlètes accomplis. Derrière cette lubie enfantine, se cache en réalité une lourd secret de famille qu'intuitivement il a compris. Grace à l'amie de la famille Louise, l'enfant en vient à découvrir le passé de ses parents Maxime et Tania, loin de celui qu'il avait imaginé.

C'est un roman superbe, on sens que le psychanaliste est derrière pour ce qui est du style de rédaction, mais le résultat est tout simplement superbe...

L'occasion de se replonger dans la seconde guerre mondiale, la soah au travers le personnage ambigu de Maxime.

Une histoire d'amour impossible sur fond de conflit et de malédiction familiale.


J'ai eu par la suite l'occasion de rencontrer Phillipe Grimbert Himself au salon du livre de la porte de Versailles, nous avons un peu discuté de choses et d'autres (ma vie, la sienne, beaucoup de similitudes) et je me suis fait dédicacer deux de ces livres "Un secret" (OF COURSE!) et "Chantons sous la psy" (que j'ai trouvé à la Trocante à coté de chez moi, mais que je n'ai pas encore lu).

J'ai été voir il ya une dizaine de jour l'adaptation ciné de ce roman signé Claude Miller avec Patrick Bruel, Cécile de France et Julie Depardieu, film merveilleux qui donne le beau rôle aux femmes, et qui respecte vraiment le roman.

Grimbert tient le rôle symbolique du passeur. Je vous le conseille.



Avant hier, j'ai commencé "La petite robe de Paul", roman écrit antérieurement à "un secret".

L'histoire d'un couple Paul et Agnès dont la grande fille vient de quitter le toît familial? Parti en séminaire professionnel, Paul découvre dans la vitrine d'une boutique une petite robe blanche qui suscite en lui une envie incontrolable, il l'achète et la dissimule au moment de son retour chez lui.
Un acte anodin en apparence, qui va mettre son couple à rude épreuve.

Moins réussit à mon sens qu' "Un secret", car moins romanesque (le contexte historique de "Un secret" apporte une dimension supplémentaire).

"La petite robe de Paul" reprend les mêmes éléments à savoir les secrets et l'inconscient et traumatismes de ces personnages.

Ca reste un roman trés intéressant à lire; que l'on peut sans doute considérer comme un premier jet du roman qui vient d'être adapté au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liloutine
Envolée postale
avatar

Messages : 138
Inscription le : 30/09/2007
Age : 35
Localisation : cannes

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Lun 29 Oct 2007 - 23:54

Il est difficile de rajouter un autre commentaire car j’ai ressenti exactement la même chose en lisant ce livre. J’ai également été voir la version cinématographique et j’avoue ne pas avoir été déçue par l’interprétation des acteurs. Le film correspond vraiment au livre.
Moi aussi j’ai lu la petite robe de Paul et j’ai été beaucoup moins emballée .En lisant ce livre je me suis sentie parfois oppressé. Je ne sais pas vraiment expliquer pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
avatar

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Mar 30 Oct 2007 - 1:50

J'ai lu également Un secret, le texte autobiographique de Philippe Grimbert qui explique qu'il soit devenu psychanalyste. C'était très fin , et c'est pour cela que je n'ai pas aimé l'adaptation de Claude Miller, car là, il n'y a plus aucune finesse, tout est appuyé et téléphoné. Peut être, comme c'est souvent le cas, que si je n'avais pas lu le livre avant cela m'aurait moins gênée? En tout cas, la compatriote de Sentinelle, Cécile de France, est magnifique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 41
Localisation : Tahiti

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Mar 30 Oct 2007 - 2:44

J'ai connu Grimbert en lisant La petite robe de Paul: je n'ai pas du tout adhéré à l'histoire, trop improbable et psychanalytique à mes yeux.

J'ai poursuivi avec Un secret, histoire qui m'a plu, sans non plus ni me fasciner ni m'émouvoir.
Peut-être que je devrais le relire, je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
Hindie
Posteur en quête
avatar

Messages : 87
Inscription le : 01/12/2007
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Dim 9 Déc 2007 - 10:25

J'ai beaucoup aimé "Un secret", même si je n'ai pas vraiment accroché pour la fin.

J'ai hâte de voir l'adaptation cinématographique de Miller à la tv Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lys
Espoir postal
avatar

Messages : 29
Inscription le : 25/09/2007
Age : 63
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Sam 29 Déc 2007 - 16:17

J'ai beaucoup aimé aussi ce livre "Un secret" et c'est pourquoi je ne suis pas allée voir le film à sa sortie de peur d'être déçue ou de ne pas y retrouver l'atmosphère du roman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Sam 29 Déc 2007 - 16:28

lys a écrit:
J'ai beaucoup aimé aussi ce livre "Un secret" et c'est pourquoi je ne suis pas allée voir le film à sa sortie de peur d'être déçue ou de ne pas y retrouver l'atmosphère du roman.
J'ai fait la même expérience - normalement j'aime bien les films d'après les livres - mais puisque j'ai découvert ce livre seulement quelques semaines avant la sortie du film - je ne voulais pas tout de suite 'détruire' mes propres images que je m'avais fait lors de ma lecture et ce film sera donc pour 'plus tard'..

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
avatar

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 45
Localisation : Saint-Sever (Landes)

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Mer 2 Jan 2008 - 10:44

Je viens de finir Un secret. Je l'ai dévoré en me posant la question sans cesse : A quel point est-ce romancé ? Se remettre pour un enfant de toutes ces découvertes, entreprendre un nouveau voyage dans son passé (comme l'auteur l'a entrepris en nous présentant une première version puis la version éventée) ne doit pas être simple. J'ai aimé cette démarche qui nous fait bien comprendre ce qu'a vécu le narrateur.
Après, le compte-rendu des évènements, jusque dans leur forme (des chapitres très courts où l'essentiel est dit sans divagations) m'a paru froid. Je voulais écrire "quasiment clinique" et puis je me suis dit que c'était peut-être le fait de connaître son métier qui m'inspirait ce commentaire.
Un bon moment de lecture en tous les cas.

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.


Dernière édition par le Jeu 3 Jan 2008 - 11:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arabella
Sphinge incisive
avatar

Messages : 19320
Inscription le : 02/12/2007
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Mer 2 Jan 2008 - 22:48

J'avais beaucoup aimé Un secret, et franchement voir le film ne m'inspire pas, je me trompe peut être mais vu le côté à la fois subjectif et pudique du roman il faudrait vraiment un très grand metteur en scène pour rendre l'essence de ce livre, toute sa subtilité et sensibilité.

_________________
La meilleure façon de résister à la tentation c'est d'y céder. (Oscar Wilde)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo28
Envolée postale
avatar

Messages : 128
Inscription le : 15/10/2007
Age : 43
Localisation : Maisons-Laffitte

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Jeu 3 Jan 2008 - 15:44

arabella a écrit:
J'avais beaucoup aimé Un secret, et franchement voir le film ne m'inspire pas, je me trompe peut être mais vu le côté à la fois subjectif et pudique du roman il faudrait vraiment un très grand metteur en scène pour rendre l'essence de ce livre, toute sa subtilité et sensibilité.

L'accent est mis sur les personnages féminins dans le film, sans dénaturer l'histoire, c'est une oeuvre différente, et je trouve que l'adaptation est une réussite. L'auteur joue par ailleurs un petit rôle trés symbolique et c'est vraiment sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grain de sel
Envolée postale
avatar

Messages : 122
Inscription le : 01/03/2007
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Ven 18 Juil 2008 - 19:38

J'ai aimé le livre -le secret- autant que le film :) et pour une fois je crois bien que je préfère avoir vu le film avant lecture puisque celle-ci retrace tout à fait ce que j'ai vu au cinéma. Donc pas de déception ou frustration !!
je me laisserai bien tenter par son premier roman sortit en 2001 "la petite robe de Paul" même si vos avis sont plutôt mitigé pour ce livre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.agoradeslivres.com
chrisdusud
Sage de la littérature
avatar

Messages : 2076
Inscription le : 20/04/2008
Age : 49
Localisation : Corse

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Dim 26 Oct 2008 - 22:45

Je viens de terminer "un secret". Et comme pour Steven ce livre m'a offert un bon moment de lecture. J'ai beaucoup aimé cette façon que Grimbert a eu de poser son secret. J'ai senti cette retenue mais également une manière presque clinique de coucher les évenements de sa vie.
Et au delà de ça, j'ai trouvé l'écriture très belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Li
Main aguerrie
avatar

Messages : 462
Inscription le : 09/05/2009

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Dim 17 Mai 2009 - 12:25

Fini "un secret" et je n'arrive pas à être enthousiaste. Je rejoins ce que disait Steven, le livre est intéressant pour les réflexions qu'il peut susciter, beaucoup moins pour l'écriture. Cette sobrieté, ces chapitres très courts, le message comme trop appuyé en fond (dire les choses libère) m'ont tenue à distance. Je n'accroche pas tellement à ce style, que je trouve trop simple, voire simpliste. La construction vers la révélation du secret est plutôt fine mais sans surprises. Un agréable moment de lecture toutefois...

Je n'ai pas vu le film, si j'ai l'occasion, je le verrai mais je ne vais pas me précipiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
avatar

Messages : 63291
Inscription le : 08/11/2007

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Lun 25 Mai 2009 - 17:15


La mauvaise rencontre
Citation :
Editeur
Loup, le narrateur de La Mauvaise rencontre, va connaître ses premiers émois et ses premiers deuils aux côtés des trois personnages à qui ce livre est dédié : la tendre Nina et la fantasque Gaby, les " deux " mères qu'il s'est choisies, et Mando, l'ami de cœur, avec qui, depuis la petite enfance, il a tout partagé.
C'est seulement à la conclusion de cette histoire que Loup comprendra les ressorts cachés du sentiment que lui vouait ce compagnon de tous les moments importants de sa vie. La révélation des abîmes que cette amitié recouvrait fera vaciller son existence. Il connaîtra la blessure inguérissable des promesses non tenues : cette lourde chaîne qui, à jamais, nous attache à nos fantômes.

Sur le fil 'repérages des nouveautés', j'avais noté:
Citation :
J'ai lu aujourd'hui un commentaire dans un de nos journaux qui commence avec:

Il faut le dire et redire. On a, avec La Mauvaise Rencontre, plus de deux cents pages de pur bonheur d'écriture....

Et bien.. l’écriture est bien, oui.. rien à dire.. mais est-ce que l’écriture donne autant de bonheur si l’histoire ne tient pas trop la route, je ne sais pas..
Peut être c’était le mauvais moment pour moi, mais je n’ai pas tout à fait compris où Philippe Grimbert voulait emporter son lecteur… en tout cas moi je me suis perdue.. ou disons – je n’ai pas trouvé un fil intéressant dans tout cela.

Dommage..
Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isabus2
Espoir postal
avatar

Messages : 47
Inscription le : 18/07/2009
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   Ven 31 Juil 2009 - 12:56

Je relis quelques passages d' Un secret afin de mieux apprécier les commentaires écrits ici et là, pour mieux goûter ce parfum.

Philippe GRIMBERT écrit superbement tant pour La petite robe de Paul que pour Un secret . Il crée une atmosphère extérieure en allant plus loin que beaucoup d'auteurs, il juxtapose action et non-action, souvenir et imaginaire, son et lumière, comme dans ce passage :
Citation :
Maxime, enfermé dans sa chambre la plus grande partie de la journée, trace autour de lui un cercle de silence. On sait que lui dire, on respecte sa douleur. Dans la grande demeure, les ombres d'Annah et de Simon planent sur chacun. On croit entendre les cavalcades du petit garçon dans l'escalier, on voudrait l'emmener se baigner dans la Creuse. On iagine Hannah sur la terrasse, occupée à la brodeire, couvant des yeux son mari et son fils qui luttent sur l'herbe du parc. Tania, pour s'éloigner de Maxime, passe ses journées en compagnie d'Esther et de Louuise. Elles se promènent dans les chemins de campagne, parlent de tout, sauf de Hannah et de Simon. Comment Tania pourrait-elle encore jouer acvec le désir de Maxime? Elle l'évite, baisse les yeux lorsqu'elle le croise. L'absence de sa femme et de son fils dresse entre eux une barrière infranchissable.
; page 144 dans l'édition Grasset. Et la suite du texte est aussi merveilleuse, le lecteur touche au plus près chaque personnage alors que l'auteur crée de la distance autour de chacun: du grand Art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe Grimbert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe Grimbert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature non romanesque (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: