Parfum de livres… parfum d’ailleurs

Littérature, forum littéraire : passion, imaginaire, partage et liberté. Ce forum livre l’émotion littéraire. Parlez d’écrivains, du plaisir livres, de littérature : romans, poèmes…ou d’arts…
 
AccueilRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez
 

 Armistead Maupin

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMar 16 Oct 2007 - 22:34

Armistead Maupin Maupin10

Armistead Maupin est un chroniqueur qui écrit des "historiettes" (le terme est de lui) dans les colonnes du "San Francisco Chronicle". Il commence en 1976. Il reconnait ouvertement son homosexualité sans s'en faire un étendard pour autant. Ses Chroniques sont rassemblées en 6 romans. 6 romans épiques qui courent du début des années 70 jusqu'aux années 90. Il crée un lieu attachant, le 28 Barbary Lane... et des personnages déroutants qui sortent des schémas habituels. Et surtout nous les voyons évoluer confrontés à la société, à ses évolutions comme à ses retours en arrière. La plus surprenante est peut-être la logeuse Mme Madrigal. La propriétaire du 28 Barbary Lane. Une logeuse qui cite Tennyson :" Manger le lotus jour après jour/ Regarder les ondulations sur la plage/ Et les tendres courbes de l'écume crémeuse,/ Soumettre nos coeurs et nos esprits tout entiers à l'influence de..." Une logeuse ancien militaire pendant le guerre mondiale, une logeuse cultivatrice d'herbes bien spéciales, une logeuse père puis mère adoptive de Mona... prète à tout pour ses "enfants" (ses locataires).

Ses locataires ? Il y a Brian dragueur invétéré, Michael le même côté homo, M.A Singleton prude petite fille de Cleveland, Mona lesbienne qui ne s'assume pas.... Mais ce n'est qu'un point de départ et tous évolueront de façon assez surprenante ! Un exemple ? Mona finira Lady dans la campagne anglaise, propriétaire d'un manoir et mère adoptive d'un jeune Anglais d'origine Aborigène, gay et rebelle...
Je garde un très bon souvenir de cette série de roman, des très bons moments de lecture et l'envie d'aller voir San Francisco.
Je sais qu'une série Télé existe mais je ne l'ai jamais vue... et je ne tiens pas à la voir tellement j'ai une image très nette, sans aucun flou de chacun des personnages... Et mon imaginaire et la télvision sont souvent en désaccord !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie
Zen littéraire
Marie

Messages : 9564
Inscription le : 26/02/2007
Localisation : Moorea

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMar 16 Oct 2007 - 23:21

Il me semble avoir lu je ne sais où que de nouvelles chroniques de San Francisco traduites étaient disponibles.
J'ai lu moi aussi, Steven, ces chroniques, et les ai trouvées sympathiques bien sûr, et pleines d'enseignements très réalistes sur cette attachante ville de San Francisco et ses communautés. Pas vu les séries adaptées non plus, et je n'y tiens pas du tout. Mais si un jour tu peux aller à San Francisco, fonce, c'est très joli, et très agréable!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie
Sage de la littérature
Sophie

Messages : 2230
Inscription le : 17/07/2007
Age : 43
Localisation : Tahiti

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 17 Oct 2007 - 0:53

Je n'ai lu que les 2 premiers tomes car je veux déguster; tous les personnages me plaisent, ce grain de folie aussi.

La série, je ne le connais pas; j'ai peur qu'elle soit pas mal démodée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslecturesdesophie.blogspot.com/
xelle
Posteur en quête
xelle

Messages : 55
Inscription le : 21/05/2008
Age : 41
Localisation : côte de granit rose

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeLun 26 Mai 2008 - 17:39

Marie a écrit:
Il me semble avoir lu je ne sais où que de nouvelles chroniques de San Francisco traduites étaient disponibles.
oui le dernier tome est sorti il y a peu ! j'ai hate de le lire quand il sera à la bibli ou que mon budget bouquin sera d'accord(quel rabat-joie celui-là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steven
Zen littéraire
Steven

Messages : 4499
Inscription le : 26/09/2007
Age : 47
Localisation : Saint-Sever (Landes)

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeDim 20 Juil 2008 - 23:25

Michael Tolliver est vivant
Septième et apparemment dernière chronique de San Francisco. Une lecture légère et une écriture facile. Je retrouve des protagonistes connus, mais pas tous. Car vingt ans ont passé, ils ont vieilli, certains sont morts, d'autres s'accrochent à leurs rêves, au point d'en nier la réalité. Mais Michael tolliver est vivant et on le sent ! Le désenchantement du temps qui passe, des années 2000 est présent mais la vie de Michael jette une lumière particulière sur la vie de San Francisco. Ce livre est le premier que l'auteur écrit à la première personne, affirmant en quelque sorte qu'il est Michael Tolliver.
Plus de surprises, mais le livre est quand même une réussite !

_________________
La seule chose que je sais, c'est que je ne sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve Lyne
Sage de la littérature
Eve Lyne

Messages : 1936
Inscription le : 08/08/2008

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeVen 8 Aoû 2008 - 23:53

J'ai découvert MAUPIN en juillet et j'ai lu dans une même foulée les 7 tomes, tant j'aspirais à connaître le dénouement de ces Chroniques.

Les six premiers tomes sont passionnants, drôles, attachants. Chaque personnage est atypique. J'ai adoré au point d'avoir du mal à fermer le livre avant la fin. La vie à San Francisco y est admirablement bien décrite ainsi que les conséquences de l'arrivée du Sida.

Le dernier tome "Michael Tolliver est vivant" n'est pas dans le même registre. Tout tourne autour de Michael. J'ai été déçue par le style, par les descriptions trop sexuelles, par la platitude du récit. Le livre de trop, selon moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 9:51

Steven a écrit:

Je garde un très bon souvenir de cette série de roman, des très bons moments de lecture et l'envie d'aller voir San Francisco.
Je sais qu'une série Télé existe mais je ne l'ai jamais vue... et je ne tiens pas à la voir tellement j'ai une image très nette, sans aucun flou de chacun des personnages... Et mon imaginaire et la télvision sont souvent en désaccord !

Je rejoins totalement Steven.
Longtemps j'ai hésité à commencer en voyant les 6 tomes devant moi. Je me disais je n'aurais jamais le temps !!! En plus on m'avait assuré que j'allais adorer et que je ne pourrai plus lâcher les bouquins !!!!( Rien de très rassurant car dans ces moments-là, je suis hyper frustrée de ne pas pouvoir passer mes journées à lire.)
Bon, prenant mon courage à deux mains j'ai attaqué la lecture ... woohoo J'ai enchaîné les 6 volumes ...
C'est une sacrée saga avec des personnages un peu 'farfelus' mais terriblement attachants.
J'ai aimé partager un bout de chemin avec eux, être témoin de leur doute, leur peur, leur révolte ...des changements qui s'opèrent peu à peu lorsque l'on grandit (vieillit).
Il n' y a pas de bons ou de méchants, il y a ceux qui restent fidèles à leurs idées et ceux qui se remettent sans cesse en question, qui se cherchent .
On évolue dans un San Francisco des années 70 à 90 avec les gays, les hétéros, les bisexuels.
Mme Madrigal, la logeuse du 28 Barbary Lane crée une véritable famille en choisissant ses locataires. Elle les soutient, les encourage, les protège, les aime. Elle détient une forme de 'sagesse'. Elle est le personnage rassurant et indispensable au bon équilibre du clan.
Excentrique, vive elle se bat même pour que ses escaliers de bois ne soient pas bétonnés. cela peu sembler futile mais ce petit combat permettra aussi de révéler à chacun le lien qui les unit ou non à leur logeuse.
Je me suis tellement attachée à cette Mme Madrigal ainsi que Michael, Mona, Brian... (mais pas Mary Ann je ne l'aimais pas au début et je n'aime pas ce qu'elle est devenue) que je me suis sentie toute vide à la fin.
Heureusement, il y aurait un autre tome ....Michael Tolliver est vivant

Et comme Steven , j'ai une envie folle d'aller me promener dans cette ville et AUCUNE envie de voir un film avec MES personnages !

Armistead Maupin Barbar10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queenie
...
Queenie

Messages : 22889
Inscription le : 02/02/2007
Age : 39
Localisation : Un peu plus loin.

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 10:35

Faudrait un jour que je retente ces chroniques...

L'engouement et le culte autour de ces livres m'a toujours poussé à la méfiance... En plus quand je vois ceux qui lisent ça... ça me donne pas envie (des homos qui lisent rien d'autre, ou quasiment)... Les premiers chapitres du premier tome m'avaient agacées... Je les avais trouvées trop caricaturales, trop à vouloir nous les faire tous aimés malgré (ou pour) leurs défauts, leurs qualités, leurs solitudes...

Mais d'emblée, presque, je ne voulais pas l'aimer ce "livre", cet auteur. Parce qu'on lui louait trop de louanges, et parce qu'il attirait tous les gays de la planète qui veulent avoir l'impression qu'ils sont à part des autres, voir légèrement mieux.

Aujourd'hui, dans ma tite tête, je le classe avec du Gavalda, et un Ensemble c'est tout, question "morale" et volonté de faire dans l'humain à tout prix, il est beau il est gentil même si c'est un abruti fini.

Ai-je tort ? Dois-je retenter ?
Est-ce pour moi ce truc...

_________________
Oh, baby, baby, it's a wild world
It's hard to get by just upon a smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 11:49

Difficile de te conseiller.
J'ai lu cette série parce qu'une copine m'a gentiment posé tous les tomes devant moi dentsblanches mais je ne connaissais pas du tout donc je n'avais aucun a priori.
Je ne savais pas que ça avait eu un tel succès et ni même de quoi ça parlait.

Bien sûr ce n'est pas de la grande littérature ! C'est une 'lecture détente'.
Je ne trouve pas que le côté 'gay' soit le plus important. Ce qui m'a surtout interpellé ce sont ces personnages qui doutent, se remettent ou non en question, font des choix ...
J'imagine aisément l'adaptation en film puisque ça ressemble à une série TV (mais en mieux !)

Par contre si tu avais déjà commencé et que cela t'agaçait c'est vrai que cela va être dur de finir ! dentsblanches
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 12:16

Contente de voir remonter ce fil..
j'ai adoré cette chronique et tu me donnes presque envie de me replonger Wink

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maryvonne
Zen littéraire
Maryvonne

Messages : 4259
Inscription le : 03/08/2009
Localisation : oui, merci.

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 15:52

Je les ai lues jeunes, offerte par ma soeur.
Et pas tenté le dernier (plus tard, j'en avais lu d'autres qui m'avaient exaspérée ("Une voix dans la nuit", aahhhhh, idem pour "Maybe the moon"). Donc je me demandais si c'était le fait d'etre vieille ou juste que les romans isolés sont vraiment moins bons.

C'est clairement un truc à lire pour se détendre, bien que j'ai versé ma larme.
C'est addictif. Beaucoup de dialogues (ce qui me rebute à présent), si bien que les pages s'enchainent rapidement.
L'évolution de certains personnages est interessante au fil des tomes.
Certains sont à baffer. Quelques chouettes rebondissements.

Quant au public cible, il m'a été recommandé que par des hétéros !

Queenie, ce qui est VRAIMENT à gerber, ce sont les pseudos imitations à la sauce parisienne qu'on peut trouver ici où là... qui essaie de profiter du succès de la série culte pour s'imposer. C'est encore plus mal écrit que l'original, et d'une finesse à toute épreuve.
Du genre "génération arc en ciel" (je ne mets pas de lien, je ne tiens pas à faire de pub), que je mets au top 5 des livres les plus nuls que j'ai lus.
J'en ris encore quand j'y repense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 16:51

J'ai toujours eu envie de lire cette série mais je me suis arrêté net quand j'ai vu les 2 premiers épisodes de l'adaptation télé qui en a été faite et qui est horrible! Mais je pense que j'y reviendrai parce que j'ai adoré 2 de ses autres livres (hors série):
Une voix dans la nuit et Maybe the moon.

"Une voix dans la nuit" est une sorte de roman policier (ou de thriller) psychologique qui se dévore avec délectation. Une étrange histoire d'un ado de 13 ans qui transmet à un chroniqueur radio de 50 ans, Gabriel Noon, des écrits autobiographiques où il évoque les maltraitances qu'il a subies... Réalité? Canular? Noon en mal de paternité cherche à le rencontrer. Très bon souvenir d'une histoire captivante.

"Maybe The moon" est l'histoire d'une actrice naine qui cherche avec énergie à devenir star à Hollywood sous la forme d'un faux journal intime. Beaucoup d'humour et d'émotion avec une galerie de personnages hauts en couleur.

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kenavo
Zen Littéraire
kenavo

Messages : 63288
Inscription le : 08/11/2007

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 17:02

Marko a écrit:
j'y reviendrai parce que j'ai adoré 2 de ses autres livres (hors série):
Une voix dans la nuit
si tu as aimé ce livre, tu devrais a-do-rer les chroniques..

tout comme Maryvonne Une voix dans la nuit m'a un peu ... laissé sur ma faim

cheers allez - un peu de San Francisco est déjà ici Armistead Maupin Cool-8

_________________
La vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe,
c'est d'apprendre à danser sous la pluie.


Sénèque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menyne
Agilité postale
Menyne

Messages : 864
Inscription le : 26/04/2008
Age : 48
Localisation : dis z'y mieux !

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 17:09

Marko a écrit:

"Maybe The moon" est l'histoire d'une actrice naine qui cherche avec énergie à devenir star à Hollywood sous la forme d'un faux journal intime. Beaucoup d'humour et d'émotion avec une galerie de personnages hauts en couleur.

Je crois que j'ai fait l'erreur de le lire juste après les chroniques et du coup je l'ai beaucoup moins apprécié.
J'étais encore avec Mme Madrigal et son univers ...
Je l'ai trouvé un peu trop caricatural et je n'ai pas réussi à réellement entrer dans cette histoire.
Il faudrait peut être que je le relise plus tard, quand le 28 Barbary Lane ne me laissera que de vagues souvenirs.
Et pour répondre à Maryvonne, ce n'est sûrement pas une histoire d'âge mais plutôt le fait que ses romans ne se valent pas tous. innocent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marko
Faune frénéclectique
Marko

Messages : 17930
Inscription le : 23/08/2008
Age : 51
Localisation : Lille

Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitimeMer 16 Déc 2009 - 18:41

ça reste de la littérature de divertissement sans grande prétention mais l'univers qu'il décrit est intéressant. Un Edmund White en plus ludique et plus bonhomme!

_________________
"Ceux qui croient posséder une clef transforment le monde en serrures. Ils s'excitent, ils interprètent les textes, les films, les gens. Ils colonisent la vie des autres. Les déchiffreurs devraient se calmer, juste décrire, tenter de voir, plutôt que de projeter du sens et de s'approprier l'obscur, plutôt que d'imposer la violence blafarde de l'univers. Dire comment, pas pourquoi."
Francois Noudelmann (Tombeaux: d'après La Mer de la Fertilité de Mishima).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Armistead Maupin Empty
MessageSujet: Re: Armistead Maupin   Armistead Maupin Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Armistead Maupin
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parfum de livres… parfum d’ailleurs :: Le cœur du forum : Commentons nos lectures en toute liberté… :: Littérature nord américaine (par auteur ou fils spécifiques)-
Sauter vers: